• Edgar Mitchell, astronaute

    Personnages étonnants 

    L'Institut des SCIENCES NOETIQUES

    de Edgar Mitchell, Astronaute. 

    Son site en anglais : noetic

    Edgar Mitchell, astronaute

     « C’est en techniciens que nous sommes partis pour la Lune, et c’est en humanistes que nous en sommes revenus. »

    « La première chose qui me vint à l’esprit alors que je regardais la Terre depuis l’espace fut son incroyable beauté. Les photos les plus spectaculaires sont très en deçà de la réalité. C’était un spectacle majestueux que ce magnifique joyau bleu et blanc sur un ciel de velours noir. Quelle merveilleuse harmonie semblait s’inscrire dans le processus d’évolution qui sous-tend l’univers ! » Edgar Dean Mitchell

     Edgar « Ed » Dean Mitchell, né le 17 septembre 1930 à Hereford au Texas, est le sixième astronaute américain à avoir posé le pied sur la Lune : il était le pilote du module lunaire de la mission Apollo 14. Il est licencié en science et en science de la gestion industrielle et docteur en sciences de l'aéronautique et de l'astronautique au MIT. Edgar Dean Mitchell a déclaré que l'existence des extraterrestres était connue des autorités américaines. Edgar Mitchell a été élevé à Roswell et à Artesia (Nouveau-Mexique). Il grandit dans un milieu baptiste fondamentaliste.

    Il obtient un bachelor of science en management industriel au Carnegie Institute of Technology en 1952. L'année suivante, il entre dans l'US Navy où il devient pilote et embarque sur les porte-avions USS Bon Homme Richard et USS Ticonteroga. En 1961, il obtient un bachelor of science en ingénierie aéronautique à l'U.S. Naval Postgraduate School puis, en 1964, un doctorat en aéronautique et astronautique au Massachusetts Institute of Technology. Il devient pilote d'essai au Air Developpment Squadron 5 et participe entre 64 et 65 au développement du projet Manned Orbital Laboratory. Il devient ensuite instructeur à l'Air Force Aerospace Research Pilot School. Fort de cette expérience, il est retenu dans la cinquième sélection d'aspirants astronautes, en avril 1966. En 1969, Il fait partie de l'équipe de soutien d'Apollo 9 et de l'équipage de réserve d'Apollo 10. En 1970, il est désigné comme pilote du module lunaire de la mission Apollo 14.

        

    Le 31 janvier 1971, il réalise un unique vol à bord d'Apollo 14. Pilote du LEM Antares, il devient le sixième homme à marcher sur la Lune, sur les collines de Fra Mauro. Mitchell et Alan Shepard, commandant de la mission, passent 33 heures sur la Lune. Il réalise trois sorties extra-véhiculaires. Au cours de l'une d'elles, il lance un javelot sur la Lune, pendant que Shepard joue au golf.

    À l'amerrissage d'Apollo 14, le 9 février, Edgar Mitchell comptabilise 216 heures de vol dans l'espace, dont 33 passées sur la Lune, ce qui fait de lui à l'époque, avec Alan Shepard, l'homme à y avoir séjourné le plus longtemps.

    Il est alors désigné comme pilote du module lunaire de l'équipage de réserve d'Apollo 16 puis démissionne de la NASA en 1972. Mitchell a reçu de nombreuses récompenses et honneurs : la médaille présidentielle de la liberté, la médaille de l'US Navy et trois Group Achievement Awards de la NASA. En 1984, il est cofondateur de l'Association des explorateurs de l'espace, une organisation internationale d'anciens astronautes. Depuis les années 1990, Edgar Mitchell est convaincu que notre planète est visitée par des extraterrestres et il dénonce le gouvernement américain qui, selon lui, connaît leur existence, mais cache la vérité. En 1973, Il fonde l'Institute of Noetic Sciences (IONS) pour conduire et sponsoriser des recherches dans les domaines qui sont, selon lui, négligés par la science officielle comme la recherche sur la conscience et les événements psychiques.

