• Puma Punku

    Lieux énigmatiques

    PUMA PUNKU

     Cité mégalithique de Bolivie

    Pumapunku est un vaste complexe cultuel en temple situé à Tiwanaku en Bolivie. En aymara, le nom Puma Punku signifie « la Porte du puma ». Elle est située près de la rive sud-est du Lac Titicaca, sur le plateau andin à une altitude de 3 800 mètres. (wikipedia)

    Plusieurs découvertes archéologiques inattendues ont été faites sur le site de Tiahuanaco (ou Tiwanaku) au cours d'un projet sponsorisé par l'Unesco et mené par l'archéologue espagnol Jose Ignacio Gallegos.

     Cela améliore la recherche, mais renforce aussi le mystère entourant cette culture bolivienne depuis longtemps disparueLes travaux de préservation et de conservation en cours sur le site, situé à 70km de La Paz, ont pris un tour surprenant lorsque des études utilisant l'imagerie topographique, la technologie satellite et un drone, ont découvert que le complexe archéologique était bien plus grand qu'on ne le pensait.

    Tiahuanaco, qui apparut avant la civilisation Inca, a commencé comme village vers 1580 avant JC, mais est devenu un empire andin qui s'est étalé vers 724 après JC, avant de décliner vers 1187 après JC selon les historiens.

     "Le but du projet n'était pas de faire des découvertes scientifiques. Le but est de fournir un ensemble d'outils qui nous permettrons plus tard de créer des politiques appropriées pour travailler sur le site" rapporte Gallagos. Néanmoins, huit vols de drone au-dessus du complexe pour recueillir des images ont montré que le site englobe au moins 650 hectares, dont 411 hectares sont inclus dans l'étude topographique.

     Parmi les découvertes majeures, il s'avère que la zone de Puma Punku, l'une des parties les moins étudiées et les plus énigmatiques du complexe car se sont des ruines et un monticule en terre cuite avec des blocs de pierre, s'étend sur au moins 14 hectares.Les archéologues ont aussi découvert qu'il y a une grande place souterraine et deux plateformes qui feraient partie d'une pyramide, que les autorités boliviennes veulent fouiller.

     Ces découvertes peuvent changer la vision que l'on a du site archéologique d'après le directeur du  CIAAAT (Centro de Investigaciones Arqueológicas, Antropológicas y Administración de Tiwanaku) à Tiahuanaco, Julio Condori: "Cela va changer l'orientation et de nombreuses théories seront enrichies ou complétées, mais surtout cela va nous permettre de faire une réinterprétation de ce qu'était Tiahuanaco"

     Le travail en cours conduit également les chercheurs à croire que près du temple Kalasasaya, il y aurait une autre construction en pierre enfouie, probablement un autre temple. Les chercheurs ont aussi trouvé des signes révélant un réseau de canaux pour l'eau. Ils ont aussi détecté environ 100 "unités domestiques" circulaires (ou quartiers de vie) souterraines sur le site.

     Les fouilles archéologiques seront probablement lancées en septembre pour vérifier les données topographiques.

    Source : decouvertes-archeologiques

     

    LES DECOUVERTES A PUMA PUNKU INFIRMENT LA THEORIE DE L'EVOLUTION

     PUMA PUNKU
     La taille des mégalithes composant les ruines de la pyramide de Puma Punku fascine les visiteurs. Un bloc dans la pyramide à degrés dont la base mesure 60 mètres sur 50 mètres, pèse environ 447 tonnes. Les autres pierres pèsent entre 100 et 200 tonnes. La théorie des évolutionnistes qui avance que ces mégalithes furent transportés au moyen de rondins de bois et d'épaisses cordes ne tient pas la route.

    PUMA PUNKU

    Les archéologues évolutionnistes ne peuvent pas expliquer non plus les marques sur les points où se joignent plusieurs mégalithes à Puma Punku. Elles ressemblent, en fait, à des traces laissées par des presses en métal Longtemps, on a cru que ces presses en forme de T avaient été cuites dans un four, puis refroidies pour être placées dans les indentations des pierres. Des investigations ultérieures menées à l'aide d'un microscope électronique révélèrent toutefois qu'elles furent versées en fusion dans les indentations. Une analyse spectrographique détermina que ces presses étaient composées d'un alliage de 2,05% d'arsenic, 95,15% de cuivre, 0,26% de fer, 0,84% de silicone et 1,70% de nickel. Il s'agit clairement d'une preuve que ces civilisations disparues disposaient d'un matériel sophistiqué pendant la construction de cet édifice.
    source : agedepierre

    PUMA PUNKU

    Puma Punku

    Egalement appelée « Puma Pumku» ou «Puma Puncu » fait partie d’un groupe de monuments qui fait partie de Tiwanaku en Bolivie.

