• Luiz Elizondo et la divulgation

     Mystère des ovnis 

     LUIZ ELIZONDO ET LA DIVULGATION

    LE PROJET " A la recherche d'ADAM" (The ADAM Research Project)  

    par l'Académie des Arts et des Sciences  - (To the Stars Academy of Arts & Science)

    Le site : tothestarsacademy

    LUIZ ELIZONDO et la divulgation

    Luis Elizondo  - Ancien directeur du Programme Secret du Pentagone sur les OVNIs 

    Pendant longtemps, le scepticisme et les attentes de divulgation ont assombri la nouvelle entreprise de Tom DeLonge, To The Stars … Académie des arts et des sciences . Maintenant, il semble que le projet de recherche d'"ADAM" soit sur le point de partager quelque chose.

    Mercredi 15-08-2018, TTS a publié une vidéo intitulée « Le projet de recherche ADAM commence ». Dans le film, vous voyez plusieurs responsables de haut niveau travaillant aux côtés de DeLonge tout en portant une mallette mystérieuse censée contenir des « ressources prioritaires de niveau 1″ d’origine inconnue. La société a publié une déclaration avec la vidéo affirmant que le projet  » se concentrera sur la collecte et l’évaluation scientifique des échantillons de matériaux obtenus grâce à des rapports fiables de véhicules aérospatiaux avancés d’origine inconnue ».

    Est-ce que les étoiles … Académie des arts et des sciences sont sur quelque chose de grand ? 

      De temps en temps, diverses sources ont collecté des échantillons de matériaux signalés comme provenant de véhicules aérospatiaux d’origine inconnue (communément appelés UAP – Phénomènes Aériens Non Identifiés – ou OVNIS). Ces sources comprennent des particuliers, des comités d’enquête aérospatiaux étrangers, des opérateurs d'organisations gouvernementales. Comme ces matériaux ont été découverts, ils peuvent être mis à disposition pour inspection. 

    Compte tenu de l’importance potentielle de ces résultats, To The Stars Academy s’est fixé comme priorité de niveau 1 d’utiliser ses ressources pour soumettre ces documents à une évaluation scientifique détaillée et rigoureuse chaque fois que possible. Dès que la TTS Academy sera informée de la disponibilité des matériels, un effort particulier sera fait pour documenter leur origine et leur crédibilité, suivie par la mise en place de procédures de chaîne de traçabilité et de protocoles de propriété. En plus d’examiner les matériaux pour leur importance potentielle en tant que preuve d’origine exotique, l’analyse évaluera les matériaux pour des caractéristiques telles qu’une résistance exceptionnelle, une construction légère et des propriétés avancées inhabituelles susceptibles de contribuer au développement de nouvelles technologies intéressantes à l’avenir.

     

    Dans un premier temps, TTS Academy a conclu un contrat avec EarthTech International, Inc. (www.earthtech.org), un groupe de réflexion très respecté à Austin, au Texas, pour évaluer les propriétés des matériaux disponibles. Sous la direction de Harold E. Puthoff, ancien conseiller principal et sous-traitant du programme AATIP (Programme d’identification des menaces aérospatiales avancées) du Pentagone et actuel vice-président de la technologie pour TTS Academy, EarthTech est bien placé pour diriger ce plan de recherche sur les matériaux . Source :  to-the-stars

    LUIZ ELIZONDO et la divulgation

     

    L'équipe de "Academy of Arts and Science"

    LUIZ ELIZONDO et la divulgation

    Chris Mellon, Sous Secrétaire Adjoint à la Défense pour le Renseignement

    sous les gouvernements de Clinton et Bush.

    LUIZ ELIZONDO et la divulgation

     LUIZ ELIZONDO et la divulgation

    Le Dr Hal Puthoff, un scientifique en physique théorique et expérimentale, est diplômé de l'Université de Stanford.

