• Les vidéos d'ovnis du Pentagone

     Mystère des ovnis

    LES VIDÉOS D'OVNIS DU PENTAGONE
    Selon le New York Times, le Pentagone a reconnu avoir mené un programme secret entre 2007 et 2012 pour enquêter sur les ovnis. Le programme était doté d'un budget de quelque 22 millions de dollars.

    Les vidéos du Pentagone

     

    Le Pentagone a reconnu l'existence d'un mystérieux programme chargé d'enquêter sur les observations d'objets volants non identifié (ovni). Ce programme s'est terminé en 2012.

    Le ministère de la Défense américain assure que le programme s'est arrêté en 2012. Le New York Times affirme toutefois que les enquêtes sur les incidents impliquant des ovnis, rapportés par les militaires, continuent.
    Entre 2007 et 2012, le programme baptisé Advanced Aerospace Threat Identification Program (Programme d'identification des menaces aérospatiales avancées) a documenté d'étranges objets volants. Ceux-ci évoluaient à grande vitesse sans propulsion visible ou en position stationnaire sans moyen apparent de portance, selon le New York Times.

    L'une des vidéos obtenues par le New York Times montre deux avions de chasse américains qui poursuivent un objet ovale de la taille d'un avion de ligne, au large de la côte californienne, en 2004.
     

    Les vidéos du Pentagone

    Le Pentagone a déclaré dans un communiqué que le programme s'est terminé en 2012. "Il a été déterminé qu'il y avait d'autres priorités qui méritaient un financement et qu'il était dans le meilleur intérêt du ministère d'apporter un changement", indique le Pentagone.Le programme doté d'un budget de 22 millions de dollars, et seulement connu d'un petit nombre de responsables, a été initié par l'ancien sénateur démocrate du Nevada, alors chef de file de la majorité au Sénat, Harry Reid. Ce dernier portait un intérêt particulier aux phénomènes inexpliqués. La majeure partie de l'argent du programme est allée à une société de recherche aérospatiale dirigée par Robert Bigelow, un entrepreneur milliardaire et un ami de longue date de d'Harry Reid, selon le New York Times. "Nous n'avons pas les réponses, mais nous avons beaucoup d'éléments pour justifier de se poser des questions", a expliqué Harry Reid sur son compte Twitter après la publication de l'enquête du New York Times. Source : lacote

      

    Le nom de code de la vidéo ci-dessous est "2015 Go Fast Footage»  - issue du département de la défense américain.Cette vidéo a été enregistrée en 2015 par la caméra infrarouge d’un avion de chasse F/A-18 Super Hornet et dévoilée par «To The Stars Academy», une association créée récemment qui regroupe des scientifiques et d’anciens officiels, dédiée à la recherche sur les ovnis.  

     

      

     "C'est quoi ce putain de truc?" C'est ce que s'est demandé en 2015 un pilote américain quand la caméra infrarouge de son avion de chasse s'est mis à suivre un objet volant non-identifié. Bref, un ovni, ou, pour utiliser le bon terme, un PAN (phénomène aérospatial non-identifié).Une vidéo de cette séquence, visible en haut de l'article, a été publiée vendredi 9 mars par une société privée, "To the stars academy" (TTSA), rapportent nos collègues américains du HuffPost. On y voit le capteur, qui équipe un avion F/A-18 Super Hornet, se mettre à suivre automatiquement un petit point difficile à identifier, sous les exclamations admiratives et étonnées des soldats témoins du spectacle. Un objet étonnant, car on n'y voit ni ailes, ni de traînées pouvant suggérer un moyen de propulsion classique. Sommes-nous face à un prototype ultra-secret de l'armée américaine? Ou d'une puissance étrangère? Voire, comme certains l'imaginent, à quelque chose d'extraterrestre? Avant de crier que la vérité est ailleurs et de réhabiliter Fox Mulder, il faut creuser un peu plus, car si ces images sont étranges, les choses sont loin, très loin d'être claires.

