• Le Projet Pégase de télétransportation.

    Mystère des ovnis

    LE PROJET PÉGASE de TÉLÉTRANSPORTATION

    et Andrew Basiago (Chrononaute)

     ANDREW BASIAGO

    Le Projet Pégase de télétransportation

    "Imaginez un monde dans lequel on pourrait sauter par le Grand Central de Teleportation à New York, traverser un vortex dans le continuum espace-temps et émerger quelques secondes plus tard à Union Teleport à Los Angeles. Un tel monde est possible depuis 1968 , quand la téléportation a été réalisée pour la première fois par le projet Pegasus de la DARPA. Quand ma quête, le projet Pegasus, aboutira, un tel monde émergera et les êtres humains reliés globalement par la téléportation proclameront que l'ère spatio-temporelle a commencé. "
    - Andrew D. Basiago

    VOIR LES DOSSIERS déclassifiés DU FBI  sur les ovnis :

    https://vault.fbi.gov/UFO   et ICI

    11/11/09 - Andrew D. Basiago: Projet Pegase sur "Coast to Coast"

     Andrew D. Basiago, avocat, écrivain, chercheur sur Mars et dénonciateur planétaire, relate ses expériences d'enfance dans le projet Pegase de la DARPA et nous raconte la véritable histoire. du programme spatio-temporel américain, la véritable expérience de Philadelphie!

    Andrew D. Basiago est un avocat en cabinet privé de l'État de Washington, écrivain et visionnaire du XXIe siècle. Il est titulaire de cinq diplômes universitaires, dont un baccalauréat en histoire de l’Université de Californie à Los Angeles et une maîtrise en philosophie de l’Université de Cambridge.

    Andy est une personnalité du mouvement Disclosure qui mène une campagne pour faire pression sur le gouvernement américain afin de révéler des vérités controversées telles que le fait que Mars héberge la vie et que les États-Unis ont obtenu un «accès quantique» aux événements passés et futurs. Il a été identifié comme le premier des deux principaux lanceurs d'alerte planétaires prédit par ALTA, le projet Web Bot qui analyse le contenu du World Wide Web afin de discerner les tendances futures.

    Les écrits d’Andy le placent à la pointe de la recherche contemporaine sur Mars . Son article, "La découverte de la vie sur Mars", publié en 2008, a été le premier ouvrage à prouver que Mars est une planète habitée. Après avoir publié son document phare, Andy a fondé la Mars Anomaly Research Society. Andy est également l’un des pionniers du voyage dans le temps en Amérique. À la fin des années 1960 et au début des années 1970, il était un enfant participant au programme secret d'espace-temps américain Project Pegase.  Il fut le premier enfant américain à se téléporter et participa à des sondages sur des événements passés et futurs en utilisant différentes formes de voyages dans le temps, étudiés et développés par la DARPA.

    Pendant dix ans, Andy a enquêté sur ses expériences dans le cadre du projet Pegase dans le but de les prouver et de les communiquer aux autres.Il publiera un livre complet qui décrira ses expériences impressionnantes et terrifiantes dans le cadre du projet Pegasus et la véritable histoire de l’émergence du voyage dans le temps dans la communauté de la défense américaine il y a 40 ans.  Source : projectpegasus

     

     "Une conversation avec Andrew D. Basiago à propos de l'histoire cachée de sa découverte de la vie sur Mars"

    Dans cette interview fascinante de six heures, l'avocat américain Andrew D. Basiago, âgé de 47 ans, raconte l'histoire cachée de sa découverte de la vie sur Mars en 2008 et révèle le fait qu'en 1968, la communauté du renseignement américain était déjà au courant de certains aspects de son aventure. Andy raconte ses expériences dans le projet Pegasus de la DARPA de 1969 à 1972 et décrit des enquêtes sur les événements passés et futurs qu’il a subis par téléportation et chronovision au début de l’exploration spatio-temporelle du gouvernement des États-Unis.

    Il confirme que les États-Unis téléportent des individus sur Mars depuis des décennies et raconte les voyages terrifiants et impressionnants qu'il a effectués sur Mars en 1981 après avoir été invité à s'y rendre, car il s'était téléporté comme enfant participant au projet Pegasus. J'ai rencontré Andy pour la première fois en juillet 2009 à la conférence ECETI sur les sciences, l’esprit et la transformation du monde, près du Mont. Adams, Washington, où nous étions tous deux des conférenciers invités.

    Au cours de sa conférence, Andy a partagé de nombreuses images photographiques témoignant de sa découverte de la vie sur Mars, y compris de nombreuses photos d'êtres humanoïdes, d'espèces animales différentes, de statues sculptées et de structures construites sur Mars qui le placent à l'avant-garde des recherches sur Mars. Tout au long du week-end, Andy a présenté à sa table de conférences devant de petits groupes de participants à la conférence, qui sont restés attentifs et ont raconté des anecdotes sur ses expériences enfantines dans le cadre du projet Pegasus, le programme de recherche américain secret qui mettait l'accent sur le voyage dans le temps. Je sais que, comme moi, tous ceux qui ont pris part à ces séminaires impromptus étaient certains qu'Andy est, comme Bill Ryan du Project Camelot l'a récemment déclaré. "Un vrai diseur de nouvelles informations importantes - la vraie affaire à partager sur la véritable expérience de Philadelphie."

    Dans cette interview, Andy raconte l’histoire phénoménale de sept briefings sur 40 ans au cours desquels il a été mis en évidence de son destin, à savoir la découverte de la vie sur Mars, et explique comment l’émergence du voyage dans le temps et cet événement futur historique ont été liés.

    Selon Andy, en 1968, la CIA téléportait déjà des individus dans le passé et le futur pour y récupérer des artefacts et les ramener, tout en propageant des hologrammes d’événements passés et futurs avec des appareils appelés chronoviseurs pour collecter également des renseignements. Incroyablement, à la suite de cet accès quantique, Andy a reçu en 1971 une copie de son document phare, La découverte de la vie sur Mars, et lui a demandé de le lire et de s'en souvenir. Ainsi, lors de sa rédaction, en 2008, il contiendrait autant de données sur Mars que possible ! Un livre et un film sur les expériences d’Andys dans le cadre du projet Pegasus sont en cours d’élaboration. Il sera prochainement présenté par le projet Camelot.

    Cet entretien  est une introduction à une personnalité majeure du mouvement de divulgation et à un visionnaire émergent du XXIe siècle, qui se bat pour mettre en lumière son histoire. " Source : spiritofmaat

     PDF EN ANGLAIS ICI

    Des livres intéressants sur ce sujet : 

    OVNI 60 ans de désinformation-François-Parmentier - Ovnis et Conscience Nouveau paradigme de la Physique

    AZTEC 1948 Crash d'ovni au Nouveau-Mexique

    Ovnis, orbes, phénomène mondial Ovnis, orbes, phénomène mondial Ovnis, orbes, phénomène mondial

     À propos d'Andrew D. Basiago

    Andrew D. Basiago, 47 ans, est un avocat, écrivain et spécialiste de l'environnement américain. Il est né le 18 septembre 1961 à Morristown, dans le New Jersey, le plus jeune de cinq enfants, et a grandi dans le nord du New Jersey et dans le sud de la Californie.