    Il a publié plus de quarante documents techniques dans les domaines des appareils à rayons d'électrons, des lasers, des effets quantiques de l'énergie du point-zéro, et possède des brevets dans les technologies lasers, les communications, et les champs d'énergie.

    Le Dr Puthoff a passé plus de trente années chez General Electric, Sperry, l'Agence Nationale de Sécurité (NSA), l'Université de Stanford, SRI International, et, depuis 1985, il est Directeur de l'Institut des Etudes Avancées à Austin, au Texas, et Président de EarthTech International, Inc.

    LUIZ ELIZONDO et la divulgation

    Dans son témoignage, le Dr Puthoff souligne que nous avons découvert les technologies rendant le voyage spatial possible, que nous devons considérer la possibilité qu'il y ait d'autres civilisations qui ont suivi le même chemin que nous, avant nous et que cela rend crédible la possibilité de visites extraterrestres.

    Il dit que, considérant que notre technologie électromagnétique est vieille d'un siècle, nous devons réaliser qu'il pourrait y avoir des civilisations avancées qui seraient des millénaires en avance sur nous, et que leurs technologies pourrait dépasser totalement notre imagination ; de ce fait, le sujet Extraterrestre/OVNI devrait être pris au sérieux par les scientifiques modernes.

    Source : scienceetovnis

    Analyse exclusive qui vous est présentée par l’Académie des arts et sciences To The Stars: FLIR1 est la deuxième des trois vidéos militaires américaines sur les phénomènes aériens non identifiés qui ont fait l’objet d’un examen officiel du gouvernement américain . Il s’agit de la seule séquence officielle capturée par une marine américaine F / A-18 Super Hornet présente lors de l’incident de Nimitz en 2004 au large de San Diego. Comme Gimbal, ces images sont accompagnées d’une documentation cruciale sur la chaîne de possession, car elles sont le produit de capteurs militaires américains, ce qui confirme qu’elles sont originales, inchangées et non générées par ordinateur ou artificiellement. Bien qu’il y ait eu des fuites de versions sur Internet, le CoC établit l’authenticité et la crédibilité de cette version en tant que métrage original tiré de l’un des dispositifs de suivi de capteurs les plus avancés actuellement utilisés.

     Luiz Elizondo et la divulgation

    Entretien approfondi exclusif avec des détails détaillés. Au moment de l’événement, le Capf Fravor était commandant de l’escadron de chasse 41, pilotant le tout dernier avion de la marine américaine, le F / A-18F Super Hornet. Le commandant Fravor avait 16 ans d’expérience en matière de vol d’avions tactiques pour la Marine avec plus de 3 500 heures de vol et était diplômé de l’École d’armes de combat de la Marine, mieux connue sous le nom de TOPGUN. Le 14 novembre 2004, CDR Fravor et son WSO volaient avec un autre Super Hornet de VFA-41 dans une mission d’entraînement de routine qui se concentrait sur la défense aérienne du groupe de combat porteur. Le temps était clair, ensoleillé et une belle journée du sud de la Californie. Peu de temps après que les deux appareils se soient regroupés en un vol, on a dit à CDR Fravor que l’événement d’entraînement allait être suspendu et que les tâches réelles deviendraient prioritaires. Le vol de 2 Super Hornet devait enquêter sur un contact aérien inconnu. Le contact était l’un des nombreux qui descendaient de plus de 80 000 pieds et tournait autour de 20 000 pieds au cours des 2 semaines précédentes. C’était la première fois que les contacts étaient vus avec des avions en vol. Un avion qui a été lancé juste avant l’avion de CDR Fravor à bord du USS Nimitz a réussi à obtenir une séquence vidéo de l’objet. Ce film est FLIR1, qui avait été précédemment publié par To The Stars Academy et vérifié par NYT en tant que film officiel de l’USG.

     

    Tom Delonge  est co-fondateur, président et directeur général

    par intérim de l’Académie des Arts et des Sciences « To The Stars« .

