• Les mystérieux monolithes d'Asuka

    Lieux énigmatiques

    Les mystérieux monolithes d'Asuka

    Un rocher "Navire"

    B4INREMOTE-aHR0cDovLzIuYnAuYmxvZ3Nwb3QuY29tLy1BMll0NHdoTWd3OC9WVlhLaWRSUFA5SS9BQUFBQUFBQU1XTS94MEJyczEyZ2N5MC9zNjQwLzcwMF9iOTdmZmZjMjg1ZjQ1MDA1OWZhNzgzOGNhNjUzZmYyMy5qcGc= 
     
    Le village de Asuka  est situé dans le district de Takaichi de la préfecture de Nara  au Japon. Asuka est une terre antique avec un intérêt historique. Il a ses origines dans la période des Tumulus (250-552 après Jésus Christ), également appelée  Kofun jidai, ce qui signifie période de l'Ancien Monde. Cette ère de l'histoire japonaise est caractérisée par un type particulier de tumulus qui était populaire à l'époque. Une des caractéristiques les plus uniques de Asuka est la multitudes de pierres de granit sculptées dans des formes particulières dans diverses parties de la région. La plus grande et la plus insolite des pierres taillées est le Masuda-no-Iwafune (le « rocher navire de Masuda ').La sculpture sur pierre, qui se dresse près du sommet d'une colline près d' Asuka, est de 11 mètres de long, 8 mètres de large et 4,7 mètres de hauteur, et pèse environ 800 tonnes.

     
    Alors, quelle est la nature de cette roche et quel est son but ?
     
      
     
    Qui l'a fait, quand et pourquoi ?
     
    Malheureusement, il n'y a pas de réponses définitives à ces questions, mais de nombreuses suggestions ont été avancées pour rendre compte de cette structure unique et insolite. Dans la région  il y a beaucoup de temples et sanctuaires bouddhistes qui peuvent suggérer que la sculpture a été faite par les bouddhistes, peut-être pour une but religieux ou cérémoniel. Cependant, elle ne ressemble pas au style où aux constructions bouddhistes.
    Fait intéressant, cette construction à une similitude avec un autre bloc de pierre dans  le Japon, le mégalithe Ishi-no-Hoden, qui est situé dans la ville de Takasago. Le mégalithe Ishi-no-Hoden mesure 6.45mx 5,7 mx 5,45 m, et comporte des nervures similaires sur les côtés, mais sans les trous visibles - bien que certains indiquent qu'ils sont sous les arbres sur le dessus de la roche.
     
     
    (source : velomystique)
     
    Quelques mégalithes en France sur cette carte : google.com/maps
     
    Un excellent inventaire des mégalithes en France : cfpphr
     

    Le mystère des mégalithes

    Qui les a érigés et surtout pour quelles raisons ?

    Voilà bien les questions que la plupart des gens se pose quand ils pensent à ces assemblages de pierres dressées vers le ciel depuis des temps immémoriaux et pour quelques millénaires encore si l'homme le permet. Je voudrais bien vous annoncer que vous allez trouver dans cet article toutes les réponses que vous vous posez sur les mégalithes depuis toujours mais je ne ferais alors que vous mentir. Je n'ai pas, moi non plus, la solution miracle à ce mystère qui a fait travailler des centaines d'archéologues depuis des décennies. Non, ce que je me propose de faire ici, c'est vous présenter les différents types de mégalithes existants ainsi qu'un panache non exhaustif des différentes hypothèses et théories concernant leur existence et leurs fonctions.

    Les différents types de mégalithes

    Le terme " mégalithes " est un terme général qui englobe plusieurs types de pierres dressées, parmi eux on trouve les menhirs, les stèles, les alignements, les cromlechs, les dolmens etc… Je vais donc essayer de passer en revue avec vous les différents types de mégalithes existants.

    Les menhirs :

    Les menhirs sont de longues pierres dressées, de hauteur variables, allant de quelques centimètres à plus de 20 mètres, ces pierres sont enfoncées dans le sol de plusieurs dizaine de centimètre et calées par des pierres. Les menhirs peuvent être isolés ou regroupés en enceintes ou en alignements.

    AZUKA

    Le plus beau menhir celui de Champ-Dolent mesure 9.30 mètres

    Les alignements :

    ils sont composés de menhirs de tailles variables et rangés en file parallèles, les alignements les plus extraordinaire sont ceux de la région de Karnac qui comprend plus de 3000 menhirs, celui de kerzerho en comprend plus de 1100. Ils s'étendent sur plusieurs kilomètres. A l'une des extrémités, il y a toujours un cromlech depuis lequel la taille des pierres décroît jusqu'a l'autre extrémité.