    Andy était l'un des «enfants extraordinaires» qui ont participé de 1969 à 1972 au programme d'exploration spatio-temporel de la DARPA, Project Pegasus. Bientôt, il publiera son mémoire tant attendu des expériences de son enfance dans la recherche sur le voyage dans le temps aux États-Unis au moment de son émergence. Ancien membre de Mensa, la société du QI élevé, Andy est titulaire de cinq diplômes universitaires, dont un baccalauréat ès arts en histoire de l'UCLA et une maîtrise en philosophie de l'Université de Cambridge.Alors qu’il était étudiant à UCLA, il devint journaliste et collaborateur du rédacteur en chef Norman Cousins ​​de la Saturday Review, qui a déjà comparé Andy à Robert Hutchins et l’a nommé au poste de rédacteur en chef du Bulletin of the Atomic Scientists. Andy a été inspiré par une rencontre avec le futuriste Buckminster Fuller en 1981 afin de poursuivre une carrière en politique environnementale. Après leur rencontre, Fuller a écrit: "L'intégrité d'Andrew Basiago est de bon augure pour la poursuite de l'humanité dans (le) Univers." Il a commencé sa carrière en écrivant des articles sur l'environnement urbain pour des journaux de Los Angeles, des périodiques nationaux et le journal Calypso Log de la Cousteau Society. Andy a étudié le droit de l'environnement à la Northwestern School of Law du Lewis & Clark College à Portland, dans l'Oregon, puis a conçu des plans urbains respectueux de la nature pour des villes de Californie et a étudié le droit de l'environnement avec le professeur Malcolm Grant à Cambridge. Ses articles sur la théorie et la pratique de la durabilité urbaine ont été publiés dans des revues internationales à comité de lecture en Australie, en Grande-Bretagne et aux États-Unis. Ils ont été largement cités et placés dans les collections de bibliothèques universitaires consacrées à la politique environnementale.

    Andy a été admis au barreau de l'État de Washington en 1996.

    Avocat en pratique privée, il se spécialise dans le droit des dommages corporels tout en représentant et en collaborant avec des écrivains et des cinéastes pour le développement de livres, d'émissions de télévision et de longs métrages à thèmes planétaires et interplanétaires. Andy a récemment publié plusieurs ouvrages majeurs sur le contact de l’humanité avec la vie extraterrestre.

    Il était l'éditeur du livre d'Alfred Lambremont Webre, Exopolitics: La politique, le gouvernement et le droit dans l'univers (Universe Books, 2005), qui utilise comme étude de cas le contact humain avec une civilisation avancée sur Mars. Il a également édité la Trilogie Fatima de Joaquim Fernandes, Fina d'Armada et autres (Anomalist Books, 2007), une histoire définitive de l'incident à Fatima en 1917 qui en explore les aspects extraterrestres.

    Andy a fondé la Mars Anomaly Research Society (MARS) en 2008 après avoir découvert des traces de la vie sur une photographie de la planète rouge renvoyée sur Terre par le robot d'exploration de la NASA,  et écrit à ce sujet dans son document historique, La découverte de la vie sur Mars. Sa découverte de la vie sur Mars pourrait être un événement historique dans l'histoire. Sa croisade pour évaluer et prouver ses découvertes et les faire connaître a été qualifiée d '"héroïque".

    À propos de sa découverte de la vie sur Mars, Andy a déclaré:

    "De mon point de vue, la question qui se pose à nous maintenant n'est pas:" Laissons-nous la conviction que Mars est habitée? " mais plutôt: "Comment allons-nous y penser, maintenant que nous savons que la planète est entourée d'une autre planète qui abrite la vie?" - Source : spiritofmaat

     

     Le Projet Montauk

     Ovnis-sommes-nous-seuls-Nelson-Monfort/ - OVNIs-généraux-pilotes-officiels-parlent Leslies kean

     apparitions-mondiales-dhumanoïdes-Eric-Zurcher

    Apparitions d'êtres lumineux. Apparitions d'êtres lumineux. Apparitions d'êtres lumineux.

    BASIAGO ET EISENHOWER REVELENT LE "MARSGATE" ET FONT CAS D'"ALTERNATIVE 4".
    jeudi 10 mai 2012 - par Alfred Lambremont Webre, JD, MEd

    NOTE: En accord avec Alfred Lambremont Webre, ceci est la première parution sur mon blog d'une série de traductions de certains de ses articles parus dans WWW.EXOPOLITICS.COM.Les articles traduits seront choisis en fonction, bien évidemment, de leurs intérêts, plus particulièrement visés seront ceux qui me paraîtront apporter le plus de détails sur des "affaires" exclusives; ils ont également leur raison d'être dans le but de venir en aide aux lectrices et lecteurs francophones qui rencontreraient des difficultés pour lire la langue de Shakespeare.
    Je vous souhaite à toutes et à tous bonne lecture! Frédéric Maiziere - Source : exopolitics

    Les recrues de la colonie indépendante sur Mars, Andrew D.Basiago et Laura Magdalene Eisenhower, ont confirmé l'existence d'une colonie secrète de survie de l'humanité sur Mars, en une apparition conjointe sur http://exopolitics.blogs.com/exopolitics_radio/ avec Alfred Lambremont Webre.

    Mr Basiago, avocat de 48 ans instruit à Cambridge et qui pratique le Droit dans l'Etat de Washington, était un enfant participant au programme de voyage dans le temps du DARPA, le "Project Pegasus"(1968/1972) et plus tard téléporté à deux reprises d'une base U.S vers Mars en 1981. Mlle Eisenhower, 36 ans, arrière petite fille du Président américain Dwight D.Eisenhower, a fait l'objet d'une tentative sophistiquée de recrutement pour la colonie secrète sur Mars en 2006 dont elle se libère des manipulations profondément enracinées et choisit de vivre sa destinée sur Terre.

    Ils ont décrit comment la colonie secrète sur Mars est financée par la budget militaire occulte et les services de renseignements comme un mécanisme de survie pour le génome humain dans le cas où les éruptions solaires, la guerre nucléaire, ou un autre cataclysme éteindrait toute vie sur Terre.

    Pendant la vaste interview de trois heures, Mr Basiago a parlé de la colonie secrète sur Mars comme d'un "Marsgate" et a appelé à une enquête du Congrès sur la présence américaine sur Mars, qui met l'accent sur l'occupation militaire plutôt que sur l'engagement diplomatique de la société indigène humaine vivant dans des villes souterraines sous la surface de Mars.

    Mlle Eisenhower a déclaré qu'"Alternative 3", la notion que des trillions de dollars doivent être dépensés pour protéger la vie humaine en la plaçant sur Mars, devrait céder la place à "Alternative 4", un nouvel éveil du public pour parvenir à une civilisation durable sur Terre.

