• Les esprits de la nature

    Surnaturel et fantastique

    LES ESPRITS DE LA NATURE

    Le monde caché des fées et des élémentaux

    LES ESPRITS DE LA NATURE

    (photo prise sur l'eau : "petit être ailé ou fée" - les émanants)

    Avez-vous jamais marché dans un parc ou dans les bois et soudain éprouvé un sentiment de paix, une sensation de minimiser tous vos problèmes après une journée décourageante ? Si cela vous est déjà arrivé, c'est que vous êtes rentré, probablement, en contact avec avec un "élémentaire".

    Les Elementaux sont des «Anges de la nature» et ils sont désignés par différents noms comme par exemple : les Fées, Elfes, Devas, Brownies, lutins, gnomes, Pixies ainsi que beaucoup d'autres...

    Ces esprits de la nature sont régis par les Archanges. 

    Comme des anges, Les Elementaux n' ont pas une forme définitive, leur  apparence peut être variable. Il est facile de déterminer, si une apparition est celle d'un ange ou un élémentaire ailé. Les Elementaux ailés ont des ailes qui ressemblent à un papillon de plumes et les anges ont des ailes comme celles d'un oiseau.

    Si ils choisissent de se montrer et que vous ayez la chance d'en apercevoir, ils peuvent alors choisir un moyen que vous reconnaîtrez immédiatement et cette présence vous amènera beaucoup de bien être. Un élémentaire de feu peut apparaître comme une étincelle, un visage dans une flamme de bougie ou feu de joie, ou tout simplement dans un endroit chaud.

    LES ESPRITS DE LA NATURE

    (photo : "La flamme qui prie" - les émanants)

    Un élémentaire de l'eau peut être apparaître dans un endroit plutôt froid.   

     Les esprits de la nature 

    Un élémentaire d'air pourrait être à l'origine d'une brise soudaine ou un petit tourbillon dans la poussière, ou encore dans le ciel, un étrange nuage...

    LES ESPRITS DE LA NATURE 

    (Photo : "profil de nuage" - les émanants)

    Une odeur, le goût, ou un caillou dans votre chaussure, inexpliqué, un arbre aux formes extraordinaires pourraient être des preuves des élémentaux de terre.

    LES ESPRITS DE LA NATURE 

    (Photo : "une souche bien souriante" - les émanants)

    Une croyance éternelle !

    La croyance des esprits de la nature remonte à des temps très lointains où l'homme commençait seulement à apprendre ce que la nature pouvait lui apporter. Bien avant les anges, il y avait des élémentaux, ces derniers  habitaient et étaient incarnés dans toute la matière, dans toutes choses.

    Chaque atome dans l'univers seraient un être vivant. 

    La plupart des occultistes et sorcières néo-païens croient que ces esprits possèdent des pouvoirs surnaturels et sont généralement invisibles pour les humains, la plupart vivent parmi les arbres, les rivières, les plantes, les tourbières, les montagnes et les minéraux. Ils se rattachent  pratiquement à chaque chose naturelle.

    L'intérêt pour les élémentaux s'est vraiment amplifié au cours du Moyen Age et de la Renaissance, quand certains alchimistes ont voulu expérimenté la magie et ont cherché à acquérir les secrets de la nature, afin, d'être en mesure de contrôler ses forces.

    LES ESPRITS DE LA NATURE 

    Les esprits de la nature

    Les élémentaux sont des êtres très espiègles et ils aiment jouer, mais, leur jeu peut nous apparaître comme des catastrophes plutôt qu'un jeu, ils peuvent être à l'origine de certains événements comme les orages, les tempêtes de neige, des mers déchaînées. Lorsque les élémentaux décident de s' amuser, il est préférable pour nous les humains de se mettre à l'abri et nous espérons qu'ils nous oublieront plutôt que de s'intéresser à nous. Contrairement à ce qui semble, les activités de ces êtres ne sont pas toujours destructrices, même si elles peuvent sembler l'être pour l'homme. Les élémentaux ont leur propre ordre du jour et ils ont un but bien précis, que nous ne pouvons pas comprendre, mais peut-être est ce pour le bien de la planète dans son ensemble.