     

    LUIZ ELIZONDO et la divulgation

     Jim Semivan, Ancien Officier de la CIA, retraité.

     Jim Semivan est co-fondateur et vice-président des opérations de l’Académie TTS.  M. Semivan a pris sa retraite de la Direction des Opérations de la CIA après 25 ans comme officier des opérations, à l’étranger et dans le pays.

    LUIZ ELIZONDO et la divulgation

     Steve Justice est le directeur de la Division Aérospatiale de l’Académie TTS

     Directeur retraité du programme pour les systèmes avancés de Lockheed Martin Advanced Development Programs, plus connu sous le nom de « Skunk Works«

    LUIZ ELIZONDO et la divulgation

     Luis Elizondo est un officier du renseignement de carrière qui a l’expérience du travail avec l’armée américaine, le Ministère de la Défense, la Direction Nationale du Contre-espionnage et le Directeur du Renseignement National

     LUIZ ELIZONDO et la divulgation

    Dr. Garry Nolan
    Consultant en Technologies Génétiques

     Le Dr. Garry Nolan est professeur « Rachford et Carlota A. Harris » au Département de Microbiologie et d’Immunologie de l’École de Médecine de l’Université Stanford. 

    LUIZ ELIZONDO et la divulgation

    Dr. Paul Rapp
    Consultant en fonctions cérébrales et cerveau

    Le Dr. Paul Rapp est professeur de médecine militaire et d’urgence à l’Université des Services en Uniforme et Directeur du programme de recherche sur les blessures traumatiques

    LUIZ ELIZONDO et la divulgation

    Dr. Norm Kahn
    Conseiller en Sécurité Nationale et gestion de programme

    Le Dr. Norm Kahn est actuellement consultant en sécurité nationale pour le gouvernement des États-Unis, en mettant l’accent sur la prévention de l’utilisation d’armes biologiques de destruction-perturbation massive.

    LUIZ ELIZONDO et la divulgation

    Dr. Colm Kelleher
    Consultant Biotech

    Le Dr. Colm Kelleher est un biochimiste avec une carrière de recherche de vingt-huit ans en biologie cellulaire et moléculaire travaillant actuellement comme Directeur Sénior dans le secteur de l’aérospatiale.

    LUIZ ELIZONDO et la divulgation

    Dr. Adèle Gilpin
    Recherche biomédicale et avocate

    Le Dr. Adèle Gilpin est une scientifique ayant une expérience universitaire en recherche biomédicale et c’est une avocate active licenciée.

    LUIZ ELIZONDO et la divulgation

     Source : ufolog.eu/  

     

        
    Le Docteur Harold  Puthoff affirme :

    Alors laissez-moi vous donner un exemple de comment cela aide les gens qui cherchent à résoudre ces problèmes vraiment

    difficiles. J’en choisis un ici: les métamatériaux pour l’utilisation aérospatiale. J’aimerais parler de matériaux

    vraiment surprenants, mais ils sont classifiés. Cependant, il y a beaucoup de matériaux qui ont été ramassés ou

    fournis, même dans le domaine public. Je vais donner un exemple parce que cela montre exactement quelle est la

    structure qui peut s’occuper de cela. Ceci est un échantillon open source. Il a été envoyé anonymement à l’animateur

    Art Bell (fondateur de la radio AM Coast to Coast). L’expéditeur a prétendu être dans l’armée. Il a dit que cet

    échantillon avait été ramassé lors d’une récupération et il l’a donc envoyé par la poste. Alors qu’est-ce que cela

    signifie?  Provenance discutable. Pourrait être un canular. Pourrait être un peu de

    scories de certaines fonderies ou autre. Cependant, c’était un échantillon inhabituel, nous avons donc décidé d’y jeter

    un coup d’œil.

