• Le Vaisseau de l'aéroport de Chicago.

    Mystère des ovnis

    LE VAISSEAU DE L’AÉROPORT DE CHICAGO (O'HARE) - 2006

    Le Vaisseau de l'aéroport de Chicago

    Le 7 novembre 2006, à 16h30, un OVNI est observé à la tombée du jour au-dessus de l'aéroport O'HARE de Chicago, considéré comme le 3em aéroport le plus grand des États-Unis. L'observation aurait duré environ 15 minutes et la taille de l'objet serait évaluée entre environ 2 et 8 mètres. Les écrans radars de la Tour de contrôle n'ont rien remarqué. Serait-ce parce qu'il était trop petit ?

    Des enregistrements entre la Tour de contrôle et leurs collègues crédibilisent les témoignages de ces derniers.
    Ils auraient été environ une quinzaine de témoins.

    Les employés d'United Airlines rapportent que l'objet aurait foncé à travers l'épaisse couche nuageuse à une telle allure qu'un trou se serait formé dans les nuages.
    Le Chicago Tribune consacra sa couverture à cet incident, de même que quelques médias tels que CNN, Fox News,…. Aucune enquête officielle n'a été ouverte.

    En étudiant l'incident de O'Hare, il est parvenu à la conclusion qu'aucun ballon-sonde n'a été lancé dans les environs de O'Hare le 7 novembre. Pour lui, “Ce serait invraisemblable que les militaires effectuent des tests aériens à proximité d'un aéroport “.

    Tous les témoins de l'incident de O'Hare, dont plusieurs pilotes, ont affirmé avec certitude, en raison de sa forme discoïdale et de ses caractéristiques de vol, que ce ne pouvait être ni un avion, ni un hélicoptère, ni un ballon-sonde, ni aucun appareil de la sorte.

    Source : ovnis-direct

    Le Vaisseau de l'aéroport de Chicago

      

    Le Vaisseau de l'aéroport de Chicago

      Chicago Tribune, 1er janvier 2007
    John Hillkevitch

    Le Vaisseau de l'aéroport de Chicago

    Ça ressemble à un gag, mais un groupe d’employés de lignes aériennes insistent sur le fait qu’ils sont sincères, et dépités que ni leurs responsables ni le gouvernement ne les prennent au sérieux.

    Un objet de la forme d’une soucoupe a plané très bas plusieurs minutes au-dessus de l’aéroport international O’Hare de Chicago, le 7 novembre 2006, avant de foncer à travers l’épaisse basse couche nuageuse avec une telle intense énergie que cela a laissé un inquiétant trou dans la couche de nuages, ont rapporté plusieurs employés d’United Airlines ayant observé le phénomène.

    Était-ce un vaisseau extraterrestre?

    Un ballon météorologique égaré au-dessus du deuxième aéroport le plus fréquenté au monde? Un engin militaire top-secret? Ou simplement une réflexion lumineuse qui a trompé les observateurs?

    Chez United Airlines,  les dirigeants ont déclaré ne rien savoir de cet événement du 7 novembre 2006 - lequel leur a été rapporté par au moins une douzaine de leurs employés - alors que le Chicago Tribune avait récemment commencé à leur poser des questions, et que l’Administration Fédérale de l’Aviation (AFA) a indiqué que la tour de contrôle d’O’Hare avait reçu un appel d’un superviseur d’United Airlines, demandant si des contrôleurs auraient observé un mystérieux engin elliptique, stationnant au-dessus de la Porte C du terminal d’United Airlines.

    Le Vaisseau de l'aéroport de Chicago

    Le Vaisseau de l'aéroport de Chicago

    Aucun contrôleur n’a vu l’objet et un contrôle préliminaire du radar n’a rien montré qui sorte de l’ordinaire, a affirmé le porte-parole de l’AFA, Elizabeth Isham Cory. Selon elle, il n’y aura pas d’investigations ultérieures par l’AFA, l’observation étant probablement due à un phénomène atmosphérique. Certains des contrôleurs de la tour de l’aéroport d’O’Hare qui ont pris connaissance de cette observation ont gentiment ri sous cape. «Faire un voyage de 7 millions d’années-lumière pour venir à O’Hare et devoir repartir à la maison parce que la Porte est bondée est simplement inacceptable» plaisantaient un contrôleur ainsi qu’un des responsables, Craig Burzych.

    Certains des témoins interviewés par le Chicago Tribune ont dit être contrariés par le fait que ni le gouvernement ni la compagnie aérienne n’aient enquêté à propos de cet incident.

