• Les ovnis et le nucléaire

    Mystère des ovnis

    LES OVNIS ET LE NUCLEAIRE  

    L'affaire de la base Vandenberg (USA) en 1964    

    Missile désactivé en vol par un ovni

    Nié par l’USAF, l’incident de Vandenberg AFB est confirmé par ses deux principaux protagonistes. Après avoir observé le silence pendant 20 ans, un premier lieutenant témoigne : un OVNI a intercepté le tir d’un missile à la base de Vandenberg en 1964.   De 1963 à 1966, Robert Jacobs est en charge de l’instrumentation photo-optique à Vandenberg AFB. Sa mission consiste à photographier chaque tir de missile à la base. Le 15 septembre 1964 est une journée ordinaire : Jacobs immortalise le tir d’une fusée Atlas F et transmet le film pour développement.  

    Paul Hellyer, ex-Ministre de la Défense du Canada fait une déclaration étonnante !

      Le jour suivant, le major Florenz J. Mansmann le convoque dans son bureau. Le film est projeté : on peut voir la fusée Atlas F, équipée d’une ogive nucléaire factice, décoller et poursuivre normalement sa course. Un objet apparaît alors dans le ciel et tire un rayon lumineux sur l’ogive à 4 reprises. » Tout cela s’est passé alors que la fusée volait à 7 ou 8000 km/h « , se souvient Jacobs. Le major stoppe la projection et lui demande : » Qu’est ce que c’est que cela ? « . » On dirait une OVNI  » répond Jacobs. Le fixant dans les yeux, le major lui rétorque : » Ca, vous le gardez pour vous. Et vous concernant, lieutenant Jacobs, cela ne s’est jamais produit « . Avant de quitter la pièce, on lui ordonne de jurer le silence sur cet incident. » Ce que j’ai vu, étaient 2 assiettes collées l’une contre l’autre avec une balle de golf au-dessus. Bref, une soucoupe volante classique, et qui tirait un rayon de quelque chose sur l’ogive de notre fusée  » expliquera Jacobs aux ufologues.

    Source : hyanchohan  

     

    Un missile nucléaire désamorcé en vol par un Ovni

    Carte animée des explosions nucléaires depuis 1945

      

    Stanton Friedman (Physicien et Ufologue)

     

    « Les soucoupes volantes ont une origine extra-terrestre. Ni les Russes, ni les Américains ne sont capables de construire des machines de cette sorte. Les caractéristiques de ces engins sont nettement supérieures aux possibilités actuelles de la science. »  Pierre Clostermann, pilote de ligne 

        

    Vidéo très intéressante en rapport avec les visiteurs d'outre-espace

      

      L'incident de BIG SUR (Affaire de Vandenberg)

     Certaines observations portent à croire que les OVNI s’intéressent de très près à certaines de nos infrastructures stratégiques Humaines; il s’agit du survol fréquent par des ovnis d’installations militaires, notamment les bases de lancement de missiles… et bien d'autres installations inconnues et tenues secrètes du grand public ...

     L’incident De Big Sur : un OVNI s’approche de la capsule et ... « Sur la pellicule du film, on aperçoit un OVNI qui s’approche de la capsule ; l’ovni tourne autour et émet 4 flashes lumineux, comme s’il avait tiré sur la cible en une sorte de combat aérien… »

    Le cas connu sous le nom ‘d’incident de Big Sur’ vient de faire l’objet d’un numéro presque entier de l’International UFO Reporter*, un trimestriel ufologique américain réputé.

    En septembre 1964 (de nombreuses sources s’accordent pour dire que la date précise est le 15 septembre 1964), une fusée Atlas D fut lancée de jour depuis Vandenberg, base de l’Air Force située en Californie ; l’objectif était de réaliser un exercice radar pour tester un système de destruction d’une tête nucléaire factice embarquée.

    Tout cela observé et filmé à distance par un télescope du type Orthicon situé justement à Big Sur, distant d’environ 200 kilomètres de Vandenberg.