    Leur historique, exposé interactif sur http://exopolitics.blogs.com/exopolitics_radio/ a été fondé sur une expérience personnelle directe. Pour Mr Basiago, il s'agissait des deux voyages qu'il fit sur Mars en 1981, quand, à l'âge de 19 ans, il marchait à la surface du terrain martien après une téléportation à partir d'une installation de la CIA à El Segundo, Californie. Pour Mlle Eisenhower, il s'agissait d'efforts clandestins faits en 2006, quand elle avait 33 ans, pour infiltrer sa vie personnelle et la recruter en tant que membre de la colonie secrète sur Mars. Elle a été recrutée pour une mission qui voyagerait sur Mars et appris que cette mission avait été développée depuis plusieurs décennies. Ce n'était que plus tard qu'elle trouva le lien entre la mission et la colonie, de façon significative.

    Au cours de l'entrevue, les deux figures émergentes du "Mouvement de Divulgation" ont discuté de leur opposition aux facteurs directeurs de la colonie secrète sur MARS. Il s'agit notamment de la peur, du secret, de la manipulation psychologique des recrues, ainsi que de l'abus des technologies à accès quantique et d'autres méthodes clandestines pour identifier les colons potentiels. Mr Basiago a émis l'hypothèse que la colonie sur Mars est composée de personnes qui descendent de lignées aryennes spécifiques qui possèdent un substrat génétique martien et ne sont pas représentatif de la diversité génétique de l'humanité toute entière sur la Terre. Mlle Eisenhower, en accord, y a aussi été exposée et compris les aspects archétypaux de cela et leur signification. Ils ont suggéré que cette politique soit réexaminée. En divers lieux, Mr Basiago et Mlle Eisenhower, et ce journaliste ont préconisé un traité entre la Terre et la société de Mars qui établirait un protectorat de Mars et normaliserait la diplomatie et l'immigration entre les deux planètes.

    Après l'interview, Mr Basiago et Melle Eisenhower ont publié une déclaration conjointe sur les colonies de survie de l'Homme sur d'autres planètes:

    "C'est une chose positive pour la race humaine de s'implanter dans des colonies de survie sur d'autres planètes. La Terre a été frappée par beaucoup de cataclysmes par le passé, et nous devrions donc protéger le génome humain en plaçant des établissements humains sur d'autres corps célestes. Pourtant, quand le secret entoure un tel projet, le gouvernement est tenté de voler le libre-arbitre des gens, et cela exclut l'humanité des débats à propos d'un sujet qui intéresse son avenir tout entier, détourne le destin d'une planète pour servir un ordre du jour "hors planète", la conscience d'un peuple libre exige que de tels sujets soient entrepris à la lumière du jour de l'examen du public, et non pas dans les couloirs sombres du complexe militaro-industriel."
    (Les lecteurs peuvent écouter l'interview ici: http://exopolitics.blogs.com/exopolitics_radio/2010/03/exopoliticsradioorg--1.html

    Dépositions des témoins oculaires de la présence américaine sur Mars:

    Avec leur divulgation commune, Mr Basiago et Melle Eisenhower, l'un avocat de croisade, l'autre membre d'une des familles présidentielles américaines, ont rejoint un cadre croissant de personnes qui se sont présentées en tant que témoins oculaires de la présence américaine sur Mars. Il s'agit notamment de Michael Relfe, qui, dans deux livres documentés, décrit ses 20 ans de service(1976/1996) en tant que membre en dotation du personnel des Forces Armées Américaines de la colonie secrète de Mars, et du scientifique Arthur Neumann, ancien du Département Scientifique de la Défense, et qui a déclaré publiquement qu'il a été téléporté sur la colonie secrète sur Mars pour des réunions de projets.

    1: Michael Relfe: Ce témoin de la colonie de Mars est un dénonciateur et un ancien membre des forces armées des Etats-Unis, qui, en 1976(temps terrestre), a été recruté en tant que membre permanent de la colonie secrète sur Mars et a passé 20 ans en tant que membre permanent du personnel. En 1996(temps martien), il a voyagé dans le temps via la téléportation et a régressé de 20 ans, l'atterrissage de retour se faisant sur une base américaine en 1976(temps terrestre). Mr Relfe a ensuite servi six ans dans l'Armée américaine sur Terre avant d'être honorablement libéré.

    Dans un livre rédigé en deux volumes par sa femme(http://themarsrecords.com/download.html), Stéphanie Relfe-"Les enregistrements de Mars", Mr Relfe décrit les deux types d'individus sur la colonie secrète de Mars:
    "Pour clarifier, souvenez-vous qu'il y a deux sortes de gens dont je me souviens."

    * Les personnes qui visitent Mars temporairement(les politiciens, etc...), ils voyagent vers et depuis Mars par un "Jump gate". Ils visitent pendant quelques semaines et puis s'en retournent. Ils ne voyagent pas dans le temps. Ils sont VIP, "Hors Limite!"

    * Le personnel permanent: Ils passent des cycles de charges de 20 ans. A la fin de leur cycle de charges, on inverse leur âge ainsi que le temps, et ils sont renvoyés à leur espace/temps d'origine. Ils sont renvoyés avec les souvenirs bloqués. Ils sont renvoyés pour compléter leur destin sur Terre. (Vol. 2, page 204).

    Michael Relfe traite également de la présence et des fonctions des extraterrestres reptiliens sur Mars.

    EL: "Qu'en est-il des reptiliens?"

    Michael Relfe:"Oui, ils sont racialement liés(draconiens, reptiliens, gris).

    EL:"Y a t-il des reptiliens et des gris vivant sur Mars?"

    Michael Relfe:"Oui, certains y sont stationnés. Je me souviens des gris comme médecins et techniciens. Je crois que les reptiliens restaient camouflés(masqués) la plupart du temps. Ils préfèrent se présenter sous visages humains car ils ont naturellement l'air féroce." (Vol. 2, page 205).

    2. Le témoin oculaire des colonies de Mars Andrew D. Basiago est un dénonciateur et a été un enfant participant (1968/1972) au programme de la recherche sur l'espace/temps de la DARPA et au programme de développement appelé "Project Pegasus" qui a impliqué les écoliers américains doués pour le voyage dans le temps. Après avoir été téléporté dans le "Project Pegasus", Mr Basiago a été approché par un agent de la CIA, Mr Courtney Hunt, en 1981, et invité à visiter Mars. Quand Mr Basiago a demandé à Mr Hunt pourquoi il était nécessaire de visiter Mars, celui-ci a répondu laconiquement: "Parce que la survie de la race humaine en dépend."

    Mr Basiago fait état qu'il a d'abord été téléporté sur Mars en juillet 1981 d'une installation de la CIA à El Segundo en Californie. Il y est allé via une "Jump room", et après être arrivé dans une base souterraine des Etats-Unis, a passé environ une heure sur la surface martienne. La seconde visite a été faite en août 1981 en compagnie de Mr Hunt. Mr Basiago décrit comment, lors du deuxième voyage, lui et Mr Hunt ont fait une promenade d'un quart de mile sur le terrain désertique de Mars pour visiter l'un des colons martiens des débuts, probablement un employé de la CIA, vivant dans un cottage rudimentaire. Le colon a raconté comment plusieurs de ses collègues avait été perdus, laissés aux prédateurs sur la surface de Mars, tels des plésiosaures martiens.

