• Stonehenge, autrement...

    Lieux énigmatiques 

    Un texte intéressant envoyé par Pierre Dupuis 

    STONEHENGE, autrement! 

    Avant-propos

    Un des plus gros mensonge élaboré au début du XIXème siècle fut de dire que l'on allait prendre comme nouvelle unité de mesure la dix millionième partie du quart du méridien terrestre.
    Ceci dans un but d'uniformisation et de simplicité.

    Chacun connaît l'histoire des savants, qui, à pieds ou à cheval, allèrent mesurer de Dunkerque à Barcelone, à travers monts et vallées, le quart du méridien terrestre en toises de l'époque.
    Le résultat fut arbitrairement divisé par dix millions, et on appela ce résultat "mètre", du grec métron, signifiant "mesure".
    Le tout passant pour être un des bienfaits de la Révolution.

    Mais, deux siècles après ceci : surprise, la mesure arbitraire adoptée universellement à la Révolution était connue des millénaires auparavant…

    Le mensonge en cachait donc un autre, et de taille.
    Le plus subtil dans l'affaire étant que l'on se servit d'un mensonge pour camoufler et faire passer sous le manteau la vérité. Pourquoi donc avoir menti ? N'est-ce point pour combattre le mensonge et les menteurs que l'on doit se servir de leur arme, le mensonge ?

    Les plus grandes associations de trompeurs et de menteurs ne sont-elles pas abusées elles-mêmes par leurs propres produits ? 

    Qu'a donc de si terrible cette unité de mesure appelée aujourd'hui mètre, que certains s'efforcèrent de rayer de la mémoire humaine, et que d'autres conservèrent pieusement en silence ?

    Quel lourd secret indique le mètre, sinon celui de la Mesure divine, immuable et éternelle. Le mètre, unité de Lumière, mesure de Vérité. 

    Rappel de quelques notions succinctes élémentaires nécessaires à l'étude du temple. 

    Aujourd'hui, grâce à l'introduction du mètre dans notre vie quotidienne par une main anonyme, mais inspirée, chacun connaît la circonférence de notre planète :

    40000 kilomètres. Le nombre p = 3,1416, que tout écolier apprend plus ou moins mécaniquement nous donne : 

     le diamètre :  = 12732 km.       et le rayon :  = 6366 km.

    Ceci est très banal à notre époque.
    Mais il fut un temps, pas si éloigné, où ces connaissances élémentaires simples étaient passibles de la peine de mort, précédée de tortures, et suivies de spoliations en tous genres : l'Inquisition. 

    La Sainte Inquisition

    Certains initiés, au péril de leur vie, mais pour le plus grand bien de leur âme, suivirent le Porteur de Lumière dans sa course nocturne, et laissèrent aux générations futures, pour un temps plus propice, les traces de leur Connaissance.
    J'en veux pour preuve, et par exemple choisi, les écrits obscurs d'un célèbre écrivain du XVIème siècle : Rabelais.

    Dans son fameux dialogue entre Pantagruel et la Magnifique Lanterne (la Lumière), se déroulant dessous terre, ceux-ci aboutissent au Nombre fatal 108, la "porte du temple"
    Q'est-ce donc que ce nombre 108, en dehors des savantes décompositions pythagoriciennes et platoniciennes, peut inspirer ?
    Il s'agit de la porte de temple, nous dit Rabelais (qui pousse la prudence jusqu'à publier ceci sous un anagramme…) 

    Explication du secret : 

    Le volume d'une sphère se calcule par la formule :V = p.R3

    Nous tous qui connaissons maintenant (sans risques mortels) le rayon R de la Terre, calculons son volume :

    V = p.R3   =   4,1888 x (6366)3 = 108,066… 1010  mètres cubes. 