    Rien ne fut bien sûr visible en direct à l’oeil nu mais, 18 ans plus tard (1982), un officier associé à l’opération, délivré de son devoir de réserve, dévoila l’affaire.

    Sur la pellicule du film réalisé à cette occasion, on aperçoit un OVNI qui s’approche de la capsule éjectée (3ème et ultime étage de la fusée) laquelle jouait le rôle de la bombe nucléaire ennemie ; l’ovni tourne autour et émet 4 flashes lumineux, comme s’il avait tiré sur la cible en une sorte de combat aérien.

    La capsule, ainsi déroutée, commençe à tournoyer et va s’abîmer dans l’Océan Pacifique, loin de son point de chute prévu. Une preuve sur pellicule… de la présence extraterrestre !

     Selon le Lieutenant (devenu docteur) Bob Jacobs, l’ovni destructeur avait la forme d’un disque surmonté d’un dôme caractéristique ; il était clairement visible sur le film auquel il avait collaboré, lequel fut projeté à la base de Vandenberg devant un groupe de personnes sélectionnées, dont 2 représentants gouvernementaux (agents de la CIA, « hommes en gris », selon B. Jacobs).

    Par la suite, ceux-ci confisquèrent définitivement le document photographique et l’emportèrent on ne sait où. L’affaire donc ne repose que sur le témoignage tardif du préposé de l’escadron photographique de Vandenberg, B. Jacobs, mais il fut corroboré en totalité par le Major F. J. Mansmann, aussi présent ce jour-là, à Vandenberg, ce qui lui donne un plus grand poids.

     Le fait que la révélation de l’affaire eut lieu au cours d’un ‘talk show’ et fut suivie d’un article dans le tabloïd ‘National Enquirer’ déclencha l’attaque des sceptiques, qui dénoncèrent les affirmations excentriques de l’ancien lieutenant de l’US Air Force, appuyant leurs arguments notamment sur la contestation de la date de l’événement… mais en se trompant, hélas, de missile (confusion avec un autre lancement du 22 septembre pour lequel rien d’anormal ne fut enregistré en effet !).

    Source  et suite : infos-paranormal

     Source : mondeinconnu 

    « L'univers est si énorme que ce serait la folie pour penser que nous sommes une exception. »   George Coyne, Jésuite

        

     Témoignages des militaires de l'Air Force

    Capitaine Bill House, un militaire américain, dit avoir travaillé 17 ans avec un Extraterrestre ! 

    2ème Témoignage de Bill House

    Source: Livre REVELATIONS Tome 2 de Steven Greer:

    Bill House a servi 10 ans comme pilote de chasse dans le Corps des "Marines" et 4 abs à la base aérienne de Wright-Patterson en tant que civil, effectuant des essais en vol sur des aéronefs "exotiques" expérimentaux.Plus tard, au cours des trente années qui ont suivi, il a travaillé pour des fournisseurs de la Défense en tant qu'ingénieur sur des systèmes de propulsion à antigravité: sur des simulateurs de vol pour aéronefs "exotiques", et de fait sur des soucoupes volantes.

     

    Il atteste que le premier disque qu'ils ont testé était un engin reconstruit d'après l'engin ET qui s"était écrasé en 1958 à Kingman, dans l' Arizona. Il atteste aussi que les ETs ont présenté un engin au gouvernement américain, cet engin a été amené à la Zone 51 qui venait juste d'être construite à l'époque, et les quatre ETs qui accompagnaient l'engin ont été emmenés à Los Alamos. 

    Source et suite :   divulgation-extraterrestre

      

    Plusieurs services militaires et de renseignements savent qui sont les membres du Commandement des forces aériennes stratégiques et d’autres spécialistes du nucléaire se sont mis en avant pour témoigner sur le fait que les OVNI sont bel et bien réels et semblent être en corrélation avec notre armement nucléaire :

    Capitaine Robert Salas (Officier Responsable du Lancement

    pour le Commandement des forces aériennes stratégiques 1964-71)

