• Une aventure interplanétaire

     Mystère des ovnis 

    Une aventure interplanétaire 

    ALEC NEWALD – Livre CO-EVOLUTION 

    Rencontre avec un être interdimentionnel

    Par Alec Newald 

    Ce livre en anglais seulement : Coevolution: The True Story of 10 Days on an Extraterrestrial Civilization

    (Pour ceux qui ne lisent pas l'anglais : Ovnis enlèvements extraterrestres univers parallèles

    Extraterrestres : l'Enquête de Stéphane Alix)

    Article du Journal Nexus n° 64 de septembre-octobre 2009.

    Une aventure interplanétaire

    A propos de l'auteur 

    Un lundi de février 1989,Newald prend sa voiture pour un trajet qui doit durer environ trois heures... Il arrive à destination fatigué et confus... et plus confus encore lorsqu'il apprend que nous ne sommes plus lundi, mais jeudi et dix jours plus tard ! Il n'a pas la moindre idée de ce qui s'est passé dans l'intervalle et lorsqu'il retrouve la mémoire, il comprend que sa vie a changé pour toujours. Il se souvient que, perdant le contrôle de sa voiture pour une raison inconnue, il a d'abord cru vivre une EMI sans ressentir aucune peur, avant d'être contacté par des êtres qu'il choisit d'appeler « entités interdimensionnelles ». Cet article est extrait des entretiens relatés dans son livre Coévolution. Alec Newald vit actuellement à Oakland, Nouvelle-Zélande. 

    Hors de portée de toute explication scientifique, les témoignages d'abduction - enlèvement par des E.T. - n'en finissent pas d'interroger le monde de l'ufologie. Celui

       

    d'Alec Newald, par sa précision et sa richesse, est emblématique du phénomène. En 1989, ce néo-Zélandais affirmait avoir été enlevé pendant dix jours par un groupe d'extraterrestres venus d'Haven. Six ans plus tord, il publiait Coévolution dans lequel il décrit son expérience. 

    Une aventure interplanétaire  

    Extrait. 

    J’ai dû m'endormir presque immédiatement. Quand j'ai rouvert les yeux, Zeena était assise face à ma cabine.

    « Verva, dit-elle. As-tu bien dormi ?

    - D'un sommeil de plomb, lui ai-je répondu. - Étrange expression, rétorqua-t-elle.

    - Ça fait combien de temps ? ai-je rajouté, faisant allusion à la durée de mon sommeil.

    - Une demi-journée terrestre - douze heures, répliqua-t-elle. - Que veut dire "verva" ? lui ai-je demandé.

    - Ah, "tous tes esprits, de fraîches énergies à toi", me répondit-elle. C'est une formule que nous utilisons fréquemment, c'est un peu comme votre "bonjour", m'expliqua-t-elle. Un peu plus de "liquide de remplacement" pour toi. Allez. Il ne nous reste plus que deux de vos journées terrestres et tu as encore beaucoup de choses à apprendre, si tu veux, et j'ai moi aussi encore beaucoup de questions à te poser, avant de pouvoir rentrer chez moi. »

    Zeena me paraissait un peu inquiète, mais comment aurait-elle pu éprouver des sentiments de curiosité encore plus prononcés que les miens ? Cette curiosité me tenaillait, même si j'étais encore sonné par ce réveil, comme un rêve tenace, remplaçant ce retour sur Terre auquel je m'attendais. 

    "Chez elle" ! Alors voilà un domaine que j'aimerais bien connaître, » me suis-je dit, tout en me rendant compte, presque instantanément, que Zeena captait chacune de mes pensées.

    « La même taille environ que la planète Mars dans votre système, répondit-elle, pile au bon moment. Mais sa santé est loin d'être parfaite, car notre soleil est en train de mourir progressivement et nous rôtissons lentement sous l'effet de ses radiations. Nous sommes également en train de perdre notre atmosphère, peu à peu. On peut y remédier jusqu'à un certain stade, mais ça ne pourra pas durer éternellement.

    - Ce n'est pas très brillant. Comment comptez-vous vous en sortir ? lui ai-je demandé.

    - Eh bien, cela fait déjà un grand nombre d'années terrestres que nous recherchons un nouvel habitat. La meilleure solution serait encore la Terre, mais nous n'arrivons pas à supporter votre gravité, entre autres. Ce point a toujours été le facteur principal, mais il n'y règne pas encore non plus la bonne conformation pour nous. C'était le cas autrefois, mais nous ne sommes plus tout à fait pareils qu'à l'époque. »

    Zeena hésita, comme si elle se demandait s'il fallait ou non poursuivre. Elle choisit plutôt de changer de sujet.

    « Tout indique que la Terre va se transformer dans un avenir très proche, répondit-elle, de manière plus nuancée, apparemment.

    - Elle va changer de conformation ? lui demandai-je, étonné.

    - Elle va muter et parvenir à un autre niveau de densité, si je le dis en termes que vous pouvez comprendre. Mais ce n'est pas une si grande affaire. Ça arrive tout le temps, partout », répondit-elle.

    Je suppose que, lisant la panique sur mon visage, elle essayait de minimiser la portée de son annonce. « Elle va quoi ? lui demandai-je, stupéfait. - Bon, ça fait encore partie de ces longues histoires que j'ai promis de te raconter. Mieux vaut qu'on se mette vraiment à l'aise avant de commencer, et que tu absorbes quelques fluides. »

      

    Visites des Anciens

    « Bon, où vais-je commencer ?  dit-elle. Peut-être avec les Anciens. - Les Anciens ?

    - Comme le Gardien que tu as rencontré. Chacun d'entre eux a plusieurs centaines d'années d'âge terrestre et leur lignée est très ancienne. Ces ancêtres, qui sont mes ancêtres, sont aussi les vôtres, à une époque très reculée ; ils le sont au moins partiellement. Maintenant ne m'interromps pas ! »

    Zeena avait précédé ma pensée, avant même que celle-ci n'ait eu le temps de se déployer.