    En juin 2011, il cherche à vendre aux enchères une caméra 16 mm ayant été utilisée lors de son séjour sur la Lune. La NASA porte plainte contre lui pour vol et recel de vol, la caméra ne lui appartenait pas car, selon les consignes de la mission, elle aurait dû être abandonnée pour des raisons de poids dans le module lunaire laissé en orbite autour de la Lune

    Edgar Mitchell, astronaute

    Source : wikipedia

     

      Edgar Mitchell, astronaute

      Dans une interview exclusive  de Février 2011 Edgar Mitchell dit à : "L'inexpliquée" que l'humanité aurait à explorer d'autres planètes, parce qu'un jour le soleil va s'éteindre et notre espèce peut avoir besoin de trouver un nouveau foyer. Dans cet interview, il a également dit au britannique Howard Hughes, qu'il pense que des étrangers ont visité la terre depuis très longtemps. Dr Mitchell pense qu'il y a différentes espèces (E.T.), que certains ont nos intérêts à cœur et d'autres pas. Il croit qu'il y a des gens certainement dans et hors du programme spatial des gens qui sont liés par des accords de confidentialité, et qui donneront un jour des preuves de cela. Dr Mitchell a également parlé de ses inquiétudes persistantes sur la «durabilité» des ressources de la terre. Je me souviens de l'interview avec la radio Kerrang, ce que le Dr Mitchell, 77 ans, a déclaré au cours de cette interview à la radio.

    Il a déclaré que des sources de l'agence spatiale ont été en contact avec des extraterrestres décrits comme des êtres appelés «petites gens», qui ont l'air étrange pour nous. »Il a également dit que l'apparence de la vie extraterrestre était similaire à l'image traditionnelle que l'on s'en fait, soit une petite stature, avec de grands yeux eet une grosse tête.

    En 1971, le Dr Edgar Mitchell d'Apollo 14 est devenu le sixième homme à marcher sur la Lune. Ses vues sur l'espace, les visiteurs E.T. et notre planète sont incontestables et uniques écouter sur cette nouvelle édition spéciale de :  L'inexpliqué".

    Source : reinep.wordpress  

    Edgar Mitchell, astronaute 

     L'INSTITUT DES SCIENCES NOETIQUES

    (IONS - Institute of Noetic Sciences)

     Depuis sa création, l'Institut des Sciences Noetiques a ouvert des nouvelles voies à explorer grandes questions:

    Qui sommes-nous?

    Qu'est-ce que la conscience, et quel est son impact sur le monde physique?

    Quels sont nos potentiels humains, et comment pouvons-nous atteindre ces potentiels?

    Ce qui conduit à la guérison et la transformation personnelle et sociale? 

    Les limitations dans notre conscience humaine sous-tendent bon nombre des problèmes auxquels nous sommes confrontés en tant que communauté mondiale. La recherche au IONS se concentre sur l'exploration de la nature fondamentale de la conscience, et enquêter sur la façon dont elle interagit avec le monde physique. Ainsi que d'étudier comment la conscience peut considérablement transformer de façon bénéfique.

    Notre recherche se concentrent sur trois domaines d'activités principales :

    Nous effectuons des recherches en laboratoire sur la science fondamentale et sur les interactions esprit-matière. Des enquêtes en sciences sociales d'expériences et de pratiques de transformation et de leur impact sur ​​le bien-être individuel et collectif. Ainsi que des études cliniques et appliquées afin de tester l'efficacité réelle des interventions basées sur la conscience. Nous avançons également dans l'étude de la conscience par la formation de jeunes chercheurs intéressés par les sujets noétiques au travers de notre programme de stages,  afin de faciliter les collaborations stratégiques et des réunions sur invitation chez les scientifiques et les chercheurs, pour accélérer le développement des nouvelles études interdisciplinaires de la conscience et de la transformation.

    En outre, nous synthétisons d'autres connaissances, comme la science de la méditation ou le rôle de la compassion dans la guérison, diffusons ces résumés, et utilisons ce que nous avons appris à identifier pour les prochaines étapes. Enfin, nous communiquons ce que nous avons appris dans des revues scientifiques évaluées par des pairs et des réunions scientifiques, et traduisons nos découvertes programmes pédagogiques pour les publics cibles et le grand public.

    Source : noetic.