    « L’incident relatif á l’Ovni est arrivé le 16 mars 1967, á Oscar Flight, une des cinq installations de contrôle de lancement, sous la garde de la 490 ème escadre de missile de lancement. J’ai reçu un appel provenant du garde de la sécurité le plus important… et il m’a dit que lui et quelques gardes ont été les témoins d’étranges lumières flottant près du site et de l’installation de contrôle de lancement. Je lui ai demandé s’il voulait dire Ovni ? Et bien, il a répondu qu’il ne savait pas ce que c’était, mais il y avait des lumières qui flottaient autour de la base. Ce n’était pas des avions, ni des hélicoptères, ils ne faisaient aucun bruit… (peu après) nos missiles ont commencé à s’arrêter de fonctionner un par un. Lorsque je dis s’arrêter de fonctionner, cela veut dire qu’ils affichaient « hors d’état de marche », une condition qui signifie qu’ils ne pouvaient être lancés. Cet arsenal se compose de missiles de type Minuteman one, et étaient bien sûr des missiles nucléaires de charge militaire… cet incident a extrêmement inquiété le quartier général Commandement des forces aériennes stratégiques, car ils étaient dans l’incapacité d’en expliquer les origines ». 

    "Les signes sont de plus en plus nombreux. Les lumières dans le ciel apparaîtront rouges, bleues, vertes, rapidement. Quelqu’un vient de très loin et veut rencontrer les gens de la Terre. Les rendez-vous ont déjà eu lieu. Mais ceux qui ont vraiment vu se sont tus". Pape Jean XXII, 1935 

    Vidéo du 27-09-2010 - National Press CLub - CNN

    "Témoins militaires d'ovnis sur sites nucléaires"

    Le Colonel Ross Dedrickson (US Air Force, membre de la Commission relative à l’énergie nucléaire)

    « Après que je suis parti en retraite de l’armée de l’air des États-Unis, j’ai rejoint la compagnie Boeing, j’étais en charge du recensement de toute la flotte nucléaire pour les missiles de type Minuteman. Au cours de cet incident, ils ont bel et bien pris en photo l’OVNI qui suivait le missile, lorsque le dit OVNI montait dans le vide, avec un faisceau lumineux tout autour, et neutralisa le missile. J’ai aussi appris qu’un nombre d’incidents, tel que le cas de quelques armes nucléaires envoyées dans l’espace, puis détruites par les extraterrestres. Notre gouvernement a envoyé une arme nucléaire en vue d’une explosion sur la surface lunaire… (et) les extraterrestres ont détruit l’arme sur sa trajectoire vers la lune. (Apparemment) l’idée de quelconque explosion dans l’espace par quelconque gouvernement terrien était intolérable pour les extraterrestres, et on a eu très souvent la preuve ».

    Professeur Robert Jacobs (Lieutenant de l’US Airforce, 1369 ème escadron)

    « … nous étions en train de tester des missiles balistiques qui devaient larguer des charges nucléaires sur la cible… ma tâche était de superviser les instruments de photographie de chaque missile qui s’échouait sur la tranche ouest de la zone de test… et à l’intérieur de l’écran, quelque chose d’autre fit son apparition. Cela traversa l’écran et heurta un faisceau lumineux sur la charge militaire. Maintenant, vous devez garder en mémoire que tout ces trucs étaient en train de voler à plus de 1000 miles à l’heure, donc, ces objets ont engendré un faisceau lumineux sur la charge militaire, et l’a percutée. La charge militaire a tourbillonné dans l’espace. L’objet, c’est-à-dire les points lumineux que l’on a aperçus, la charge militaire et tout le reste, ont voyagé tout droit à travers la frontière entre l’atmosphère et l’espace, à une distance d’environ 60 miles, et allaient à une vitesse avoisinant entre 11 et 14 milles miles à l’heure, lorsque cette chose a rattrapé son retard sur les missiles, les a traversés, et a flotté tout autour d’eux, puis s’est retirée ».

