• Des êtres venus d'ailleurs

      Découvertes extraordinaires

     Des êtres venus d'ailleurs 

    Une vidéo étonnante  !

    Des êtres venus d'ailleurs

     1 - Le Projet ISIS - Une momie exogène trouvée en Egypte en 1988

    Les êtres à trois doigts

     Le KGB et "la chambre des connaissances"   

    Un projet de recherche a été mené par le KGB au milieu des années 1950 à 1960, projet baptisé « Isis », dont le responsable était Nikita Khrouchtchev.    
    Le coeur des trouvailles serait un sarcophage égyptien contenant la momie d'un humanoïde extraterrestre venu en Égypte aux environs de 10 500 ans avant Jésus-Christ.

    On peut lire cette étrange histoire sur la grande pyramide de Gizeh, dans une des éditions du magazine égyptien « Rose El-Yussuf. »  Selon cet article, en 1988, l'égyptologue français Louis Caparat aurait découvert une salle secrète dans la grande pyramide de Chéops (the pharoah's true name was Khufu--J.T.).

    Dans cette salle se trouvait, toujours selon l'article, un humanoïde dans un caisson . À première vue il semblait en hibernation ou en état de mort apparente. Canara rapporte aussi avoir trouvé un papyrus, sur lequel est décrit la rencontre entre le pharaon Khufu et l'humanoïde qui annonce l'arrivée un jour ou l'autre d'autres humanoïdes de son espèce.

    Ce même humanoïde aurait suggéré de construire un monument en forme de pyramide et les persuada d'en faire son tombeau. Caparat aurait contacté son collègue biologiste Espagnol Francisco de Braga, l'invitant à venir sur place afin de récolter du sang, des cellules, du tissu, pour en extraire l'ADN.

    Seulement, quand de Braga arriva au Claire, il fut retenu par les autorités égyptiennes puis remis dans un avion à destination de Madrid. Toujours selon le magazine le corps de l'humanoïde serait conservé au secret dans un laboratoire tenu par l'intelligence militaire égyptienne. 

     

     Source : le magazine égyptien "Rose El-Yussuf" relayé par "Le Monde De L'Inconnu" dans le numéro 283 d'avril 2000.

    Un archéologue égyptien admet que les pyramides contiennent de la techonologie extraterrestre 

    Dans une déclaration choc, le chef du Département Archéologique de l’Université du Caire, le Dr Ala Shaheen a dit à un auditoire qu’il pourrait y avoir une théorie selon laquelle les extraterrestres ont aidé les anciens Égyptiens à construire les plus anciennes pyramides d’Égypte, comme celle de Gizeh.

    Interrogé par M. Marek Novak, un délégué de la Pologne lui a posé la question est ce que la pyramide pourrait contenir de la technologie extraterrestre, ou même un OVNI, le Dr Shaheen, est resté vague et a répondu « Je ne peux pas confirmer ou nier, mais il y a quelque chose à l’intérieur de la pyramide qui « n’est pas de ce monde ».

    Les délégués à la conférence sur l’architecture égyptienne antique ont été choqués, mais le Dr Shaheen a refusé de commenter ou d’apporter des précisions sur ses déclarations concernant l’ovni ou les extraterrestre. Michael Cohen

    Source: allnewsweb.com - Source : wikistrike

     Il y a également la Théorie des Anciens Astronautes diffusée dans les années 1960-70. Elle a été formalisée par l'écrivain suisse Erich von Däniken, spécialiste en ufologie, mais Robert Charroux et Jacques Bergier avaient déjà popularisé la plupart de ses concepts.
     Si elle a connu un certain succès auprès du public, c’est qu’elle semble fournir une explication à quantité de mystères qui hantent l’humanité et auxquels les scientifiques peinent à apporter des réponses probantes.
     Des civilisations très anciennes auraient construit des monuments qui supposent de nombreuses connaissances scientifiques très avancées et des techniques de construction très élaborées, alors même que les outils dont disposaient les bâtisseurs de l’époque étaient très rudimentaires.
     Les exemples les plus souvent cités sont les pyramides d’Égypte, les statues de l’île de Pâques, la cité de Machu Pichu et des sites comme Stonehenge en Angleterre. La théorie des Anciens Astronautes pose qu’en réalité ce sont des extraterrestres qui ont fourni aux humains les plans et les techniques. Certains de ces monuments, comme Stonehenge, leur auraient aussi servi de points de repère lors de leurs venues sur Terre. Il est en effet curieux d’observer que bon nombre de ces constructions humaines ne prennent tout leur sens que vues du ciel, comme par exemple les figures dessinées au sol dans la région de Nazca au Pérou.

    La théorie des Anciens Astronautes pense que les relations entre les dieux et les mortels ne sont pas des fantaisies littéraires, mais s’expliquent par des unions entre des extraterrestres et des Terriens. Nos mythologies sont remplies d’histoires décrivant des entités merveilleuses venant du ciel crachant du feu, comme des dragons ou des chars, ou encore des chevaux ailés. Nos prophètes eux-mêmes, comme Moïse, Élie, Jésus, Bouddha, Mahomet, se sont rendus dans des endroits bien spécifiques pour recueillir des paroles importantes destinées à élever l’âme des humains.
     Pour les partisans de la théorie des Anciens Astronautes, tout cet imaginaire est en fait le souvenir de venues sur Terre d’extraterrestres, qui auraient dispensé à des individus choisis des enseignements pour faire progresser spirituellement l’humanité. Source : inexplique-endebat

    Une vidéo intéressante sur des découvertes cachées en Egypte (momie et artefacts)  :

     https://www.youtube.com/watch?v=4OWcZoRZ5O8 

          

     Viktor Ivanovich Belenko, astrophysicien et neurologue russe, travaillant en tant que conseiller du Kremlin, aurait eu accès à des dossiers d'une mission du KGB nommée Projet Isis, dont le but serait de découvrir des traces de connaissance et des objets égyptiens susceptibles d'avoir des applications militaires.

    Il aurait raconté son expérience dans un livre : Project Isis: The KGB's Discovery of the Tomb of the Visitor (« Projet Isis: le KGB découvre la tombe du Visiteur »).

    L'équipe chargée de la mission aurait été composée d'égyptologues de l'Académie des Sciences Soviétique, dont un certain Herman Alexeyev, présenté comme un égyptologue d'un institut dépendant du musée de l'Ermitage et d'experts militaires spécialisés en radioactivité et guerre chimique, ainsi que d'astronomes, dont un certain Yuri Vladimir6, qui serait également archéologue7. Sami Sharaf, secrétaire de Gamal Abdel Nasser et ministre des affaires présidentielles par la suite, aurait été recruté par le projet ; il aurait fait part d'écoutes téléphoniques pratiquées par ses services à propos de la découverte par deux bédouins de "Magbarat Alzoar", une tombe très ancienne, celle du visiteur.

    Boris Timoyev, biologiste moléculaire, aurait procédé à une datation par le carbone 14 des prélèvements de la tombe découverte et l'aurait datée de 10 000 ans avant notre ère, soit durant la période prédynastique égyptienne.

    Le Projet Isis aurait été officiellement clos en 1981.

    Source : wikipedia

     

    Autre momie ...


    Le corps parfaitement conservé d'un étranger momifié a été retrouvé enterré dans une ancienne pyramide.
    Une créature mystérieuse d'une longueur entre 150 à 160 cm a été découverte par un archéologue près de Al Lahoun pendant qu'il explorait une petite pyramide appartenant à la dynastie des Senusret.
    Toutefois, ce fait n'a pas été révélé immédiatement.
    "La momie qui semble être un étranger et qui ressemble à un humanoïde, remonte à plus de 2000 ans ", a déclaré une source anonyme du Département des Antiquités égyptiennes. C'est elle qui a fourni des détails et les photos de la momie.
    La source a déclaré que la momie était à l'intérieur d'un sarcophage et avait de grands yeux, trop gros pour être un humain car ils étaient ovales.
    Les inscriptions sur la tombe révèle qu'il était un roi et un conseiller au nom de Osirunet, ce qui signifie étoile ou envoyé du ciel.
    "Le corps momifié a été enterré avec beaucoup de respect et de soins, accompagné d'une série d'objets étranges que les responsables du musée archéologique n'étaient pas en mesure d'identifier. Selon des sources égyptiennes, la momie extraterrestre a été découverte par le Dr Viktor Lubek, un citoyen tchèque et professeur émérite de l'Université de Pennsylvanie.
    L'archéologue a trouvé le compartiment caché d'une petite pyramide au sud de la pyramide principale de Senusret II, qui contient la reine du pharaon.
    Le site a également révélé des mélanges d'or et d'argile qui couvraient le corps, ainsi que des traces de toile de lin, qui avait l'apparence d'un film recouvrant sa peau énigmatique.
    La source anonyme qui a obtenu l'information, a également déclaré que la découverte a causé une grande consternation parmi les responsables égyptiens, qui souhaitent tenir celle-ci secrète jusqu'à ce qu'une explication plausible soit trouvée.
    Le gouvernement a consulté un certain nombre d'archéologues célèbres et respectés, mais jusqu'à maintenant, personne ne peut expliquer les résultats en termes ordinaires.
    La source a également déclaré : « La vérité est que tous les experts qui ont vu la momie ont conclu qu'elle est d'origine terrestre". « C'est en quelque sorte un étranger qui a fini comme grand conseillé du roi ». Car beaucoup de monde dans le gouvernement réfutent l'idée que les anciens Egyptiens ont été aidé par des extraterrestres pour la construction de leur civilisation extraordinaire.
    "Les Egyptiens refusent de croire que leur fortune est venue de l'espace.  (utube)