    « Cela va être déjà suffisamment difficile à expliquer, sans qu'en plus je sois interrompue. Je te laisserai un moment pour poser tes questions un peu plus tard, rajouta-t-elle. Ces ancêtres distants et communs sont venus sur Terre à de nombreuses reprises, mais la visite qui compte le plus pour vous, s'est produite il y a deux millions d'années, à votre échelle temporelle. Ce n'était pas les premiers extraterrestres qui venaient vous rendre visite. En fait, eux, ainsi que d'autres, habitent et explorent ce que vous appelez votre système solaire depuis déjà des centaines de millions d'années.

    Création de la race humaine

    Ces voyageurs ont réparé des tentatives plus anciennes de fabriquer une race d'humanoïdes sur Terre, le résultat final de ce travail étant l'Homo sapiens. Je n'irai pas jusqu'à dire que ces ancêtres distants ont été les seuls responsables de l'apparition de votre race, car il s'agit en fait d'un effort conjugué d'un grand nombre d'ET, chacun ayant à une époque affirmé l'avoir fabriquée. Ce n'est pas vraiment un mensonge délibéré de leur part, mais une simple exagération. Ne m'interromps pas, s'il te plaît. Je t'expliquerai tout le temps venu.

    D'une certaine manière, vous avez fabriqué ou du moins mis au point votre propre race, et c'est un processus qui se poursuit encore maintenant. C'est ce que vous appelez - à tort - "l'évolution". "La progression naturelle des espèces" est une belle expression formulée par l'un de vos esprits les plus curieux, il y a quelques années. Nombreux sont ceux qui ont cru pouvoir expliquer ainsi le cours de l'évolution. Mais cette façon de penser laisse un nombre beaucoup trop important de questions sans réponse ; en effet, comment et quand un papillon obtient-il ses ailes ? Je ne poursuivrai pas plus longtemps à ce sujet pour le moment, car il y a des questions plus importantes à traiter dans l'immédiat, mais je suis sûr que tu comprendras là où je veux en venir. Nous aurons peut-être l'occasion d'y revenir plus tard.

     

    Tout a été planifié

    Je t'en dirai plus, cependant, au sujet de l'histoire personnelle de ta propre race, car il est important que vous sachiez que votre propre passé, et même l'évolution, comme vous la comprenez, ne sont rien d'autre qu'un mythe. Les changements n'ont jamais été lents, et ont toujours été planifiés. Plus tard je te montrerai que rien dans cet Univers - passé, présent ou futur selon votre propre échelle temporelle - ne relève du hasard. Pardonne-moi, car j'ai fait une digression par rapport à ce que je voulais dire au début.

    Certains de ces lointains Ancêtres, à une époque très reculée, ont séjourné avec votre race, pendant qu'elle se développait. D'autres sont repartis. De temps à autre, des conflits avec d'autres groupes d'extraterrestres se sont produits, des conflits semblables à ceux qui font rage entre vous, sur votre propre planète, actuellement. Tu dois comprendre que la Terre est un lieu très particulier. C'est une très belle planète, et nombre d'êtres ont pu désirer la posséder. Je n'irai pas jusqu'à dire que ce n'est plus le cas, mais vous devriez toujours rester prudents ! Même nous, même si nous ne désirons pas aller jusqu'à en être les propriétaires, souhaitons nous y installer et y vivre. Mais nous ne pouvons pas - en fait nous ne devons pas - interférer avec les processus en cours sur votre planète ces temps-ci. Cela ne veut pas dire pour autant qu'aucune autre race d'extraterrestres n'interviendra, raison pour laquelle vous devez rester lucides et vigilants à ce sujet. 

    Certains des processus en cours actuellement, ou sur le point de se produire, sont la conséquence directe de cet ensemencement effectué par nos Ancêtres. Les pyramides constituent un héritage que les Anciens ont laissé derrière eux pour favoriser votre éveil quand le moment sera venu. Elles ont une grande importance, particulièrement pour vous, et c'est à partir de là qu'un progrès tout à fait surprenant surviendra dans votre civilisation, dans un avenir qui n'est plus si lointain maintenant.

    Toute cette connaissance deviendra accessible à votre peuple en temps voulu, conformément aux lois d'évolution. Aucune force, artificiellement fabriquée, dans n'importe quel univers, n'existe qui soit plus puissante ou plus sage que cette loi naturelle, à notre connaissance. Faites-moi confiance lorsque j'affirme cela, car mon peuple ne sait que trop bien ce qu'il en coûte de tenter d'interférer avec les lois de l'évolution. Nous aurions bien aimé avertir votre civilisation, mais ceux qui vous dirigent ont refusé de nous écouter et c'est pour cette raison que nous essayons dorénavant de faire passer notre message par d'autres biais.

    « Une force sombre a conquis votre monde » 

    À une époque - il n'y a pas si longtemps à l'échelle de cette petite leçon d'histoire - une « force » est descendue sur votre planète Terre faisant main basse sur elle et tout ce qui s'y trouve. Cette force - et je sais que vous trouverez cela difficile à accepter, Alec (c'était la première fois que Zeena prononçait mon nom) - cette force se trouve encore parmi vous. Elle fait maintenant partie de vous tous, donc je suppose qu'on pourrait dire qu'elle possède la planète, d'une certaine manière.

    Peu après avoir conquis votre monde, cette force s'est rendu compte qu'elle devrait mener un combat permanent, car vous n'étiez pas les mêmes qu'aujourd'hui. Vous étiez bien engagés, en route vers l'Éveil, votre base spirituelle était très forte. Vous étiez en fait presque aussi puissants que cette force elle-même. Elle a dû vous duper pour vous maîtriser, et pendant que vous étiez affaiblis, elle a modifié votre constitution, votre structure même : votre ADN, en fait. Elle vous a estropiés et vous a amenuisés, elle vous a fait revenir en arrière, d'un très grand nombre de millénaires. Elle a fait de vous ce que vous êtes aujourd'hui, vous réduisant à une infime portion de la grandeur qui pourrait être la vôtre, car vous n'avez pas encore pleinement récupéré. Et si cette force remporte le combat, vous n'y parviendrez jamais !