    Quoi que fut cet objet, dirent-ils, il aurait pu interférer avec le radar d’O’Hare ou d’autres équipements, et même créer un risque de collision.

    Le Phénomène Aérien Non Identifié (terme que les ufologues actuellement préfèrent à Objet Volant Non Identifié) a été aperçu en premier par un employé au sol qui dirigeait un avion de la United Airlines vers la Porte C17, selon les informations données par le «National UFO Reporting Center».

    L’observation a eu lieu en plein jour, à 16h30, peu avant le coucher du soleil

        

    Tous les témoins affirment que l’objet était gris foncé et se détachait nettement en dessous de la couverture nuageuse, il n’émettait aucune lumière. Ils ont estimé que le diamètre de l’engin devait se situer entre deux et huit mètres.

    Certains témoins disent qu’il ressemblait à un frisbee en rotation, alors que d’autres affirment qu’il ne semblait pas tourner sur lui-même. Tous tombent d’accord sur le fait qu’il ne produisait aucun bruit et se tenait immobile dans le ciel, juste sous la couche de nuages qui plafonnait à six cents mètres, jusqu’à ce qu’il file tout droit à travers les nuages.

     

    Les témoins sont choqués par ce qu’ils ont vu !

    «Je tends à être scientifique par nature et je ne comprends pas pourquoi des aliens planeraient au-dessus d’un grand aéroport», disait un mécanicien d’United Airlines qui aperçut cet objet d’apparence métallique au-dessus de la Porte C17 alors qu'il se trouvait dans le cockpit d’un Boeing 777 qu’il menait à un hangar de maintenance. «Mais je sais que ce que j’ai vu, et que d’autres personnes ont vu, se détachait très clairement. Ce n’était absolument pas un engin volant d’origine terrestre», a-t-il ajouté.

    Un autre employé d’United Airlines sembla perturbé émotionnellement par l’observation et «rencontra des problèmes d’ordre religieux» à la suite de celle-ci, rapporta l’un de ses collègues.

    Un responsable d’United Airlines a dit qu’il était sorti de son bureau de la Porte B en courant après avoir entendu parler de l’observation sur une fréquence radio interne, réservée à la Compagnie. «Je me suis tenu dehors dans la zone de la Porte, ne sachant pas quoi penser, essayant seulement de comprendre de quoi il s’agissait. Je savais que personne ne ferait un appel «bidon» comme celui-ci. Mais si quelqu’un lâchait un ballon météorologique ou quelque chose de ce genre sur O’Hare, nous devrions y mettre bon ordre car ce serait trop à proximité de nos opérations de vol».

    Certains se moquent alors que d’autres essaient de se renseigner

    Les bases de données des différents groupes ufologiques sont pleines de rapports émanant de pilotes, au sujet d’observations d’engins inconnus et d’anomalies affectant les équipements de navigation à bord des avions. Que les incidents avec des ovnis soient réels ou le résultat de perceptions individuelles, certains experts pensent que ces événements posent un risque potentiel pour la sécurité des pilotes et de leurs passagers.

    «Il y a eu des cas documentés où la sécurité des vols semble avoir été impliquée et, de plus en plus, nous en venons à la conclusion que nous avons à faire à un phénomène intelligent», a déclaré Richard Haines, directeur scientifique au National Aviation Reporting Center on Anomalous Phenomena, une agence privée, et précédent chef du Space Human Factors Office à l’Ames Research Center de la NASA. «Nous devons être proactifs avant qu’un avion ne s’écrase», a-t-il ajouté.

    Haines est en train d’enquêter sur ce cas et il a déjà pu s’assurer qu’aucun ballon météorologique n’avait été lâché le 7 novembre 2006 dans le voisinage de l’aéroport d’O’Hare. Selon lui, «il serait absurde que les militaires effectuent des vols-tests à proximité de l’aéroport».

     Tous les témoins de l’événement d’O’Hare, dont au moins plusieurs pilotes, disent qu’ils sont certains, en se basant sur l’apparence du disque et ses caractéristiques de vol qu’il ne s’agissait pas d’un avion, d’un hélicoptère, d’un ballon météorologique ou d’un quelconque autre appareil connu.

    United Airlines dément le rapport de l’ovni

    Les témoins ne savent pas ce qui était suspendu dans le ciel pendant plusieurs minutes à l’intérieur d’une zone restreinte dont l’accès est soumis à autorisation, et ils ne comprennent pas pourquoi la direction de l’aéroport, ou d’autres responsables, n’ont pas pris l’affaire au sérieux.