    Beaucoup croient que les élémentaux viennent d'une dimension différente, allant et venant entre notre dimension et la leur à leur guise. Selon la physique quantique, il y a des univers parallèles un peu comme notre propre réalité et d'autres réalités qui existeraient, mais, dans certains mondes, les animaux dont la race s'est éteinte ici, existent toujours ailleurs. Par exemple, les Licornes peuvent encore exister dans certaines dimensions où on peut les voir encore courir librement. Ces idées de mondes parallèles sont acceptés par beaucoup, mais, la science est loin d'y croire et surtout de prouver que tout cela existe. les élémentaux vivent dans les domaines où ils sont acceptés et ils peuvent vivre librement et ils voyagent facilement entre les univers où il y a un chevauchement des deux univers, comme un portail.

    Il fut un temps où la plupart des gens croyaient librement aux élémentaux, jusqu'à ce que l'église ou la plupart des religions les a convaincus qu'ils n'existaient pas. Maintenant, parce que les gens ne peuvent pas les voir, ils ne croient pas qu'ils existent. Juste parce que vous ne pouvez pas les voir ne signifie pas qu'ils ne sont pas là. Il y a eu tellement de recherches effectuées sur ce que les gens voient. Une telle expérience a été réalisée par Daniel J. Simons et Christopher Chabris F. du Département de psychologie de l'Université de Harvard.  En bref, dans cette étude, les gens ont été invité à regarder une vidéo d'un jeu de basket-ball et de garder en mémoire une trace de ce qu'ils voyaient. Les gens portaient tellement leur attention sur les équipes, que la moitié d'entre eux n'a jamais remarqué qu'il y avait une femme qui marchait et apparaissait dans un costume de gorille au beau milieu de l'écran pendant le jeu. Parce que certaines personnes n' ont pas vu le gorille, cela ne signifie pas que cette femme n' existait pas ?

    Paracelse fut à l'origine des noms des élémentaux. Paracelse était un médecin, alchimiste critique et mystique, qui était né en Suisse en 1493, le fils d'un médecin et chimiste. Paracelse est considéré comme le penseur le plus original du 16è siècle, on place cet homme loin devant tous les autres scientifiques dans le domaine de la médecine de son temps. Il était très controversé en raison de sa critique arrogante sur les pratiques médicales des médecins contemporains.

    Malgré ses contributions exceptionnelles pour la science de la médecine, Paracelse était un croyant, un passionné de tout ce qui touche au paranormal, toutes les choses surnaturelles, l'intuition et les causes invisibles de la maladie. Son œuvre majeure était de concilier l'art de guérir avec la religion chrétienne et païenne, l'étude de la philosophie de la substance spirituelle, avertissant ses contemporains que la pensée avait beaucoup d'influence dans les traitements des maladies. Il croyait que l'avancement des thérapies pratiques dépendait d'une exploration continue de la face invisible de la nature, une recherche des causes et la réalisation que l'homme n' était pas simplement une créature physique, mais une âme vivante dont les attitudes internes pourraient profondément affecter sa santé.

     Concernant les élémentaux, Paracelse dit:

    "Les élémentaux ne sont pas exactement des esprits, parce qu'ils ont la chair, du sang et des os, ils vivent et se reproduisent, Ils mangent et parlent, agissent et dorment. Ce sont des êtres qui occupent un espace entre les hommes et les esprits, ce sont des hommes et des femmes qui ressemblent dans leur organisation et leur forme à des esprits ainsi que dans leur façon de se déplacer et leur rapidité. "Paracelse

    (source : d'après un texte trouvé sur angelfocus et traduit par les émanants)

    LES ESPRITS DE LA NATURE 

    (Photo d'une orbe - les émanants)

    Les esprits des éléments 

    Un élémentaire, esprit élémentaire, être élémentaire, ou esprit des Éléments est à l'origine une créature imaginaire composée de l'un des quatre élémentsissus de la tradition grecque, c'est-à-dire l'air, l'eau, le feu et la terre. Par extension, certaines créatures sont considérées comme des élémentaires grâce au lien symbolique fort qu'elles entretiennent avec un élément en particulier, comme le feu pour le phénix. La symbolique élémentaire a été majoritairement reprise par certaines œuvres modernes qui associent des créatures imaginaires avec un ou plusieurs éléments en particulier, par exemple la série Pokémon

    On utilise parfois le mot « élémental » (« élémentaux » au pluriel), issu de l'anglais, pour désigner les créatures élémentaires, par exemple dans certaines traductions du jeu de rôle Donjons et Dragons.

