• Témoignages Officiels : présence extraterrestre

    Mystère des ovnis 

      Témoignages Officiels sur la présence Extra-Terrestre  

    PAUL HELLYER

     (Ancien Ministre de la Défense du Canada)  

    PAUL HELLYER ET LES OVNIS

    Paul Theodore Hellyer, C.P. (né le 6 août 1923 à Waterford en Ontario) est un politicien canadien.Dans une interview donnée le 24 novembre 20051, il déclare que les OVNIs sont aussi réels que les avions.

    Le 28 février 2007, dans le quotidien Ottawa Citizen, il appelle les gouvernements mondiaux à révéler ce qu'ils savent sur la technologie des extra-terrestres afin d'enrayer les changements climatiques. De même, il déclare : « Il faut persuader les gouvernements de dire ce qu'ils savent. Certains d'entre nous pensent qu'ils en savent beaucoup, et cela pourrait suffire à sauver notre planète. »

    Le 19 avril 2008, à l'occasion d'une conférence de presse donnée au National Press Club à Washington D.C., Paul Hellyer s'exprime de nouveau sur ce même sujet durant plusieurs minutes.

    Source : wikipedia 

    Livre de Paul Hellyer en anglais

     

    La page de : Paul Hellyer et les Ufos  

         

        

      (Activer les sous-titres français sous la vidéo)

      

    UNE INTERVIEW EXCLUSIVE DE NICK POPE

    Témoignages Officiels sur la présence extra-terrestre 

    Par deejayiwan | Publié le 17 févr. 2014 19:38
    Auteur, journaliste et personnalité de télévision Nick Pope a été responsable du projet OVNI du gouvernement au Ministère de la Défense britannique. D'abord sceptique, ses recherches et enquêtes sur le phénomène OVNI ainsi que l'accès aux fichiers classifiés du gouvernement sur le sujet, l'ont convaincu que le phénomène mettait en évidence d'importantes questions de défense et de sécurité nationale, en particulier lorsque les témoins étaient des pilotes militaires ou lorsque des OVNIS furent suivis sur le radar.
    Tout en travaillant sur le projet OVNI de la Défense, Nick Pope s'est également penché sur les enlèvements extraterrestres, les crop circles, les mutilations animales, la visualisation à distance et les fantômes. Il est maintenant reconnu comme une sommité sur les ovnis, les théories de l'inexpliqué et celles du complot. Il fait un important travail dans les médias, des conférences partout dans le monde et est intervenu en tant que présentateur, consultant ou contributeur dans de nombreuses émissions de télévision et de radio.
    Nick Pope vit en Californie.

    1 . Est-ce que le M.o.D. (Ministère de la Défense du Royaume-Uni) a déjà reconnu officiellement l'existence des ovnis ?
     Oui. Les conclusions d'une étude hautement classifiée des services de renseignement sur le sujet, dont le nom de code est Project Condign , qui a déclaré: « que les PANs ( phénomènes aériens non identifiés ) existent, c'est incontestable " . Cependant, tout en reconnaissant que certaines observations d'ovnis semblent défier toute explication , il n'y avait pas de reconnaissance que ces objets étaient extraterrestre – bien que la possibilité n'ai pas été exclue. 

    2 . Les scientifiques découvrent chaque jour de nouvelles planètes potentiellement habitables – sommes-nous au bord d'une "Ère Nouvelle de l'Espace" ? 

    Peut-être. Découvrir d'autres mondes comme la Terre va certainement faire se concentrer l'esprit des gens sur la possibilité que certaines de ces planètes abritent la vie. Mais la découverte de ces mondes potentiellement habitables n'est pas la recherche de la vie, il y a donc encore beaucoup de travail à faire. Le Square Kilometre Array - un nouveau et puissant radiotélescope devrait être pleinement fonctionnel en 2024 – ce sera peut-être notre meilleur espoir de détecter une vie extraterrestre. Il est si puissant, qu'il serait capable de détecter un radar d'aéroport typique à une distance de 50 années-lumière, et donc s'il y a une civilisation détectable dans notre petite partie de la galaxie, nous aurons une bonne chance de la trouver. 

    3. Quelle est votre opinion sur les "théories du complot" quant à l'existence de soi-disant "Zone 51" et "S4" bases? Pourraient-elles être réel ? 

    Ces bases existent, mais peut être n'ont-elles rien à voir avec les extraterrestres. Il est également possible que ces endroits soient des bases où les prototypes d'avions et de drones secrets soient développés et essayés en vol. 

    4. Nous sommes tous témoins de la présence massive des thèmes ovnis / alien dans les films et séries télé - les OVNIS font-ils maintenant partie de notre culture ? 

    Les ovnis et les extraterrestres ont fait partie de la culture populaire depuis les années cinquante. Certaines personnes pensent que cela fait partie d'une tactique pour acclimater les gens à la réalité d'une vie extraterrestre, mais je soupçonne qu'il reflète simplement la fascination des gens pour le sujet. Après tout, peu de questions sont plus importantes et plus profonde que "Sommes-nous seuls dans l'Univers?" 