    La plupart d'entre vous la connaissent comme étant la "force des ténèbres" : en effet, elle est l'ennemie de l'illumination, de l'Éveil. J'espère que vous comprendrez - je vous en prie - qu'il ne s'agit là que d'une description très simpliste, d'une entité particulièrement complexe. Même nous ne la comprenons pas complètement, dans tous ses rouages. Elle se loge dans l'air même que vous respirez, et partout, tout autour de vous. Elle s'est alignée sur votre planète, et sur vous-mêmes. Elle pulse au même rythme que la Terre elle-même, car vous et la Terre ne faites qu'un, vous êtes identique, l'un à l'autre. C'est quelque chose que vos peuples ne semblent pas saisir, alors que vous pourriez utiliser cette union du tout pour accomplir des choses merveilleuses, tout comme nous.

    Revenir aux lois de la Nature

    Malheureusement, la plupart d'entre vous luttent et s'opposent aux forces naturelles de votre planète, qui est tellement merveilleuse. En cela je veux dire que vous les pliez, et même vous les brisez, pour les forcer à correspondre à vos besoins. Il n'y a aucune nécessité à ce que cela se passe ainsi. Si votre peuple pouvait simplement ouvrir son esprit et son cœur à votre planète, comme tant de vos races anciennes l'ont déjà fait à l'époque, en retour votre planète vous montrerait la voie. Tout n'est pas perdu ; c'est simplement quelque chose qui a besoin d'être rappelé, remémoré. Tant que cela n'aura pas été fait, il nous reste de grandes causes d'inquiétude. Ce n'est pas seulement la planète Terre que vous violez en pliant et en brisant la Nature au gré de votre bon vouloir, car tout en tout est lié. Ce sont là des données vraiment fondamentales. Elles sont ignorées, car cela arrange ceux qui désirent disposer du pouvoir à leur guise. Nous - et d'autres - sommes en effet bienveillants envers vous, car nous sommes tous liés, mais quelque chose devra bientôt être entrepris, avant que votre jeu ne nuise trop à l'ensemble !

    Alignement vibratoire

    Nous en arrivons à la conclusion qu'il est nécessaire de vous éclairer davantage sur ces forces sombres qui vous imprègnent. Vous auriez tout intérêt à prêter une grande attention à cette leçon et à transmettre vos découvertes à ceux parmi vos semblables qui sont prêts à l'écouter. La force sombre vibre à un niveau qui est compatible avec les structures de vos ondes cérébrales. Vous devriez au moins savoir cela, bien que certains, en votre sein, vous l'aient caché.

    Malgré cela, il y en a parmi vous - comme toi Alec - qui sont en train de se constituer des résistances contre l'influence de cet intrus. C'est une des raisons pour lesquelles toi - et d'autres comme toi - pensez différemment de la majorité de votre entourage. Cela vous a permis de percevoir plus clairement les erreurs engendrées par vos comportements, et les mesures qu'il convient de prendre. Vous continuerez dans la même direction encore un certain temps, et vous aurez même de temps à autre quelques doutes au sujet de votre propre espèce, les humains de la Terre. Restez patients. C'est tout ce que je peux vous suggérer, même si cela peut sembler assez limité. Nous travaillons avec vous dans ce domaine, depuis de très nombreuses années maintenant. Et votre peuple tout entier trouvera le chemin juste, qu'il vous faudra suivre, ce n'est qu'une question de temps.

    Comme pour toutes les afflictions, vous constaterez qu'elles sont plus faciles à gérer si vous les comprenez. 

    Je fais de mon mieux pour vous expliquer tout cela en termes compréhensibles par vous. Je te prie d'intervenir à partir de maintenant si quelque chose ne te semble pas suffisamment clair, car nous considérons que ce qui suit est d'une importance capitale. 

    Certains d'entre vous sur cette planète se sont alignés avec cette force. Remarquez que j'ai bien dit "alignés" et non pas "alliés", car il y a une différence. La vois-tu ? (J'ai hoché de la tête, en signe d'acquiescement). Ils ont tiré une grande puissance de cette force, et certains parmi eux sont même assez inconscients pour s'imaginer qu'ils peuvent la contrôler. C'est naïf, bien entendu, car cette force, cette entité étrangère, se nourrit de ces personnes, ou plus exactement, elle se nourrit des conflits que ces personnes engendrent, dans leurs efforts pour conquérir ou préserver leurs richesses et leur pouvoir. Tant que cela conviendra à la force ténébreuse, cela continuera, car l'émotion de la "peur" est ce qui lui permet de se perpétuer.

    L'émotion, cette étrange énergie

    Le moyen le plus facile de vaincre cette force est de supprimer la peur de vos sociétés. Cela finira par l'affamer. Elle s'éloignera dès lors, à la recherche d'une proie plus facile. Vous voyez, votre race humaine est l'une des rares espèces qui vive avec cette étrange énergie appelée "émotion" ; or, c'était justement pour elle, cette émotion, que cette force est venue s'installer ici, depuis le début. Nous aussi, nous avions des émotions à une époque, d'après ce qu'on m'a dit, et certains parmi nous affirment que nous allons pouvoir en faire à nouveau l'expérience, grâce au nouveau programme de transformation génétique que nous sommes en train d'expérimenter.