    Les pouvoirs élémentaires

    Les pouvoirs de contrôle des éléments sont qualifiés de pouvoirs élémentaires. C'est dans cette utilisation que le mot « élémental » est le plus utile pour lever l'ambiguïté entre les deux sens de l'adjectif élémentaire (un pouvoir élémental n'est pas forcément un pouvoir de base).

    LES ESPRITS DE LA NATURE    LES ESPRITS DE LA NATURE

    Classifications des créatures élémentaires

    Psellos, grand savant byzantin du xie siècle, énumère six catégories de démons dans un célèbre traité utilisé par Ronsard : Traité par dialogue de l'énergie ou opération des diables (trad. 1511). Il admet : esprits ignés, esprits aériens, esprits terrestres, esprits aquatiques, esprits souterrains, esprits ténébreux.

    Honorius d'Autun (Honorius Augustodunensis) (1075-1157), dans son Elucidarium (traduit en français en 1954), admet comme esprits : anges, démons, âmes désincarnées. Il soutient que « les anges ont un corps d'éther, les démons d'air, les hommes de terre ».

    Paracelse, vers 1535, compte sept races de créatures sans âme : les génies à forme humaine mais sans âme ni esprit (inanimata) des Éléments, les géants et les nains, les nains sur la terre. Il croit aux génies des quatre Éléments. La Terre, par génération spontanée, produit des nains qui gardent les trésors sous la montagne ; l'Eau produit les ondines ; le Feu, les salamandres ; l'Air, les elfes. Ensuite viennent les géants et les nains issus de l'air, mais qui vivent sur la terre. Pour Paracelse, ces esprits ont l'apprence humaine, ils sont mortels, ils ne deviennent immortels qu'en s'unissant avec un humain. Le livre s'appelle Le livre des nymphes, des sylphes, des pygmées, des salamandres et de tous les autres esprits (Liber de Nymphis, sylphis, pygmaeis et salamandris et de caeteris spiritibus), trad. de l'all., Nîmes, Lacour, 1998, 308 p.

    « Le mot inanimatum désigne six familles d'hommes sans âme… Ces hommes sans âme sont d'abord ceux des quatre familles qui habitent les quatre Éléments : les nymphes, nymphae, filles de l'eau ; les fils de la terre, lémures, qui habitent sous les montagnes ; les esprits de l'air, gnomi ; les génies du feu, vulcani. Les deux autres familles sont composées d'hommes qui sont également nés sans âme ; mais qui, comme nous, respirent en dehors des Éléments. Ce sont d'une part les géants et d'autre part les nains qui vivent dans l'ombre des forêts, umbragines… Il existe des êtres qui demeurent naturellement au sein d'un même Élément. Ainsi le phénix, qui se tient dans le feu comme la taupe dans ta terre. Ne soyez pas incrédules, je le prouverai ! Quant aux géants et aux nains de la forêt, ils ont notre monde pour séjour. Tous ces êtres sans âme sont produits à partir de semences qui proviennent du ciel et des Éléments, mais sans le limon de la terre… Ils viennent au monde comme les insectes formés dans la fange [par génération spontanée]. »

    — (Paracelse, La grande astronomie. Astronomia magna (1537), trad., Dervy, 2000, p. 159-160).

    Johann Wier est un spécialiste de sorcellerie. Il range les démons selon leur nature élémentaire (de feu, d'eau, d'air, de terre, souterrains), selon leur habitat (démons des quatre points cardinaux, démons diurnes, nocturnes, sylvestres, montagnards, champêtres, domestiques.

    Nicolas Pierre Henri de Montfaucon de Villars, en 1670, met en correspondances démons et Éléments, et il simplifie Psellus, poursuit Paracelse. Les sylphes sont d'air, les ondins d'eau, les gnomes de terre, les salamandres de feu :

    « L'air est plein d'une innombrable multitude de peuples [les Sylphes] de figure humaine, un peu fiers en apparence, mais dociles en effet : grands amateurs des sciences, subtils, officieux aux sages, et ennemis des sots et des ignorants. Leurs femmes et leurs filles sont des beautés mâles, telles qu'on dépeint les Amazones… Sachez que les mers et les fleuves sont habités de même que l'air ; les anciens Sages ont nommé Ondins ou Nymphes cette espèce de peuple… La terre est remplie presque jusqu'au centre de Gnomes, gens de petite stature, gardiens des trésors, des minières et des pierreries… Quant aux salamandres, habitants enflammés de la région du feu, ils servent aux philosophe (p. 45-48). »