    5. À votre avis, quelle est le cas d'OVNI qui serait "100% preuve" de leur présence sur Terre ? 

    L'incident de la forêt de Rendlesham en Décembre 1980 est le cas OVNI le plus convaincant et le plus évident dans le monde, mais même cela ne constitue pas une "preuve à 100%" de la visite d'extraterrestres. Pour preuve définitive, nous aurions besoin d'un artefact, vérifié par la communauté scientifique officielle, incontestablement fabriqué au-delà de la Terre. 

    6. Est-ce que les médias grand public accordent suffisamment d'attention aux OVNIs ? 

    Non, il est encore fréquent que les médias banalisent le sujet en plaisantant et jouent la musique de "X-Files". Mais les choses changent lentement, et lorsque j'ai été impliqué dans le programme pour déclassifier et publier les archives des dossiers OVNIs du gouvernement britannique, j'ai été interviewé pour des centaines d'émissions de télévision, par exemple, sur la BBC et CNN, dont beaucoup ont couvert le sujet sérieusement. 

    7. Êtes-vous familier avec les rapports d'ovnis cylindriques dont la longueur s'exprime en kilomètre, tels qu'ils ont été décrits par de nombreux pilotes de ligne ? 

    Oui. Quand je faisais des recherches sur le phénomène OVNI dans le cadre de mon travail au ministère de la Défense, ces rapports d'observation de pilotes ont été pris très au sérieux. J'ai vu quelques rapports d'immenses objets et beaucoup plus de rapports de plus petits. Certaines de ces observations ont été corroborées par radar. Ces rapports sont intéressants et inquiétants. 

    8. Pour terminer cette interview, pouvez-vous dire quand l'espèce humaine rencontrera des espèces extraterrestres ? 

    Nous pourrons détecter un signal radio ou un message provenant d'autres civilisations en 2024, lorsque le "Square Kilometre Array" radiotélescope sera pleinement opérationnel. Bien sûr, nous pourrions ne jamais rencontrer une autre intelligence face à face, car les distances sont peut-être trop grandes. Mais notre compréhension des lois de la physique évolue et change constamment, alors peut-être que voyager plus vite que la lumière est possible (par exemple en utilisant les trous de ver, ou en déformant l'espace-temps). Dans ce cas, si d'autres civilisations ont compris comment le faire, nous pourrions les rencontrer demain!
    Ivan Trajkovic, journaliste et rédacteur en chef
    Traduction Jacky et Dany Kozan

    Source : area51blog

           

      

    RAPPEL des CONFERENCES IMPORTANTES tenues aux U.S.A 

    sur le sujet Ovnis et extra-terrestres par des militaires à la retraite. 

    Témoignages Officiels de présences extra-terrestres

    9 mai 2001 – PROJET REVELATION (DISCLOSURE PROJECT)

    par S. Greer au National Press Club de Washington D.C.

     Mercredi - 9 mai 2001 - plus de 20 militaires, du renseignement, du gouvernement, des témoins d'entreprises et  de scientifiques se présentèrent au National Press Club à Washington DC pour établir la réalité des ovnis ou des véhicules extraterrestres, des formes de vie extraterrestres et de l'énergie de pointe résultant de ces technologies de propulsion. Le poids de ce témoignage de première main, avec la documentation gouvernementale soutenant d'autres éléments de preuve, créera sans aucun doute la réalité de ces phenomena.

     

    Voir la page : Extraordinaire Disclosure project 2001  

    12 novembre 2007 - Disclosure Project au National Press club 

    "Ovni : un appel pour que les Etats-Unis rouvrent l'enquête" Nouvel Observateur /  - 13 novembre 2007 

    "19 pilotes, scientifiques et responsables politiques réunis à Washington ont appelé les Etats-Unis à rouvrir officiellement l'enquête sur les objets volants non identifiés, abandonnée en 1969. 

    Des pilotes militaires et civils, ainsi que des scientifiques réunis à Washington ont appelé lundi les Etats-Unis à rouvrir officiellement l'enquête sur les objets volants non identifiés (Ovni), abandonnée il y a près de 40 ans.

     "Nous souhaitons que le gouvernement américain arrête de perpétuer le mythe selon lequel il existe une explication terre à terre et conventionnelle à tous les phénomènes d'Ovni", a déclaré lors d'une conférence de presse Fife Symington, ancien gouverneur d'Arizona et ex-pilote de l'armée de l'Air américaine, lui-même témoin d'un Ovni en 1997. "Notre pays doit rouvrir l'enquête officielle qu'il a abandonnée en 1969", a défendu Fife Symington, dans la capitale américaine. 

    Pour des raisons de sûreté nationale
     Cet appel a été signé par un groupe international de 19 pilotes, scientifiques et responsables politiques, dont la plupart étaient venus témoigner publiquement lundi à Washington de leur rencontre avec un Ovni. 

    "Nous croyons que pour des raisons de sûreté nationale et de sécurité aérienne, chaque pays devrait s'efforcer d'identifier tout objet circulant dans l'espace aérien", soulignent ces personnalités dans leur déclaration. 