    M. Harland Bentley

    « J’ai pris part à un programme d’études supérieures en ingénierie nucléaire… travaillant sous contrat depuis 1963 : la NASA, le Département à l’Énergie, et plusieurs industries de l’électronique autour de Washington DC. J’étais en poste dans une installation en Californie… classant des travaux… dont je ne peux pas trop parler… Nos astronautes effectuaient des boucles autours de la lune en 1967 et 1968… Je les ai entendus dire qu’ils possédaient un boggie (terme utilisé pour qualifier les OVNIS)… c’était un autre type de vaisseau. Ils ne pouvaient pas voir à l’intérieur de certaines entrées. Ils ne pouvaient discerner des être de quelque sorte que ce soit. Ils ne pouvaient pas décrire ces êtres, ils jetèrent juste un coup d’œil sur les photographies. Ils ont seulement dit que c’était une soucoupe volante. Puis, ils ont dit :  » Voilà par où ils rentrent, puis il (le boggie) disparu de ma vue presque immédiatement » ».

    Lieutenant Colonel Joe Wojtecki (US Air Force, octobre 2000)

    Le Lt. Colonel Wojtecki a passé 20 ans dans l’Air Force et s’est retiré en 1988. Il a passé la plupart de son temps avec le « Strategic Air Command » et le « Tactical Air Command ». Une nuit d’avril 1969 lorsqu’il était stationné à Loring AFB dans le Maine, lui et son instructeur de vol ont tous les deux vus trois lumières très brillantes en triangle équilatéral parfait volant silencieusement à travers le ciel. Ils ont estimé que cet OVNI était plus bas que 3’000 pieds (1’000m, Ndt). Il a découvert le matin suivant que pendant six heures, un OVNI avait été vu stationnant au-dessus d’un groupe de B-52 contenant des armes nucléaires. Chaque fois qu’un avion s’approchait des lumières, elles partaient et volaient d’une manière totalement non-conventionnelle. Lorsque les avions partaient, les lumières revenaient de nouveau ensemble et se concentraient au-dessus du groupe de B-52. Plusieurs années plus tard, le Lt. Col. Wojtecki assista à une conférence donnée par SG (Steven Greer, Ndt) et vit une photographie d’un OVNI qui avait exactement la même configuration qu’il avait vu des années auparavant.

    Sergent Stoney Campbell (US Air Force, octobre 1999)

    Le Sergent Campbell est entré dans l’Air Force en 1966. Pendant l’été 1967, il gardait un B-52 sur une base du SAC dans l’Oklahoma lorsque tout d’un coup, directement au-dessus d’un B-52, une gigantesque brume bleue est apparue. Cela avait la forme d’une aile de boomerang et c’était brillant et pas solide. Cela a été relevé sur le radar et vu par de nombreuses personnes.

    Source :  dhyanchohan 

    « C'est une prétention énorme de l'homme de croire qu'il est seul dans l'univers. J'ai une très forte intuition qui me porte à croire que l'homme va probablement rencontrer des vies intelligentes et humaines, lors de ses voyages interplanétaires. Il ne faudrait pas être subjugué alors. Nos enfants ou nos petits-enfants doivent être prêts lorsque surviendra ce premier contact. » Dom Helder Camara, archevêque

     

    VIDEO DU "DISCLOSURE PROJECT" DE 2001 SUR CNN - National Press Club

       Les OVNIS et le nucléaire

     

     « Les O.V.N.I. et les contacts extraterrestres sont vrais. »   Corrado Balducci, Théologien

     Autre témoignage sur site nucléaire - (Article du 20-07-2009)

    Walter Kronkite, le célèbre présentateur de CBS, est mort vendredi dernier à l'âge de 92 ans. Un sondage d'opinion en 1972 l'avait sacré "l'homme qui inspire le plus confiance à l'Amérique".   Michael Salla lui rend hommage et publie cet article : "Walter Cronkite a vu un Ovni détruire un missile" :

    "En 1973, Walter Cronkite travaillait sur un dossier Ovnis pour une édition spéciale de sa chaîne CBS. Il avait interviewé des chercheurs de premier plan, et collecté des récits d'incidents pour son émission. Mais il ne fut pas question de la plus remarquable histoire dont Cronkite lui-même avait été témoin. 