    AZUKA

    Le cromlech :

    Les cromlechs, ou cercles de pierres que l'on appelle encore " enceintes " sont des groupes de menhirs arrangés en cercle, parfois un menhir est placé au centre. Ces cercles de pierres peuvent être isolés, jumelés à un autre cercle de pierres ou associés à un alignement de menhirs. Le plus connu de tout les cromlech est bien évidemment le cromlech de Stonehenge.

    AZUKA

    Le dolmen :

    Les dolmens sont des monuments de pierres formés de dalles de pierres horizontales soutenues par d'autres en position verticale. Les dalles de couverture méritent bien le terme de mégalithe de par leur poids pouvant atteindre plusieurs dizaines de tonnes. Ce sont des monuments funéraires, des sépultures collectives de tout un groupe humain sur plusieurs générations. Leur architecture est variable: le dolmen peut être formé de une ou plusieurs chambres de forme plus ou moins circulaire ou polygonale accessibles par un couloir, le dolmen peut être formé plus simplement d'un couloir que l'on qualifie d'allée couverte. Le dolmen est la structure interne du monument d'origine, il était recouvert à l'origine de pierres sèches et de terre pour former une petite colline (tumulus). Avec le temps, la terre a été ravinée, les pierres sèches ont été réutilisées comme matériaux de construction.

    AZUKA

    (photo : dinosoria)

         

    L'allée couverte :

    Les allées couvertes sont un type particulier de monument de type dolmen. Ce sont également des monuments funéraires de l'époque du néolithique (de 5000 à 2500 ans avant JC). Cette variante de dolmen ne présente qu'un couloir formé de dalles sur des montants verticaux. La structure ne possède pas de chambre à proprement parler.

    AZUKA

    (photo : pinterest)

    Le cairn :

    Le cairn est un monument funéraire constitué de un ou plusieurs dolmens, recouverts d'une masse de pierres sèches (pierres, grossièrement de la taille d'une brique, détachées du sous-sol rocheux) bien calées entre elles. Des portiques constitués de trois pierres monumentales en U inversé forment l'entrée des dolmens. Des dalles de pierres en position verticale sont disposées sur le pourtour comme parement.

    Le Tumulus :

    Le tumulus est une colline artificielle, allongée ou conique, de grande dimension (le tumulus SAINT-MICHEL près de Carnac supporte une chapelle, une place et une table d'orientation !). Il contient un ou plusieurs dolmens, consolidés par une couverture de pierres sèches (grossièrement de la taille d'une brique et assemblées sans mortier), il s'agit également d'un monument funéraire.

    Les stèles menhirs :

    Elles sont constituées de grandes dalles plantées seules ou en groupes. Elles peuvent être gravés de symboles ou représenté des silhouettes vaguement humaines.

    Localisation des mégalithes

    On retrouve des mégalithes sur une vaste zone côtière regroupant l'Espagne, le Portugal, la France, ainsi que l'Ecosse, l'Irlande et l'Angleterre et jusque dans les pays scandinave comme le Danemark et la Norvège. On en trouve également en corse et en sardaigne. Mais même si le plus célèbre des mégalithes reste celui de Stonehenge, c'est indubitablement la Bretagne qui détient le record du nombre de mégalithes sur son sol. C'est d'ailleurs dans cette région que l'on trouve les mégalithes les plus anciens d'après les dernières recherches scientifiques ce qui impliquerait que c'est de la qu'est née cette culture qui se serait répandu ensuite aux royaume unis et le long des cotes européennes. Donc en partant de l'hypothèse que cette culture pris naissance dans cette région, d'ou pouvait venir les hommes qui se sont installés sur la péninsule armoricaine. Car en effet, cette région étant cernée par les eaux sur trois cotés, il n'est pas déraisonnable de penser que ce peuple est donc venu de la mer. Bien sur il est aisé de penser immédiatement à l'Atlantide mais laissons cette hypothèse de coté pour l'instant, nous y reviendrons par la suite.

    Les Méthodes de construction

    L'un des grand mystères des mégalithes réside effectivement dans leur fabrication, tout comme on se demande comment les anciens égyptiens ont pu érigés leur pyramides, on peux raisonnablement s'interroger sur la technique qu'on utilisée nos ancêtres pour réaliser de telles tour de force et d'ingéniosité. En effet comment des hommes pourvus à l'époque de simples outils de silex ont pu détachés du roc et transporter, sur des distances parfois considérables, des pierres de plusieurs tonnes pour ensuite les redresser à la verticale.