    Pardonnez-moi, je fais encore une digression. Vous verrez que certains parmi vous font de grands efforts pour exploiter cette force particulièrement dangereuse. Malheureusement, ils n'ont pas encore vraiment compris qu'il s'agit d'une entité à part entière, et qu'ils font là une très grave erreur. Ils s'imaginent qu'il ne s'agit que d'un jeu, qu'ils s'amusent, et même, qu'ils seraient sur le point de gagner ! Nous avons déjà essayé d'avertir votre peuple, à plusieurs reprises, mais nous n'avons pas été écoutés. Comme le disent ces personnes, "c'est votre vie".

    La colère de la Terre

    Ce qui nous inquiète, c'est que votre planète vit avec vous, en harmonie même avec vos pensées. Attaquer les gens en utilisant la force de cette manière revient à s'attaquer à la planète elle-même. Si vous réveillez la colère de la Terre, cela se retournera contre vous. Si on devait en arriver là, il n'y aurait alors pratiquement plus rien que nous pourrions faire pour vous. Peut-être pouvez-vous nous aider, grâce à ce message. Nous avons une idée, que nous souhaiterions vous proposer ; mais cela attendra encore un peu, car il nous faudra encore, au préalable, vous communiquer un grand nombre de données sur d'autres sujets.

    Vos sociétés, depuis le tout début, ont incorporé la peur dans vos existences. Il s'agit en très grande partie d'une peur artificielle, créée de toutes pièces par votre société elle-même ; en d'autres mots, vous craignez vos propres lois. Vos grands prêtres terrorisent les masses populaires depuis très longtemps déjà, en leur décrivant les divers types de châtiments qui pourraient s'abattre sur eux, s'il leur arrivait ne serait-ce que de croiser les divinités toutes-puissantes, dont il était question à l'époque. Pardonne-moi si je "plaisante" comme vous dites, à ce sujet, mais ces divinités toutes-puissantes qu'ils décrivaient ne sont autres que des personnes comme moi ou comme le Gardien, que tu as rencontré. Me crains-tu, Alec, d'où tu es maintenant ? me demanda Zeena.

    - Non,je ne ressens aucune peur, lui répondis-je.

    - Donc tu vois à quel point vos masses ont été manipulées en notre absence, par ceux qui pouvaient en tirer parti ? me demanda-t-elle, insistant sur ce point.

    -Je peux voir comment un mensonge peut induire des personnes peu instruites en erreur, lui répondis-je.

    - Et vous croyez que vos contemporains sont mieux instruits à ce sujet de nos jours ? insista-t-elle.

    - Si vous me demandez ce que nous savons de Dieu, alors sans doute avez-vous raison, lui dis-je.

    - C'est exactement ce que je voulais dire, s'exclama Zeena. Et ainsi l'intimidation continue, seulement vous avez cent fois plus de lois maintenant. Il ne s'agit pas des lois de la Nature, cependant, mais celles de vos manipulateurs, qui à leur tour, ont été manipulés par la force.

    « Nous ne comprenons pas les sociétés occidentales » 

    Songez aux lois de la Nature que vous enfreignez tous les jours en conduisant ces machines répugnantes pour aller travailler. Cela nous semble encore plus curieux que vous sachiez tous cela, mais que vous continuiez à laisser faire, malgré tout. Comment se fait-il qu'il n'y ait pas de lois interdisant cela dans votre société ? La pollution ne tue-t-elle donc pas ? Votre peuple est-il devenu tellement aveugle qu'il ne peut même plus voir toutes les conséquences de cette prolifération de machines étranges ? Vous n'avez pas besoin de répondre, car nous savons quelles en sont les raisons. Il ne s'agit là, comme vous le dites, que d'un exemple, parmi tant d'autres.

    Vous accepterez cependant peut-être notre perplexité, car nous ne parvenons pas à comprendre ce que nous avons observé dans ces "sociétés occidentales", comme vous les appelez, dans lesquelles vos devises sont dépensées par millions et centaines de millions, pour sauver ne serait-ce qu'une seule vie, tandis que des millions de membres de votre propre espèce meurent dans d'autres régions un peu plus éloignées, à la poursuite d'infimes sommes d'argent. Ne faites-vous pas tous partie du même peuple, du même sang et de la même chair ? Nous-mêmes n'avons pas la réponse à cette question. Pourriez-vous peut-être nous aider à comprendre la logique derrière tout cela ? me demanda Zeena, son visage trahissant un abîme de perplexité.

    - Il arrive que mon propre peuple soit pour moi source d'embarras et de confusion. Non, je n'ai aucune réponse satisfaisante à vous donner à ce sujet, lui répondis-je.

    - Très bien. Pourquoi votre peuple se prend-il d'un tel intérêt et consacre-t-il tant de temps et d'efforts pour un seul arbre, s'il risque de se faire abattre au sein d'une de vos villes, alors qu'il laisse dans le même temps d'immenses étendues d'arbres centenaires se faire détruire, dans des forêts, loin de tout regard ? Veuillez prendre cette question à cœur, et la soumettre à d'autres personnes de votre entourage, car nous aussi trouvons cela particulièrement étrange. »

    Je me suis depuis acquitté de cette demande.

    Des batailles invisibles

    Zeena avait cependant aussi quelques nouvelles plus encourageantes. Elle a suggéré que la force sentirait bientôt le poids d'une invasion provenant d'au-dessus, et qu'il y aurait des batailles, dans les océans, sous les mers, ainsi que dans les cieux. La plupart des gens ne seraient pratiquement pas au courant de ces événements, sauf les personnes affectées par les conséquences collatérales de ces combats. En cela, elle voulait dire que la Terre serait soumise à des tempêtes d'intensité croissante, et là où ces tempêtes auraient été à une époque confinées aux points de vortex de notre globe (la zone occidentale Atlantique-caraïbes et le Pacifique ouest, au sud-est du japon), celles-ci se produiraient maintenant un peu partout à la surface de notre planète, de manière apparemment aléatoire. Elle n'a pas précisé qui ou quoi serait derrière ces batailles, ni leur cause. Cependant, lorsque la voie sera plus dégagée, et qu'une partie de cette peur aura été dissipée, nous pourrons voir d'autres races du Cosmos venir nous rendre visite ouvertement, et interagir avec nous sur Terre, ici même !