     

    2 - L'affaire des photos diapositives de l'humanoïde de Roswell - 1947 

     Sur son site, TercerMilenio.tv, Maussan fait de la publicité autour de l’évènement qui marquera la libération des photographies à l'Auditorium National de Mexico le 5 mai 2015.
    Carey est connu pour avoir effectué des recherches, depuis 1991, sur le présumé crash d'une soucoupe volante à Roswell, au Nouveau-Mexique. Il est co-auteur de quelques livres sur le sujet avec son partenaire Don Schmitt.
     
    Carey affirme : « Ce qui est intéressant est que le film date de 1947. Nous l'avons soumis à l'historien officiel de Kodak à Rochester, New York, qui a confirmé la datation de la pellicule aux alentours de 1947, sans retouche d’image. On y présenterait un extraterrestre en train de partiellement se faire disséquer. »

    Des momies venues d'ailleurs

    Il a également déclaré à propos de ce que l’on pouvait observer dans ces diapositives : « L’humanoïde mesure entre 3,5 et 4 pieds de haut, la tête est similaire à celle d’un insecte. La tête a été découpée, et une autopsie partielle est en cours. Les entrailles ont été extirpées, et nous supposons que le cadavre a été embaumé, au moins au moment où cette photo a été prise. »
    Parmi les éléments qu’on lui a demandé de jeter, il y avait une boîte contenant des photos. Elle a décidé de conserver la boîte qu’elle a emmenée chez elle et mit dans son garage. Elle n'y a pas jeté un oeil pendant dix ans. Lorsqu’elle le fit, elle y trouva de très belles photos de personnes célèbres, dont Clark Gable, Bing Crosby, et même du président Dwight Eisenhower Une partie de la boîte avait été endommagée par l'eau. Deux diapositives qui avaient été gardées à l’intérieur d’une enveloppe bien distincte attirèrent son attention. Elle l’ouvrit et fut stupéfaite par ce qu’on l’on pouvait observer dessus.

    Dans son interview, Dew déclare, « Il ne semblait pas s’agir d’un faux et les gens à qui je les ai montrées m’ont dit que cela ressemblait beaucoup à ce qui aurait été vu à Roswell ».
     
    Finalement, Dew et son ami ont croisé le chemin de Carey et son partenaire Don Schmitt. Ils font partie des meilleurs chercheurs sur l'incident de Roswell.
     
    Dans une interview, Schmitt souligne l'importance de la découverte de ces diapositives. « Il s’agira certainement de l'événement le plus important de notre vie, parce que nous effectuons une démonstration à l’aide de preuves photographiques et crédibilisons aussi les témoignages à ce sujet. »
    Mitchell, qui faisait partie de la mission Apollo 14 et la sixième personne à marcher sur la lune, a grandi à Roswell. Il est convaincu que ce qui s’est crashé à Roswell est d’origine extraterrestre.


     
    Il s’était renseigné au sein du Pentagone en 1997 en évoquant la question sur Roswell à un amiral, chef du renseignement auprès des chefs d'état-major. Il lui avait répondu qu'il ne savait rien à ce sujet, mais qu’il étudierait la question. Mitchell a déclaré : « Quand il a essayé de se renseigner à ce sujet, on lui a dit qu’il n’avait pas besoin de savoir ».Anthony Bragalia, qui prétend avoir participé à l'enquête sur les photographies a donné plus de détails sur le couple décédé et propriétaire de la maison où les photos ont été trouvées. Leurs noms étaient Bernard et Hilda Blair Ray.
     
    Bragalia écrit : « En 1947, il était le président de « l'American Institute of Petroleum Geologists » du Texas et qui travaillait aussi dans le Nouveau-Mexique en tant que géologue d'exploration pétrolière. Après 1947, Bernerd est devenu un «fantôme» dans sa profession en se faisant très discret. »
     
    Bragalia dit que Hilda était un « avocat très respectée, avec une clientèle haut de gamme, et qui possédait d’éventuelles connexions avec le renseignement. » Les chercheurs ont également constaté qu'Hilda était aussi une pilote.

    Des momies venues d'ailleurs 

    « La défunte chez qui les pellicules ont été découvertes était avocate et semble avoir été impliquée dans le renseignement durant la Seconde Guerre mondiale, et son mari était géologue pour une compagnie pétrolière », affirme Carey.
     
    La chaine Youtube "Tercermilenio" a posté plusieurs interviews et vidéos qui pourraient nous éclairer davantage sur la nature des images. On y trouve une animation à propos de la description physique des aliens, ainsi qu’une entrevue avec l'astronaute Edgar Mitchell qui pense qu’un vaisseau spatial extraterrestre s’est véritablement accidenté dans la région en 1947.
     
    Une interview explique brièvement la manière dont les images ont été trouvées. On y découvre aussi une autre entrevue d’un homme dénommé Adam Dew qui déclare être ami avec le frère de la femme qui a découvert ces diapos. Elle les aurait trouvées en 1989 lorsqu’elle nettoyait la maison d'un couple décédé en Arizona.

    Source : ovnis-direct

    Diapositives conservées au Musée archéologique Chapin de Mesa Verde - Colorado

    Des momies venues d'ailleurs

    Des momies venues d'ailleurs

    Etude par Jose de la Cruz Rios (Biologiste à Tercer Milenio)

    Des momies venues d'ailleurs

    Des êtres venus d'ailleurs

    Des êtres venus d'ailleurs

    Des êtres venus d'ailleurs

    Des momies venues d'ailleurs

    Des momies venues d'ailleurs

    Des momies venues d'ailleurs

     Conclusion de l'examen : Pas de rotule au niveau du genou - Des mains avec trois doigts -

    Pad d'organe sexuel - Des caractéristiques reptiliennes. 

      

     

    3 - L'affaire de l"Entretien avec l'extra-terrestre" de Roswell - 1947

     Matilda O'Donnell Mac Elroy  affirme avoir procédé à une série d’entretiens avec un extraterrestre, dans l’exercice de ses fonctions. En juillet et août 1947, elle a interrogé le pilote d’un vaisseau qui s’est écrasé à proximité de Roswell, Nouveau-Mexique, le 8 Juillet 1947.