    Un porte-parole d’United Airlines, Megan McCarthy, a affirmé qu’il n’y a eu aucun enregistrement d’un rapport au sujet de cet ovni et que les responsables de la compagnie ne souviennent pas avoir discuté d’un tel incident. «Il n’y a rien dans le registre de travail des responsables, utilisé pour enregistrer de tels incidents sortant de l’ordinaire. J’ai vérifié, rien n’est mentionné».

    Les pilotes de l’avion d’United Airlines en train d’être ramené de la Porte C17 ont aussi été avertis de l’observation par le personnel de la compagnie. L’un des pilotes a ouvert un pare-brise dans le cockpit pour avoir une meilleure vue de l’objet, qui planait à une altitude estimée à cinq cents mètres.

    L’objet a été vu accélérer soudainement verticalement, directement à travers le ciel couvert d’une épaisse couche nuageuse, dont le plafond se situait à ce moment-là à six cent cinquante mètres selon l’AFA. «C’était comme si quelqu’un faisait une perforation, un trou, dans la couche nuageuse» a dit un employé d’United Airlines

    Les témoins disent qu’ils ont eu de la peine à suivre l’objet visuellement alors qu’il fonçait à travers la dense couche de nuages. Cela a laissé un trou dans la couche de nuages, au travers duquel on pouvait voir le ciel bleu. Ce trou disparut en quelques minutes.

    Le Vaisseau de l'aéroport de Chicago

    Les employés d’United Airlines n’ont accepté d’être interviewés par le Chicago Tribune que sous couvert d’anonymat.

    Certains indiquent qu’ils ont été questionnés par des responsables d’United Airlines, qui leur ont demandé de faire un rapport écrit et des dessins de ce qu’ils avaient vu. Il leur a aussi été demandé d’éviter de parler de leur observation.

    L’agence fédérale fait marche arrière

    Comme United Airlines, l’AFA a tout d’abord déclaré au Chicago Tribune qu’ils n’avaient aucune information relative à cette soi-disant observation d’OVNI. L’agence fédérale a rapidement revu sa position après que le journal ait préparé un dossier et une demande selon le «Freedom of Information Act».

    Une révision par l’AFA des bandes internes de communication du trafic aérien - un pas en avant visant à se soumettre à la demande du Chicago Tribune - a montré que l’appel du superviseur d’United Airlines avait été renvoyé au responsable de l’AFA dans la tour de contrôle de l’aéroport, a admit Elizabeth Isham Cory. «Notre avis à ce sujet est qu’il s’agit d’un phénomène météorologique» dit-elle. «Cette soirée-là était parfaite en matière de conditions atmosphériques, avec des nuages bas et beaucoup de lumières provenant de l’aéroport  Lorsque les lumières se reflètent sur les nuages, vous pouvez voir des choses surprenantes. C’est là-dessus que nous nous basons».

     Traduit de l'américain par le GREPI

    Source : ovni

     

     LE FILM "UFO" est tiré de cette affaire de Chicago

    Derek, un brillant étudiant, hanté par une observation d'OVNI durant son enfance, pense que les observations mystérieuses signalées dans plusieurs aéroports à travers les États-Unis sont des OVNIS. Avec l’aide de sa petite amie Natalie et de son professeur de mathématiques, le Dr Hendricks, Derek tente de percer le mystère avec l’agent spécial du FBI, Franklin Ahls. .

     

    On peut le voir en entier  ICI

     

     

    VOIR AUSSI

    Luiz Elizondo et la divulgation

    Le Gouverneur Fyfe Symington

    PAUL HELLYER Ancien Ministre de la Défense et les ovnis

    BEn Rich et les voyages interstellaires

    nos-videos-traduites-sur-les-ovnis

    Témoignages Officiels sur la présence extra-terrestre   

      Edgar Mitchell, astronaute  

     Disclosure project 2013 

    Les révélations de Clifford Stone  

    SIRIUS le film du Projet Révélation 

    Ces ovnis que la Nasa veut nous cacher 

    Les ovnis du Popocatépetl 

     

     La source de nos informations est indiquée pour chaque parution, mais au cas où l'auteur de vidéos, articles ou photos souhaiterait ne plus les voir figurer sur le site, qu'il nous en avertisse par mail, et nous les retirerons immédiatement"