    C’était un échantillon multicouches de bismuth et de magnésium. Les couches de Bismuth sont moins épaisses qu’un

    cheveu humain. Les échantillons de magnésium font environ dix fois la taille d’un cheveu humain. Ils ont apparemment

    été pris en compte lors de la récupération d’un véhicule aérospatial avancé. On dirait que ce fut dans un crash. Les

    lignes blanches sont le bismuth; les zones les plus sombres sont les séparations de magnésium. Donc, la question était

    d’en savoir plus sur ce matériel. Naturellement nous avons regardé dans tous les laboratoires nationaux, nous avons

    parlé à des métallurgistes, nous avons examiné tous les articles publiés. Nulle part nous n’avons pu trouver de

    preuve que quelqu’un en ait fait un jour.

    Deuxièmement, certaines tentatives ont été faites pour essayer de reproduire ce matériau, mais ils n’ont pas pu

    obtenir la liaison des couches de bismuth et de magnésium.

    Troisièmement, quand nous avons parlé à des gens du domaine des matériaux qui devraient savoir, ils ont dit que nous

    ne savons pas pourquoi quelqu’un voudrait faire quelque chose comme ça. Ce n’est pas évident que cela ait une

    quelconque fonction.

    Plaque à mémoire de forme

    Luiz Elizondo et la divulgation


    Eh bien, des années plus tard, des décennies plus tard, finalement, notre propre science avance. Nous nous déplaçons

    dans une zone appelée méta-matériaux et il s’avère que cette combinaison de matériaux exactement à ces dimensions

    s’avère être un excellent guide d’onde microscopique pour les fréquences térahertz de rayonnement électromagnétique à

    très haute fréquence. Donc, la longueur d’onde est de 60 microns, ce qui est une très petite taille. Mais en raison de

    l’aspect méta-matériau de cette pièce, ces couches de bismuth qui agissent comme des guides d’ondes peuvent

    représenter un vingtième de la longueur d’onde, et généralement lorsque vous créez un guide d’ondes, il doit être de

    la taille de la longueur d’onde. Donc, en fait, cela s’est avéré être un matériau qui permettrait de propager des

    effets de guide d’ondes en sous-longueur d’onde. Pourquoi quelqu’un veut faire cela, nous ne connaissons toujours pas

    la réponse à cette question.

    Mais de toute façon, c’est incroyable que nous ayons vécu cela et c’est le genre de situation que nous rencontrons

    beaucoup. Vous obtenez un échantillon de matériau avec des caractéristiques inhabituelles à évaluer. La méthode de

    fabrication est difficile à évaluer ou à reproduire et le but de la fonction n’est pas évident, comme avec notre

    échantillon ici. Et alors que nos propres connaissances techniques avancent enfin, nous voyons un but possible et une

    fonction vient en lumière. Cette séquence est répétée encore et encore dans ce domaine particulier.

    Je vais en choisir un deuxième pour les ingénieurs ou les physiciens. Probablement qu’il sera plus intéressant: c’est

    l’ingénierie de la métrique espace-temps. Il se trouve que c’est un papier que j’ai publié moi-même. Une des questions

    est la suivante: les anomalies observables de ces véhicules aérospatiaux avancés peuvent-elles être prises en compte

    sur la base de la physique connue?

    Vous entendez des gens décrire un vaisseau qui tourne à angle droit à haute

    vitesse, d’autres font un vol stationnaire et accélèrent rapidement et ainsi de suite, comme si le vaisseau n’avait

    pas de masse inertielle. Eh bien, il se trouve que même si la relativité générale d’Einstein est habituellement

    utilisée dans les applications astrophysiques et les études de gravité, etc…, vous pouvez examiner ces

    caractéristiques comme une étude technique. Donc, si vous prenez une approche d’ingénierie de la relativité générale,

    ce que je viens de montrer peut être compris. Si vous pouviez changer la métrique de l’espace-temps de la façon dont

    la relativité générale le présente, je parle du texte, pas de physique fantaisiste, vous pourriez même obtenir un

    voyage plus rapide que la lumière. C’est le Warp Drive (la déformation de l’espace-temps) d’Alcubierre (NASA) comme

    dans Star Trek. Encore une fois, vous pourriez penser que c’est un genre de chose fantaisiste, mais ce document a été

    publié dans l’un des meilleurs journaux de relativité générale: Miguel Alcubierre, « The Warp Drive: Hyper-Fast Travel

    within General Relativity » (voyage hyper-rapide au sein de la relativité générale). Classical and Quantum Gravity