    Un extrait de ses transcriptions :

    Extraits du livre de Matilda O'Donnell Mac Elroy  

    (avec les N° de page du document PDF)

    Des êtres venus d'ailleurs

    ICI :  le PDF du livre de Matilda  

     32
    Ma mission consistait à communiquer avec et à interroger l’alien, et à remettre un rapport complet de tout ce que j’aurais découvert au commandement général. En conséquence, on me remit des listes de questions spécifiques qui m’étaient fournies par des cadres militaires et civils, que j’allais devoir « interpréter » à l’attention de l’alien, avant de fixer les réponses aux questions fournies. J’accompagnai également l’alien à toutes occasions lors des tests médicaux et des nombreux autres examens auxquels l’alien était soumis par des représentants de diverses agences gouvernementales. On m’accorda une promotion au grade de Senior Master Sergeant, dans le but de relever mon niveau de sécurité, et d’augmenter mon barème de rémunération, de 54,00$ à 138,00$ mensuels, pour cette affectation fort atypique. J’ai assumé cette mission à partir du 7 Juillet jusqu’au mois d’Aout 1947, moment où l’alien « est mort » ou  a quitté le « corps », ainsi que vous le lirez dans mes notes.
    Même si on ne me laissa jamais entièrement seule avec l’alien, puisque se trouvaient constamment présents des personnels
    militaires, des agents des services de renseignement, ainsi qu’un panel d’autres officiels présents occasionnellement, j’ai pu
    bénéficier néanmoins d’un accès ininterrompu, et d’une communication continue avec l’alien pendant une durée de près de
    six semaines. Vous trouverez ci-après une présentation générale et un résumé de mes souvenirs personnels des « entretiens » avec le pilote du vaisseau extraterrestre, que je connus par la suite sous le nom de « Airl ».
    Je sens qu’il est de mon devoir, à présent, dans l’intérêt supérieur des habitants de la Terre, de révéler ce que j’ai appris de mes
    33
    échanges avec « Airl » au cours de ces six semaines, à la date anniversaire de sa « mort » ou de son départ, il y a soixante ans.
    Quand bien même j’ai servi comme infirmière dans l’Army Air Force, je ne suis ni pilote ni technicien. En outre, je n’eus aucun contact direct avec le vaisseau ni avec d’autres matériaux récupérés sur le site du crash à cette époque, ni par la suite. Dans ces circonstances, il est nécessaire de prendre en considération que ma compréhension des échanges que j’ai eus avec « Airl » repose sur ma propre capacité subjective à interpréter la signification des pensées et des images mentales que je parvenais à percevoir. Nos communications n’ont pas consisté en « langage parlé », au sens ordinaire. En effet, le « corps » de l’alien n’avait pas de
    « bouche » par où parler. Notre communication fut télépathique. Au départ, je ne parvenais pas à comprendre Airl très clairement.
    J’arrivais à capter des images, des émotions et des impressions, mais il était difficile pour moi d’exprimer celles-ci sous forme verbale.
    Après qu’Airl eut appris la langue anglaise, elle fut capable de concentrer ses pensées plus précisément, en utilisant des symboles et des significations de mots qu’elle pouvait comprendre. Apprendre la langue anglaise fut une faveur consentie à mon intention. Cela était destiné à mon propre profit plutôt qu’au sien. Quand prirent fin nos séances assurance dans la
    communication télépathique. J’étais capable de comprendre les pensées d’Airl comme s’il se fût agi des miennes. D’une certaine
    manière, ses pensées étaient devenues mes pensées. Ses émotions sont mes émotions. Toutefois, cela est limité par sa propre volonté et par son intention de me faire partager son propre univers personnel. Elle est capable d’être sélective quant à la
    34
    communication que je suis autorisée à recevoir d’elle. Il est vraisemblable que son expérience, sa formation, son éducation, ses
    relations et objectifs sont les siennes de façon exclusive. Le Domaine est une race ou une civilisation au sein de laquelle Airl,
    l’alien que j’ai interrogée, est un officier, un pilote et un ingénieur servant dans le Corps Expéditionnaire du Domaine. Le symbole
    représente l’origine et la frontière illimitée de l’univers connu, unifié et intégré dans une vaste civilisation sous le contrôle du Domaine.
    Airl est affectée actuellement à une base de la Ceinture d’Astéroïdes qu’elle désigne comme la « station spatiale » du système solaire de la Terre. Avant tout, et par-dessus tout, Airl est elle-même. À titre secondaire, elle sert volontairement comme Officier, Pilote et Ingénieur dans le Corps Expéditionnaire du Domaine. Dans de telles fonctions, elle a des missions et des responsabilités, mais elle peut aller et venir librement à sa convenance. Je vous prie d’accepter ce matériel, et de le faire connaître du plus grand nombre. Je répète que je n’ai nullement l’intention de mettre en danger votre vie, pas plus que je ne m’attends à ce que vous prêtiez foi au moindre fragment de ce matériel. Quoi qu’il en soit, je perçois clairement que vous êtes apte à mesurer la valeur qu’une telle connaissance pourra revêtir pour ceux qui ont la volonté et qui sont capables de faire face à sa réalité.
    L’Humanité a impérativement besoin de connaître les réponses aux questions contenues dans ce document. Qui sommes- nous ? D’où venons-nous ? Quel est notre but sur Terre ? L’Humanité est-elle seule dans l’univers? S’il existe une vie intelligente ailleurs, pourquoi n’ont-ils pas pris contact avec nous ? Il est d’importance vitale que les gens comprennent les conséquences dévastatrices pour notre survie physique et spirituelle
    35
    si nous ne parvenons pas à prendre les mesures radicales afin d’annihiler les dommages immémoriaux et omniprésents causés
    par les opérations extraterrestres sur Terre.
    Peut-être les informations contenues dans ces documents serviront-elles de pierre angulaire en vue d’un avenir meilleur pour
    l’Humanité. J’espère que vous saurez vous montrer plus intelligent, créatif et courageux dans la diffusion de ces informations que je ne l’ai été moi-même.
    Puissent les Dieux vous Bénir et vous Protéger.
    Madame Matilda O’Donnell MacElroy
    Senior Master Sergeant
    Corps Médical Féminin de l’Army Air Force,
    Retraitée
    100 Troytown Heights
    Navan, Meath
    Co. Meath, Irlande

    (...)

    Je me réfère à l’alien comme à un être « féminin ».En vérité, l’entité n’était sexuée à aucun titre, physiologique ou psychologique. « Elle » avait cependant, sans conteste, une forte présence et une manière tout à fait féminine. L’entité était néanmoins
    physiologiquement asexuée, et ne possédait pas d’organes reproductifs, internes ou externes. Son corps ressemblait plutôt à une « poupée », ou à un « robot ». Il ne présentait pas « d’organes » internes, n’étant pas formé de cellules biologiques. Il
    37
    possédait toutefois un « circuit » ou un système nerveux électrique, qui parcourait tout le corps. Je ne pouvais comprendre comment il fonctionnait. Quant à sa stature et à son apparence, le corps était de petite taille, et très chêtif. Il
    mesurait approximativement un mètre. La tête était démesurément volumineuse, par rapport aux bras, aux jambes et au buste, qui étaient minces. À l’extrémité de ses deux « mains » et de ses deux « pieds » se trouvaient trois « doigts » qui étaient en quelque sorte préhensibles. La tête ne présentait pas d’organes fonctionnels, tels « nez », « bouche » ou « oreilles ». Je réalisai qu’un officier spatial n’a pas l’usage de tels organes, l’espace étant dépourvu d’une atmosphère qui pourrait conduire le son. En
    toute logique, le corps n’est pas doté d’organes sensoriels de l’ouïe. N’ayant pas non plus à absorber de nourriture, le corps est de même dépourvu de bouche. Les yeux étaient étonnamment grands. Je ne pus jamais déterminer précisément le
    degré d’acuité visuelle dont ses yeux étaient capables ; toutefois, je remarquai que sa vue devait être remarquablement perçante. Je pense que les pupilles de ses yeux, très foncées et opaques, étaient peut-être également capables de distinguer des longueurs d’onde ou des particules par-delà le spectre de la lumière visible. Je présume que cela
    pouvait inclure l’étendue entière du spectre électromagnétique, ou plus encore, même si je n’en suis pas tout à fait certaine.
    Quand l’entité posait ses yeux sur moi, son regard semblait me traverser, comme si elle disposait d’une « vision radiographique ». Je trouvai cela quelque peu embarrassant tout d’abord, jusqu’au moment où je réalisai qu’elle n’était pas animée
    d’intentions sexuelles. En fait, je crois qu’à aucun moment la pensée ne la traversa de savoir si j’étais mâle ou femelle.
    Il devint tout à fait évident, après une courte période passée avec l’entité, que son corps n’avait pas besoin d’oxygène, de nourriture ou d’eau, ni d’aucune source externe d’alimentation ou d’énergie. Ainsi que je l’appris par la suite, cette entité fournissait sa propre « énergie », qui animait et faisait fonctionner le corps. Cela me parut quelque peu féérique au début, mais je m’habituai à l’idée. Il s’agit réellement d’un corps on ne peut plus simple. Pour ainsi dire, quelque chose d’insignifiant en comparaison avec nos propres corps. Airl m’expliqua que le corps n’était pas mécanique, à la manière d’un robot, et qu’il
    n’était pas non plus de nature biologique. Il est animé directement par elle-même, en tant qu’entité spirituelle. Techniquement, d’un point de vue médical, je dirais que l’on ne devrait même pas parler d’un corps « vivant ». Le corps artificiel [« doll body »]
    n’est pas une forme de vie biologique, formée de cellules, etc.
    La peau, ou surface, était délicate, d’une couleur grise. Le corps était d’une grande tolérance aux changements de température, de conditions atmosphériques, et de pression. Les membres étaient très frêles, dépourvus de musculature. Il n’y a pas de
    gravité dans l’espace, ce pourquoi nul besoin de force physique. Le corps était utilisé presque exclusivement dans le vaisseau, ou dans des environnements de faible gravité,
    38
    ou de gravité nulle. Du fait de la forte gravité sur Terre, le corps ne pouvait se déplacer avec facilité, les membres inférieurs n’ayant pas été conçus à cet effet. Cependant, les pieds et les mains étaient très flexibles et agiles.