    « Tôt ou tard vous vous éveillerez, vous sortirez de ce sommeil dans lequel la force vous a plongés avec un peu d'aide de vos amis, ajouta-t-elle. Comme vous êtes un marin, dit-elle, suggérant que je surveillais le temps, vous saurez ce qu'il faut guetter. Faites confiance à vos instincts. » C'est tout ce qu'elle souhaitait dire à ce sujet.

    Votre race devient plus consciente

    « Votre race est presque assez forte maintenant pour répliquer et gagner la place qui lui est due dans cette galaxie qui est la nôtre. Nous vous aiderons, ainsi que votre planète, à faire à nouveau de grandes choses, car nous aimons toutes les formes de vie. Même la force sombre est une forme de vie ; nous devons la respecter, et nous la respectons. Comprends-tu cela, Alec ? Ce point est essentiel. »

    Zeena me donna enfin la parole.

    « Oui,je le comprends. Mais comment pouvons-nous combattre cette force si nous ne pouvons pas la voir ou même savoir où elle se trouve ? lui demandai-je.

    - Elle se trouve au sein même de ton âme. Tu peux la combattre, grâce à la connaissance et la compréhension. Mais ce n'est que chacun d'entre vous qui puisse s'aider, lui-même. Cependant, le simple fait de savoir qu'elle existe représente déjà la moitié du combat, et tu pourras partager cette connaissance avec tous ceux qui seront prêts à l'écouter.

    Votre race est sur le point de se transformer, de devenir plus consciente - enfin, pour la plupart d'entre vous. C'est un fait regrettable, mais ce sont justement ceux sur votre planète qui comprennent vraiment toute l'emprise qu'exerce sur vous cette force - que vous ressentez comme de la peur - qui justement choisissent de l'utiliser contre vous, comme ils l'ont fait depuis toujours. Ils n'en comprennent que la puissance, et non la véritable raison d'être.

    Un marché à proposer

    C'est pour cela que nous avons choisi ce moment pour vous expliquer, à toi et à d'autres comme toi, ce qui nous amène ici. Nous sommes venus pour vous aider à vous éveiller, et en ce faisant, peut-être à vous libérer de cette force. Nous comprenons également qu'il y en aura parmi vous qui s'opposeront au fait que cette connaissance soit rendue accessible, et qui feront de leur mieux pour minimiser et réduire l'importance capitale qu'elle représente pour votre race.

    Nous aurons peut-être aussi besoin de certaines choses, de votre part et de votre planète. Appelez cela un marché si vous voulez, mais je préfère personnellement le terme "coévolution". Nous pouvons grandir, les uns comme les autres. Nous avons tous les deux besoin de changer. Vous deviendrez davantage comme nous ; nous avons besoin de devenir davantage comme vous. Nous pourrons redevenir de grands amis, véritablement, une fois que vous saurez comment vous libérer. Cela fait longtemps que nous attendons ce moment, et toi, Alec, tu fais partie de cet événement très particulier qui va se produire, tout comme un grand nombre d'autres personnes.

    Tu les trouveras, et ils te trouveront. Laisse simplement savoir que tu es un enfant de la lumière, à chaque fois que tu sentiras que c'est le moment de le faire. Tu seras étonné de ce qui se passera à partir de là. »

    Une « mutation » terrestre ?

    Alors que Zeena finissait cette partie de sa leçon, je ne savais vraiment pas quoi dire. Son récit avait réveillé plus de questions que de réponses, et très franchement je ne savais pas par où commencer.

    Même si la plus grande partie de ses propos semblait étonnante, en même temps j'avais l'impression d'avoir toujours su qu'il en était ainsi ! Pour cette raison, il se peut que vous trouviez que ma prochaine question était déplacée.

    « Ce qui m'inquiète le plus en fait, lui dis-je, c'est ton commentaire un peu plus tôt, au sujet de la "mutation" de la Terre en quelque chose d'autre. Où cela nous mènera-t-il, nous, la population ?

    - Il n'y a aucune raison d'avoir peur à ce sujet. Ce sera vous, les gens, qui aideront la Terre à se transformer. Vous serez déjà passés au prochain niveau de densité, ou en train de le faire, ce qui fait partie de l'évolution en réalité - la véritable évolution, en fait ; et non le type de changements que vous avez pu associer à ce mot autrefois. je suis désolé, du fait que nous n'avons pas encore eu le temps de t'enraciner dans cette connaissance. La Terre, elle aussi évoluera dans le même sens, et c'est ça que je voulais dire par "muter". Je m'excuse si j'ai employé ce mot, ou s'il t'a causé de l'inquiétude.

    Quid des Anciens ?

    - J'ai d'autres questions, rajoutai-je, en regardant Zeena et en espérant qu'il me serait possible de continuer à les lui poser. Elle répondit favorablement. Que sont devenus ces ancêtres reculés - ceux qui sont restés sur Terre, et qui nous ont aidés autrefois ?

    - Certains d'entre eux ont fini par se mélanger à votre espèce, non sans quelques résistances au début. Les descendants de ces unions sont devenus nos ancêtres communs. Tous ceux restés de sang pur ont fini par mourir d'une maladie inconnue, ou ont quitté la planète. Leur durée de vie aurait dû être de centaines, voire de milliers de vos années.

    Certains disent qu'ils sont morts simplement d'un vieillissement précoce. Cela a pu se produire pour des raisons très variées, mais il n'est pas nécessaire d'aborder le sujet maintenant. Les rares qui ont échappé à ce destin et qui ont quitté la Terre, ont maintenant disparu ; où ils sont partis, mon peuple l'ignore, cela se passait il y a très longtemps. Mais tant que nous parlons de croisements, j'aimerais te poser quelques questions, si tu me le permets ».