    Le témoignage de Andrew D.Basiago, à la fois de souterrain et de la surface ferme de Mars, est, me semble t-il, très crédible. J'ai eu l'occasion d'interviewer, d'interroger et de contre-interroger étroitement Mr Basiago sur tous les aspects concernant le "Project Pegasus" depuis l'an 2000. J'ai trouvé ses comptes-rendus verbaux et écrits cohérents et vérifiés par des témoins valables. En tant qu'avocat moi-même(membre du barreau de Columbia), j'ai trouvé Mr Basiago, qui est diplômé en Droit de l'UCLA et de l'Université de Cambridge, extrêmement consciencieux dans l'exécution de ses charges à titre d'officier de la Cour et de membre du barreau de l'Etat de Washington. Il raconte toujours la vérité, et est un reporteur consciencieux de ses expériences.

    Il y a des témoignages crédibles, scientifiques, de témoins des services de renseignements américains corroborant la participation de Mr Basiago au "Project Pegasus". Ses comptes-rendus des formes de vie à la surface de Mars, y compris des hybrides humains-animaux et créatures ressemblant aux plésiosaures, sont confirmés par des images prises par la NASA(Mars Exploration Rover Spirit), telles que les créatures identifiées par Mr Basiago et présentées dans plus de 60 écrits qu'il a publiés sur le site Internet du groupe qu'il a fondé, http://www.projectmars.net/

    3. Laura Magdalene Eisenhower est une survivante de la tentative de recrutement pour la colonie secrète de Mars en 2006/2007. Elle a prouvé son identité en tant qu'arrière petite fille du Président américain Dwight D.Eisenhower à l'aide de son certificat de naissance et son permis de conduire. En 2007, son compagnon, connu comme l'agent X, est "tombé en panne" et a admis qu'il voyageait dans le temps et qu'il avait été briefé et chargé par ses associés de la rencontrer lors d'une foire culturelle, de façon romantique, dans la véritable intention de la recruter en raison de son identité sociale Eisenhower et de son identité spirituelle en tant que féminin divin Sophia. Les associés de l'agent X pourraient avoir utilisé le voyage dans le temps pour pré-identifier Melle Eisenhower.

    Melle Eisenhower écrit:

    "Je n'ai ma réaction que sous forme d'un projet d'e-mail, après qu'il m'ait dit qu'il a été envoyé neuf mois après notre rencontre. Je me pose des questions a propos de pourquoi ce serait le cas. Je lui ai parlé en personne et c'est là que j'ai découvert beaucoup de choses à propos de mes enfants et moi. Voici un petit extrait de l'e-mail qui n'a jamais été envoyé:
    "Comment savais-tu que j'allais être à la collecte? Que j'étais celle qui allait s'assoir à côté de toi? As-tu eu ensuite un indice que j'étais celle que tu cherchais? Tu avais une description? Ta recherche était liée à Magdalene ou à Eisenhower? Est-ce que les gens qui t'envoient en mission connaissent notre connexion? Qui essaie de nous faire du mal? J'ai du mal à croire que tu savais tout ça pendant que tu me connaissais, il est plus logique que tu aies eu connaissance de ça après..."

    La façade de l'infrastructure de l'entreprise publique de la tentative de recrutement de Melle Eisenhower pour la colonie sur Mars a été identifiée grâce à une variété de documents techniques relatifs à la fusion de plasma, l'histoire du "remote viewing" et du renseignement, d'industrie spatiale et de société de nouveau carburant alternatif; une collection d'e-mails décrivant la "Fleet Exodus" et la "Fleet Discovery", et intimant que le projet soit gardé hautement confidentiel, particulièrement protégé des groupes de divulgations "ET Disclosure/Philadelphia.

    Melle Eisenhower a écrit une déclaration qui énonce ses vues sur la colonie de Mars. Elle dit: "Un peu plus à propos de l'arrière-plan de cette mission et comment cela est possible qu'elle soit reliée à Sophia, ceci est décrit plus bas dans cette citation tirée d'anciens e-mails avec l'agent X en 2007."

    Dans un e-mail que l'agent X a envoyé à l'associé de Melle Eisenhower, il dit: "Laura vous a de toute évidence parlé de nos plans pour une exode. La première arche s'appellera Sophia. Elle transportera plusieurs centaines d'individus sur une autre planète, avec onze vaisseaux d'escorte et d'exploration. Nous avons cinq ans et demie pour développer la "Flotte Exode"(Fleet Exodus). Pour moi, la chanson la plus révélatrice au-delà de ce que mes patrons m'ont dit, c'est que le projet "Looking Glass" n'a jamais, jamais été capable de voir vers l'avenir au-delà de 2012.

    Bien que l'agent X ait écrit une déclaration niant ce que la documentation ci-dessus montre clairement, au moins une collègue femme proche de l'agent X a écrit pour confirmer que la misogynie publique fait partie du modus operandi de l'agent X. Melle Eisenhower a choisi de ne pas partager l'e-mail, même s'il a publiquement étalé son caractère.

    Ce journaliste a confirmé que Laura Magdalene Eisenhower est, en fait qui elle dit qu'elle est, l'arrière petite fille du Président Eisenhower, contrairement aux fausses affirmations circulant sur Internet dans certains blogs. Les documents, les références de documents, les e-mails mis à la disposition de ce journaliste par Melle Eisenhower et son associé semblent être authentiques et sont ce qu'ils prétendent être. Dans les entrevues publiques et les discussions en privé, elle a toujours recherché une valeur au dessus de toutes les autres: l'engagement de la vérité. Cet engagement pour la vérité est ce qui semble lui avoir permis de découvrir les aspects cachés de sa tentative de recrutement pour la colonie de Mars, y compris le pré-ciblage secret de son personnage.

    4. Arthur Neumann, témoin de la colonie sur Mars, dénonciateur qui, en tant que témoin du Projet Camelot, s'est comparé lui-même à Henry Deacon et a été auparavant associé à une agence gouvernementale américaine. Le 25 juillet 2009, lors du Congrès européen Exopolitics de Barcelone, Mr Neumann a déclaré publiquement: "Il y a de la vie sur Mars! Il y a des bases sur Mars! Je suis allé là-bas!" Le lendemain, Mr Neumann a participé à "Futuretalk", une interview du Projet Camelot dans laquelle il a fourni des détails à propos de sa téléportation vers une colonie permanente sur Mars, participant aussi à une réunion de projet d'une heure, à laquelle ont aussi assisté des représentants d'une civilisation intelligente qui vit dans des villes sous la surface de Mars. Le 26 juillet 2009, l'interview "futuretalk" durant laquelle Mr Neumann parlait des détails de sa téléportation vers Mars pour sa réunion de projet d'une heure en présence de martiens humanoïdes, était menée par Bill Ryan et Kerry Cassidy du Projet Camelot, avec la participation de Robert Dean et d'Alfred Lambremont Webre.