     (...)

     Base Militaire Aérienne de Roswell,
    509ème Escadron de Bombardiers
    OBJET : ALIEN INTERVIEW, 9 . 7 . 1947
    « QUESTION – « Etes-vous blessée ? »
    RÉPONSE –
    NON.
    39
    QUESTION - « De quelle assistance médicale avez-vous
    besoin ? » RÉPONSE –AUCUNE
    QUESTION – « Avez-vous besoin de nourriture, d’eau, ou
    d’un autre aliment ? »RÉPONSE –NON
    QUESTION – « Avez-vous des besoins environnementaux
    particuliers, tels que température de l’air, composition
    chimique de l’atmosphère, pression atmosphérique, ou
    élimination des déchets ?
    RÉPONSE –NON. JE NE SUIS PAS UN ÊTRE BIOLOGIQUE.
    QUESTION – « Votre corps ou votre vaisseau spatial
    transportent-ils des germes, ou une contamination qui
    pourrait être nuisible pour l’homme ou pour d’autres formes
    de vie sur Terre ? »
    RÉPONSE –PAS DE GERMES DANS L’ESPACE.
     QUESTION – « Votre gouvernement sait-il que vous êtes
    ici ? »RÉPONSE –PAS AU MOMENT PRÉSENT
    QUESTION – Vos semblables vont-ils venir vous
    chercher ? »RÉPONSE –OUI
    QUESTION – « Quelle est la capacité de votre peuple en
    termes d’armement ? »RÉPONSE –TRÈS DESTRUCTRICE.
    Je ne compris la nature exacte du type d’armements qu’ils
    pourraient posséder, mais je ne perçus pas non plus la
    moindre intention menaçante dans sa réponse, qui était
    purement factuelle.
    QUESTION – « Pourquoi votre vaisseau spatial s’est-il
    écrasé ? » RÉPONSE –
    IL A ÉTÉ FRAPPÉ PAR UNE DÉCHARGE DE FOUDRE
    ATMOSPHÉRIQUE QUI NOUS A FAIT PAS PERDRE LE
    CONTRÔLE.
    QUESTION – « Pourquoi votre vaisseau se trouvait-il dans
    cette zone ? » RÉPONSE –RECHERCHE DE « NUAGES CONTAMINÉS » /
    RADIATIONS / EXPLOSIONS
    QUESTION – « Comment votre vaisseau vole-t-il ? »
    RÉPONSE –IL EST CONTRÔLÉ PAR LE « MENTAL ». IL RÉPOND À
    DES COMMANDES MENTALES ».
    « Le mental » ou les « commandes mentales » sont les
    seuls mots de la langue anglaise qui se présentent à moi
    afin de décrire l’idée. Leurs corps, ainsi que, je pense, le
    vaisseau lui-même, sont reliés à eux par une sorte de
    « système nerveux » électrique qu’ils contrôlent au moyen
    de leurs propres pensées.
    QUESTION – « Comment les membres de votre peuple
    communiquent-ils les uns avec les autres ? »
    RÉPONSE –PAR LE MENTAL / LA PENSÉE
    42
    Les mots « mental » et « pensée » combinés sont les
    termes les plus approchants qui me viennent à l’esprit pour
    décrire l’idée à ce moment. Toutefois, il était très clair pour
    moi qu’ils communiquent par le mental, exactement comme
    elle communique avec moi ».
    QUESTION – « Avez-vous un langage écrit ou des
    symboles pour communiquer ? » RÉPONSE – OUI
    QUESTION – « De quelle planète venez-vous ? »
    RÉPONSE – LA MAISON / LIEU DE NAISSANCE DU DOMAINE
    N’étant pas astronome, je n’ai aucun moyen de penser en
    termes d’étoiles, de galaxies,
    de constellations, et de directions dans l’espace.
    L’impression que je reçus fut celle d’une planète située au
    centre d’une immense concentration de galaxies, qui est
    pour elle « la maison », ou « le lieu de naissance ». Le
    terme « domaine » est le plus proche auquel je puisse
    penser pour décrire sa représentation, ses images et ses
    pensées sur l’endroit d’où elle vient. Cela pourrait aussi bien
    s’appeler le « territoire » ou le « royaume ». Quoi qu’il en
    soit, je suis certaine qu’il ne s’agit pas seulement d’une
    planète, d’un système solaire ou d’une constellation, mais
    d’un nombre immense de galaxies !
    43
    QUESTION – « Votre gouvernement va-t-il envoyer des
    représentants afin de rencontrer nos dirigeants ?RÉPONSE –NON
    QUESTION – « Quelles sont vos intentions concernant la
    Terre ? » RÉPONSE - PRÉSERVER
    / PROTÉGER LES BIENS DU DOMAINE
    QUESTION- « Qu’avez-vous appris concernant les
    gouvernements de la Terre et les installations militaires ? »
    RÉPONSE : FAIBLES / NÉGLIGEABLES. PLANÈTE DE
    DESTRUCTION.
    QUESTION- « Pourquoi votre peuple n’a-t-il pas fait
    connaître son existence aux peuples de la Terre ? »
    RÉPONSE: SURVEILLER/ OBSERVER. PAS DE CONTACT.
    Je ressentis que le contact avec les habitants de la Terre
    n’était pas permis, mais je ne parvins pas à trouver un mot
    ou une idée qui exprime exactement le message que je
    reçus. Tout simplement, ils se bornent à nous observer.
    QUESTION- « Votre peuple est-il venu jusqu’à la Terre dans
    le passé ? »
    44
    RÉPONSE: OBSERVATIONS PÉRIODIQUES / RÉPÉTÉES.
    QUESTION-  Depuis combien de temps connaissez-vous la Terre ?
    RÉPONSE: DEPUIS LONGTEMPS AVANT LES HOMMES.
    Je ne suis pas certaine que le terme « préhistorique » serait
    beaucoup mieux approprié, mais il s’agissait sans aucun
    doute d’une période de temps très étendue, antérieure à
    l’apparition de l’être humain sur Terre.
    QUESTION- « Que savez-vous de l’histoire de la civilisation
    sur Terre ? »
    RÉPONSE:PEU D’INTÉRÊT / ATTENTION / PÉRIODE BRÈVE.
    La réponse à cette question me parut très vague. Toutefois,
    je sentis que son intérêt pour l’histoire de la Terre n’était pas
    très vif, ou qu’elle n’a pas accordé beaucoup d’attention à
    cela. Ou, peut-être, … je ne sais pas. Je n’ai pas vraiment
    obtenu de réponse à cette question.