    J'ai acquiescé silencieusement, sachant que j'aurais ainsi probablement plus de chances de poser à mon tour les cent une questions qui se bousculaient dans ma tête.

    « Nous ressentons une parenté avec vous » 

    « As-tu procréé sur ta planète mère ? » La question m'a plutôt surpris.

    - C'est une question intéressante, ai-je répondu embarrassé. Par "procréer", je suppose que tu veux dire avoir mes propres enfants ? » Je n'arrivais pas à croire qu'elle ne connaisse pas encore la réponse à cette question. Peut-être agissait-elle ainsi par pure politesse. « Oui, me répondit-elle.

    - Eh bien, j'ai un fils de quatorze ans qui se porte à merveille. Il ne semble pas avoir trop de problèmes, sauf qu'il est possible qu'il n'ait plus un père normal, à partir de maintenant, et que cela lui manque.

    - Que veux-tu dire par là ? me demanda-t-elle.

    - J'étais en train de quitter définitivement ma petite famille lorsque vous vous êtes projetés ici ! lui dis-je. Ne me demande pas pourquoi. C'est très compliqué et je ne suis pas sûr de connaître la réponse de toute manière.

    - Ce processus de procréation, selon la forme que vous, les Homo Sapiens utilisez, je l'ai étudié autant que j'ai pu, à partir de nos archives, mais il me reste encore beaucoup à savoir. J'ai été sélectionnée pour effectuer un processus reproductif modifié, lorsque je rentrerai sur ma planète. Notre peuple n'a plus vraiment le temps de mettre au point une progéniture capable de survivre sur n'importe quelle planète, en dehors de la nôtre, sans un système d'aide à la survie. Je veux dire par là que nous n'avons pas encore trouvé d'autre monde qui soit compatible avec nos besoins spécifiques et plutôt uniques. Je pourrai également élaborer la question un peu plus tard.

    Pour le moment, il suffit de préciser que très peu d'options qui s'offrent à nous et que nous serons peut-être obligés de nous adapter à de nouveaux environnements comme celui de la planète Terre - que nous aimons toujours considérer comme notre deuxième maison, bien que nous soyons encore loin d'être capables de vivre ici à temps complet, rajouta-t-elle, paraissant un peu morose. »

     Le silence des gouvernements

    « Notre planète est déjà plutôt surpeuplée », lui dis-je, ne souhaitant pas aggraver son inquiétude. Je n'étais en aucune manière préparé à sa réponse.

    « oh, nous avons déjà communiqué à ce sujet avec les gouvernants de la Terre ; depuis les années 1950, en fait.

    Ils sont au courant de notre désir et de nos besoins. Nous avons même conclu un marché, comme vous dites. Je ne peux pas en dire beaucoup plus à ce stade. Mais tout le monde a respecté les termes de l'engagement depuis cette époque.

    - Comment se fait-il que personne sur Terre ne soit au courant ? lui demandai-je, les yeux écarquillés.

    - Vos divers gouverneurs, dans leur sagesse, ont décidé que la population terrestre n'était pas encore prête pour ce message et pour les connaissances que nous avions prévu de lui transmettre. Si tu songes une fois de plus aux sujets dont nous venons de parler récemment, ce n'est pas très surprenant, n'est-ce pas ? Ils ont le sentiment que vous n'êtes pas encore prêts, et nous ne dirons pas à votre population une demi-vérité pour faire plaisir à d'autres. Donc nous sommes dans une situation - comment appelez-vous ça ? - dans une impasse, conclut-elle.

    - Que vous ont dit les gouvernants lorsque vous leur avez annoncé que vous souhaitiez revenir vivre sur Terre, à un moment ou un autre dans l'avenir ? lui ai-je demandé.

    - Tout ce qu'ils voulaient, c'étaient les récompenses, répondit-elle, sans en dire plus.

    - Nous ne sommes pas si nombreux, continua Zeena. Quinze millions n'est qu'un petit nombre, n'est-ce pas, en comparaison de vos milliards d'habitants ? Et nos échanges technologiques rendraient la vie de votre population tellement plus simple et agréable. Si j'osais être assez hardie et dire que l'histoire pouvait se répéter, on pourrait conclure que nous allons à nouveau nous croiser et redevenir une seule race, comme cela s'est déjà produit il y a si longtemps dans votre histoire.

    Une race parmi d'autres

    À ce stade il nous reste encore des choses importantes à faire, physiquement, ici sur Terre - des travaux de réparation, pourrait-on dire ; un héritage du passé dont je n'ai pas encore le droit de parler.

    Nous devons corriger ce qui est encore délabré. D'ailleurs, c'est une coïncidence, mais ce travail est maintenant presque terminé. Ce n'était pas une mince affaire, car les réparations se poursuivent depuis un grand nombre de vos années. Le temps presse maintenant, car désormais les changements vont arriver -je parle de votre éveil.

    Elle répondit à ma question, avant même que j'aie eu le temps de la lui poser. Je ne pouvais pas faire grand-chose d'autre que de rester assis, ébahi, silencieux.

    « Vous devez vous rendre compte que nous sommes une race assez primitive, comparés à d'autres extraterrestres qui peuvent communiquer avec vous de temps à autre. C'est une des raisons pour lesquelles nous sommes tellement attirés par la Terre, et par vous en tant que race. Nous ressentons un véritable lien de parenté avec vous. Nous pensons aussi que la Terre est un lieu d'une grande beauté.

    - Où aimerais-tu vivre sur Terre si tu pouvais choisir ? » lui demandai-je.

    - Nous avons une zone que nous considérons comme nôtre. »

    Zeena m'expliqua qu'ils utilisaient déjà une base sous marine dans le voisinage général de ce territoire qui leur avait été réservé, bien qu'elle ne puisse en dire plus quant à son emplacement exact. Elle fut alors interrompue et dut s'absenter, promettant de revenir dès que possible, pour continuer la conversation.