    On peut donc dire que le Nombre du volume de la Terre, exprimé en mètres cubes est : 108   

    Par le même calcul, on obtient le Nombre de la Lune :  22 

    Mais nous vivons sur la Terre et subissons les influences de la Lune et du Soleil. Le Soleil est dispensateur de Lumière et de vie. Sans lui, tout s'arrêterait aussitôt. Il occupe donc une place à part dans la Trinité Terre – Lune – Soleil. Voyons quelle place primordiale il occupe.
    Le Nombre du rayon du Soleil est 7 (il mesure 700000 km).
    Son volume est, par le même calcul :

    V = 4,1888 x 343 = 1436,7584

    Une sphère unité, de diamètre 1 (un) , a un volume de : V = 0,5236 

    Le Soleil, de rayon 7, de diamètre 14, de circonférence 44, contient : = 2744 sphères unités

    2744 est le Nombre caché du volume du Soleil. Sa connaissance implique celle du mètre.

     

     

    Le rapport  , dont il est dit faussement qu'il est une approximation du Nombre p, est un subtil Mariage entre la Lune et le Soleil par le mètre. 

    Ce rapport est cyclique, comme les cycles de la Lune et du Soleil avec la Terre :

     = 3,142857142857142857142857…   (cycle 142857)

    Très différent de p, qui est non cyclique : p = 3,14159265358979…  

    Le Nombre d'Or 

    Le Nombre d'Or (F) est une Fonction primordiale et universelle. Nombre de la croissance de l'homme qui, à sa naissance, est divisé par le nombril (rappel durant toute la vie et jusqu'à la mort de la Mère) en deux, et à l'âge adulte en 1 + F

    Arithmétiquement, F est la limite vers laquelle tend le rapport de deux termes consécutifs d'une suite dont chaque terme est la somme des deux précédents.

    Géométriquement, F est une spirale carrée dont chaque élément (spire) est la somme des deux précédents, et dont l'origine commune 1 (un) est :

    a)     – un rectangle de proportion 1 sur 2 (dualité)

    b)    – un rectangle de proportion 1 sur 3 (trinité) 

    Le dallage Hiératique, Fonction du Nombre d'Or

    Les spirales carrées, d'origine 1 sur 2 et 1 sur 3 se développent théoriquement à l'infini. Mais la Nature est finie. Pour que la croissance atteigne sa maturité, sa finition, la spirale doit être arrêtée par son propre développement. Pour ce faire, il est nécessaire qu'il y ait quatre spirales identiques se bouclant en un carré. Carré qui se développe en oscillant sur lui-même.
    En ce qui concerne la suite d'origine 1 sur 3, c'est-à-dire le Trois en Un de l'Origine, ce carré a 88 cases unités de côté.
    Soit un périmètre de 88 x 4 = 352 unités.

    C'est ce dallage hiératique qui fut employé comme base de la Grande Pyramide, carré de côté:

     440 coudées royales de cycle de 0,5236 mètre = 230,384 mètres = 88 F2

    et comme base du temple solaire de Stonehenge ( par passage du droit au courbe pour ce dernier) 

    Action divisante de F en 1

    La Première Action du Nombre F (la Croissance) en 1 (l'Unité) est telle que : 

     1 =  +  F   = 1,6180339…   = 0,6180339… = 0,381966… 

    Harmonie musicale

    Le LA 440 est le LA fondamental de la Nature.
    440 correspond à 440 hertz. Soit 880 vibrations.

    Le LA 440 de la Nature vient directement du Nombre 44 du Soleil. 

    Division Harmonique

    La manière la plus simple de diviser un segment AB est de le diviser en deux. Puis chaque moitié en deux, et ainsi de suite.
    Au troisième temps de la division, le segment AB (l'Unité) sera divisé en 8.
    Huit est le premier cube possible (2x2x2)

    C'est avec le premier cube que la Construction peut commencer.
    La division harmonique du segment AB, en partant de la division en deux aboutit fatalement à la division en 17.
    La division harmonique du segment AB, en partant de la division en huit aboutit fatalement à la division en 56

    La Lumière

    Le Nombre de la Lumière est Sept.
    Il y a sept couleurs dans la Lumière :

    Rouge, orange, jaune, vert, bleu, indigo, violet.
    Groupées en trois triades :