     45
    QUESTION- « Pouvez-vous nous décrire votre monde
    d’origine ? » RÉPONSE:LIEU DE CIVILISATION / CULTURE / HISTOIRE. GRANDE
    PLANÈTE. ABONDANCE / RESSOURCES
    INÉPUISABLES. ORDRE. PUISSANCE. CONNAISSANCE
    / SAGESSE. DEUX SOLEILS. TROIS LUNES.
    QUESTION. « Quel est le niveau de développement de
    votre civilisation ? »
    ANCIEN. DES BILLIONS D’ANNÉES. SUPÉRIEURE À
    TOUTES LES AUTRES. PLAN. PROGRAMME. PROGRÈS.
    VICTOIRE. BUTS/ IDÉAUX ÉLEVÉS.
    J’emploie le nombre « billions » parce que je suis certaine
    que la signification était un nombre supérieur à plusieurs
    milliards. La notion d’échelle de temps qu’elle me désigna
    dépasse mon entendement. C’est plus proche en vérité de
    l’idée « d’infini » en termes d’années terrestres.
    QUESTION- « Croyez-vous en Dieu ? »
    RÉPONSE: NOUSCROYONS- IL EXISTE- LE FAIRE CONTINUER.
    TOUJOURS.
    Je suis convaincue que l’alien ne comprend pas de la même
    manière que nous le concept de « dieu » ou de « foi ». Je
    présume qu’au sein de sa civilisation, ils sont tous athéistes.
    J’ai eu le sentiment qu’ils ont une très haute estime d’eux-mêmes,
    et qu’ils sont vraiment très orgueilleux !
    QUESTION- « Quel type de société est la vôtre ? »
    RÉPONSE:  ORDRE. PUISSANCE. LE FUTUR TOUJOURS. LE
    CONTRÔLE. CROISSANCE.
    Ce sont là les mots les plus approchants que je trouvai pour
    rendre l’idée qu’elle se faisait de sa propre société ou
    civilisation. L’ « émotion » avec laquelle elle donna sa
    réponse à cette question devint très intense, très radieuse,
    et très affirmative. Sa pensée baignait dans une émotion qui
    parvint jusqu’à moi dans une vague de jubilation ou de
    félicité. Cela me troubla considérablement.
    QUESTION- « Existe-t-il d’autres formes de vie intelligente
    dans l’univers indépendamment de vous ?
    RÉPONSE: PARTOUT- NOUS SOMMES LA PLUS GRANDE / LA
    PLUS ÉLEVÉE DE TOUTES.
    Compte tenu de sa petite stature, je suis sûre qu’elle ne
    voulait pas dire « les plus grands de taille » ou « les
    plus gros ».Encore une fois, sa « nature » orgueilleuse
    transparaissait dans la sensation qu’elle me
    communiqua.

    (...)

     L’alien avait été transférée dans la salle nouvellement aménagée, et était assise sur une chaise ordinaire à l’assise rehaussée, recouverte d’un tissu à motifs fleuris. Je suis persuadée que l’on avait envoyé quelqu’un en ville acheter une chaise dans le magasin d’ameublement le plus proche. Le corps de l’alien mesurait environ deux fois la taille d’un frêle enfant de cinq ans,
    et paraissait donc minuscule sur la chaise. Le corps n’étant pas de nature biologique, il n’avait pas besoin de
    nourriture, d’air ou de chaleur et, semblait-il, l’alien ne dormait pas non plus. Il n’y avait pas de paupières, ni de sourcils au-dessus de ses yeux, qui par conséquent ne se fermaient jamais. Personne à mon sens n’aurait pu dire si elle dormait ou si elle était éveillée, aussi longtemps qu’elle demeurait figée sur la chaise. À l’exception des rares occasions où elle mobilisait son
    corps, ou faisait un geste de la main, personne n’aurait pu dire si elle était en vie ou non, à moins de capter ses pensées.
    J’appris par la suite que l’alien n’était pas identifiée par son corps, mais par sa « personnalité », pour ainsi dire. Elle était connue des autres aliens sous le nom de « Airl ». C’est le mot le plus approchant que je puisse utiliser pour décrire le nom au moyen de l’alphabet de la langue anglaise. Je ressentis intimement qu’elle préférait s’identifier au sexe féminin.

    (...)

     « Airl me fit part des raisons pour lesquelles elle était venue sur Terre, et pour lesquelles elle se trouvait dans la zone du 509ème Escadron de Bombardiers. Elle avait été envoyée par ses officiers supérieurs pour enquêter sur les explosions d’armes nucléaires qui avaient été testées au Nouveau-Mexique. Ses supérieurs lui ordonnèrent de recueillir dans l’atmosphère des données qui pourraient être utilisées pour déterminer le niveau de radiation et les dommages potentiels que cette radiation
    pourrait causer à l’environnement. Au cours de sa mission, le vaisseau fut frappé par la foudre, Airl perdit le
    contrôle du vaisseau, lequel s’écrasa.Le vaisseau est piloté par des IS-BE qui utilisent des corps artificiels [doll
    bodies] à la façon d’un acteur revêtu d’un masque et d’un costume. Ce corps artificiel est une sorte d’outil mécanique au moyen duquel il est possible d’opérer dans le monde physique. Airl, de même que tous les autres IS-BE de la classe des officiers supérieurs, habitent ces corps artificiels quand ils sont en mission dans l’espace. Quand ils ne sont pas
    de service, ils « quittent » le corps et opèrent, pensent, communiquent, voyagent et existent sans l’utilisation d’un corps.
    Les corps sont constitués de matériaux synthétiques, qui incluent un système nerveux électrique de haute sensibilité, auquel chaque IS-BE s’ajuste lui-même ou « se règle » sur une fréquence électronique qui coïncide exclusivement avec la longueur d’onde ou la fréquence vibratoire spécifique émise par chaque IS-BE. Chaque IS-BE est capable de créer une fréquence électrique qui l’identifie, à la façon d’une fréquence radio. Cela sert, en partie, comme mode d’identification, de
    façon analogue avec l’empreinte digitale. Le corps artificiel agit comme
    67
    un récepteur radio pour l’IS-BE. Il n’existe pas deux fréquences, ni deux corps artificiels, parfaitement identiques.
    Les corps de chacun des IS-BE formant l’équipage sont de même réglés et connectés avec le « système nerveux » intégré dans le vaisseau spatial. Le vaisseau spatial est constitué de façon très proche à celle dont est conçu le corps artificiel. Le vaisseau est ajusté spécifiquement à la fréquence de chaque IS-BE membre de l’équipage. De ce fait, le vaisseau peut être piloté par les « pensées » ou par l’énergie émise par l’IS-BE. Il s’agit en somme d’un système de contrôle très simple et direct.
    Ainsi, on ne trouve pas d’équipements sophistiqués de contrôle ou de navigation à bord du vaisseau. Celui-ci fonctionne comme une extension de l’IS-BE.
    En frappant le vaisseau, la foudre provoqua un court-circuit qui « déconnecta » momentanément le contrôle du vaisseau, et entraîna le crash. Airl était, et est toujours, un officier, pilote et ingénieur au sein d’une force expéditionnaire appartenant à une civilisation galactique désignée « Le Domaine ». Cette civilisation contrôle un grand nombre de galaxies, étoiles, planètes, satellites et astéroïdes à travers un secteur de l’espace qui représente globalement un quart de la totalité de l’univers physique !
    La mission constante de son organisation est de « sécuriser, contrôler et étendre le territoire et les ressources du Domaine ».

    (...) 

    3 - L'affaire des momies du Pérou (Nasca) 2015

     Des momies à l'aspect non humain on été découvertes par des huaqueros (pilleurs de tombe) dans la région de Nazca au Pérou, ainsi que quelques 1000 artefacts dans deux sarcophages trouvés dans une tombe, dont des matériaux à mémoire de forme.  Les momies ont trois doigts (dont certains avec des implants) et la tête est très étrange, les crânes ont un volume supérieur à celui d'humains normaux.

    En octobre 2016, Thierry Jamin, explorateur, chercheur – archéologue français au Pérou, annonce la découverte d’artéfacts stupéfiants car inexplicables dans le cadre des connaissances actuelles. Président de l’association Inkari – Institut Inkari- Cusco (http://www.granpaititi.com/), qui bénéficie d’une bonne image, Thierry Jamin, constate l’existence des organes momifiés ainsi que de momies, dont l’anatomie insolite ne montre pas de lien avec l’espèce humaine ni aucune espèce vivante connue. Ces découvertes ont été réalisées par des huaqueros (pilleurs de tombes) dans un endroit inconnu dans le sud du désert du Pérou, dans la région de NAZCA. Elles comportaient aussi des matériaux tels que des plaques de métaux étranges aux caractéristiques étonnantes comme par exemple celle de la mémoire de forme. Les photos qu’il montre parlent d’elles-mêmes : les organes momifiés sont quelques fois équipées d’objets métalliques n’ayant aucun rapport avec des bijoux. Ces éléments sont placés dans la main généralement sous-cutanés et sont alors comparés à des implants.

    La suite sur cette page : Momies de Nasca (Pérou)

    Des momies venues d'ailleurs 

    Des momies venues d'ailleurs

    Des momies venues d'ailleurs

    Des momies venues d'ailleurs Des momies venues d'ailleurs

    Des momies venues d'ailleurs Des momies venues d'ailleurs 

     

    Une rencontre de type 5, relatée par Gustavo K. au sujet des êtres de Nasca (Pérou)

    (Les informations sont intéressantes, à chacun de voir...)