    La vérification de l'existence des bases sur Mars, et pour avoir été personnellement sur Mars, a eu lieue à la fin du commandement du Sergent Major(retraité de l'US Air Force) Robert Dean. Lors de sa présentation, Robert Dean a montré des images satellite de villes apparentes sous la surface de Mars, ainsi que d'une base apparente sur la surface.

    Ce journaliste a identifié le passeport officiel américain de l'ancien scientifique du Département de la Défense, comme étant un ancien scientifique du DoD américain et ses brochures de retraite de l'Agence Nationale de Sécurité, et l'a interrogé sur son expérience de téléportation vers Mars et la réunion de projet avec des humanoïdes martiens. Mr Neumann est un dénonciateur indépendant qui a fait son compte-rendu public, au prix d'une grande concession personnelle. C'est un scientifique très doué et intelligent, je l'ai trouvé honnête et ai conclu qu'il dit la vérité sur ses expériences, et que son récit sur Mars est authentique.

    Alternative 4 et la ligne de temps positive.

    Alternative 3 est le titre d'un film qui aurait dû sortir le 1er avril 1977 au Royaume-Uni. Plus tard, il n'est projeté qu'une seule fois en juin 1977. Dans le film, "il a été allégué que des scientifiques ont déterminé que la surface de la Terre ne serait pas capable de soutenir la vie beaucoup plus longtemps, en raison de la pollution conduisant à un changement climatique catastrophique. Il a été proposé trois alternatives à ce problème: la première impliquait l'explosion de bombes nucléaires dans la stratosphère afin de permettre à la pollution de s'échapper. La deuxième alternative était la construction d'une ville souterraine complexe. Une solution qui rappelle la fin de Docteur Folamour(comme les bases souterraines profondes ou DUMBS). La troisième alternative, la soit-disant Alternative 3, était de peupler Mars via une station sur la Lune.

    Dans leur entrevue avec Alfred Lambremont Webre, Melle Heisenhower et Mr Basiago ont expliqué comment une nécessité perçue d'échapper à un cataclysme du système solaire ou à une guerre nucléaire, tout en préservant le génome humain, est un facteur déterminant conduisant à la colonie sur Mars. Les thèmes sous-jacents du cataclyssme terrestre et de la guerre semblent avoir débouché sur un appareil militaire séparatiste, en vue d'élaborer un plan pour occuper Mars et le système solaire clandestinement et sans le consentement de l'humanité. Bien que le film britannique de 1977 ait pu avoir été une oeuvre de fiction ou même un canular, à l'évidence, Alternative 3 paraît se référer à une vraie colonie sur Mars. Mr Relfe indique qu'il est arrivé la première fois sur la colonie de Mars en 1976 et Mr Basiago qu'il a été téléporté sur Mars en 1981, quatre ans seulement après qu'Alternative 3 aurait dû être rendu public.

    Alternative 4.

    Dans l'entrevue sur Exopolitics Radio http://exopolitics.blogs.com/exopolitics_radio/ avec Alfred Lambremont Webre, Melle Eisenhower introduit le thème d'Alternative 4. Cela dénote une nouvelle dimension de la conscience humaine, celle qui se détache de la réalité dualiste de l'économie de guerre permanente. L'ultime expression de cette économie semble être une planète Terre détruite par la pollution ou la guerre, une catastrophe solaire ou autre; en attendant, une colonie d'évasion secrète est préparée pour un échantillon pré-sélectionné du génome humain.

    Selon Melle Heisenhower, Alternative 4 signifie exposer le Marsgate et la mentalité d'Alternative 3 qui a conduit au présent cul-de-sac pour l'humanité(un enfer intentionnel sur la Terre). Alternative 4 signifie embrasser une nouvelle ligne de temps positive, dans laquelle la Terre et l'humanité ne sont pas confrontées à des cataclysmes pré-déterminés comme 2012(calendrier Maya) ou 2442(date secrète maçonnique: 1776+666).

    Comment habiliter le scénario positif?
    Melle Eisenhower écrit: "J'ai des pensées sans fin, des idées, des plans d'action et des solutions et peux établir un lien entre notre histoire ancienne, la sagesse, les plans divins et l'évolution dans le temps présent, sachant qu'un avenir doré est le résultat de nous-même étant capable d'exploiter notre puissante créativité et notre plus haut potentiel grâce à une connaissance plus profonde et plus intime de nos racines et des aspects de la vérité qui sont "ailleurs".

    "Je suis consciente de ce qu'il faut pour atteindre nos ultimes objectifs et pour protéger l'intégrité de la conscience, et de ce qui est exigé de nous pour obtenir la la liberté et la justice dans ce monde. J'ai accès à des technologies, des plans et des vérités qui peuvent restaurer notre planète et je suis connectée avec beaucoup de ceux qui travaillent déjà activement à la prévention de la crise mondiale et qui montrent les changements nécessaires."

    "Je tiens à attirer l'attention sur ce qui est le plus important pour notre monde en ce moment et j'espère orienter notre puissance créatrice dans les causes, les projets et ententes qui créent le plus grand changement, à la fois interne et externe."

    " J'ai à la fois la sagesse pratique et logique, et une compréhension profonde de l'ésotérisme, du paranormal et du mystique. Grâce à un large éventail d'intérêts et à une vaste éducation qui, la plupart du temps a été autodidacte, je suis capable d'unir, nos missions et nous-mêmes, et vraiment nous transporter pour une aventure qui captive l'âme, vers nos espoirs les plus profonds et vers la quête de réponses. Et je peux nous aider à renouer avec tout ce qui nous est le plus familier et important pour notre conscience à saisir puisque nous sommes dans une période de transition de l'éveil."

    "Il s'agit d'une fausse guerre, Il existe des technologies nocives et nous pouvons mettre fin à ces guerres. Nous sommes tous reliés aux forces de la nature et il y a beaucoup de gens qui travaillent à arrêter ça. C'est pourquoi j'en sors. Indépendamment de cette histoire, le scénario positif doit être habilité et les tromperies potentielles, l'utilisation de la technologie inhumaine ou des scénarios de malheur doivent être abordées et examinées de près. C'est parce que nous sommes partis dans ce malheur que nous pourrions être contrôlés et conduits à croire des choses qui jouent sur notre faiblesse et notre vulnérabilité, alors qu'en fait nous ne pourrions rien avoir à craindre du tout."

    Il y a beaucoup de travail en avance sur nous qui souhaitons démonter ces technologies, dissoudre les poisons, nous libérer des enjeux et des mensonges. Il existe des accords entre des races d'êtres hostiles et des êtres humains et à cause de cela les choses sont devenues hors de contrôle. Nos alliés universels doivent être reconnus et nous devons réparer les erreurs du passé en devenant la solution, plutôt que le produit de leur contrôle."

    "Beaucoup sont aveugles concernant l'ordre du jour, y compris certains présidents. Chaque fois que nous agissons dans la peur, nous nous enfonçons un peu plus dans la fausse matrice. Lorsque nous agissons dans la sagesse et la conscience de ce que nous sommes vraiment, nous sommes des agents de la volonté divine, plutôt que faisant partie des scénarios de malheur qui deviennent une prophétie auto-réalisatrice, conjugués à de nombreuses forces qui soutiennent cela. Nous avons également besoin de nous prémunir contre les fausses contre-allées et de reconnaître que c'est notre empreinte divine qui s'illumine. Nous n'avons pas besoin d'être secourus, juste éveillés!"