    Rouge orange jaune                                                        3

                                                                                           +

                            Jaune vert bleu                                        3

                                                                                           +

                                               bleu indigo violet                  3

                                                                                          ____

                                                                                   =         9

    Mais, pour les Anciens, la Lumière est Triple et composée de Trois Triades "duelles" :

    1 – Orange, composée de rouge + jaune

    2 – Vert, composée de jaune + bleu

    3 – Indigo, composée de bleu + violet 

    La vitesse, exprimée en mètres par secondes, est de :

    3 x 108 m./s.
    La formule (connue depuis la Création du Monde) E = mC2, où C exprime la vitesse de la lumière est E = m x 9

    Soit : le rapport de l'énergie E à la masse m est :    = 9 

    La précession des équinoxes

    La Terre tourne sur elle-même autour d'un axe en 24 heures. Cet axe tourne autour d'un cône d'angle au sommet 47° en 26000 ans. Ce qui fait que le point vernal parcourt les douze Signes du Zodiaque en  = 2167 ans (mois précessionique)

    Nous venons de quitter le Signe des Poissons et nous entrons dans le Signe du Verseau.

    Affiner ces données ne change rien aux Nombres.


    Stonehenge

    (les pierres suspendues)

    Stonehenge, en Grande Bretagne, est un temple solaire élevé il y a des millénaires à la gloire du Créateur et de sa Création.
    Son constructeur a utilisé les mêmes Nombres et la même unité de Mesure (le mètre) que le constructeur de la Grande Pyramide (temple solaire) et que le constructeur de la cathédrale de Chartres (temple solaire aussi)

    Stonehenge est un temple solaire. Le Nombre sept y est donc omniprésent. L'unité de mesure utilisée est le mètre, longueur d'onde lumineuse.
    Au solstice d'été, le Soleil se lève au-dessus de la "Heelstone", la "pierre poisson", placée à une distance de 77,77 mètres du centre du cromlech.
    Il y a sept cercles concentriques.
    Le plus extérieur est le cercle des "trous d'Aubrey", du nom de leur découvreur. Ces trous, fosses remplies de craie et d'ossements, sont au nombre de 56.
    56  est le nombre du Canon Royal, issu de la Division Harmonique, modèle des proportions humaines, tant physiques que spirituelles.
    Le cercle des 56 fosses est le dallage hiératique sur lequel le temple est construit. Sa circonférence est (88 x 4) x 0,77 mètre (coudée solaire) = 271,04 mètres. Les 56 fosses divisent cette circonférence en 271,04/56 = 4,84, carré de 2,2
    Le diamètre, par mariage 22/7 de la Lune et du Soleil est : = 86,24

    Diamètre qui contient le Nombre caché du volume du Soleil : = 27,44

    Vers l'horizon où mon père se lève, quand le jour l'emporte sur la nuit, quand la Lumière l'emporte sur les Ténèbres, j'ai fait dresser une pierre poisson, signe des Temps pour le retour des 56 Sages. J'ai fait compter 77,77 mètres.

    La Musique d'Or du LA 440 de la Nature anime le cercle par ses 88O vibrations :

    271,04/880 = 0,308
    0,308, multiple de 7,  est très proche de 0,309, moitié de l'inverse du Nombre d'Or. 

    Je parlerais encore un peu de deux autres cercles remarquables : Le cercle "des portiques", et le cercle "des pierres bleues".

     


    Le cercle des portiques 

    Origine

    De la pierre poisson (heeelstone) au centre du cromlech (le temple) :77,77 mètres

    Du centre du temple, un rayon de 7,777 mètres pour un cercle qui, en tournant sur le centre (ROTAS) de 90°, engendre un pentagone : Nombre 5
    C'est ici le mystère de la Création. Le Nombre 7 engendre le Nombre d'Or dans le tourbillon de l'Énergie en masse visible E = mC2   = 9 = 8,641111….