    Source : contacto-en-nazca

     Je suis Gustavo K du Mexique, je suis psychologue intéressé par le sujet des "étrangers". Je veux simplement vous dire que j’ai vu votre vidéo avec Yohanan Díaz du Mexique et cela m’a rappelé certaines choses qui me sont arrivées quand j’étais plus jeune … J’ai toujours eu l’occasion de voir des vaisseaux,  toute ma vie, j’ai filmé cela jusqu’à il y a trois ans  et je n’ai pas posté de vidéos, seulement trois sur ma chaîne. Je mentionne que déjà  enfant, je voyais des choses dans ma tête,  et les vaisseaux se  manifestèrent ensuite  dans le ciel. J’ai été guéri en 1992 d’une maladie pulmonaire,   grâce à un vaisseau qui a illuminé mon corps sur une plage de Veracruz et qui a fait disparaître la  maladie.  Dans mon esprit, je voyais un endroit que je savais être  le Pérou, ou ne sais pas s’ils m’avaient téléporté sur  la plage … Maintenant, je sais qu’ils étaient près du port où des êtres ont été  trouvés, il y avait trois tombes avec des êtres. 

     Ce que je me souviens c’est qu’il y avait des frères guérisseurs et le sel des tombes a été la guérison, ils étaient là il y a 200 millions d’années coexistant avec la nature et avec de nombreuses espèces ici et à l’extérieur, même avec les dinosaures 

     En fait , ils ont apporté plusieurs espèces qui avaient trois doigts comme eux … beaucoup étaient amphibiens. Ils vivaient dans l’eau et certains êtres intelligents ont des dispositifs implantés qui leur ont permis de respirer à la surface. Les tombes avaient  quelques lignes que vous décrivez dans votre histoire, mais en fait c’était  des plans des colonies des êtres sur la planète. 

     Ce que je me souviens est qu’il y avait dans la mer 4 grandes villes et c’ étaient là où ils vivaient. Maintenant, l’examen des Google Maps a vu là-bas en mer un rectangle géant et je suppose que c’est où ils ont leurs villes. 

    MORPHOLOGIE : 

    La grande majorité de ces êtres proviennent de notre galaxie, il y en a certains qui sont d'autres galaxies plus lointaines et sont des êtres extrêmement supérieurs (des dieux).

    - Les  petits êtres  proviennent des planètes très denses, très lourdes, et avec des conditions plus extrêmes que la nôtre, leur nez est pour cela presque nul, ils(elles) n'ont pas d'oreilles parce que le son ne voyage pas comme sur la terre et pour cela ils(elles) ne les ont pas comme nous, mais ils(elles) ont des récepteurs dans différents lieux du corps, certains situés sur le dessus du crâne où sont situées les oreilles , les autres dans le lobe frontal comme les insectes et les reptiles, c'est leur système auditif.

    - La tête allongée en forme d' ovale c’est parce qu'ils(elles) ont plus développé ce que nous connaissons comme l'hypothalamus et le cervelet, l'hypothalamus leur permet de s'adapter facilement à différentes   températures extrêmes, à la fois froid et la chaleur, ce qui leur permet de s’ adapter à tous les climats et régulent la température de leur corps leur permet également de sécréter plus de neuro-hormones, ce qui les aide à réguler ce que nous appelons la faim. Ils n’ont presque pas le besoin de manger, de sorte que leurs bouches sont très petites, ils régulent leurs niveaux d’énergie, de sorte qu’ils survivent et s’adaptent à des conditions extrêmes, ils peuvent voyager des années – lumière.

    Leur caractéristique est qu’ils sont très gentils et sont porteurs de paix … leur nez est presque sans narine car il est adapté aux différents types d’atmosphères plus lourdes, et ils ne se soucient pas s’ils sont en mer ou sur terre. Ici sur la  terre, c’est considéré comme un sanctuaire, un havre de paix pour développer de nouvelles espèces ou abriter leurs espèces de  flore et de  faune. D’un autre côté le cervelet est plus développé parce qu’ils ont des capacités musculaires plus squelettiques, leurs os sont plus denses, (la raison pour laquelle ils ont des minéraux dans les os ), ce qui leur permet de supporter la gravité des plus grandes planètes. Ils sont apparemment petits, mais portent beaucoup de poids atmosphérique.

     Les yeux  régulent leurs lobes occipitaux, de sorte qu’ils sont plus développés, certaines espèces comme   les Starchild viennent des planètes sombres, de sorte que les lobes occipitaux se développent plus, parce que leurs yeux ont besoin d’absorber plus de lumière et donc leurs yeux sont plus grands, presque rond comme les yeux des hiboux, mais les petits viennent des planètes où il y a beaucoup de lumière, c'est pourquoi ils ont double-paupière et l’air asiatique. 

     Les Géants … Certains viennent de planètes d’eau, avec des concentrations élevées de gaz, des températures plus élevées, mais avec une faible densité de l’air, de sorte que leur croissance est plus élevée. D’autres viennent de petites planètes lourdes, du désert rocheux. La différence entre les deux est que si elle est aqueuse, elles apporte des adaptations morphologiques comme des êtres palmés ou des ailettes de poissons.

     Il existe d’autres êtres plus avancés dont les corps sont des adaptations déjà nano-technologique, le véhicule  peut être réparé et ils sont immortels.

     Tout cela fait partie de la morphologie.  

    Des êtres venus d'ailleurs

    LES QUATRES SPHERES DE VIE

    Les ZONES :

     Comme je l’ai dit ces êtres sont depuis longtemps ici avec nous, je me souviens d’avoir dit que la variété des espèces a été divisée en 4 grands domaines de la vie. 

    Dans la première sphère de la vie existent les êtres qui habitent sous terre, le monde souterrain, avec des caractéristiques très particulières, certains sont lumineux, ont leur propre lumière, d’autres ont des yeux, des griffes au lieu des mains,et la peau sensible au soleil . Habituellement, dans des grottes dans les profondeurs de la terre, ils résistent à des températures élevées, ne nécessitant pas beaucoup d’oxygène. 

     Dans la deuxième zone sont ceux dans l’eau, sont des êtres qui habitent les profondeurs de l’océan, avec des caractéristiques de poissons, respirer dans l’eau et des communautés isolées. Il y a des êtres qui vivent au milieu des deux sphères, entre la terre et l’eau profonde, ce sont les amphibiens, capables de vivre dans les deux zones, l’eau et le sol. 

     La troisième zone est celle où nous vivons, la terre exposée au soleil. C’est là où il y a une grande variété d’espèces qui peuplent notre planète, tous les êtres que nous connaissons, l’animal et  le règne végétal, ils sont les plus adaptables à différentes conditions extrêmes.

    Et enfin la sphère de la vie de l’atmosphère, il y a des êtres qui habitent dans le ciel, d’autres n’ont pas d’ailes ou sont tout simplement plus légers que l’ air. Ce sont les sphères que nous voyons dans le ciel et certains ovnis sont des créatures qui peuplent le ciel. 

     Ici vivent les êtres de toutes sortes, des vers, des sphères, des insectes. Ce sont des êtres de lumière, des êtres de plasma, des êtres de lumière. Et comme je l’ai déjà écrit, certains sont sur la terre et habitent dans les sphères intermédiaires et dans le ciel, par exemple les fameuses RODS. Ce sont des êtres qui ont la particularité de voyager à des vitesses élevées qui sont invisibles à l’œil humain.

     Et toutes les entités existent dans des domaines qui ne sont pas toujours bons. Ils ont fait des guerres épiques avec des êtres d’autres planètes, certaines de ces guerres que nous voyons comme preuve de l’extinction de la vie sur Mars et de la grande migration vers la Terre. Mais la terre n’a pas échappé à la grande catastrophe il y a environ 150 millions d’années.

     Il y a eu une grande catastrophe qui a  tué  90% des êtres sur la planète. Les survivants devaient régénérer la vie  que nous avons aujourd’hui. 

     Maintenant, dans une optique transcendante, certains d’entre eux avaient « la coutume » de décapiter ceux qui ne seraient pas d’accord,  pour nous, aujourd’hui, cela semble barbare et contredire  que ces êtres soient soi-disant   supérieurement civilisés.

      Le but de décapiter et de s’ offrir à « d’ autres êtres »   était  en fait pour  retourner dans leur lieu d’origine, le corps ne leur servait plus pour retourner dans leur maison, ils ont été pris au piège dans un corps physique. C’est pourquoi certaines cultures ont fait  ce rituel pour s’offrir aux dieux, mais les êtres ne pouvaient pas  revenir « en l’esprit, ou en âme » à leur maison dans les étoiles. Les Starchild étaient ceux qui ont souvent pratiqué ces rituels, c’est pourquoi dans beaucoup de tombes on trouve seulement des crânes et pas de corps ! 