    C'était dans les années 50, alors qu'il couvrait un test de lancement de missile américain sur une île du Pacifique. Cette année-là, Bill Knell n'en était qu'au début de sa carrière d'ufologue. En marge de son interview par Cronkite, le présentateur lui avait raconté sa propre expérience Ovni. Cronkite et les autres reporters n'avaient pas été autorisés à prendre des photos ni faire des enregistrements. Les journalistes allaient devoir se contenter de prendre des notes. C'est pourquoi il n'existe aucune image ni aucun document sonore de l'évènement extraordinaire qui allait se produire. 

    Knell raconte : "Les personnels de sécurité de l'Air Force arpentaient le périmètre de la zone de test, avec des chiens de garde, et les journalistes attendaient. Puis on passa à la phase d'ignition du missile, et il allait décoller. Juste à cet instant, un grand Ovni de forme discoïdale est apparu. Cronkite a estimé que l'objet devait fait 18 à 20 mètres de diamètre; il était de couleur gris sombre, sans moyen de propulsion apparent. A cause de l'activité intense autour de lui, et parce que le moteur du missile était très bruyant, le journaliste ne parvenait à distinguer si le disque était silencieux ou non. Mais il n'entendait rien de particulier venant de cette direction.

    Les gardiens de l'Air Force avaient couru vers l'Ovni avec leurs chiens. Le disque se maintenait immobile à environ 10 mètres au-dessus du sol. Il a soudain émis un rayon de lumière bleutée, qui a simultanément atteint le missile, un garde, et un chien. Le missile, qui avait commencé à partir, était immobilisé dans les airs à quelques 25 mètres de sa base. Un garde était figé dans son geste en avant, et un chien était immobilisé en l'air comme s'il avait été en train de sauter vers le disque. Cronkite m'a déclaré que tout celà n'avait duré que cinq minutes au maximum. Soudain, le missile a explosé ! Après quoi, le disque a disparu. Le garde et le chien avaient l'air de bien se porter, mais ils furent rapidement évacués par le personnel médical qui est toujours présent sur les lieux de tests, en cas d'incidents. Simultanément, des gardes ont rapidement dirigé les journalistes vers un bunker d'observation en béton. 

    Environ trente minutes après l'incident un Colonel de l'Air Force était venu débriefer Cronkite et les autres journalistes. L'officier était venu leur dire que "Ca faisait partie du test." Visiblement, le Colonel tentait d'improviser. Il déclara que tout cet évènement avait été "mise en scène" pour tester les réactions des medias à propos des Ovnis. Il reprit le même couplet destiné aux journalistes, qui consistait à dire que les Soucoupes Volantes n'étaient probablement pas d'origine extraterrestre, mais que les gens voyaient en général des avions secrets testés par l'Air Force. Ce test avait été organisé pour montrer aux medias combien il serait "choquant" d'être soudainement confronté à une nouvelle technologie.

    Cependant, Cronkite était certain d'avoir vu autre chose qu'une nouvelle technologie, et il était également sûr que ce n'était pas d'origine terrestre ! Il n'avait pas cru à cette explication de l'Air Force, à l'époque, et il ne le croyait toujours pas au moment où il m'avait raconté cette histoire.(...)

    Source :  ovnis-usa

     Les OVNIS et le nucléaire

    Un article très intéressant de : "Les Mystères Ufologiques"

    LA SCIENCE DES ETHERONS et les réactions hermo-nucléaires

    L’univers vivant est constitué par une multitude de dimensions dans lesquelles les êtres cosmiques pluridimensionnels projettent leurs atomes de conscience tels des pieuvres aux tentacules infinies. Parmi cette multitude de dimensions, il en existe une que les consciences actuellement incarnées dans cet univers expérimentent et connaissent sous la dénomination de  » dimension spatio-temporelle tridimensionnelle « . Cette dimension est structurée par des champs éthériques sur lesquels se condense l’énergie lumineuse en formant les particules de matière. Cette matière condensée forme ce que les physiciens terrestres appellent  » la structure atomique « .

