• Bases Ovnis en Himalaya ?

    Mystère des ovnis 

    BASES OVNIS EN HIMALAYA ?

    Bases Ovnis en Himalaya ?

    par  : skystars

    Il y a toujours eu des spéculations sur l'Himalaya pas seulement chez les ufologues. En Europe au  XIXeme siècle, on ne parlait pas encore de “soucoupes volantes” mais de sages se dédoublant métapsychiquement pour instruire au loin leurs disciples, sans sortir matériellement  de leur inaccessible monastère ….

    Kongka-La est un col sur une crête dans l'Himalaya (l’ovale bleu sur la carte). Il se trouve au Ladakh dans une zone frontalière que l’Inde et la Chine se disputent. Marquée en rouge sur la carte, cette zone, pour laquelle ces deux pays se disputent toujours, se trouve dans une région appelée « Aksaï Chin ». La partie Nord-est que détiennent les Chinois est connue sous « Aksaï Chin », et la partie Sud-ouest faisant partie de l’Inde s’appelle « Ladakh ». C’est dans cette région où, en 1962, les armées de l’Inde et de la Chine se sont livrées à une guerre. Il s’agit d’une des zones les moins accessibles au monde, et par un accord mutuel, les deux pays n’effectuent pas de patrouilles le long de cette partie de leur frontière commune. Selon les témoignages de beaucoup de touristes, de moines bouddhistes et des locaux du Ladakh, l’armée indienne et l’armée chinoise respectent la ligne de contrôle. Mais quelque chose beaucoup plus sérieux se passe dans cette zone. 

    Selon les habitants de cette région peu peuplée du côté indien et chinois, c’est dans les environs de ce col Kongka-La, que l’on peut observer des Ovnis sortir du sol. Selon l’avis de beaucoup de gens, des bases souterraines d’Ovnis se trouvent dans cette zone, et les gouvernements indien et chinois le savent parfaitement.

    Récemment, quelques pèlerins hindous, en route vers le Mont Kaïlash et venant du col Ouest, ont remarqué d’étranges lumières au ciel. Une fois sur le territoire chinois, les guides locaux leurs ont dit qu'il n'y avait rien d'anormal et que c’est un phénomène normal dans la zone du col Kongka, la région frontalière tendue entre l’Inde et la Chine. D’étranges vaisseaux triangulaires clairs sont ressortis silencieusement du souterrain et se sont élevés au ciel presque verticalement. Quelques pèlerins aventureux ont voulu jeter un coup d’œil sur ce site. Tout d’abord, en voulant entrer du côté chinois, ils ont été forcés à retourner par des postes de garde chinois. Et quand ils ont tenté d’approcher le site du côté indien, malgré qu’ils aient disposés d’un visa pour voyager entre les deux pays, ils se sont vus refuser le passage par des patrouilles indiennes de la frontière.  

    Dans cette situation, les pèlerins ont commencé à interroger le personnel de la sécurité frontalière indienne. Le personnel de sécurité leur a expliqué qu’ils avaient l’ordre de ne laisser personne s’approcher de cette zone et qu'il était vrai que d'étranges objets sortaient du sous-sol avec des lumières amplifiées et modulées. Que les forces opérationnelles spéciales et les services secrets indiens étaient responsables de cette zone-là.

    Lorsqu’on leur pose des questions sur ces apparitions, les gens locaux se mettent à rire. Ils s’étonnent que les gouvernements cherchent avidement à cacher ces faits pourtant évidents. Ils pensent que pour une raison obscure, ni le gouvernement indien, ni le gouvernement chinois n'ont l’intention de révéler ces faits. Quand ces derniers évoquent ce sujet face aux autorités locales, elles leurs demandent de garder le silence et d'oublier. 

    Il s’agit ici d’une des très rares régions du monde où l’épaisseur de la croûte terrestre est deux fois plus forte qu’ailleurs. Le contraire se trouve à des points chauds comme dans le parc national de Yellow Stone en Amérique, où la croûte de la Terre est mince. La double épaisseur de la croûte terrestre permet la création de bases souterraines dans une grande profondeur des plaques. 

    Kongka La présente de merveilleuses roches et de granites. Pour des raisons inconnues, ni les autorités chinoises, ni les autorités indiennes excavent, creusent ou exploitent un gisement dans cette zone. Cette partie de la Terre est vierge et intacte. 