     « Il y a des dimensions parallèle à la votre »

    En revenant, Zeena semblait impatiente de continuer à m'expliquer ce qu'ils faisaient et s'apprêtaient à faire dans le nouveau programme de croisement, et pourquoi cela était devenu une telle priorité pour elle et son peuple. Pour m'aider à comprendre, ou essayer de comprendre plus complètement, une autre leçon semblait apparemment nécessaire, et donc elle me suggéra une fois de plus de me mettre à l'aise, comme cela risquait de prendre encore un certain temps.

    « Pour que tu puisses comprendre les problèmes que nous avons actuellement, il vaut mieux que je t'en dise un peu plus sur le monde dans lequel tu vis actuellement. Cela risque d'être assez difficile à comprendre, mais il y aura d'autres aspects qui te sembleront familiers, dès que tu auras commencé à les envisager sous un jour différent, » ajouta Zeena, toujours assise face à ma cabine.

    Je venais à peine de terminer une autre petite sieste, pour compenser le marathon dont je sortais à peine - quarante heures sans sommeil.

     Des glissements interdimentionnels

    Zeena continua : « Tu te rappelleras qu'il y a un certain temps, j'ai promis de te parler de l'autre face de ton être. Il s'agit ici du cycle de l'atome, un aspect que ton peuple ne comprend encore que très mal. Lorsque vous comprendrez cet aspect, une toute nouvelle dimension ou plusieurs nouvelles dimensions s'ouvriront à vous, car en cet instant, entre les pulsations des atomes, se trouve un monde au sein d'autres mondes. Il existe en fait des dimensions parallèles à la vôtre - parallèles tout du moins à celle où la plupart d'entre vous vivez votre "maintenant". Ces dimensions sont si proches de votre "maintenant" réel, qu'il peut vous arriver d'y rentrer et d'en ressortir, sans même le savoir ! Il y a parfois de petits indices qui t'indiqueront que cela vient tout juste de se produire. Ce glissement interdimensionnel a lieu régulièrement depuis vos premiers pas sur Terre, mais actuellement cela vous arrive de plus en plus souvent. Cela peut se produire tous les jours, pour certains, mais ils en sont fondamentalement inconscients. Cela a lieu parce que vous êtes en train de vous éveiller à qui vous êtes vraiment.

     Des voyageurs du temps

    Vous êtes sur le point d'effectuer un saut dimensionnel majeur, ne ressemblant à rien de ce que vous avez pu vivre jusqu'à présent, un saut qui vous rapprochera de mon peuple. C'est cela que nous attendons, tous autant que nous sommes!  Combien de fois as-tu recherché quelque chose dans une pièce, sans réussir à le trouver ? Tu reviens, quelques instants plus tard, et voilà ce que tu cherchais, juste devant ton nez ; pourtant il n'y avait aucun moyen de passer à côté la première fois ! Tu vois, vous n'êtes pas toujours là où vous croyez être. Ce qui fera la différence, c'est d'être pleinement conscient au moment où vous faites ces mini-sauts, et d'être conscients du lieu vers lequel vous êtes partis.

     

    Vous serez très surpris, je crois.

    C'est dans un lieu assez proche de celui-là que vous nous trouverez. Nous venons fondamentalement de votre avenir. Peu importe qu'il s'agisse de six minutes ou de six ans ; si tu peux aller dans l'un, tu peux aller dans l'autre. Mais, pour nous, les choses ne sont pas aussi simples, car nous venons aussi d'une autre dimension - pas tout à fait celle dans laquelle vous passez, mais pas loin. Et donc nous sommes ce que vous appelleriez des voyageurs dimensionnels du temps.

    Nous - moi-même et d'autres comme moi - sommes en fait une toute nouvelle race, ou, pour être plus précis, une race récemment reconstituée. D'autres modifications seront encore nécessaires avant que nous atteignions notre objectif en tant que peuple.

    C'est l'une des raisons de notre voyage vers votre zone temporelle, et, d'ailleurs, la raison pour laquelle d'autres sont ici en train d'expérimenter leur constitution biologique, même s'ils ont des objectifs d'expérimentation très différents des nôtres.

     Dernière chance d'interactions

    La raison pour laquelle un grand nombre d'abductions se produisent actuellement sur votre planète ces dernières années, c'est que c'est la dernière chance pour notre race - et pour d'autres races extraterrestres semblables à la nôtre - d'interagir avec votre espèce avant que vous ne vous transformiez en une forme qui ne nous sera plus d'aucune utilité. Oui, c'est aussi près que ça ! Ma propre mère porteuse était de votre temps et de votre espèce...

    Nous pourrions remonter plus loin en arrière, mais c'est de ce maintenant dont nous avons besoin. Je ne compliquerai pas les choses en essayant d'expliquer que nous pourrions être ici encore un grand nombre de jours. Ma race a encore un problème à résoudre. Nous devons produire une espèce dont les membres et les unités productrices d'oxygène soient plus forts. - Des poumons ? lui demandai-je. 

    - Oui. Nous avons utilisé un croisement d'ADN et de chromosomes de votre espèce et de la nôtre. Notre sang était autrefois très semblable au vôtre - et il l'est encore, à de petites modifications près - bien que nous n'en n'ayons qu'un seul type tel que vous les connaissez ; ou plus exactement deux, mais ils sont tous les deux très proches de votre A négatif. Nous pouvons modifier la plupart des choses, mais cela revient à dire que nous n'allons pas chercher à multiplier les problèmes - nous en avons déjà suffisamment comme ça ! 

    Traduction : Jean-Marc Jacot    

    Alec Newald : « Tout ce qui est dans Coévolution est réel »   

    Vingt ans après son abduction, quel regard Alec port-t-il sur son expérience ?  

    Interview. 