    Ci-dessous : les vidéos en français et l'interview de Robert Bigelow

      Depuis 2012, le programme du Pentagone a été arrêté. Luis Elizondo, est un ancien officier du renseignement militaire qui dirigeait (selon lui) de 2007 à 2012 l'unité secrète des OVNIS du Pentagone, il a démissionné en octobre dernier (2017). Un mois plus tard, il affirmait au micro de CNN:

    "Mon sentiment personnel est qu'il y a des preuves très convaincantes que nous ne sommes peut-être pas seuls".

    Source . huffingtonpost

     

    Luis Elizondo

     Le Pentagone a financé entre 2007 et 2012 un programme de surveillance et de recherche sur les ovnis, confirmant ainsi que le gouvernement américain n'a jamais cessé de prendre au sérieux ce phénomène. Bien au contraire...


    Le Pentagone a reconnu qu’un programme de recherche sur les objets volants non-identifiés a été financé sur fonds secrets entre 2007 et 2012 à hauteur de 22 millions de dollars par an. C’est une enquête du New York Times qui est à l’origine de ces révélations. La création de ce programme secret de recherche est à mettre au crédit de l’ancien sénateur démocrate du Nevada, Harry Reid qui n’a jamais caché son intérêt pour le sujet ovni.


    On connaît peu de détails sur l’emploi de ces fonds qui demeure en partie secret. Toutefois, on sait que l’essentiel des sommes a été versé à Bigelow Aerospace, l’entreprise du milliardaire Robert Bigelow qui collabore actuellement avec la NASA sur la mise au point de modules habitables gonflables pour les astronautes. Proche ami du sénateur Harry Reid, lui non plus ne manie pas la langue de bois sur les ovnis: «Il y a eu et il y a encore une présence extraterrestre sur la Terre. J’ai dépensé des millions et des millions sur cette question, sans doute plus que n’importe qui aux Etats-Unis.» a-t-il déclaré en février 2017 dans l’émission « 60 Minutes » sur CBS.

    Le New York Times cite des cas étudiés dans le cadre de l’Advanced Aviation Threat Identification Program dont la vidéo d’une rencontre en 2004 entre deux avions de combat Super Hornet F/A-18 de la Navy et un objet inconnu aux performances de vol stupéfiantes.
    Le Pentagone a confirmé les informations du quotidien assurant que l’Advanced Aviation Threat Identification Program avait été interrompu, victimes d’autres priorités budgétaires. Toutefois, la porte-parole du Pentagone, Laura Ochoa, sollicitée par Reuters laisse entendre que la recherche et la surveillance des phénomènes aériens non-identifiés se poursuivent sous d’autres formes : «Le département de la Défense prend au sérieux toutes les menaces et toutes les menaces potentielles à l’encontre de notre population, de nos intérêts et de nos missions et nous prenons les mesures nécessaires dès lors qu’apparaissent des informations crédibles» explique-t-elle.

    “ De grands progrès ont été accomplis concernant l’identification de plusieurs phénomènes aérospatiaux non conventionnels ”


    Le programme de lutte contre les menaces aérospatiales était dirigé par spécialiste de l’Intelligence militaire, Luis Elizondo, dans des bureaux situés au 5e étage, au coeur du Pentagone. Dans une interview, il assure que la fin des financements publics spécifiques n’a pas mis un terme aux recherches en 2012. Depuis cette date, Luis Elizondo a continué à travailler en étroite collaboration avec des responsables de la CIA et de la Navy. Il est resté dans son bureau du Pentagone jusqu’en octobre dernier avant de démissionner pour protester contre la culture du secret et des rivalités internes. « Pourquoi ne pas consacrer plus de temps et d’effort à cette question? » écrit-t-il dans sa lettre de démission.
    Le lendemain de sa démission Luis Elizondo participait au lancement de To The Stars Academy un centre de recherche privé fondé par le chanteur de Blink-182, Tom DeLonge, passionné d’ovnis de longue date, avec un ancien ingénieur de Lockheed Martin et un ancien haut fonctionnaire du département de la Défense, Christopher K. Mellon. Au cours de la soirée de lancement, Luis Elizondo, libéré de son devoir de réserve, s’est exprimé avec encore plus de clarté : «J’ai appris que le phénomène est réel.»