    (11:L73-L77,1994). Donc, si vous gérez la métrique de l’espace-temps, vous pouvez commencer à aligner les observables

    avec la physique que nous connaissons et aimons, même si nous ne pouvons pas la reproduire.

     

    Qu’en est-il de la contrainte de la vitesse de la lumière?

    Les gens disent toujours cela. Comment pourriez-vous avoir un « trou de ver » qui vous permette de passer d’un côté de

    l’univers à l’autre? Ne dépassez-vous pas la vitesse de la lumière? Que veut dire le physicien et l’ingénieur par la

    vitesse de la lumière? Cela signifie que dans cette petite équation ici, la vitesse de la lumière est donnée par

    l’équation 1 sur la racine carrée de la la permittivité diélectrique du vide multipliée par la perméabilité magnétique

    du vide (**). Donc le fait est que si vous remodelez ces paramètres du vide, alors vous pouvez augmenter la vitesse

    effective de la lumière dans la région considérée. Ce sont des solutions en relativité générale. On les appelle les «

    trous de ver » et encore une fois, ce n’est pas de la science-fiction. Ce sont juste des applications standard du

    texte du livre sur la relativité générale, à portée de la main.

    Donc,  cela signifie qu’un voyage interstellaire a temps réduit n’est pas comme le diraient les sceptiques, « Vous

    ne pouvez pas aller de là à ici. » Les civilisations avancées ET maintenant, ou nous-mêmes dans le futur, ne sont pas

    fondamentalement contraintes par les principes physiques. La physique exotique de cela peut être appréhendée en termes

    d’ingénierie – une certaine ingénierie métrique pour ainsi dire. Est-ce que cela nous aide? Encore une fois, ce

    document a également été publié comme l’un des documents de référence de la Defense Intelligence Agency. Et puisque

    maintenant nous sommes autorisés à publier dans la littérature ouverte, j’ai publié cet article dans une revue

    scientifique interplanétaire britannique, une revue d’ingénierie. Donc si vous êtes intéressé à regarder les détails,

    vous pouvez apprendre autant que vous voulez savoir sur l’ingénierie métrique. (Advanced Space Propulsion Based on

    Vacuum pour Propulsion spatiale avancée basée sur l’ingénierie du vide) (Métrique Spacetime), H. Puthoff (2010),

    Journal of the British Interplanetary Society, 63, 82-89.)

     

    Cela nous a aidé à comprendre certains des aspects, je veux dire que vous avez peut-être entendu l’expression « les

    étoiles denses font apparaître un décalage vers le rouge ». Il se trouve que cette technique sophistiquée vous donne

    un « décalage vers le bleu ». Il se trouve que les fréquences sont décalées vers des fréquences plus élevées. Ainsi,

    par exemple, dans cette pièce, la plupart des radiations émanant de nos corps, des murs et ainsi de suite sont en fait

    dans l’infrarouge. Mais nous ne voyons les choses que dans la gamme visible. Que se passe-t-il lorsque vous entrez

    dans un volume d’espace où le vide a été modifié de la manière dont je l’ai présentée? Il s’avère que vous obtenez un

    décalage vers le bleu. Donc, en fait, l’infrarouge que vous ne voyez pas normalement peut devenir bleu dans le spectre

    visible, il n’est donc pas surprenant que tous ces vaisseaux soient si lumineux. L’inconvénient de tout cela est que

    la lumière visible, qui n’a pas d’effets particulièrement néfastes, se décale vers le haut dans l’ultraviolet et donc

    si vous vous approchez trop d’un vaisseau posé, vous pourriez avoir un coup de soleil ou aller au-delà, dans la zone

    des rayons X faibles. Il y a donc une possibilité d’empoisonnement par rayonnement ionisant. Si vous rencontrez l’un

    d’entre eux posé sur le sol et qu’il est en fonction, je vous recommande de ne pas vous précipiter.