    Récemment, l’Inde et la Chine ont fait des avancées pour régler tous les conflits frontaliers et ont rétabli les relations entre les deux pays dans tous les domaines. La région de Aksaï Chin est toujours contestée. Mais il était intéressant de constater que pendant les négociations, les deux gouvernements sont restés indifférents concernant cette zone. Comme le montrent les cartes jointes, l’Inde et la Chine ont une immense frontière commune le long des Himalayas, et à l’égard de toutes ces régions, les deux pays sont en négociation. Malgré que l’Inde réclame Aksaï Chin en tant que partie de l’Inde, il règne au sein du gouvernement la conviction que ce n’est pas le clou du spectacle. De l’autre côté, les Chinois, après avoir gagné Aksaï Chin de l’Inde durant la guerre de 1962, y ont construit une route militaire stratégique. Mais maintenant, pour ne pas déranger la région de Kongka La, ils utilisent une autre route.

    Récemment, dans une école locale, de jeunes enfants vivant dans cette zone, ont participé à un concours de dessin. Plus que la moitié des dessins ont concerné des objets bizarres au ciel, et quelques uns ont dessiné des objets volants sortir des montagnes. Beaucoup d’enfants savent même où et quand scruter le ciel.

    Beaucoup de chercheurs d’Ovnis croient qu’il y a des bases d’Ovnis cachées sous les mers et profondément sous terre. À Kongka La se passent des phénomènes étranges, des objets curieux sortent des inaccessibles montagnes géantes du Himalaya et malgré tout, les deux gouvernements refusent de sortir du silence et d’expliquer ce qui l'en est. 

    Une alternative serait qu’il s’y trouve une base souterraine stratégique de l’aviation militaire. Mais pourquoi l'un des deux pays permettrait l’installation d’une base sur ce no man’s land officiel dans cette zone frontalière si sensible ?

    Pourquoi, de la part de personnes de tout genre, des apparitions d’Ovnis sont elles régulièrement rapportées ? 

    Cette affaire n'étant toujours pas résolue à ce jour, chaque évènement qui sort de l'ordinaire est une occasion pour les observateurs et les habitants de le mettre sur le compte de ces étranges objets. Ce fut le cas le jeudi 5 aout 2010 lorsque des pluies diluviennes frappèrent le désert de l'Himalaya dépassant de très loin le record de 1933. En effet, le maximum des précipitations jamais enregistrées était de 96,2 mm sur une période de 24 heures mesurée en 1933 alors qu'il est tombé début aôut 250 mm en une heure !

    Un observatoire de l'armée de l'air non loin, à quelque distance de la zone averse, a seulement enregistré 12,8 mm  Ce fait  étonnant  amène à soupçonner que les trombes d'eau qui ont déferlé soient de nature artificielle. 

    Quelle est la cause? Rien n'est vraiment sûr et les spéculations vont bon train. Une théorie veut que ces pluies aient été causées par des expériences météorologiques chinoises visant à déclencher des tempêtes et des averses sur les cibles ennemies.

    Pour d'autres, la raison la plus probable est qu'il s'agit d'effets électromagnétiques dus aux Ovnis observés depuis cinq ans dans cette région d'Aksai Chin,  qui peuvent involontairement créer des nuages artificiels sur cette zone restreinte, supposée abriter des bases souterraines. 

    Mais pour mes amis chinois, l'existence d'une base militaire souterraine où des expérimentations ont lieu est probablement l'explication la plus plausible. Et cela pourrait être pour cette raison que cette zone est régulièrement survolée par des “Ovnis”. 

    Phil NOYANT 

      

    Source : skystars

     VOIR AUSSI

    Articles nouveaux sur les ovnis

    SIRIUS le film du Projet Révélation

      Reportages et réflexions scientifiques  sur les visiteurs

    Ces ovnis que la Nasa veut nous cacher

    Ovnis, les meilleures videos

    Nassim Haramein, génial! 

    ET : 

    Réflexion sur la divulgation

    Révélations des textes anciens  

    Aliens dans l'histoire

    Objets non identifiés en 2011

    L'énigme de Chibolton

    Jean Jacques Velasco et les Ovnis

    Yves Sillard : “L’existence de civilisations extraterrestres est hautement probable”

    Amiral Gilles PINON

    Georges Adamski, mythe ou réalité

    Les lumières d'Hessdalen 

    Phénomènes célestes inexpliqués

    Extraordinaire Disclosure project 2001

    L'énigme de Chibolton

    Roswell, le secret d'état

    Le mystère des Ummites

    Fairplane, Ovnis appels à témoignages

    Yves Sillard : “L’existence de civilisations extraterrestres est hautement probable”

    Amiral Gilles PINON

    Georges Adamski, mythe ou réalité

     

    Mystère des ovnis

    "La source de nos informations est indiquée pour chaque parution, mais au cas où l'auteur de vidéos, articles ou photos ne souhaiterait  plus les voir figurer sur le site, qu'il nous en avertisse par mail, et nous les retirerons immédiatement"