• La propulsion des Ovnis

    Mystère des ovnis

      LA PROPULSION DES O.V.N.I.S 

    Une nouvelle approche scientifique sur la technologie OVNI. 

    La propulsion des Ovnis 

    "Champ de propulsion par contrôle de la gravité" par Stoyan Sarg, Ph.D. expose une nouvelle théorie de propulsion dans un effort pour expliquer les mouvements et l'apparence des OVNIs. 

    TORONTO (MMD Newswire) Janvier 28, 2010 - "Champ de propulsion par contrôle de la gravité: théorie et expériences" par Stoyan Sarg, Ph.D. cherche à expliquer la science derrière un système de propulsion qui serait compatible avec les mouvements et l'apparence souvent attribués aux ovnis.

    Selon Sarg, la nature des phénomènes OVNI est toujours considéré comme un mystère, car les effets physiques observés et enregistrés ne sont pas explicables du point de vue de la physique moderne. Citant des preuves accablantes, Sarg soutient que la communauté scientifique devrait revoir certaines idées reçues sur la gravité et la propulsion par rapport au vol spatial. Dans cet esprit, Sarg présente une théorie appelée "Structures de base de la matière - Théorie unifiée de la Supergravitation", qui prédit un effet appelé "réaction stimulée anormale" à la gravité. Il est basé sur un processus qui invoque les interactions mécaniques quantique oscillant entre paires d'ions et d'électrons du continuum espace-temps.

    Selon Sarg, l'effet pourrait mener au développement d'un nouveau système de propulsion d'un vaisseau spatial.

    "Une enquête sérieuse sur les OVNIs n'est pas à l'ordre du jour dans la communauté scientifique malgré l'importante base de données d'observations et les nombreuses données physiques enregistrées", dit-il. "Nous ne pouvons simplement pas ignorer les preuves parce que le phénomène semble en contradiction avec les lois de la physique. Au contraire, certains postulats adoptés devraient être révisées."

    Le livre est un mélange d'analyses théoriques, les conclusions et les expériences liées aux nouvelles technologies pouvant alimenter et guider un vaisseau spatial. Comportant illustrations et dessins, l'ouvrage vise à démontrer la faisabilité de la méthode prévue de propulsion et offre une base pratique pour la recherche future.

    Le livre est disponible en vente en ligne Amazon.com, et à travers d'autres canaux de vente en gros et au détail à travers le monde.

    A propos de l'auteur: Stoyan Sarg, Ph.D. est un scientifique, un chercheur et écrivain, actuellement en poste à l'Université York à Toronto. Né en Bulgarie, Sarg a obtenu un diplôme d'ingénieur et est titulaire d'un doctorat de physique. Sa carrière a commencé avec des projets de recherche spatiale coordonnée par l'ex-Union soviétique pour les programmes internationaux "Intercosmos". Il a immigré au Canada en 1991 et plus tard participé à des projets pour l'Agence spatiale canadienne. Aujourd'hui, Sarg se concentre sur son rôle d'éducateur et d'auteur.

     

     (source : helical-structures)

    La propulsion des Ovnis

     L’immensité des distances interstellaires, la durée des voyages, l’énergie que les nefs spatiales, vaisseaux mères devraient emmagasiner, tels sont les principaux arguments de poids qu’on oppose, à la lumière de nos connaissances, à l’hypothèse selon laquelle les O .V.N.I.S, seraient des engins pilotés par des extraterrestres.

    On bute également sur leur propulsion qui pose plusieurs énigmes.


     

    -La vitesse. Les O.VN.I.s, disparaissent « à vitesse vertigineuse ». Parfois, ils semblent surgir et s’évanouir instantanément. Ils sont capables d’accélérations, de décélérations et d’arrêts foudroyants. Selon certains chercheurs, ils pourraient même atteindre leur vitesse phénoménale sans accélération progressive. Aucun engin terrestre n’est actuellement en mesure d’accomplir des performances semblables.

    -La résistance Thermique. Aucun métal connu ne pourrait supporter l’échauffement provoqué par de telles vitesses.

     -Le silence, les O.V.N.I.s, ne sont pas toujours silencieux. Mais ils sont la plupart du temps, ce qui parait extraordinaire à ces vitesses. Au minimum, le frottement de l’air devrait produire un sifflement. L’absence du bang supersonique, en revanche, est déjà explicable. On recherche actuellement sa suppression pour les avions par ionisation de l’air l’avant des appareils et déviation des ions grâce au champ ainsi crée. Cela pourrait donner de nuit un halo lumineux qui rappellerait celui qui cerne souvent les O.V.N.I.s.

    L’habitabilité. Si l’on admet l’hypothèse que les Ufologues selon laquelle le comportement des O.V.N.I.s, implique un pilotage intelligent, on est conduit à se demander comment des êtres semblables à nous pourraient physiologiquement supporter leurs fantastiques accélérations.

    Les évolutions. Les O.V.N.I.s, se meuvent dans tous les sens. Aucune trajectoire ne leur est étrangère. Ils peuvent effectuer instantanément des virages à 90%. Aucun engin connu n’est capable de toutes ces performances.

    D’autre part, alors que les ovnis ont une position horizontale en vol stationnaire, elles semblent, selon les témoignages, s’incliner dans le sens de la marche aux vitesses ordinaires et prendre à grande vitesse une position carrément verticale. Autrement dit, en raisonnant avec notre sciences terrienne, plus elles vont vite, plus elles s’exposent apparemment à la résistance de l’air. Encore un comportement paradoxal.

    Changement d’aspect et luminosité. Les O.V.N.I.s,  sont lumineux et leur luminosité varie en intensité et en couleurs. Ces couleurs varient selon la vitesse. ( vitesse stroboscopique d’après mes recherches personnelles)


    Depuis le lieutenant pilote PLANTIER, auteur de la première tentative d’explication cohérente de la propulsion des O.V.N.I.s.

    (La propulsion des O.V.N.I.s, par action directe sur l’atome, 1955), de nombreux chercheurs, scientifiques professionnels ou non, ont échafaudé ou discuté de nouvelles thèses (théories du docteur PAGES, de L.G. Cramp, de Petit.)

    J’ai fais des recherches à la suite des explications du Lieutenant PLANTIER et les Théories du Docteur PAGES, que j’ai pu contacter à l’époque. Après bien des expériences sur des montages sur table, j’ai réalisé et découvert des courants magnétiques (dit Spiralés) qui modifient les rotations des électrons autour du noyau atomique, et les places sur des orbites (fixes), ils modifient la forme de la matière sans toucher au volume, et il interdit aux électrons libres de passer, ce qui a pour action d’arrêter le courant électrique dans les fils conducteurs.

    Il est possible que ce soit la raison de panne de courant lorsqu’un O.V.N.I.s  passe au-dessus d’un véhicule. 

    Hypothèse, des résultats sont déjà  très positifs, mais il faut continuer, je pense que Plantier, et Pagés non pas eu le temps de finir, a cause de leurs recherches gênantes pour certains scientifiques de notre monde actuel, mais je continue. 

    Source : La revue belge INFORESPACE, ainsi que mes recherches personnelles. 

    Courton-le-Bas  le 4 février 2010

    Claude BURKEL