    Nous devons revenir à notre nature positive et à notre plus grande hauteur pour donner à notre énergie créatrice du carburant pour nous libérer.Nous pouvons le faire! Nous sommes les créateurs et les rêveurs. Nous pouvons voyager ainsi en toute sécurité, avec notre liberté, l'esprit intact."

    Melle Eisenhower cite Caitlin Matthews: "Sophia n'est pas une déesse pour les femmes ou les hommes exclusivement. Elle nous donnera une entière sagesse, si nous l'acceptons à la fois comme sagesse de la Terre de la déesse noire et comme déesse de la sagesse cosmique transcendante de l'âme du monde qui sont à part égale disponibles pour nous."

    Source : exopolitics

    Interview de henry Mac Elroy Jr - Anvien Député du New Hampshire

    Eisenhower a bien rencontré des extra-terrestres en 1955

     Laura Magdalene Eisenhower et Dwight David Eisenhower
    En février 2010, Laura Eisenhower révèle pour la première fois qu’elle a été invitée, en 2006 et 2007, à rejoindre la colonie clandestine US sur Mars.

    Elle écrit alors : « Mon arrière-grand-père, le Président Eisenhower («Ike»), qui fut aussi le général d’armée qui conduisit à la victoire les Forces Alliées contre Hitler, s’est battu contre la malfaisance des pouvoirs corrompus de la planète en endossant certains des scénarios les plus difficiles de notre histoire. En grandissant, j’ai eu le sentiment qu’il me fallait terminer cette bataille dont les racines sont très anciennes. Hitler est mort et les Nazis ont perdu leur pouvoir, mais pas ces entités – dont certaines sont des ET. Elles ont trouvé de nouveaux asiles et fait alliance avec des gens qui font partie de l’Élite Mondiale… ceux-là mêmes qui veulent gouverner par des tactiques de peur, par le contrôle et la suppression de Sophia [la sagesse], ou l’essence de la féminité divine. ».
    Aujourd’hui, en ce début d’année 2011, dans une déclaration publique, lors d’une interview diffusée sur Exopolitics TV, Mme Eisenhower présente son point de vue original sur la façon dont la conscience unifiée éclairée – ce qu’elle appelle la conscience «Sophia/Christ» – sera le catalyseur d’une transformation globale majeure de notre époque.

    Deux Eisenhower exposent le complexe militaro-industriel

    Tout comme son arrière-grand-père le fit dans son discours de Farewell, le 17 janvier 1961 ( Laura Eisenhower offre une critique des effets destructeurs du complexe militaro-industriel sur notre planète, sur la société humaine, et sur notre place légitime dans l’univers.  Dans une très longue déclaration publique du 17 Janvier 2011 – 50 ans jour pour jour après le légendaire discours au peuple américain de son arrière-grand-père à Farewell — Laura Eisenhower écrit :

    « Depuis que mon arrière-grand-père en a parlé pour la première fois, il y a cinquante ans aujourd’hui, le complexe militaro-industriel a prospéré sous le sceau officiel du secret d’État, et quand bien même y aurait-il quelque divulgation sur sa nature, celle-ci consisterait très probablement en une diversion qui ne révélerait jamais pleinement pourquoi cette culture du secret a prospéré, ni ce qui a été fait dans notre dos pendant toutes ces années. Quoi qu’il en soit, cette divulgation est inéluctable et se répand dans nos rangs, et si nous pouvons comprendre et intégrer d’autres vérités de valeur, nous serons protégés contre toute révélation utilisée pour introduire de faux concepts qui nous repousseraient dans les limbes de la mystification. Cinquante ans après l’avertissement du Président Eisenhower au peuple américain sur l’existence du complexe militaro-industriel, cette culture se prépare à divulguer les fruits de cette effarante entorse au bon sens depuis 50 ans, dont l’introduction de robots humains agissant comme des armes de guerre, et même une fausse guerre avec une race ET qui utilise la technologie holographique depuis des décennies. Même si nous assistons à certains aspects de l’émergence d’un agenda catastrophique, nous ne devons jamais oublier cette vérité : nous avons le choix de ne pas nous aventurer sur ce chemin. En fin de compte, tout ce que nous voyons se produire dans notre monde révèle la santé de tout l’ensemble en tant qu’extension de nous-mêmes, puisque nous sommes des extensions de nombreuses dimensions, dont nous rayonnons celles qui correspondent à notre fréquence vibratoire. Si nous ne faisons pas partie du problème, alors nous n’avons pas à nous engager dans les batailles qui ont été préparées pour nous. J’ai la conviction que le Président Obama est un bon leader, mais quand même, nous ne voulons pas rester aveugles face à la réalité que l’on nous cache, et qu’on lui cache aussi peut-être. ».
    Mme Eisenhower continue : « Il nous faut faire face au fait qu’une grande partie de ce qui se passe clandestinement crée un drame inévitable pour le futur, car ils ont dépensé des trillions de dollars de nos taxes sur des projets qui ne servent que leur mentalité élitiste. Ces projets incluent un programme spatial secret avec des colonies hors-planète accessibles par téléportation, la prise pour cibles d’individus qu’ils perçoivent comme des menaces, HAARP, des armes psychotroniques, des bases souterraines à grande profondeur, et des coups fourrés, comme le 9/11, pour nous conduire toujours plus vers un État policier. Derrière la scène, des pratiques occultes – dont des rituels sataniques, d’horribles abus sur des enfants, et la création d’agents-esclaves pour les servir – sont utilisées pour contaminer le corps planétaire avec des fréquences négatives qui, pour eux, sont de la nourriture.

    C’est de cette façon qu’ils maintiennent leur pouvoir et leur influence, derrière leurs rideaux. Cela engendre de la peur, de la souffrance et des sentiments négatifs, lesquels sont la force vitale dont ils se nourrissent. Aussi horrible que tout cela paraisse, il y a, en fait, une issue. C’est pourquoi il est vital que nous comprenions le concept de la conscience Christ/Sophia, et la façon dont les forces inférieures ont affecté notre ADN en produisant de l’ADN poubelle [junk DNA], inutilisé et inactivé, comme il est vital que nous comprenions comment, en retour, tout cela se connecte au corps planétaire, à ses voiles et à la suppression de la Déesse. Ce n’est pas un truc Nouvel Âge. C’est très ancien. Il n’y a nul besoin de lui coller une quelconque étiquette. Il ne s’agit pas de conformité physique, ni d’être une femme. Il s’agit de la Création et de ce à quoi on se heurte, de voir jusqu’où penchera la balance vers ces monstrueux mystificateurs va-t-en-guerre qui nous contrôlent. Il nous faut lutter pour atténuer tout cela, restaurer notre monde, et rendre son pouvoir à Gaia.