    Les ajouts postérieurs

    Un véritable élémentaire est une créature composée majoritairement de l'élément qu'elle représente. Ainsi, Agni, les Éfrits et les Djinns sont des élémentaires du feu. Selon la tradition musulmane, Djinns et Éfrits ont été créés à la flamme crépitante et sont donc faits d'air et de feu, quand l'homme, lui, l'a été de l'eau et de la terre, la boue ou argile primordiale.

    (source : wikipedia

    LES ESPRITS DE LA NATURE

    (Photo : "Un coeur au milieu d'une bougie" - les émanants)

    LES ESPRITS DE LA NATURE

    (Photo : "Un nuage bien vivant" - les émanants)

        

    Les esprits de la nature

    Les esprits de la nature nous guident

    Y-a-t-il des esprits dans la nature, disposés à nous conseiller sur nos choix de vie ?

    Réponse de Loan Miège,
     à travers "l'Oracle des esprits de la Nature".

    Depuis la nuit des temps, l’homme a souhaité connaître le futur. Dans certaines civilisations, on ne prenait pas une décision importante sans se référer aux oracles, ces messages « donnés » par les dieux eux-mêmes à une prophétesse assistée par des prêtres. La sècheresse allait-elle s’interrompre ? Allait-on avoir une bonne récolte ? Devait-on construire un pont ? On se fiait aux oracles. Cette divination, dans la Grèce antique, était considérée comme ayant « le Dieu en soi ». Pour les Tibétains, l’oracle de Nechung officie encore aujourd’hui à Dharamsala où il occupe, grâce à sa médiumnité, le rang de vice-ministre. Depuis des années, la pratique s’est démocratisée en se répandant dans le monde. On a défini les oracles comme étant la réponse donnée par une divinité à un être humain dans un lieu précis, lors de rites bien déterminés. Et cette tradition se maintient de façon ludique, sous la forme de cartes que l’on consulte lorsqu’on s’interroge suite à une situation critique. Il en existe plusieurs, L’oracle des Anges de Doreen Virtue étant le plus connu. Nous nous sommes penchés sur une nouveauté : L’oracle des esprits de la Nature de Loan Miège.

     
    Comprendre comment ça marche

     D’après la médium, un oracle est une sorte de guide spirituel qui pourrait nous accompagner au quotidien et nous mettre en relation avec des forces de la nature présentes autour de nous afin d’y voir clair sur une situation précise. Esprits ? Forces ? Energies ? Quelque chose, une forme de vibration, nous inciterait à tirer la carte qui répondrait à la question que l’on vient de se poser, qu’elle soit sur le plan matériel ou spirituel. Entrons dans les détails. En premier lieu, il faut purifier les cartes en les mettant en contact avec la terre. On demande alors à la conscience de la Nature de bien vouloir nettoyer le jeu. On entre ensuite dans la deuxième phase. Tout d’abord, battre les cartes et les étaler face cachée, devant soi. Puis, en se recueillant, s’interroger à voix haute. Ainsi on peut demander : Quel éclairage pour telle situation ? Que dois-je faire pour que telle personne me considère différemment ? Ou de manière encore plus vaste : Que dois-je expérimenter aujourd’hui ?

     A l’aide du livret qui accompagne les cartes, lire le message et se laisser envahir par les émotions. Les indications aideraient à notre épanouissement et nous montreraient comment agir. On peut également, et c’est l’originalité de cet oracle, poser une question à plusieurs. Dans un couple, une carte est tirée par elle, une autre par lui et une troisième, d’un commun accord, pour aider la relation. Même chose s’il s’agit de parents avec leur enfant. Face à une situation qui demande un éclairage, on peut interroger l’oracle, ensemble. La carte sert de porte d’entrée vers l’univers des esprits de la nature. Très souvent, un mot crée un déclic. C’est troublant ! Un jeune homme se demande s’il doit privilégier une orientation dans le cinéma plutôt qu’une autre piste, cartésienne et rassurante… La carte tirée est celle des lutins.