    Plusieurs théories existent mais aucune ne semble satisfaisante. Par exemple, on conçoit assez bien, qu'avec du temps et un nombre suffisant de personnes, il soit réalisable de faire glisser des blocs de 20 tonnes sur des rouleaux sur plusieurs kilomètres. Mais la théorie devient irréalisable pour des masses de 100 voir 300 tonnes. En effet, avec un poids de ce type, les troncs placés sous la pierre pour la faire rouler s'enfonce dans la terre, de même que la force d'inertie nécessaire pour contrer les forces de frottement avec le sol devient impossible a atteindre quelque soit le nombre d'individus tirant ou poussant. En gros, quoi que l'on fasse ou dise, la technique du " on s'y met a 10.000 et on pousse " est ici limité par les masses dont il est question comme, par exemple, le grand menhir de Lokmariaker qui mesurait plus de 20 mètres pour un poids de 347 tonnes. 

    De plus, et cela me semble important, un tel ouvrage remet en question l'idée que l'on se fait des gens de l'époque en s'imaginant des petits groupes ou clans de guerriers éparpillés ça et là sur le territoire. Pour mener à bien de si extraordinaires travaux, les hommes de l'époque devaient être nombreux et soumis à une organisation sociale structurée et hiérarchisée. On ne réalise pas de telles entreprises sans qu'elles aient été commandées par une influence dirigeante, une autorité sachant faire respecter ses ordres et exécutés par des ouvriers disciplinés et suffisamment motivés.

    Plusieurs problèmes se pose : l'extraction des ces pierres, le transport et l'érection.

    Concernant l'extraction une étude montre, pour certains Megalithes, des faces homogènes indiquant probablement qu'il devaient s'agir de blocs naturels faisant l'affaire et rapidement dégrossis, d'autres présentent des faces érodés exceptée une qui présente une cassure. Beaucoup de menhirs en granit sont ainsi arrondis excepté sur un coté. Il s'agit de rochers saillants, probablement détachés du sol par l'association du feu et de l'eau. Des trous sont pratiqués dans la roche, on installe ensuite un grand feu sur la roche en question, ensuite on enfonce des poutres de bois dans les trous, arrosées d'eau il gonflent et fissure la roche fragilisée par le feu.

    C'est en tout cas la théorie la plus couramment admise ce qui ne veut pas dire que ce soit la bonne.

    Concernant le transport, il ne pouvait être question de les soulever avec des leviers de bois: les leviers se seraient rompus. Il ne pouvait être question de les faire avancer sur des troncs d'arbres utilisés comme rouleaux: sous le poids, ces troncs se seraient enfoncés en terre. Il ne pouvait être question d'y atteler les milliers d'hommes nécessaires pour les ébranler : le troupeau humain aurait occupé plusieurs hectares. Peut-être utilisaient-on des boeufs. Mais, en pratique, on voit mal comment entourer de cordages les blocs monstrueux pour y atteler (sans que les traits ne s'embrouillent!) au moins 500 bêtes. Et les bouviers de l'époque étaient-ils capables de mettre en mouvement au même instant 500 bêtes pour leur faire traîner sur le sol une charge pareille sans briser les cordages et les traits?

    Concernant l'érection des ces monstres minérales, plusieurs hypothèses existent et toutes sont défendables, je n'y reviendrait donc pas en détail. Néanmoins, un détail me gène un peu dans le sens ou les gens de cette époque on su résoudre des problèmes d'équilibres, de centre de gravité et de polygone de sustention posés par des blocs de formes irrégulière, avec tant de précisions que des blocs de 6 ou 7 mètres de haut et enfoncés de seulement quelques dizaine de centimètres dans le sol, soient encore stables après 5 a 6000 ans malgré les vents tempêtes et autres phénomènes naturels. 

    IV les Origines de la civilisation mégalithique

    Là ou il y a un mystère, on trouve forcément des légendes et ces dernières foisonnent autour des mégalithes qui ont attisés l'imagination au fil des siècles vois des millénaires. Quand on aborde le problème de ces pierres dressées on se retrouve face aux hypothèses les plus folles et les plus variées comme des armées de géants pétrifiés, des créations ou habitations de fées et autres lutins, les descendants de l'Atlantide ou même les extraterrestres.

    L'archéologie dite officielle, quand à elle, a fourni de nombreuses réponses sans réussir toutefois à dissiper totalement le mystère.

    Source : passe.present.futur

    Autres liens :

    http://www.paleologos.com/bretagne.htm
    http://maelle.blouch.free.fr/megalithes/kerivoret.htm
    http://www.bretagne-celtic.com/accueil_megalithe.htm
    http://bruno.marc1.free.fr/dolmen/
    http://www.culture.gouv.fr/culture/arcnat/megalithes/fr/
    http://www.paleologos.com/francais.htm
    http://members.aol.com/teviec0001/sitef.htm
    http://panieralix.free.fr/siteweb2002/mythes.htm

     
      

    "La source de nos informations est indiquée pour chaque parution, mais au cas où l'auteur de vidéos, articles ou photos souhaiterait ne plus les voir figurer sur le site, qu'il nous en avertisse par mail, et nous les retirerons immédiatement"