    Leur soif pour notre impuissance et notre confiance aveugle est davantage aggravée encore par leur utilisation du contrôle psychique [mind control] et des puces électroniques, lesquels ne permettent plus aux individus d’accéder à leur voix intérieure ni de se connecter à leur Source. Certains, bien sûr, sont directement impliqués dans leurs programmes, tandis que d’autres se languissent dans une sorte de transe quand la fréquence des ondes courtes ELF émises par leur récepteur TV maintient leur esprit bloqué au ras des pâquerettes, obsédé par la vie des autres et le consumérisme. Les toxines nerveuses des chemtrails troublent en permanence notre système nerveux, tout comme nous sommes infectés sur les plans physique et psychique par nos désillusions, de concert avec notre profond et puissant désir d’être libres, parce que rien ne tourne vraiment rond. Les races ET inférieures et leurs technologies ont choisi des alliés terriens pour créer, ensemble, leurs programmes. Ils sont sur Terre, dans des bases souterraines (en particulier les Gris), pour des programmes d’hybridation destinés à détruire la volonté de la Nature, l’Âme et la Conscience Supérieure du Tout – et ainsi pouvoir diriger l’Univers pour finalement asseoir leur domination en se cachant dans leurs colonies hors de la planète jusqu’à ce qu’un jour, peut-être, ils puissent revenir sur la Terre pour la gérer ou l’emmener dans les étoiles, et juste la laisser s’auto-détruire. Il y a aussi de nombreuses races ET bienveillantes, et notre défi est de faire la différence. Par le passé, des traités ont été rompus, il y a eu des déceptions, et ce qui semble amical n’est parfois juste qu’une façade. ». 

    Surveillance spatio-temporelle des futurs présidentiables

    Dans son interview sur ExopoliticsTV, Laura M. Eisenhower dit avoir été pré-identifiée via la technologie spatio-temporelle [voyage dans le temps] utilisée par le Project Pégasus du DARPA, au début des années 70, comme étant une future alliée de Andrew D. Basiago, un pionnier spatio-temporel et une figure du Mouvement pour la Vérité [The Truth Movement]. Avocat dans l’État de Washington [sur la côte ouest], M. Basiago révèle au public l’existence d’un programme secret sur le voyage spatio-temporel du Département de la Défense US qui a débuté à la fin des années 60, programme auquel il a participé quand il était enfant; ce programme inclut l’identification des futurs leaders US en utilisant différentes formes « d’accès quantique » [« quantum access »].


    Sur cette radio consacrée aux interviews et débats, Coast-to-Coast AM with George Noory, le 11 novembre 2009, M. Basiago décrit comment ce programme secret impliquant le voyage spatio-temporel identifiait les futurs candidats potentiels, y compris ceux destinés à servir comme président et vice-président, et comment alors il informait ces personnes sur leur destinée.

    M. Basiago déclare qu’en 1971, en compagnie de son père, Raymond F. Basiago (décédé depuis), ingénieur pour la Ralph M. Parsons Company (qui tenait aussi le rôle principal dans le Project Pégasus du DARPA), il participe à un déjeuner à Albuquerque, au Nouveau-Mexique, lors duquel les futurs présidents US George H. W. Bush et George W. Bush sont invités, peu de temps après avoir été informés que tous deux serviraient un jour comme présidents – George W. Bush y parlant ouvertement de ce fait.
    M. Basiago déclare aussi que le Project Pégasus identifie, au début des années 70, les futurs présidents Jimmy Carter et Bill Clinton en utilisant la technologie spatio-temporelle.

    Le Project Pegasus fut capable d’identifier M. Carter, alors Gouverneur de la Géorgie, comme futur Président des USA, parce qu’il fut retrouvé, à partir d’une future copie de Exopolitics : Politics, Government, and Law in the Universe par Alfred Lambremont Webre, un livre que ce reporter n’écrirait pas avant 2005, mais qui portait en citation sur ses pages de garde une déclaration faite par le Président Carter.

    Selon M. Basiago, le livre de M. Webre, Exopolitics, parmi d’autres travaux qu’il écrirait ou publierait dans l’avenir, fut retrouvé dans le futur par le Project Pegasus et rapporté dans l’année 1971 ou un peu avant. En 2005, M. Basiago publie le livre Exopolitics de M. Webre. En 1971, M. Webre est Conseiller Général du Comité pour la Protection de l’Environnement de la ville de New York et fait alors toute une série d’expériences lui indiquant qu’il est sous la surveillance du gouvernement US.
    En 1972, un an avant la naissance de Laura Eisenhower, M. Basiago, alors enfant, participe au Project Pegasus et surprend une conversation qui lui indique qu’un jour il s’alliera politiquement à Laura. Son nom, « Laura », et son héritage en tant qu’arrière-petite-fille du Président Eisenhower, sont mentionnés dans la conversation qui se tient entre Raymond F. Basiago et l’un de ses camarades ingénieurs de service dans le Project Pegasus.

    Laura Eisenhower recrutée par la colonie sur Mars colony en 2006


    En mars 2010, sur Exopolitics Radio, M. Basagio et Mme Eisenhower confirment conjointement l’existence sur Mars d’une colonie clandestine pour la survie humaine.

    Basiago et Eisenhower décrivent comment cette colonie clandestine sur Mars est financée par les caisses noires de l’armée et des services secrets en tant que mécanisme de survie pour la race humaine, au cas où des éruptions solaires [solar flares], une guerre nucléaire ou quelque autre cataclysme mettraient un terme à la vie humaine sur Terre. 


    Dans cette interview très dense de 3 heures, M. Basiago appelle cette dissimulation de la colonie martienne le « Marsgate », et il demande que le Congrès fasse une enquête sur la présence US sur Mars, en portant l’accent sur son occupation militaire plutôt que sur une relation diplomatique avec la société martienne indigène. 
    Mme Eisenhower affirme que « l’Alternative 3 » – cette notion impliquant que des trillions de dollars de ressources soient dépensés pour protéger la race humaine en la plaçant sur Mars – devrait ouvrir la voie à « l’Alternative 4 », un nouvel éveil du public qui aboutira à une civilisation durable sur la Terre.

    Leur exposé historique et interactif du Marsgate sur Exopolitics Radio se fonde sur leur expérience personnelle directe.
    Pour M. Basagio, son expérience repose sur les deux voyages qu’il fait sur Mars en 1981 quand, alors âgé de 19 ans, il marche sur la surface de la planète après y avoir été téléporté à partir d’une « salle de lancement » dans la base Hughes de l’US Air Force de El Segundo, en Californie. Il pense avoir été sélectionné pour cette tâche parce qu’étant enfant, il avait déjà été téléporté lors du Project Pegasus.

    Pour Mme Eisenhower, il s’agit de tentatives faites clandestinement en 2006, elle a alors 33 ans, pour infiltrer sa vie personnelle et la recruter comme membre de la colonie martienne clandestine. Lors de ces efforts pour la recruter, qui l’impliquaient, elle apprend qu’une colonie est en train de s’établir sur Mars pour plusieurs décennies. Elle repousse alors cette tentative de recrutement après s’être libérée de ses manipulations profondément enracinées, et décide d’accomplir sa destinée sur la Terre. 