    Quant à l’ancien sénateur Harry Reid, il assume son rôle moteur dans la mise en place de Advanced Aviation Threat Identification Program et son caractère secret. En 2009, il a même écrit au Secrétaire Adjoint à la Défense William Lynn III pour lui demander de relever encore le niveau de confidentialité entourant le programme : «De grands progrès ont été accomplis concernant l’identification de plusieurs phénomènes aérospatiaux non conventionnels hautement sensibles» écrit-il, souhaitant que l’accès au programme soit désormais limité à une cercle restreint d’officiels. La même année, dans un mémo adressé à la direction du Pentagone, le responsable du programme à cette période assurait : «Ce que nous considérions comme de la science-fiction est désormais un fait scientifique», ajoutant que les Etats-Unis seraient incapables de se défendre contre les technologies découvertes.

    Et, selon Luis Elizondo, cette technologie ne provient d’aucun pays connu :

    «Aucun gouvernement ou institution ne devrait garder ce fait caché aux yeux du public.»

    Source : parismatch

    Les vidéos d'ovnis du Pentagone

    L' Ovni de la Marine Chilienne

    Les vidéos d'ovnis du Pentagone

     Ce film a été tourné le 11 novembre 2014 par un hélicoptère Airbus Cougar AS-532 de la marine militaire, au large de Santiago, et il est resté classifié pendant deux ans. Un technicien  était chargé de tester une caméra infrarouge WESCAM’s MX-15 HD.  L’objet est situé à une distance comprise entre 55 et 65 km de l’hélicoptère. Les teintes sont causées par la température : les zones les plus sombres sont les plus chaudes et les points lumineux sont en noir. Cet objet apparaît comme une structure allongée avec deux points lumineux reliés par un axe. Il émet  à un moment, un jet de gaz ou de liquide, apparemment à très haute température d'après les images en infra-rouge...Les spécialistes n'ont pu établir de quoi il s'agissait.

    Les vidéos d'ovnis du Pentagone

    Robert Bigelow 

    Les vidéos du Pentagone

    Le 28 mai 2017, Robert Bigelow — magnat de l'immobilier et fondateur de l'entreprise Bigelow Aerospace qui conçoit d'innovants habitats pneumatiques spatiaux pour la Nasa — a donné une interview à l'émission 60 Minutes diffusée sur CBS, dans laquelle il indique être certain que des extraterrestres ont déjà visité la Terre.


    Robert T. Bigelow, 72 ans, n’est pas un farfelu. Cet entrepreneur américain, né à Las Vegas, a fait fortune dans l’immobilier commercial avant d’investir des centaines de millions de dollars dans la création en 1999 Bigelow Aerospace, son rêve d’enfance. Cette compagnie spatiale privée a notamment développé des modules habitables gonflables testés in situ, arrimés à l’ISS. Les astronautes à bord de la Station Spatiale Internationale ont été chargés d’en tester l’habitabilité. A terme, le grand projet de Robert Bigelow est de créer des stations en orbite pouvant accueillir des touristes de l’espace.

     Mais, c’est un autre type de touristes que l’entrepreneur évoque dans une interview accordée à l’émission «60 minutes» sur la chaîne américaine CBS. Interrogé sur l’hypothèse extraterrestre, Robert T. Bigelow a répondu sans détour : «J’en suis absolument convaincu. Il y a eu et il y a encore une présence extraterrestre sur la Terre. J’ai dépensé des millions et des millions sur cette question, sans doute plus que n’importe qui aux Etats-Unis.»

    Les vidéos du Pentagone

    Relancé sur cette confidence par la journaliste Lara Logan, s’inquiétant de savoir s’il ne craignait pas de passer pour un fou, le milliardaire n’a pas cédé un pouce de terrain: «Je m’en fiche. Ça ne change rien à la réalité que je connais.» Quant à la possibilité de croiser des extraterrestres lors de futurs voyages spatiaux lointains, il enfonce le clou : «Il n’y a pas besoin de bouger d’ici. Ils sont déjà là, juste sous notre nez.»