     Bien que certains ont vécu des centaines d’années, ils ont partagé le même objectif, la préservation et le développement de la nature de l’ être … de tout être vivant. Guérir la nature et tout être vivant. Tant que  nous ne comprendrons pas la nature de l’ être , nous n’échapperons pas à l’ ignorance et à la destruction de l’ infamie et de la haine. Je pense que c’est ce qui m’a guéri.

       Dans cette région de Nazca –pour parler d’un endroit– ce sont des endroits spéciaux pour les êtres. Il y a même un réseau de grottes près de la mer et des rivières … de sorte que votre pays et le mien demeurent des sanctuaires de la biodiversité

     LE Contact 

     Quand je me suis allongé, j’ai vu soudain au loin, en mer, une lumière qui a traversé l’horizon en quelques secondes, puis un ovale en forme de bateau avec des feux comme une couronne qui  balançait dans la mer, j’estime à environ 20 kilomètres. Je me suis approché du rivage et j’ai regardé comme un vaisseau se rapprochait  à quelques mètres de moi, il était sous l’eau, il s’est illuminé et a émergé à environ 30 mètres de moi. J’étais les  pieds dans l’eau et surpris par cette chose et j’ai eu  soudain   le corps illuminé par un feu vert (maintenant j’interprète cela comme un balayage avec un laser) et tout à coup,  pof! Je me retrouvai tout illuminé et trois grands êtres, des êtres minces et avec de grands yeux apparaissaient sur une autre plage.Je me suis retourné et j’ai vu des dunes de sable et quelques rochers, et il n’y avait personne, la maison où j’étais n’existait plus. Et j’écoutai ces êtres dans ma tête.

     Le premier mot qui me vint à l’esprit était le Pérou. Ces êtres ne bougèrent pas leurs lèvres et me montrèrent  trois monticules de pierre recouvert de sable. La première impression que j’avais était qu’ils étaient les bases d’une ruine détruite par le passage du temps. 

     Chaque monticule était séparé par environ 20 ou 30 mètres, les ruines s’étendaient sur  environ deux cents mètres ou plus. Le lieu fut à nouveau illuminé et apparut  une   pièce voutée toute couverte de sable jaune et de sel. Il y avait un sarcophage avec des êtres différents et j’ai pu  goûter le sel. Il y avait plusieurs tunnels reliant chaque chambre forte, il y avait une grande chambre de 40 à 60 mètres par 10 mètres de haut, là, ils me montraient des photos de la façon dont était ce lieu il y a des millions d’années. Il y avait beaucoup de verdure et une grande variété d’animaux et de plantes, c’était comme un zoo naturel et ils ont commencé à m’enseigner leur histoire, de quel endroit ils venaient, et que la terre était parfaite pour eux et un  refuge pour de nombreuses espèces et leur équilibre naturel.  

    J’ai alors appris qu’une catastrophe naturelle a désertifié le site, et la collision des plaques tectoniques ont formé des montagnes, les tunnels d’accès aux villes maritimes ont été fermées et de nombreuses espèces se sont éteintes. Plus tard il m’ont appris qu’une grande guerre entre autres espèces, et une explosion thermonucléaire a détruit presque tous les êtres vivants, comme les êtres à la peau bleue  qui avaient fui la guerre . Des milliers de personnes ont fui la planète et sont retournées dans leurs lieu d’ origine, très peu survécurent sous la terre. Puis tout le travail qu’ils devaient faire pour reconstruire la planète. Cela a duré pendant plusieurs millions d’années. 

     Des milliers d’années plus tard, ils sont revenus à la Terre, et ont formé des colonies d’aliens pour enseigner aux humains  la technologie à développer dans leur civilisations, afin de leur permettre  de préserver l’équilibre de la nature de l’ être, ils ont enseigné la science (connaissance de soi – conscience), la religion ( l’origine, l’ histoire elle – même). Aujourd’hui encore, les êtres des étoiles ne sont que des observateurs du comportement humain. Et n’interviennent que lorsque la planète est en danger d’extinction. 

     J’ai fait le retour de cet endroit par la plage de Chachalacas et j’ai vu le plus beau lever de soleil de ma vie … Je suis né à nouveau.

     Je pense que je n’ai passé que quelques instants, mais c’étaient en fait sept heures. Depuis ce jour, je me suis senti bien. Plus tard, j’ai fait un examen médical en 1994 et il s’est avéré qu’il n’y avait rien.

     Je suis maintenant plus conscient de ma mission pour aider les gens à retrouver leur  âme et prendre conscience d’eux – mêmes. Cela peut sembler fantaisiste, mais je partage ma réalité. Eh bien , c’est une partie de mon histoire mon cher ami et je crois que beaucoup reste à découvrir.  

    CARTE INTERSTELLAIRE

      Je pense que vous êtes la première personne sur la planète qui reçoit ces informations de ces lignes et je voudrais , si vous connaissez un astronome qui peut corroborer l’information, je serais très reconnaissant car ce serait la première fois dans l’ histoire, que les lignes de Nazca seraient déchiffrées . Parce que beaucoup peuvent dire que ce ne sont que de pures hypothèses ou des interprétations, mais si elles sont approuvées par un astronome, cela gagnerait plus de crédibilité, car cela pourrait appuyer également les informations qui ont été envoyé sur le Voyager et les astronomes ne sont pas très à l'aise avec le message envoyé en 1977 parce qu’il y avait déjà une carte des étoiles des milliers d’années auparavant à Nazca, ainsi que cette expédition. 

    Des êtres venus d'ailleurs

    LES IMPLANTS 

    Je continue mon histoire, je commente les implants, et bien que cela soit inconnu pour nous, il faut le dire, parce qu’ils sont intégrés dans le corps de l’être, on pourrait dire qu’ils sont des INTERFACES. L’interface est un moyen de liaison fonctionnelle entre deux éléments ou plus. Cette interface avec certains êtres, en particulier ceux qui étaient aquatiques ou vivant avec un autre type d’atmosphère, leur permet de respirer, et d’autre part leur a permis de communiquer avec d’autres êtres vivants et « mort », bien que la mort pour eux n’existe pas, c’est une représentation humaine d’un cycle de vie. 

    Ce dispositif a fonctionné comme un traducteur universel, tous les êtres en possédaient , ceux qui ont le plus développé leur cerveau n’ont pas besoin de tels dispositifs adaptés pour tout type d’interaction intelligente ou non intelligente et tout genre d’atmosphère. Il leur a permis de manipuler l’information génétique, comme nous le faisons avec les informations des ordinateurs. Il leur a permis de stocker des informations, leur permettant de créer des choses, de contrôler les choses (équipement technologique, vaisseaux, etc.). Tout était lié à sa nature d’être, comme un modèle universel. Ils dépendaient de cette technologie dans le cadre de leur propre corps pour vivre ou se rendre la vie plus facile, ou faciliter la vie à d’ autres êtres. Cette interface leur a permis de comprendre le comportement de tout être vivant, d’un microbe à un dinosaure. Il leur a permis de comprendre et de communiquer avec les animaux et les plantes de toute nature. L’homme est à des années-lumière de le faire.  

     CULTURES :

     Parmi les images qu’ils me projetaient, ils sont des êtres qui vivent avec beaucoup d’autres civilisations de différents types et races, certaines sont grandes, moyennes, petites, de toutes tailles et structures. Il y en a quelques-unes très anthropomorphes, d’autres sont comme eux, il n’y a pas de distinction de sexe entre certains, d’autres sont des amphibiens, d’autres reptiliens, etc. Tout cela est ici sur la terre, et non pas sur une autre planète.

    Cette race particulière, avec qui j’ai pris contact, leur coexistence et le développement sur les soins mutuels est une bonne interaction avec des « matériaux vivants» qui les entourent . Leur principal héritage qui leur a permis de survivre et de s’adapter à des environnements hostiles et de développer pleinement de manière appropriée est leur philosophie de vie qui pourrait être résumée en cette phrase: « Cuidado el suelo que pisas  » (attention où vous mettez les pieds) . Phrase simple mais d’une grande complexité interactive. Cela leur a permis d’avoir une adaptation de survie à l’environnement et à créer des collectivités prospères. 