    Toutes les formes de vie terrestres et extra-planètaires sont constituées par ces milliards d’atomes qui rendent l’énergie de vie visible aux cinq sens physiques des hommes. Si nous pouvions pénétrer à l’intérieur des atomes par notre  » vision spirituelle  » nous verrions alors s’ouvrir à notre conscience tout un monde ultra organisé d’une indicible beauté qui serait la contrepartie exacte du monde physique extérieur.  

    Les formes de pensée sont elles mêmes structurées à partir des fréquences vibratoires atomiques. De la roche à la vibration atomique très lente à l’entité cosmique dont l’être vibre à une fréquence très élevée, la création nous offre ainsi une multitude de manifestations de ces formes de pensées.

    La vibration atomique peut être alors reliée au degré de parachèvement de la personnalité d’essences énergétique qui la supporte. Je me permets ici de vous donner une brève explication : on peut considérer à première vue que l’univers matériel est constitué par un espace-temps ponctué de globules lactescents de matière appelés Galaxies. Ces galaxies sont  » vivantes  » et forment les matrices physiques dans lesquelles s’exprime la conscience collective de tous les systèmes stellaires qui la composent. Elles sont comme les neurones d’un gigantesque cerveau qui serait le support du tissu mental de l’univers matériel. A l’intérieur de ces galaxies se trouve une myriade de systèmes solaires dont quelques étoiles abritent un cortège planétaire.  

    Mais chacun de ces systèmes solaires tourne autour d’un soleil central dont la vibration éthéro-atomique est plus rapide. Cette étoile centrale fait elle-même partie d’un système stellaire tournant lui aussi autour d’un soleil éthérique plus rapide.   Poursuivant notre raisonnement d’équivalence, nous en arrivons au soleil central qui siège au coeur de chaque galaxie et qui est le lieu où se canalise la force de vie qui relie toute la création. Il existe probablement des milliers de galaxies habitées par des humanités différentes.

    Ces gigantesques amas stellaires tournent eux-mêmes autour d’un centre d’attraction universel, source de toute vie, que l’on a pris l’habitude d’appeler couramment le  » père éternel « . Tous les systèmes stellaires et les amas galactiques ne sont que des transformateurs de lumière nouménale seul le soleil central primordial demeure du principe géniteur appelé  » père éternel » est générateur du flux créateur. Tout ce fabuleux mécanisme a pour but de réduire et de déverser une lumière adaptée sur chaque planétoïde porteur d’une forme de vie évolutive. Chaque étoile devient donc un miroir où se reflète la lumière divine décélèrée. Mais revenons sur ce qui se passe sur notre petite planète. Tout ce qui vit sur notre Terre est baigné par un plasma vital qui relie toutes les unités de vie entre elles. L’écoulement de la force vitale qui est canalisée à travers cet éther par notre soleil détermine dans notre cadre spatio-temporel ce que l’on appelle le  » temps « . C’est l’horloge cosmo-biologique qui règle la temporalité terrestre.(...) 

    Source : dhyanchohan 

    "La source de nos informations est indiquée pour chaque parution, mais au cas où l'auteur de vidéos, articles ou photos ne souhaiterait plus les voir figurer sur le site, qu'il nous en avertisse par mail, et nous les retirerons immédiatement"

    VOIR aussi les pages suivantes :

    Ovnis, la vague Belge et autres cas

    Articles nouveaux sur les ovnis

    SIRIUS le film du Projet Révélation

    Reportages et réflexions scientifiques  sur les visiteurs

    Réflexion sur la divulgation

    Extraordinaire Disclosure project 2001

    Ces ovnis que la Nasa veut nous cacher

    Objets non identifiés en 2011

    L'énigme de Chibolton

    Le Vatican et la vie extraterrestre

    Roswell, le secret d'état

    Le mystère des Ummites

    Fairplane, Ovnis appels à témoignages

    Yves Sillard : “L’existence de civilisations extraterrestres est hautement probable”

    Amiral Gilles PINON

    Georges Adamski, mythe ou réalité

    Révélations des textes anciens