    Cette déclaration tonitruante n’est pourtant pas un scoop. Robert Bigelow n’a jamais fait mystère de son intérêt pour les ovnis et la possibilité que notre planète soit visitée par des civilisations extraterrestres. Il finance depuis des années à coups de millions de dollars le MUFON, la plus grande organisation privée d’enquête sur les observations d’OVNIS.

    Néanmoins, ces propos tenus dans une émission très populaire devant des millions de téléspectateurs et repris par la presse internationale alors que Bigelow Aerospace noue un partenariat crucial pour son avenir avec la NASA posent question. S’agit d’un coup de pub pour ce grand projet ? Ou au contraire utilise-t-il la visibilité offerte par son contrat avec l’Agence spatiale américaine pour donner plus de portée à son discours sur la présence extraterrestre ? Enfin, la NASA, régulièrement accusée de dissimuler des informations sur les ovnis, va-t-elle laisser passer sans réagir les révélations de Robert Bigelow ?

    Source : parismatch

    Du matériel récupéré !

    L’auteur sur le sujet "OVNIS", Anthony Bragalia, tente de découvrir la vérité sur les récentes allégations selon lesquelles des morceaux de  métal en provenance d' ovnis aurait été récupéré pendant une enquête top secret du gouvernement américain sur les UFOS et stockés dans les locaux d'un milliardaire de l'aérospatiale à Las Vegas.

    M. Bragalia a demandé des documents en vertu de la loi américaine sur la liberté de l'information (FOIA) après que l' Express.co.uk a soulevé des questions sur la localisation du métal. Jusqu’à présent, aucune image du matériau allégué n’a fait surface, ni aucun détail sur l’endroit où il a été trouvé, ni aucun rapport de tests effectués dessus.

    Il dit qu'il "veut et peut poursuivre le gouvernement américain" si les informations ne sont pas fournies. Des rapports sur le métal ont été publiés ce mois-ci après que le New York Times ait révélé que le département américain de la Défense Programme secret d’identification avancée des menaces de l’aérospatiale (AATIP) de 2007 à 2012 a coûté  de 16,5 millions de livres.
    M. Bragalia a déclaré: "J'ai des preuves de demandes de la FOIA envers cinq agences du Département américain de la Défense pour la publication des résultats des tests d' alliages d'OVNIS qui ont été rapportés par le New York Times comme étant en possession du gouvernement des Etats-Unis. "

    L’histoire a éclaté plus tôt ce mois-ci dans le New York Times, lorsque l’ancien responsable des services de

    renseignement, Luis Elizondo, a révélé : 'Bigelow Aerospace a été embauché par le gouvernement des États-Unis pour héberger des "bâtiments modifiés", des matériaux semblables à des métaux récupérés par le personnel militaire sous forme de résidus d’OVNI, d’épaves, de pièces de décollage ou d’écrasements.Le ministère américain de la Défense a versé d’énormes sommes d’argent à la firme dirigée par le milliardaire Robert Bigelow. pour étudier ce phénomène et s'occuper des "alliages métalliques", selon les reportages.

    M. Bragalia a déclaré: "Cette admission de la récupération des débris d'OVNIS par l'armée américaine est historique.

    "Les détails manquent sur la nature précise du matériau. Pour trouver et étoffer les détails des débris, je demande à plusieurs agences de révéler tout ce qu’elles savent à propos de ces éventuels alliages étrangers. " M. Bragalia n'est pas le seul à soulever des questions sur les allégations de découverte de métaux. Jeff Wise a écrit sur Nymag.com à propos de cette affirmation: "La présentation directe de ces assertions prouve que les auteurs les considèrent comme vrais."