     Il y a des leaders qui leur permettent d’acquérir plus de connaissances, certains qui ont acquis ces connaissances et les ont appliquées dans leur vie pour apporter des changements, à condition qu’ils respectent la sagesse de ces dirigeants et respecte l’application de ces connaissances. Ce sont les enseignants.

     D’autres civilisations ont été implantées  et soignées pour leur développement et en particulier pour la permanence des espèces. 

    Prendre soin de l’autre. Certains de ces êtres sont très faibles, tout est partagé, la communication est primordiale, il n’y a pas de territorialité, l’économie n’existe pas, seule la coexistence, ils ont des communautés de races et interagissent seulement pour partager leurs connaissances, tout le monde peut être dans une communauté, mais plutôt regroupés par races. 

    La connaissance et la communication sont les deux piliers pour le développement de toute civilisation.

     Leurs coutumes et croyances sont variées, je ne pourrais pas l’ expliquer en quelques mots, mais c’est comme la grande diversité des cultures et des religions que nous avons. Mais contrairement à nous, tout le monde respecte l’individualité de chaque race. Ils ne cherchent pas à savoir si  la race ou la croyance est mieux que l’autre. Aucune opposition. Il n’y a pas de comparaison et surtout pas toute contradiction. 

     Pour nous, une chose est normale dans notre société et  pour les autres , cela peut être absurde, par exemple, certains d’ entre nous aiment les sushis et d’autres pas, certains d’entre vous font la circoncision et d’ autres pas, certains mangent des insectes et d’ autres pas, certains mangent de la viande et d’ autres ne le font pas.  

    Certains de ces êtres, offrent des offrandes de nourriture, d’autres d’animaux, d’ autres offrent des pierres, d’ autres offrent des parties du corps, d’autres offrent  d’autres êtres vivants. Le fait d’offrir aux êtres supérieurs  n’est rien de plus qu’un retour des faveurs accordées. C’est un rappel de ce qu’ils ont accompli, c’est une appréciation de ce qu’ils ont récolté. 

     Il y a toujours une conviction qu’il existe des êtres encore plus élevés … et en effet il y a des êtres immortels, ceux qui contrôlent le temps, la matière et l’espace. Des êtres supérieurs dont la sagesse est infinie, qui voient tout, sont omniscients. … les dieux sont de grands chefs, grands maîtres. Ils les aident quand ils sont en difficulté et qu’ils ne sont pas en mesure de résoudre par eux-mêmes ou avec leur technologie. Et il ne reste plus qu’à les remercier de cette aide dans le passé. Et donc c’est une habitude de gratitude qui est générée. 

     D’autre part, certains êtres sont nés d’autres êtres similaires, certains dans l’eau, l’air,  d’autres sur la terre, d’autres ne naissent  pas comme nous, ils ont été créés et déposés par les « gardiens » comme si elles étaient de la même famille, transportés à bord des vaisseaux depuis d’autres endroits et remis à la garde d’autres êtres. Alimentés et protégés comme une grande famille, l’enseignement leur est prodigué sur les choses les plus élémentaires de la vie et les soins personnels, les rappelant à une éducation initiale.  Apprendre à prendre soin des autres, la compréhension de l’environnement, la manipulation d’objets et d’outils, les compétences de communication et le développement de l’intelligence interactive (éducation sociale).

     La technologie devrait apparemment être utilisée pour un usage personnel, mais non …c’ est à l’usage communautaire, voyager, construire, planter et récolter, guérir,  mieux comprendre l’environnement dans lequel ils vivent, afin de profiter de toutes les ressources disponibles autour d’eux, pour agrandir leur habitat, d’avoir un bien-être et  … ils ont aussi la technologie pour se  défendre et détruire, mais pas tous. 

    Ils sont eux-mêmes les outils qui leur permettent de mieux s’adapter à l’environnement, comprendre les cycles de vie des choses, les plantes, les animaux, eux-mêmes, de la terre elle-même, le soleil, les étoiles et le cosmos, c’est une communion avec l’univers. Les représentations du mouvement est la vie elle-même. Les symboles, les écrits, représentent le temps et le mouvement des choses, ce qui permet de décrire l’histoire, leur histoire.

     Ils naissent,  ils grandissent, se reproduisent et meurent comme tout être vivant. 

    Le conseil de communication était composé des plus brillants représentants, il se faisait entre les différentes espèces avec des cycles spécifiques, lunaire et solaire. Quatre fois dans l’année avec les hommes sages de toutes les races et 8 fois avec les dirigeants communautaires. Cela leur a permis d’avoir une meilleure harmonie sur la planète. 

     Maintenant, je commence à penser et à réfléchir que nous, enfants des étoiles, sommes les descendants de ces êtres qui ont essayé de prendre soin de notre espèce depuis des milliers d’années et nous n’avons pas été en mesure d’avoir une conscience sociale, une conscience commune. Est-ce si difficile de comprendre que nous n’avons qu’une seule maison? La Terre. 

    La partager avec d’autres êtres, nous l’ avons fait depuis des millions d’années et nous pensons égoïstement  qu’elle est notre planète à nous seuls , et actuellement on ne peut déjà pas vivre avec nos voisins de la même espèce.  Les divisions territoriales, les divisions politiques, les divisions de croyances, les divisions de races. Et voir les choses que nous avons fait en moins d’un siècle, nous n’avons fait que détruire. 

     Nous sommes un,  des  Humains … nous devons apprendre à être plus que des humains. Alors seulement nous pourrons faire un changement dans la conscience de soi et des autres.

    Soutenir sans condition celui qui est à vos côtés et nous ferons de cette planète un monde meilleur.

      Histoire finale 

     Dans les coordonnées que je vous ai envoyé du troisième endroit où est la grande salle de  projection que j’ai vue, il y a beaucoup de vieille technologie, des symboles, l’écriture, les objets. Il serait intéressant d’aller l’étudier, nous espérons que vous pouvez le faire. Parmi ces objets, beaucoup d’entre eux ont un contact direct et la communication avec ces êtres. Le plus drôle est que ces êtres  qui m’ont guidé  sont plus avancés que ceux de mon histoire, parce qu’ils ont quatre doigts et la tête plus grande, qui dépassait de beaucoup de ceux dans le salon, et d’autres êtres ont trois doigts, ce qui a attiré mon attention parce c’est comme si elles devaient évoluer vers autre chose.

    Leur race est un peu différente de celle des autres, les autres n’ont pas des qualités extraordinaires de communication télépathique ou de téléportation, ce sont des espèces plus courantes sans beaucoup d’attributs, c’ est comme si la classe ouvrière est dédiée à faire des choses pour la communauté. Les êtres qui ont des implants sont plus hauts, ils gouvernent les autres.

     Ces visions qu’ils  m’ont  fait voir étaient comme un film à regarder au cinéma, quand on termine la projection, l’espace devient obscure. Les principales entrées de cette grande salle ont été scellées de l’intérieur, je ne sais pas pourquoi. De nombreux êtres ont péri de la faim à cause d’un grand cataclysme naturel. 

    De nombreux détails de cette expérience ont été perdus, je les avais écrits dans un cahier, cela fait si longtemps que je ne sais plus où c’est. Peut-être avec une séance d’hypnose je pourrais  me  souvenir de tout et récupérer plus d’informations. 

     Quelque chose que je me suis rappelé ces jours -ci est une date qui m’a, est le 21 Juillet, 2023, à cette date aura lieu  un grand événement social accompagné de grands changements sur la planète, et cela doit donc être préparé. Il y aura de nombreux endroits dans de nombreux pays où ces êtres seront publiquement présents.

     

     Découvertes extraordinaires  

     

    VOIR AUSSI

    Des-visiteurs-a-trois-quatre-et-cinq-doigts

    Des pierres gravées inédites

    les momies du Pérou 2

    Archeo-ufologie

    Le Projet Isis

     Crânes de formes inconnues

      Les momies non-humaines du Pérou

    Les aborigènes d'Australie

    Le peuple des étoiles (Star People)

    Amérindiens et visiteurs de l'espace

    Alphabet d'outre-espace

    Des femmes venues d'ailleurs 

    L'énigme de Chiboldon

    Les Anasazis

    Les DOGONS et Sirius

    Uluru, le rocher sacré des aborigènes

    La légende de Femme Bison Blanc 

      

    "La source de nos informations est indiquée pour chaque parution, mais au cas où l'auteur de vidéos, articles ou photos souhaiterait ne plus les voir figurer sur le site, qu'il nous en avertisse par mail, et nous les retirerons immédiatement"