• Le mystère de Phobos

    Mystère des ovnis

    LE MYSTÈRE DE PHOBOS

    La sonde perdue en 1989 

    La sonde russe Phobos 2 a été envoyée pour examiner le satellite martien Phobos (L'Union Soviétique était intéressée par la possibilité de se servir de Phobos comme d'une base logistique pour une exploration humaine de Mars).

    Peut-être que l'une des missions des sondes était d'en savoir plus à propos des étranges chaînes de cratères sur Phobos? (Magazine "Astronomy" de janvier 1977, auteur anonyme).

    Le Mystère de PHOBOS 

    Le Mystère de PHOBOS

    Le 28 Mars 1989, les contrôleurs russes du satellite perdent soudainement et sans aucun signe avant-coureur le contact avec la sonde Phobos 2. La toute dernière photo infrarouge prise par la sonde en direction du satellite montre un objet qui ne devrait pas se trouver là. L'objet mystérieux de Phobos (PMO, Phobos Mystery Object) comme on l'a alors désigné a très vite été considéré comme un OVNI par certains. On a aussi suggéré que ce sont des extraterrestres qui ont mis fin à la mission, car ils ne voudraient pas laisser la sonde approcher Phobos de trop près, celui-ci étant un avant poste pour des extra-terrestres explorant notre planète. Ce scénario accompagne bien les autres mystères: la nature supposée creuse de Phobos, suggérée par son comportement orbital qui semble défier les lois de la gravitation, sa proximité étrange avec la surface de Mars, sa découverte visionnaire par Jonathan Swift, l'échec de Hershell et d'autres quand il cherchèrent à le voir au télescope et sa découverte soudaine par Hall qui semble indiquer que le satellite n'était pas là auparavant, l'échec de la précédente mission Phobos 1, et tous les autres mystères martiens bien connus.

    Source : les-ovnis

      

     Le Mystère de PHOBOS

    En janvier 1989, Phobos 2 arrive à proximité de Mars sans problème. Il se place en orbite afin de pouvoir effectuer la deuxième partie de sa mission : explorer le satellite Phobos. Le vaisseau (sans équipage) s’aligne sur le petit satellite. Mais, le 28 mars 1989, le centre de contrôle soviétique annonce des problèmes de communication avec la sonde. Le communiqué est le suivant : « Hier, Phobos 2 s’est montré dans l’incapacité de communiquer avec la Terre comme il était prévu à l’issue d’une manœuvre autour de la lune martienne Phobos. «En parallèle, les Soviétiques affirment que ce dysfonctionnement n’est que temporaire. D’après eux, le rétablissement des communications ne serait l’affaire que de quelques jours.Le lendemain du communiqué, Nikolaï A.Simyonov, de l’agence spatiale soviétique avoue : « il y a 99% de probabilités que Phobos 2 soit perdu pour de bon ». 

    Donc, ce n’est pas seulement le contact qui a été perdu mais bien la sonde elle-même. 

    Dans un documentaire, diffusé trois mois après l’incident, le Docteur Becklake explique : « Au moment où la dernière image est transmise, les Russes ont vu quelque chose qui n’aurait pas dû se trouver là ». « Les Soviétiques n’ont pas publié toutes les photos et nous ne spéculerons pas sur ce qu’elles montrent ». 

    Il a fallu 13 ans pour qu’on sache que les documents gardés secrets montraient sans ambiguïté un objet en forme de fusée dirigée vers la sonde. Cet objet a manifestement percuté Phobos 2.

    Source : dinosoria

       

    Le satellite de Mars : Phobos et un "objet non identifié"

    Le Mystère de PHOBOS

    Une ombre étrange

    Le Mystère de PHOBOS

    Phobos se situe à 6000 km au-dessus de la surface de Mars et aucun autre satellite dans le système solaire n’est aussi proche de sa planète.

    Phobos est aussi une des plus petites lunes du système solaire.

    Dans la mythologie grecque, Phobos est un des fils d’Ares (Mars) et Aphrodite (Venus). Phobos signifie « la Peur » en grec. Phobos fut découvert le 12 août 1877 par Hall et photographié par Mariner 9 en 1971, par Viking 1 en 1977 et par la sonde russe Phobos en 1988. L’orbite de Phobos est en-dessous du rayon orbital synchrone. Il se lève à l’ouest, se déplace très rapidement à travers le ciel et se couche à l’est, habituellement 2 fois par jour. Il est si près de Mars qu’il ne peut pas être observé au-dessus de l’horizon en tout point de la surface. Phobos est condamné: son orbite étant en-dessous de l’altitude synchrone, les forces de marées diminuent progressivement son rayon orbital au taux actuel de 1,8 mètres par siècle. Dans environ 40 millions d’années, soit il se brisera pour former un anneau autour de Mars, soit il s’écrasera à sa surface. Phobos et Deimos pourraient être composés de roches riches en carbone comme les astéroïdes de type C. Mais leur densité est si basse qu’ils ne peuvent être constitués uniquement de roches. Ils en fait sont plus probablement composés d’un mélange de roches et de glace. Tous deux présentent de nombreux cratères. La sonde soviétique Phobos 2 a détecté de faibles mais constants jets de gaz sur Phobos. Malheureusement, la sonde Phobos 2 a cessé de fonctionner avant d’avoir pu déterminer la nature du gaz éjecté bien que l’on pense qu’il s’agit d’eau. 