    "Mais ils demandent d'autres recherches. Les documents produits étaient-ils crédibles ?
    "En quoi les matériaux ont-ils été modifiés et pourquoi était-il nécessaire de les modifier pour stocker ce matériel ?"Jacob Winding a déclaré sur Pastemagazine.com: "Si c'est vrai, c'est la plus grande nouvelle de notre vie : le gouvernement détiendrait du potentiel matériel extraterrestre qui a la capacité supposée de modifier notre état physique.'"C'était fou pour moi de voir à quel point tout le monde semblait accepter cela et le dépasser, mais en 2017."  Le journaliste du New York Times, Ralph Blumenthal, a déclaré à MSNBC: "Ils ont , comme nous l'avons rapporté, des objets qui sont étudiés afin que les scientifiques puissent trouver  leurs propriétés étonnantes ...un genre de composé qu'ils ne connaissent pas. "

    En mai, M. Bigelow a surpris le monde en déclarant lors d'une interview avec l'émission de prime time CBS 60Minutes, qui croit que les extraterrestres intelligents vivent secrètement sur Terre, et le gouvernement le sait. L'enquête sur les OVNIS a été menée par le responsable des renseignements militaires, Luis Elizondo, au cinquième étage du Pentagone.M. Elizondo, qui a démissionné en octobre pour former le groupe de recherche UFO To The Stars Academy avec l'ancien chanteur de Blink 182, Tom DeLonge, a déclaré que l'effort continue secrètement et qu'il a un successeur, qu'il a refusé de nommer.
    Nick Pope, un ancien enquêteur du phénomène OVNI pour le ministère de la Défense britannique, a déclaré: "Il existedes tests qui peuvent dire si oui ou non le matériel a été dans l'espace, tels que ceux qui impliquent d'examiner les rapports isotopiques ou de regarder l'ionisation. "Ces sortes de tests sont effectués sur des météorites pour les différencier des roches terrestres.Si des matériaux étaient exposés aux rayons cosmiques, cela ne prouve pas qu'ils sont étrangers, car ils pourraientêtre sortis d'un satellite ou une fusée, mais cela réduit certainement les choses.Ces tests sont tellement évidents pour les chimistes et les spécialistes des matériaux qu’il n’y a aucun moyen de les avoir déjà terminé. Bigelow Aerospace doit connaître les résultats de ces tests et leurs conclusions ont probablement été transmises à l'AATIP." Il croit que ce sera évident d'obtenir la libération de toute cette information
    Il a ajouté: "Les journalistes et les chercheurs sur les OVNIS vont avoir une surprise désagréable quand ils découvrent combien de leurs demandes liées à la Loi sur la liberté d'information liées à l'AATIP seront rejetées parce que les informations sont conservées par Bigelow Aerospace et non par une agence fédérale.C'est l'une des raisons pour lesquelles le gouvernement transfère des projets particulièrement sensibles dans le secteur privé .Aucun rapport officiel sur les matériaux présumés n'a été publié, mais on prétend que des recherches ont également été menées sur les personnes qui sont entrées en contact avec le matériel pour voir s'il y avait des effets sur elles. Le projet OVNI secret a été initialement financé à la demande de l'ancien sénateur Harry Reid, qui a pris sa retraite du congrès cette année.  Le démocrate du Nevada, qui était alors le leader de la majorité au Sénat, a permis que l'argent aille à son ami de La société Bigelow.L'Express.co.uk a approché M. Bigelow par l’intermédiaire de Bigelow Aerospace pour essayer de découvrir ce qui était arrivé au matériel, s'il l' avait toujours, et s'il pouvait être photographié, ou si des rapports ou des études pouvaient être publiés. L'Express.co.uk a également contacté M. Reid et M. Elizondo par l’intermédiaire de To The Stars Academy, leur demandant s’ils savaient ce qu’était devenu le matériel. Tous les trois doivent encore répondre.

    Source : express

     Voir aussi

    Nos vidéos traduites sur les ovnis

    BEN RICH et les voyages interstellaires

    Paul Hellyer et les ovnis

    Témoignages Officiels sur la présence extra-terrestre   

      Edgar Mitchell, astronaute  

    Les révélations de Clifford Stone  

    SIRIUS le film du Projet Révélation 

    Ces ovnis que la Nasa veut nous cacher 

    Les ovnis du Popocatépetl 

    Les lumières d'Hessdalen   

    Les ovnis et le nucléaire  

    Roswell, le secret d'état  

    Alphabets d'outre-espace

      

    "La source de nos informations est indiquée pour chaque parution, mais au cas où l'auteur de vidéos, articles ou photos souhaiterait ne plus les voir figurer sur le site, qu'il nous en avertisse par mail, et nous les retirerons immédiatement"