        

     Edgar Mitchell, astronaute

    L'astronaute d'Apollo 14 Edgar Mitchell a eu une expérience pour laquelle rien dans sa vie ne l'avait préparé, juste après avoir marché sur la lune, et Voyageant vers la Terre. Comme il approchait de la planète, il a été soudain conscient, avec une conviction intérieure aussi certaine que n'importe quelle équation mathématique qu'il ait jamais résolu, que le beau monde bleu vers lequeli il revenait, faisait partie d'un système vivant, harmonieux et entier, et que nous participons tous à cela, comme il l'a exprimé plus tard, "dans un univers de conscience." 

    Formé comme ingénieur et scientifique, le Capitaine Mitchell était plus à l'aise dans le monde de la rationalité et de la précision physique. Pourtant, la compréhension que lui est venue alors qu'il voyageait dans l'espace était toute aussi digne de confiance, cela représentait un autre moyen de connaissance. 

    Cette expérience a radicalement changé sa vision du monde: En dépit des superbes réalisations technologiques de la science, il s'est rendu compte que nous avions à peine commencé à sonder le mystère le plus profond de l'univers, la conscience elle-même. Il était convaincu que le territoire inexploré de l'esprit humain est la prochaine frontière à explorer, et qu'il contenait des possibilités que nous avions à peine commencé à imaginer. Dans les deux ans après le retour de son expédition, Edgar Mitchell a fondé l'Institut des Sciences Noeticques en 1973. 

    Aujourd'hui, le Dr Mitchell est membre du conseil d'administration de l'institut. Il continue d'être actif lors des manifestations de l'Institut, y compris les conférences. Il est l'auteur de "The Way of the Explorer, Revised Edition".

    Source, traduit depuis : noetic  

    LA NOETIQUE

    La noétique, du grec noesis, se rapporte en philosophie à la noèse, l’acte par lequel la pensée vise son objet. Parmi ses objectifs principaux on peut mentionner l’étude de la nature et du fonctionnement de l’intellect humain et les liens entre cet intellect et l’intellect divin. C’est pourquoi la noétique a eu souvent des liens très étroits avec la métaphysique. Dans la tradition occidentale la noétique a été très influencée par les théories de philosophes comme Anaxagore, Aristote ou Platon.

     

    (Activez les sous-titres en français de cette vidéo.)  

    Une nouvelle discipline scientifique ? 

    On comprend dès lors la récupération de ce terme pour désigner une nouvelle discipline à prétention scientifique, actuellement en vogue aux Etats-Unis, qui vise à démontrer que notre esprit influence le monde physique. Dans le roman de Dan Brown, Katherine Solomon est une chercheuse en noétique très active, puisqu’elle a montré que la pensée pouvait affecter “la croissance des plantes, la direction dans laquelle un poisson nage dans un bocal, la façon dont les cellules se divisent dans une boîte de Pétri [...], les réactions chimiques à l’intérieur du corps”. Autant d’expériences effectivement entreprises ces dernières décennies, qui ne sont pas en réalité le fait d’un seul chercheur, mais de plusieurs à travers le monde. Car le concept selon lequel la pensée pourrait agir sur la matière n’est pas nouveau. 

    La noétique est en effet issue de la parapsychologie, une discipline née dans les années 1920 sous l’impulsion du botaniste américain Joseph Banks Rhine, qui étudie les phénomènes “psi” : la clairvoyance, la précognition, la télépathie, la psychokinèse, soit l’influence de l’esprit sur le vivant, le hasard ou la matière physique. Si elle est peu considérée en France, la parapsychologie est en revanche bien développée aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne notamment, où des universités l’enseignent et élaborent des programmes de recherche s’y rapportant. La CIA elle-même s’y est intéressée de près: elle a développé dans les années 1970, et pendant plus de vingt ans, un projet top secret baptisé Stargate, visant à exploiter les facultés de sujets “psi” dans le domaine du renseignement.

       

    NOETIQUE ET PARAPSYCHOLOGIE 

    En quoi la noétique diffère-t-elle de la parapsychologie? Alors que cette dernière “fait seulement des constatations mais ne fournit pas d’explications”, selon le parapsychologue Yves Lignon, la noétique entend apporter un véritable éclairage scientifique aux phénomènes “psi”. Ainsi selon cette nouvelle “science”, êtres humains, objets, plantes seraient tous reliés par un vaste champ d’énergie quantique qui leur permettrait de communiquer d’échanger des informations à distance de façon instantanée. Rien de farfelu dans cette théorie selon ses défenseurs, qu guent qu’elle serait directement issue prédictions de la mécanique quantique une science des plus sérieuses et des incontestables. Une assertion qui mérite néanmoins vérification. “Nos pensées sont des objets, des entités observables dotées d’une masse observable [...].