    En Aymara, son nom signifie « La Porte du Couguar». Les processus et les technologies impliquées dans la création de ces temples ne sont pas encore pleinement compris par les savants modernes. Nos idées actuelles sur la culture Tiwanaku sont qu’ils n’avaient pas de système d’écriture et qu’ils ne connaissaient pas la roue. Les réalisations architecturales vues à Puma-Punku sont frappantes à la lumière du niveau présumé des capacités technologiques disponibles lors de sa construction. En raison des proportions monumentales des pierres, la méthode par laquelle elles ont été transportées à Puma-Punku est un sujet d’intérêt depuis la découverte du temple.
    Un des blocs de construction de la jetée qui a été façonné pèse 440 tonnes environ (soit près de 600 voitures) et plusieurs autres blocs portant pèsent entre 100 et 150 tonnes.


     PUMA PUNKU

    Vue aérienne

    toutelaverite.

      La carrière de ces blocs géants se trouve sur la rive ouest du Titicaca, à quelques dix miles de distance. Il n’y a aucune technologie connue dans tout le monde antique qui aurait pu transporter des pierres de ce poids et de cette dimension. Le peuple andin, avec ses bateaux à anche simple, n’aurait certainement pas pu les déplacer. Même aujourd’hui, avec toutes les avancées modernes en ingénierie et en mathématiques, nous ne pourrions pas réaliser une telle structure.

    Sa position au sud de l’Akapana peut avoir joué un rôle important car il y a un bon point de vue sur une montagne sacrée loin à l’est.

     PUMA PUNKU
     

    Une colline rappelle une vieille pyramide et un grand nombre de blocs mégalithiques sur le sol ont été brisés par un tremblement de terre ou une météorite ?

        
    Cependant, une inspection plus minutieuse montre que ces blocs de pierre ont été fabriqués avec une technologie très avancée.

    PUMA PUNKU

      PUMA PUNKU

    Tous les blocs s’emboîtent comme des briques de Lego.


     PUMA PUNKU 

    Les réalisations architecturales de Puma-Punku sont frappantes à la lumière du niveau présumé des capacités technologiques disponibles lors de sa construction. En raison des proportions monumentales des pierres, la méthode par laquelle elles ont été transportées à Puma-Punku est un sujet de recherche depuis la découverte du temple. Le plus grand de ces blocs de pierre fait 7,81 mètres de long, 5,17 mètres de large, et en moyenne 1,07 mètres d’épaisseur, on pense qu’elle pèse environ 131 tonnes. Le deuxième bloc de pierre trouvée à Puma-Punku fait 7,90 mètres de long, 2,50 mètres de large et 1,86 mètre d’épaisseur en moyenne. Son poids a été estimé à 85,21 tonnes. Ces deux blocs de pierre font partie de la Plataforma Lítica et ils sont en grès rouge.

    source : ufovni 

    PUMA PUNKU   

     VOIR AUSSI

    /les-plus-gros-megalithes-du-monde

    Les-grottes-acoustiques-de-barabar

    les-murs-cyclopeens

    /les-mysterieux-monolithes-d-asuka

    Paititi-la-cite-oubliee-des-incas

    ALIEN PROJECT Les momies du Pérou Partie 1

    les-megalithes-de-russie

    Les Monts Bucegi

    La cité d'Arkhaïm

    La pierre de Dashka 

    Les-plus-gros-megalithes-du-monde

    Mégalithes méconnus

    Stonehenge et les Megalithes

    La roue médecine de Big Horn 

     

     

    Lieux énigmatiques

    La source de nos informations est indiquée pour chaque parution, mais au cas où l'auteur de vidéos, articles ou photos ne souhaiterait plus les voir figurer sur le site, qu'il nous en avertisse par mail, et nous les retirerons immédiatement"