    NEXUS : Que s'est-il passé pour vous depuis l'écriture de Coévolution ? Avez-vous eu d'autres contacts avec des E.T. ? Avez-vous pu rencontrer des membres du gouvernement de votre pays ou d'ailleurs ?

    A. N : Je n'ai pas eu d'autre contact depuis 1989. Il m'a été très difficile de voyager car il semble que certains pays comme les États-Unis ne souhaitent pas me voir sur leur territoire et je n'ai pas pu obtenir de visa. De toute façon, j'ai bien peur que si j'y étais parvenu, j'aurai été encore interrogé contre ma volonté, peut-être même détenu. Je crois que la même chose se serait produite en Angleterre. J'ai même eu du mal à aller en Australie lorsque Duncan m'a demandé de venir pour la première fois m'exprimer à la conférence de NEXUS en 1996. Il est intéressant de noter que personne, durant les vingt années qui ont suivi mon expérience, n'est venu apporter de démenti à mes affirmations. Tout ce qui est dans Coevolution est réel. 

    NEXUS : Pensez-vous que votre livre a changé les choses, ouvert les yeux de l'opinion sur le phénomène des abductions, aidé des abductés à faire reconnaître leur expérience ?

    A. N : Ces vingt dernières années, de nombreuses personnes m'ont contacté pour me raconter des expériences similaires. Dans quelques semaines, j'attends encore la visite d'une personne qui vient ici en Nouvelle-Zélande depuis l'Australie pour me poser des questions et partager ses propres expériences avec moi. Le livre a donc peut-être servi à cela. Néanmoins, la plupart des personnes concernées souhaitent encore rester anonymes. il semble que l'opinion publique ne comprenne toujours pas que nous ne sommes pas seuls dans l'univers et que des contacts sont établis entre des êtres venus d'autres univers et des humains. Peut-être qu'à force d'en parler, comme moi et d'autres l'ont fait, les choses changeront. Pour moi, le ciel et l'espace autour de la planète Terre sont remplis d'êtres et de craft étranges et je me demande jusqu'à quand on pourra cacher cela au public. 

    NEXUS : Quel regard portez-vous sur l'évolution du monde, au vu de ce que vous a expliqué Zeena ?

    A. N : Les humains doivent évoluer pour comprendre qui ils sont, ce qu'ils sont, et ce qui vit près d'eux, dans le ciel. La Terre change chaque jour, cela s'est même accéléré depuis 1989. Le climat fait partie du système planétaire et chacun sait qu'il se comporte étrangement ces dernières années. J'en parle déjà dans mon livre et Zeena a évoqué des tempêtes de plus en plus .fortes et imprévisibles. Cela n'a rien à voir avec le réchauffement global, il s'agit de changements au niveau du Soleil. Tout comme la Terre change, tout dans notre système solaire est en train de changer. Ce sont des faits qui peuvent aujourd'hui être prouvés, mais la science continue de se cacher la tête dans le sable et masquer la vérité aux gens parce qu'elle a peur d'avouer qu'elle ne comprend rien à ces changements. 

    NEXUS : Ressentez-vous des changements au niveau physique, psychique ou spirituel depuis cette époque ?

    A. N : J'ai toujours été en excellente santé, c'est l'une des raisons pour lesquelles ils (les êtres de la planète Haven) m'ont choisi en 1989. À quoi leur aurait servi une personne malade ? Il fallait que je sois fort de corps et d'esprit comme je le suis encore aujourd'hui, d'ailleurs, à près de 60 ans. Je ne suis jamais malade, c'est une grande chance.

    Par ailleurs, je suis certain qu'il y a une vie après la mort du corps physique, et c'est une perspective très intéressante qui fait que je n'ai pas peur de la mort que je vois plutôt comme la prochaine grande aventure à expérimenter après cette vie. Mais avant, j'aimerais faire quelque chose pour l'espèce humaine. Je pense qu'il y a encore une aventure à vivre pour moi sur la Terre. Un jour prochain, j'espère participer à un programme très spécial destiné à aider à la fois la planète et l'humanité. Je ne peux pas en dire plus pour le moment, il faut attendre encore quelques années...   

    Note de la rédaction

    Cet extrait du livre Coévolution a été publié en 1997 dans le NEXUS (en langue anglaise, NdT) val. 4, n° 2, ainsi que dans la compilation Strange Times. Veuillez contacter le magazine NEXUS (australien, NdT pour obtenir un exemplaire du livre d'Alec Newald Coévolutian. Pour de plus amples détails et renseignements, veuillez visiter notre site http://www.nexusmagazine.com/

     

    Pour on savoir plus :

    A lire : Extraterrestres, l'enquête, de Stéphane Allix, Albin Michel, 2004.

    « Ni fous, ni menteurs : enquête sur les enlevés », NEXUS n° 47, novembre-décembre 2006.

    A voir : Enlevés, documentaire de Stéphane Allix, 2004. 

    Source : fangpo1

     

     

    VOIR AUSSI 

    Articles nouveaux sur les ovnis

    SIRIUS le film du Projet Révélation

    Reportages et réflexions scientifiques  sur les visiteurs

    Réflexion sur la divulgation

    Extraordinaire Disclosure project 2001

    Ces ovnis que la Nasa veut nous cacher

    Objets non identifiés en 2011

    L'énigme de Chibolton

    Le Vatican et la vie extraterrestre

    Roswell, le secret d'état

    Le mystère des Ummites

    Fairplane, Ovnis appels à témoignages

    Yves Sillard : “L’existence de civilisations extraterrestres est hautement probable”

    Amiral Gilles PINON

    Georges Adamski, mythe ou réalité

    Révélations des textes anciens 

     

    "La source de nos informations est indiquée pour chaque parution, mais au cas où l'auteur de vidéos, articles ou photos souhaiterait ne plus les voir figurer sur le site, qu'il nous en avertisse par mail, et nous les retirerons immédiatement"