    Premier jour de 24 heures de 60 minutes de soixante secondes = 86400 secondes 

    Pendule d'un mètre battant la seconde

    Pulsation du Cœur de l'Univers

     

    Porte du temps

    Le cercle des portiques de diamètre 30,9 mètres a une circonférence de 30,9 x p.
    Cette circonférence est divisée par les trente montants des portiques en :

     = 3,236 mètres = 2 j.   Soit deux fois le Nombre d'Or, exprimé en mètres.

    Porte de la dualité de la Création. 

    Ainsi, le diamètre du cercle des portiques mesure 30,9 mètres

    C'est la seconde d'arc du méridien terrestre. 

    Mais cette seconde d'arc, exprimée dans le système métrique, est très proche du Nombre d'Or.
    Le Nombre d'Or, dont les Grecs, instruits en Egypte écrivent le Symbole par un cercle barré d'un diamètre prolongé ( F ou j).
    Ainsi, 30,9 x 2 = 61,8

    Et l'inverse de j = 1,618 est 1/j = 0,618

    Les deux cercles orthogonaux, de rayon 7,777 mètres, nécessaires à la construction du pentagone inscrit dans le cercle des portiques sont tracés à partir d'un triangle rectangle simple, de proportion 1/2. Il est facile de remarquer que le nombre 56 est inhérent à ce triangle.

    En effet, le milieu de l'hypoténuse d'un triangle rectangle de proportion 1/2 sur 1 vaut, selon le théorème attribué à Pythagore : / 2 = 0,559…  proche de 0,56.
    Nombre 56, nombre du Canon Royal, issu de la Division Harmonique, modèle des proportions humaines, tant physiques que spirituelles.

    Ainsi, Stonehenge, et combien d'autres monuments mégalithiques, saccagés ou détruits depuis longtemps, et dont l'origine se perd dans la nuit des temps contredit formellement les assertions darwiniennes tendant à vouloir faire descendre l'homme du singe.
    Car un photon émis il y a un milliard d'années est le même qu'un photon émis aujourd'hui.
    C'est ce que nous dit Stonehenge, tous les matins, dans la lumière dorée du soleil, depuis des millénaires… 

    Cercle des pierres bleues

    Le cercle des pierres bleues, intérieur au cercle des portiques, mesure 25 mètres (puissance de 5) de diamètre. Sa circonférence est donc de 25 p = 78,54 mètres.
    Les pierres bleues sont au nombre de 60. Elles divisent la circonférence en :  = 

    Le rapport entre le cercle circonscrit au pentagone et celui inscrit est : - 1 = 1,236

    Le diamètre du cercle des pierres bleues mesure 25 mètres, et celui du cercle des portiques 25 x 1,236 = 30, 9 mètres.

    Le pentagone ainsi fixé par ces deux cercles est la base au sol du dodécaèdre, véritable Temple invisible.
    Le dodécaèdre que l'on ne devait jamais nommer, mais dont Dieu se servit pour faire le Tout, nous dit Platon.

     STONEHENGE 

    Au centre du dodécaèdre, l'œuf noir cosmique. Fécondé chaque solstice par le rayon du Soleil. Symbole géométrique puissant adopté par les Druides, derniers tenant de la Connaissance avant l'ère des Poissons.

     

     Mémoire d'Antiquité

    Il y a fort longtemps, un certain Diodore de Sicile (historien grec du siècle d'Auguste), rapporte dans ses écrits de vieilles légendes touchant Stonehenge : 

           " Hécatée (Hécatée est un autre historien grec, mais vivant six siècles avant Diodore) et quelques auteurs racontent qu'en face du pays des Celtes, à peu de distance vers le nord, existe une île aussi grande que la Sicile (il s'agit de l'Angleterre…)
    C'est là le lieu de naissance de Latone (Latone est, dans la Mythologie, la mère d'Apollon et de Diane. Apollon personnifiant le Soleil et Diane la Lune), ce qui explique pourquoi les insulaires vénèrent particulièrement Apollon.
    Ils sont tous, pour ainsi dire, des prêtres de ce dieu : chaque jour ils chantent des hymnes en son honneur (LA 440 fondamental de la Nature, issu du Nombre 44 du Soleil)…
    On voit aussi dans cette île, un bois sacré de toute beauté consacré à Apollon, ainsi qu'un temple magnifique, de forme sphérique (Stonehenge) et orné de nombreuses offrandes. La ville de ces insulaires est également dédiée à Apollon; ses habitants sont pour la plupart des joueurs de cithare qui célèbrent sans cesse, dans le temple, les louanges du dieu en accompagnant le chant des hymnes avec leurs instruments…