     

    Eh bien, cela nous a aidé à comprendre. Dans le cadre de ce programme, nous avons examiné certains cas qui étaient

    vraiment bons au Brésil. En 1977, 78, ce fut comme dans Rencontres du Troisième Type. Un millier de pages de documents

    réalisés par l’équipe d’enquête de l’armée de l’air brésilienne, 500 photographies, 15 heures de film

    cinématographique, beaucoup de blessures. Il s’agit d’une liste des différents types de blessures survenues lorsque

    les gens ont rencontré ces engins à courte distance, et il y a un certain chevauchement avec des cas de blessures que

    nous avons étudiés pendant le programme.

     

     

    Malgré les progrès du programme AATIP, admettons-le, le sujet est intrinsèquement anormal, n’est-ce pas ? Cependant, la

    réalité des observations et toutes les personnes avec lesquelles nous interagissons dans la communauté du

    renseignement et au Pentagone convergent : les données sont là, elles sont réelles. Néanmoins, le sujet ne s’accorde

    pas parfaitement avec les profils connus des programmes gouvernementaux. Et en raison des implications de la sécurité

    nationale, il s’agit d’un sujet hautement compartimenté, donc un rythme lent de cumul des progrès et de l’intégration.

    Nous les appelons « tuyaux de poêle ». « Vous avez beaucoup de gens avec beaucoup d’informations détaillées sur un

    aspect particulier, mais ils ne se parlent pas, même s’ils sont assis au bureau d’à côté. Et avouons-le, la défense de

    cette question dans les cercles gouvernementaux n’est pas perçue comme une amélioration de carrière, en partie parce

    que, malgré l’étrangeté du sujet, si vous ne faites pas beaucoup de progrès, cela ne semble pas bon pour votre

    curriculum vitae que vous mettez en ligne.

    Donc, à cause de cela, il y a une suite à cette histoire. Beaucoup d’entre nous impliqués dans le programme ont décidé

    qu’il devrait y avoir un programme de sensibilisation dans le secteur public.

     

    C’est donc, la suite de l’histoire.

    L’objectif était d’établir une communauté d’intérêt scientifique de grande envergure et de grande qualité dans le

    secteur public concernant ces phénomènes aériens non identifiés et d’autres sujets de pointe connexes. Et donc nous

    nous sommes réunis et avons formé une société appelée « To the Stars Academy of Arts and Science » (l’Académie des

    Arts et des Sciences Vers les Etoiles). Elle a été cofondée par l’entrepreneur Tom DeLonge, je parlerai de lui dans

    une minute, des hauts responsables du renseignement du Ministère de la Défense et de la CIA et d’éminents

    scientifiques. Nous nous sommes tous regroupés pour former cette académie. Elle a été créée en tant que société

    d’intérêt public afin que le public puisse investir et par conséquent, qu’elle appartienne au public. Donc c’est

    quelque chose de nouveau. Tout ce qui sort de toute recherche ou de toute divulgation d’information sera en réalité la

    propriété du public. Cela ne va pas disparaître dans un trou noir. Une structure très transparente. Si vous allez sur

    le site Web, vous pouvez voir tout de la structure financière aux activités. Et nous avons une communauté d’intérêts

    en ligne où les choses sont affichées. Par exemple, la cassette FLIR F-18 que j’ai montrée, nous avons maintenant

    trois films et il y en a probablement d’autres à venir.