    Au cours de l’interview, les deux figures montantes du Truth Movement discutent de leur opposition sur les facteurs qui guident la base secrète martienne. Ceux-ci incluent le secret, l’utilisation de la peur pour manipuler psychologiquement les recrues, l’abus des technologies d’accès quantique et d’autres méthodes secrètes pour identifier de potentiels colonisateurs. 


    M. Besiago avance l’hypothèse que la colonie martienne est pourvue en personnel par des individus descendant de lignées spécifiques « aryennes », lesquelles contiendraient un substrat génétique martien et ne représenteraient pas la diversité génétique de l’ensemble de la race humaine sur la Terre. Le terme « Aryen » signifie « Martien ». Cela pourrait suggérer que certains groupes ethniques sur la Terre possèdent un héritage génétique qui remonte à l’antiquité, du temps où des humains de la Terre, qui avaient vécu sur Mars, revinrent sur la Terre où ils s’accouplèrent avec des Terriens.
    Mme Eisenhower, acquiesçant, aborde les aspects archétypaux et la signification de la dissimulation de la colonie martienne, et suggère qu’elle soit réexaminée.
    A plusieurs occasions, M. Basiago, Mme Eisenhower et le journaliste préconisent un traité de l’ONU qui établirait un protectorat sur Mars et normaliserait les relations diplomatiques entre les deux planètes.


    Suite à cette interview, M. Basiago et Mme Eisenhower ont publié une déclaration commune s’opposant au maintien du secret pour les colonies de survie sur d’autres planètes :
    « Installer des bases de survie sur d’autres planètes est une chose positive pour la race humaine, écrivent-ils. Dans le passé, la Terre a été frappée par plusieurs cataclysmes, et donc devons-nous protéger le génome humain en installant des colonies humaines sur d’autres corps célestes. Toutefois, quand le secret entourant ces projets pousse le gouvernement à dérober aux individus leur libre arbitre, quand l’humanité est exclue du débat sur un sujet qui implique l’ensemble du futur humain et qu’une planète est détournée de sa destinée pour servir un agenda qui ne la concerne pas, la conscience des hommes libres requiert que de tels projets soient entrepris au grand jour sous le regard scrutateur du public, et non pas dans les sombres corridors du complexe militaro-industriel. ».
    – Andrew D. Basiago et Laura M. Eisenhower, 2010

    Évidence de la présence US sur Mars par des témoins directs
    Par leur révélation conjointe, M. Basiago et Mme Eisenhower – l’un est un avocat militant, l’autre fait partie de l’une des familles présidentielles américaines – ont rejoint le cadre toujours grandissant des témoins directs qui se sont faits connaître par leurs dépositions révélant la dissimulation de la présence US sur Mars. Ceux-ci incluent Michael Relfe, qui consigne dans deux livres ses 20 années de service (1976-1996) en tant que membre des forces armées US pourvoyant en personnel la colonie secrète sur Mars, et l’ancien chercheur du Département de la Défense US, Arthur Neumann, qui a déclaré publiquement s’être téléporté dans la base secrète sur Mars pour des réunions sur le projet.

    Source : choix-realite

    Henry Deacon (Arthur Neumann) 

    "Nous ne sommes pas seuls, et ne l'avons jamais été…"

     

     Voici le thème de l'intervention de Robert O. Dean au Sommet d’Exopolitique, qui se tennait à Barcelone les 25 et 26 juillet 2009. 

    Une table ronde d’une heure s’est tenue également… 

    Cette Table ronde d'une heure a été filmée à Barcelone, le 26 juillet dernier, avec Alfred Webre, Bob Dean, et Arthur Scott Neumann (présenté à l'origine sous le pseudo d'Henry Deacon). Le thème proposé : "Comment voyez-vous l'avenir ?" sera assez rapidement dépassé. Le moins connu est Arthur Neumann, le "physicien des Laboratoires Livermore". Bill et Kerry du projet Camelot affirment qu'ils ont fait tous les recoupements nécessaires pour vérifier ses qualités. Ils témoignent qu'il leur avait présenté ses anciens collègues dans le bar qu'ils avaient l'habitude de fréquenter.  

    Neumann déclare sans hésiter : "Une civilisation évoluée a construit des villes sous la surface de Mars". 

    Il ne se fait jamais prier pour évoquer le portail qui permet de se rendre sur la planète. Il m'avait raconté, fin juillet à Barcelone, s'y être rendu plusieurs fois, "pour participer à des réunions d'une heure environ" : "On traverse simplement un couloir, on franchi des portes, et on se retrouve dans une cafétaria sur la base d'accueil. Il y aurait une population de 600.000 habitants à l'heure actuelle."

     Il mentionne pour la première fois qu'il est nécessaire d'absorber régulièrement un médicament quand on fait cette expérience. Bill ajoute qu'il s'agit de 'Lorentzil' - en référence au célèbre physicien Hendrik Antoon Lorentz (1853-1928). "Ce chercheur avait décrit les contractions des longueurs dans le sens du mouvement, subies par un objet qui approche la vitesse de la lumière." On en parle aujourd'hui comme des Transformations de Lorentz.   

    Robert Dean affirme que le sous-sol de Pine Gap , au centre de l'Australie, et à l'Ouest d'Alice Springs, abrite le principal terminal extraterrestre sur Terre. C'est l'une des trois bases entièrement contrôlées dans ce pays par les américains; elle emploie actuellement 1.200 personnels de la NRO et la NSA.  C'est alors qu'Arthur Neumann montre à la caméra le visa australien qui figure sur son passeport... A l'exception des Gris, Arthur Neumann considère que la plupart des races aliènes sont bienveillantes : "d'autres forces qui ne sont pas à ce stade de l'évolution ne sont pas nécessairement malveillantes, mais simplement dans l'ignorance; l'absence de lumière n'est pas son contraire." Lorsqu'il n'avait plus supporté les pressions dans son milieu professionnel, Arthur Neumann avait pris un avion, laissant tout derrière lui, pour se réfugier en Europe.

    Source :  homme-et-espace 

    Les dernières découvertes en physique (Los Alamos National Laboratory) ICI

    Le rapport de Iron Mountain - Voir ICI

     

    Un lien qui peut servir afin de faire preuve de discernement vis à vis de ce qui est décrit dans la vidéo ci-dessous :

     (à chacun de voir ce qu'il en pense) : Les Programmes spaciaux secrets

     

    VOIR AUSSI

    Nicolas TESLA

    La vie sur Mars

    L'expérience de Philadelphie

    BEN RICH et les voyages inter-stellaires

    Ces personnages qui ont voyagé dans le temps

    la machine à voyager dans le temps

    Histoires de voyages intemporels

    Photos au-delà du temps

     Voyages fascinants dans le temps

      

    "La source de nos informations est indiquée pour chaque parution, mais au cas où l'auteur de vidéos, articles ou photos souhaiterait ne plus les voir figurer sur le site, qu'il nous en avertisse par mail, et nous les retirerons immédiatement"