    Elles peuvent générer une force gravitationnelle [...] et affecter la réalité physique de notre monde ” peut on lire dans le dernier ouvrage de Dan Brown, “Le Symbole Perdu). Pour la journaliste amércaine Lynne McTaggart - l’une des ferventes porte-parole des “noéticiens” dont l’ouvrage La Science de l’intention est cité dans le roman de Dan Brown -, il suffit de se plonger dans le monde de l’infiniment petit et de regarder comment se comportent et interagissent les particules subatomiques pour comprendre comment la pensée peut agir sur la matière.

    Et d’évoquer dans son livre l’une des propriétés les plus intrigantes de la mécanique quantique: l’intrication, encore appelée enchevêtrement. “Dès l’instant où des particules subatomiques comme des électrons ou des photons ont été en contact, écrit-elle, elles [...] s’influencent instantanément les unes les autres à tout jamais, quelle que soit la distance les séparant. ” D’où l’extrapolation selon laquelle toute matière serait interconnectée et potentiellement “intriquée” d’un bout à l’autre du cosmos. Plongés dans un vaste champ d’énergie quantique, nous établirions en permanence des connexions invisibles avec des choses éloignées et, finalement le pouvoir de notre pensée pourrait être capté par quelqu’un d’autre à des kilomètres de nous. 

     (source : planete-revelations) 

      

    Réflexions sur les ovnis et la conscience par Grant Cameron

    Edgar Mitchell

    J’encourage toujours l’audience à s’intéresser aux travaux d’Edgar Mitchell, je suis très impressionné par ses recherches sur la conscience et comment il relie tout cela aux ovnis. La divulgation ne viendra pas du gouvernement.

    Quand vous regardez toutes les informations que nous avons, d’où viennent-elles ?

    Des contactés, de leur vécu conscient, ce que nous savons vient des expériences de ces personnes. On peut dire que les aliens font un pied de nez au gouvernement car la divulgation se fait sans celui-ci, par les contactés qui partagent leur expérience. Edgar Mitchell fait la même chose, mais de manière scientifique, il y travaille depuis 40 ans.

    Je pense qu’avec ses travaux nous arriverons à des preuves irréfutables de cette connection de la conscience. C’est de là que viendra la divulgation, avec les études sur la conscience. Edgar Mitchell a travaillé sur le remote-viewing, sur ses expériences personnelles dans l’espace, il essaie de comprendre comment les aliens se déplacent dans le temps et dans l’espace, comment se font les abductions, etc… et ce qui émerge est que tout est connecté. S’il y a une divulgation ce sera sous cet aspect. Lui et son Institut produisent des résultats scientifiques que les scientifiques écouteront, ce ne sont pas des ufologues à peine crédibles, sans influence pour le gouvernement, il a toute la crédibilité nécessaire pour faire avancer les choses.

    Je pense que s’il y a divulgation cela viendra d’Edgar Mitchell et de son travail sur la conscience."

    Source : ovnis-usa 

     « La première chose qui me vint à l'esprit alors que je regardais la Terre depuis l'Espace fut son incroyable beauté. Les photos les plus spectaculaires sont très en-deçà de la réalité. C'était un spectacle majestueux que ce magnifique joyau bleu et blanc sur un ciel de velours noir. Quelle merveilleuse harmonie semblait s'inscrire dans le processus d'évolution qui sous-tend l'Univers... »


    « L'exploration du Système Solaire et plus tard de l'Univers, c'est aussi important et significatif que l'apparition de la première espèce animale marine sur Terre. Je pense qu'en ce sens nous devons assumer une certaine responsabilité, nous qui avons vécu cette expérience. Nous devons laisser à ceux qui nous suivent notre savoir, nos connaissances et notre sentiment. Ainsi l'Histoire évaluera si notre action a été folle ou si, au contraire, elle était le commencement, pour l'Histoire humaine, d'une nouvelle ère. »