     Source : ufolog.eu   et L'Académie d'Ufologie

     

     

    Le programme secret de recherche du Pentagone sur les ovnis, dirigé à l’époque par Luiz Elizondo, aurait mené des études sur des technologies futuristes "exotiques". Ces informations proviennent d’une lettre du sénateur américain et du secrétaire adjoint à la Défense, William Lynn.

    Le programme avancé d'identification des menaces aériennes du Pentagone (AATIP : Advanced Aviation Threat Identification Program) a enquêté sur les soucoupes volantes pendant quatre ans à partir de 2008.

    Ce programme révolutionnaire, doté d’un budget de 16,5 millions de livres sterling, a été lancé sous l’impulsion de l’ancien sénateur démocrate du Nevada, Harry Reid.
     
    Ce rapport de 490 pages rassemble des observations d'OVNIS du monde entier.
     
    La lettre envoyée par Harry Reid à William Lynn a révélé de nouveaux détails alléchants sur l'exploration par le gouvernement américain de "technologies aérospatiales perturbatrices".
     
    Bien que la correspondance ne mentionne pas les étrangers ou les ovnis, elle semble confirmer que le Sénat américain a ordonné une évaluation des "menaces aérospatiales étrangères sur le long terme". On ne sait pas si lesdites menaces étaient d'origine étrangère ou si elles provenaient d'une puissance militaire rivale.
     
    Le sénateur Reid a averti dans sa lettre, obtenue par Las Vegas Now, que ces technologies "peuvent être utilisées avec des effets catastrophiques par les adversaires des Etats-Unis".

    L’entreprise Bigelow Aerospace, fondée par l'entrepreneur et ufologue Robert Bigelow, âgé de 73 ans, a collaboré avec des fonctionnaires pour étudier des rapports étranges de "phénomènes aériens non identifiés".
     
    La lettre indiquait également que "beaucoup de progrès ont été réalisés en ce qui concerne l’identification de plusieurs découvertes liées à l’aérospatiale hautement sensible et non conventionnelle".
     
    "En fin de compte, les résultats de l'AATIP ne profiteront pas seulement au gouvernement des États-Unis, mais plutôt au ministère de la Défense et cela de manière inimaginable", a-t-il écrit, avant d'ajouter que : "Les connaissances technologiques et les capacités acquises procureront aux États-Unis un avantage certain par rapport aux menaces étrangères et permettront aux États-Unis de conserver leur position de leadeur mondial."
     
    Nick Pope, ancien enquêteur sur les OVNIS pour le ministère britannique de la Défense, a déclaré que ce document sur le projet AATIP était extrêmement révélateur de la situation.
     
    Selon lui, "Ces révélations stupéfiantes montrent à quel point le gouvernement américain a pris le problème au sérieux. Indépendamment de ce qu’ils croyaient de la vraie nature du phénomène OVNI, cette lettre donne un aperçu révélateur au sujet des raisons pour lesquelles le Pentagone s’était intéressé au sujet et de ce qu’ils pensaient des menaces et des opportunités".

    Source : ovnis-direct.

    Luiz Elizondo explique  la situation actuelle et en quoi consistait son travail officiel

     Luiz Elizondo et la divulgation

    Luiz Elizondo et la divulgation

    Luiz Elizondo et la divulgation

    Luiz Elizondo et la divulgation

    Luiz Elizondo et la divulgation

    Luiz Elizondo et la divulgation

    Luiz Elizondo et la divulgation

    Luiz Elizondo et la divulgation

     

      

    "La source de nos informations est indiquée pour chaque parution, mais au cas où l'auteur de vidéos, articles ou photos souhaiterait ne plus les voir figurer sur le site, qu'il nous en avertisse par mail, et nous les retirerons immédiatement"

    VOIR AUSSI 

    Les ovnis du Pentagone