    Un cratère inexpliqué

    Le Mystère de PHOBOS

    La plus importante caractéristique sur Phobos est un énorme cratère nommé Stickney le nom de jeune fille de la femme d’A. Hall. Tout comme le cratère Herschell sur Mimas à une échelle plus petite, l’impact qui a créé Stickney a presque dû briser Phobos. Les sillons sur la surface ont aussi probablement été causés par cet impact. La plupart des astronomes pensent que Phobos et Deimos sont deux astéroïdes qui ont été capturés par Mars. Ils seraient originaires de l’extérieur du système solaire plutôt que de la ceinture d’astéroïdes. Si la présence de glace est confirmée, Phobos et Deimos pourraient être un jour utilisés comme « stations spatiales » pour étudier Mars ou faire des escales.

    Source : levaisseaudumystere 

    D'autres possibles explications ICI : ufologie.patrickgross 

    A vous de juger...!  

       

     

    L’Enigme SWIFT et les Voyages de Gulliver

    Jonathan Swift a men­tionné dans son ouvrage ’Les Voyages de Gul­liver’, les deux satel­lites de Mars 150 ans avant qu’ils ne soient vraiment décou­verts, et il donna des infor­ma­tions astro­no­miques qui sont quel­quefois consi­dérées comme vague et incor­rectes, quel­quefois comme incroya­blement précises. 

     Le Mystère de PHOBOS

    Les Voyages de Gulliver (en anglais Gulliver’s Travels) est un roman satirique écrit par Jonathan Swift en 1721. Une version censurée et modifiée par son éditeur paraît pour la première fois en 1726 ; ce n’est qu’en 1735 qu’il paraîtra en version complète. Il apparaît pour la première fois en français sous le titre Voyages du capitaine Lemuel Gulliver au XVIIIe siècle, par l’abbé Desfontaines.

    Ces récits, très riches, mêlent, en les relativisant, critique et raison, folie et pamphlet, fantastique et science-fiction. En ce sens, Swift amorce l’ère des Lumières anglais et précède Oscar Wilde, Lewis Carroll, mais aussi Edgar Allan Poe.

    Source : wikipedia

     Le Mystère de PHOBOS 

    En 1726 Jonathan Swift publie Les Voyages de Gul­liver, qui décrivent les exploits ima­gi­naires de Lemuel Gul­liver. Celui-​​ci apprends que les savants de l’île de Laputa

    …ont découvert deux plus petites pla­nètes, des satel­lites, qui effec­tuent leur révo­lu­tions autour de Mars ; alors que le satellite inté­rieur est distant du centre de la planète exac­tement de trois fois son dia­mètre et le satellite exté­rieur de cinq fois. Le premier effectue sa révo­lution en dix heures et le deuxième en vingt et une et demi ; ce qui fait que le carré de leur période orbitale est en pro­portion très proche du cube de leur dis­tance au centre de Mars ; ce qui d’évidence montre qu’ils obéissent aux mêmes lois de gra­vi­tation que les autres corps célestes.

    La pré­diction de Swift est assez sur­pre­nante, sachant qu’il n’y avait alors aucun télescope ou lunette assez puissant pour voir les lunes à cette époque :  Le nombre de satellite est correct.  Il les place très près de leur planète, et ils le sont effec­ti­vement.  La relation de dis­tance entre les lunes et Mars est assez cor­recte.  Les lunes ne purent être effec­ti­vement vues qu’en 1877, 151 années plus tard.

    Le roman Micro­mégas, de Vol­taire paru en 1750, qui raconte la visite du système solaire par un habitant du système de Sirius men­tionne également les deux lunes mar­tiennes, il a de toute évidence lu Les Voyages de Gulliver.

    Le roman de Swift constitue le point de départ de théories qui pré­sentent Phobos comme une base logis­tique avancée uti­lisées par des extra-​​terrestres en visite vers notre planète.

    Mais il y a aussi une expli­cation moins sen­sa­tion­nelle : Swift connaissait le concept de ’l’Harmonie des Sphères’ proposé par Kepler. Son idée était que les pla­nètes du système solaire devaient avoir un nombre croissant de satel­lites en fonction de leur éloi­gnement du soleil.

    Source : projet22

     

     Voir aussi :

    Cydonia, le visage de Mars  

    La vie sur Mars 

    Les mystères de la lune 

    Que se passe t'il dans l'espace? 

    Anomalies dans l'espace

    Des Ovnis aux VSAI 

    Disclosure project

    La théorie des Anciens 

    Les artefacts Pré-Mayas et les ovnis

    Les ovnis et le nucléaire  

    Mystère des ovnis

      "La source de nos informations est indiquée pour chaque parution, mais au cas où l'auteur de vidéos, articles ou photos souhaiterait ne plus les voir figurer sur le site, qu'il nous en avertisse par mail, et nous les retirerons immédiatement"