    Le son de la cithare d'Apollon était censé avoir le pouvoir de soulever les pierres…

    Tous les dix-neuf ans (cycle lunaire), quand le soleil et la lune se retrouvent dans leur position l'un par rapport à l'autre, Apollon fait son entrée dans l'île.

           … jouant lui-même de la cithare pendant la nuit en conduisant des chœurs sans interruption, depuis l'équinoxe de printemps jusqu'au lever des Pléiades…"

     Les Pléiades sont un groupe d'étoiles qui semblent très voisines les unes des autres.

    Dans la Mythologie, les Pléiades sont filles d'Atlas et de l'océanide Pléione, qui leur donna son nom. Elles étaient au nombre de sept, et furent après leur mort, changées en étoiles et placées dans le signe zodiacal du Taureau.

    Six seulement, dit Ovide, se montrent d'ordinaire, parce qu'elles ont été honorées de l'amour des dieux; ce sont :

    Maïa, Electre, Taygète, Astérope, Alcyone, Céléno.
    La septième, Mérope, épousa un mortel : Sisyphe.
    Comme filles d'Atlas, elles s'appelaient :

    ATLANTIDES 

    Le Constructeur de Stonehenge est enterré dans la Lumière, à peu de distance du temple :
    Silbury Hill, de latitude exacte . 

    Conclusion

    Le christianisme (ère des Poissons) est une religion révélée qui s'est imposée par la coercition et les exactions.

    Stonehenge fut saccagé, comme nombre d'autres mégalithes, autour du XIIème siècle, par l'Église. Conformément aux incitations contenues dans la Bible…
           "Vous abolirez tous les lieux où les peuples que vous dépossédez auront servi leurs dieux, sur les hautes montagnes, sur les collines, sous tout arbre verdoyant. Vous démolirez leurs autels, briserez leurs stèles; leurs pieux sacrés, vous les brûlerez, les images sculptées de leurs dieux, vous les abolirez, et vous abolirez leur nom en ce lieu"     Deutéronome 12 

    Mais les suivants d'Apollon, le Porteur de Lumière, savaient qu'après la nuit, le Soleil se lève…   

    Addendum

    Disque de Nebra 

    Le "disque de Nebra", du nom de l'endroit où il fut trouvé récemment dans une sépulture préhistorique de Saxe-Anhalt (en Allemagne).

    Il est estimé dater de 3600 ans.

    Nebra est situé à la même latitude que Stonehenge. (un septième de circonférence)

    On distingue sur le disque l'amas stellaire des Pléiades (au nombre de sept).

    On remarque : (entre autres…)

    1°) – le rapport du disque en or représentant "le soleil" au disque support en bronze vaut p.

    (ou 22/7, selon le degré de compréhension…)
    2°) – le diamètre total du disque vaut 31,8 cm. Donc, sa circonférence vaut un mètre.
    3°) – le diamètre du cercle des trous percés à 5 mm. du bord vaut 30,9 cm. C'est-à-dire le centième de la seconde d'arc du méridien terrestre.

    Donc, le concepteur du disque (vraisemblablement l'occupant de la sépulture dans laquelle fut trouvé le disque…) avait les mêmes connaissances que le concepteur de Stonehenge, les mêmes connaissances que le concepteur de la Grande Pyramide, les mêmes connaissances que le concepteur de la cathédrale de Chartres.                                                  

      

    Lieux énigmatiques

      

    "La source de nos informations est indiquée pour chaque parution, mais au cas où l'auteur de vidéos, articles ou photos souhaiterait ne plus les voir figurer sur le site, qu'il nous en avertisse par mail, et nous les retirerons immédiatement"