    C’est ainsi que la solution s’impose en nous.
     Ces petits êtres préconisent la pensée suivante : « La créativité et la beauté sont tes alliés, développe tes talents artistiques en toute liberté ». Un autre exemple avec une personne qui s’interroge sur le devenir de sa société. La carte qui s’est imposée, le dragon, annonce : « Ne crains rien, tu es protégé matériellement, physiquement, mentalement et spirituellement, ajuste ton bouclier et agit ». Et c’est ainsi que la solution s’impose en nous. Une force alliée nous montre la voie.

     L’auteur insiste néanmoins sur l’intention à mettre dans la question. Nous sommes face à des esprits de la nature et il est important de se faire accepter. « Rester dans le contrôle est contre-productif », ajoute-t-elle. Elle recommande l’humilité dans le choix des mots. Privilégier : « J’aimerais savoir quel message tirer de cette situation », plutôt que « Je voudrais… ». Ainsi, les esprits de la nature auront à cœur de nous guider. Voilà pour le message. Et pour tous ceux qui ne veulent pas s’arrêter là et qui espèrent trouver dans cet oracle des exercices concrets, Loan Miège a associé chaque carte à une expérience. L’idée est de poursuivre l’initiation en continuant à évoluer avec les esprits de la nature. On tire à nouveau une carte et on lit le paragraphe « Pratique ». A condition de prendre l’affaire au sérieux, les esprits de la nature deviendraient de vrais alliés. On y apprend à renforcer les liens d’amour avec ses proches grâce à l’elfe des bois, à se régénérer et à augmenter son énergie avec l’aide des fées des arbres, à rêver à des solutions grâce à la licorne ou même à invoquer un esprit de la nature dans l’idée d’un partenariat. Quarante-cinq cartes composent le jeu et donnent de quoi gagner en harmonie avec son environnement et surtout avec soi-même.

    Cheminer dans le calme et la volupté

     Très souvent face à une épreuve, nous sommes confrontés à nous-même et nous avançons en ayant le sentiment de reculer, trop impliqués par les enjeux personnels pour y voir clair. Les thérapeutes vers lesquels nous nous tournons proposent d’affronter la situation dans une forme de souffrance. Nous revisitons certains événements pour regarder là où ça fait mal. La situation, avant de s’améliorer, n’en devient que plus difficile à vivre.

    Par leur présence, ils rétablissent l’harmonie
     en nous.
     Avec cet oracle, la nature nous offre une voie complémentaire qui nous ouvre en douceur vers le merveilleux. Nous devenons responsable du processus, tout en accueillant une aide bienveillante. D’après Loan Miège, les esprits de la nature peuvent être des guides qui nous mènent vers notre chemin spirituel. Et pour se connecter au mieux, un petit bout de jardin suffit, quelques plantes sur un balcon, un parc naturel ou mieux encore, une forêt.

     Car en plus de l’aspect ludique de l’oracle – je m’interroge, je pose une question, je tire une carte, j’obtiens une indication – l’auteur rappelle que notre vie matérielle et civilisée nous a coupé de l’énergie bienfaitrice de la nature. Parfois, il suffit d’une série d’épreuves pour que nous soyons totalement déconnectés de notre propre énergie vitale. Et c’est là que les esprits de la nature pourraient nous aider. Par leur présence, ils rétablissent l’harmonie en nous. Nous avons tous expérimentés le plaisir d’une promenade dans les bois, entourés de vieux arbres et de la délicate odeur des fougères. Sans même avoir conscience du processus, une fois rentrés chez soi, nous nous sentons apaisés, revigorés et les problèmes semblent oubliés. Trop souvent, la vie s’emploie à nous « dé-naturer ». Cet oracle des esprits de la nature propose un voyage qui commence au cœur de soi-même et qui nous mène à redécouvrir la beauté et la richesse de la nature.

    Source : inrees 

    à lire également :

    Les Dévas de lumière

    Les Laminaks farçeurs

    Gobelins et lutins des mines

    La source aux émanants

    Les Fées de Cottingley 

      

    Surnaturel et fantastique

    "La source de nos informations est indiquée pour chaque parution, mais au cas où l'auteur de vidéos, articles ou photos souhaiterait ne plus les voir figurer sur le site, qu'il nous en avertisse par mail, et nous les retirerons immédiatement"