    Edgar Dean Mitchell

       

    NOESIS : un autre centre d'études et de recherches Noétiques en Suisse   

    Noêsis - Centre d'Etude et de Recherche Noétiques est une association indépendante à but non-lucratif - fondée en 1999 par Sylvie Déthiollaz, docteur ès sciences - consacré aux Expériences de Mort Imminentes (EMI) et à toutes autres expériences liées à un état de conscience modifié (OBE, etc.). Le centre est géré selon l’idée de ne privilégier ou de n’encourager aucune interprétation particulière des expériences résultant de la modification de la conscience, mais il laisse à chacun la liberté d’exprimer ses propres convictions.

    En outre, les EMI et d’autres ECM soulèvent d’innombrables questions pour lesquelles nous n’avons toujours pas de réponse, la science actuelle et l’état de nos connaissances sur le cerveau ne permettant pas d’expliquer ce genre de phénomène. Malgré l'importance considérable que l'étude des EMI et des ECM en général pourrait avoir en médecine, psychiatrie, psychologie et neurosciences en général, peu d'investigations scientifiques ont été jusqu’à maintenant entreprises. Or, ces expériences semblent témoigner d’un formidable potentiel de la conscience humaine, que nous connaissons encore si mal, et leur étude représente une occasion unique de faire progresser nos connaissances à son sujet. 

    Un centre par qui ?  

    Sylvie Déthiollaz et Claude Charles Fourrier

    Edgar Mitchell, astronaute

    Sylvie Déthiollaz a obtenu en 1997 une thèse de doctorat en biologie moléculaire à l’Université de Genève. Elle part ensuite effectuer ses études post-graduées dans le département de Biologie Moléculaire et Cellulaire de l’Université de Californie à Berkeley. Depuis toujours fascinée par le phénomène de la conscience, elle découvre les expériences de mort imminente (EMI) en 1995, à travers lesquelles elle entrevoit le moyen de concilier au quotidien questionnement existentiel, démarche scientifique et relation d’aide. Après plusieurs années de recherche personnelle sur le sujet, elle décide à son retour des Etats-Unis de créer en 1999 à Genève Noêsis, en parallèle d’une activité de rédactrice scientifique. Depuis janvier 2005, elle se consacre uniquement à Noêsis, au sein duquel elle développe plus particulièrement la recherche scientifique. 

    Claude Charles Fourrier exerce en tant que psychothérapeute depuis une vingtaine d’années. A l’âge de 25 ans, le vécu problématique d’une expérience d’état de conscience modifié le conduit à la nécessité d’un suivi thérapeutique et analytique, puis à une démarche de développement personnel continue pendant 15 ans. A l’issue d’une longue période de découvertes, ponctuée de divers stages de perfectionnement, ainsi que d’autres expériences d’états de conscience modifiés, il en vient « naturellement » à la relation d’aide. Pendant une douzaine d’années, il exerce en cabinet privé à Paris, puis vient s’installer dans la région lémanique il y a 7 ans où il exerce depuis une activité thérapeutique en cabinet privé. Il a également créé avec un médecin genevois une méthode thérapeutique qu’il appliquera dans un centre au cours d’une soixantaine de séminaires sur une période de quatre ans. Depuis 2002, il anime chaque semaine à Genève des séances de groupe de relaxation et de méditation. Après sa rencontre avec Sylvie Déthiollaz en 2003, il intégre Noêsis à l’automne 2004 en qualité de psychothérapeute.

    Source : noesis 

    Voir aussi :

    Fyfe-Symington-et-les-ovnis

    PAUL HELLYER Ancien Ministre de la Défense et les ovnis

    Témoignage du Colonel CORSO sur Roswell

    BEn Rich et les voyages interstellaires

     Disclosure project 2013 

    nos-videos-traduites-sur-les-ovnis

     La Noétique 

    Les espions extrasensoriels 

     

     "La source de nos informations est indiquée pour chaque parution, mais au cas où l'auteur de vidéos, articles ou photos souhaiterait ne plus les voir figurer sur le site, qu'il nous en avertisse par mail, et nous les retirerons immédiatement"