    "On ne peut pas le dire, tout le monde paniquerait"
    Parmi eux, un pilote retraité d'Air France, qui a croisé en 1994 un "énorme disque volant" lors d'un vol Nice-Londres, un pilote de chasse iranien qui a tenté en vain d'attaquer un Ovni en 1976, ou encore un ancien responsable des autorités américaines de l'aviation civile (FAA), qui s'est vu confisquer une enquête sur un Ovni repéré au-dessus de l'Alaska en 1987.
     "Qui croit aux Ovni? C'est le type d'attitude que prend systématiquement la FAA. Quand j'ai demandé au responsable de la CIA ce qu'il en pensait, il m'a dit 'C'est bien un Ovni, mais on ne peut pas le dire au public américain, tout le monde paniquerait'", a-t-il raconté à la presse."

    Source : exopolitics  

    Témoignages Officiels sur la présence extra-terrestre 

    2010 – Suite du DISCLOSURE PROJECT (S. Greer) au National Press Club de Washington D.C.

    Le projet de divulgation a rassemblé plus de 500 militaires et du personnel du gouvernement, y compris les sous-traitants civils; beaucoup d'entre eux avaient l'habilitation"top secret"  et ont été appelés à témoigner de la rétention  d'inforamtions de la part du gouvernement au sujet de la technologie avancée d'anti-gravité et d'énergie libre récupérée sur les ovnis (UFO). Ainsi de leur connaissance de la présence d' êtres extraterrestres sur notre planète. 

    Source :  panacea-bocaf

       

     2013 –  Symposium sur les ovnis à Washington DC du 29 avril au 3 mai 2013    

    40 personnalités témoignent au National Press Club de Washnigton DC     

    Voir la page :  Disclosure project 

    Aux Etats-Unis, le lobby de la divulgation, qui fait pression sur le gouvernement américain pour qu’il lève le secret sur le dossier ovni, a frappé fort. Entre le 29 avril et le 3 mai, Stephen Bassett, l’un des principaux activistes de ce mouvement, à la tête du Paradigm Research Group, a organisé le «Citizen Hearing on Disclosure», (L’Audience citoyenne de la divulgation).

    Pendant cinq jours, des témoins se sont succédé à la tribune du National Press Club pour relater leur rencontre plus moins rapprochée avec des engins et des créatures hautement insolites.

    L’intérêt de ce colloque tient en grande partie à la qualité de certains intervenants : hauts gradés, politiques, scientifiques, anciens membres des services de renseignements US, astronautes…

    Beaucoup sont des compagnons de route de longue de date de Stephen Bassett. Parmi eux, Edgar Mitchell, le sixième homme sur la Lune, convaincu que notre planète est ‘visitée’; l’inévitable Nick Pope, ancien M. OVNIs du gouvernement britannique ; le capitaine Robert Salas, qui aurait assisté à la désactivation de missiles nucléaires par un ovni sur la base de Malmstrom en 1967 et l’ancien ministre de la Défense canadien Paul Hellyer déjà auteur de déclarations fracassantes et qui, cette fois encore, a poussé le bouchon assez loin. Nous y revenons plus bas…

    Mais la conférence valait aussi par son auditoire. Stephen Bassett a tenté de reproduire le décorum et la solennité d’une audience au Congrès. Pour ce faire, il a convaincu six anciens élus de tous bords de former un panel censé écouter les témoignages des orateurs et leur poser des questions, de préférence avec les sourcils froncés, signe d’un profond intérêt. Et la manœuvre a fonctionné puisque ces «Audiences», dont l’ambitieux slogan était «Si le Congrès ne fait pas son travail, le peuple le fera», ont obtenu une bonne couverture médiatique, aux Etats-Unis du moins.

    Même le prestigieux ‘New York Times’ y a consacré un article qui ne suinte pas trop l’ironie condescendante que la presse sérieuse réserve d’ordinaire à ces sujets. Le quotidien cite l’ex-sénateur démocrate de l’Alaska, Mike Gravel (aujourd’hui libertarien) qui lâche : «La Terre est placée sous surveillance, et même sous surveillance rapprochée car nous aimons trop la guerre».  Quant à Carolyn Kilpatrick, ancienne représentante démocrate du Michigan, battue en 2010, elle déplore : «Dans notre pays, on tourne ce sujet en dérision. Mais je suis convaincue qu’il mérite beaucoup plus d’attention. Ce n’est pas une blague : il y a des données scientifiques qui indiquent qu’il se passe quelque chose.»

    Source : parismatch

     

    LE FILM SIRIUS

     

    Témoignage au Symposium d'un pilote de l'armée de l'Air du Pérou

    Óscar Santa María Huerta, fait parti des 6 représentants présents lors de l’Audition des citoyens sur la divulgation (Citizen Hearing on Disclosure) à Washington, DC, rendu au National Press Club. Après 25 ans d’ancienneté au sein de l’Armée de l’Air, il se dit « convaincu de l’existence d’une vie extraterrestre », en ayant eu la preuve de par son expérience. 

    Pour rappel, cette audition a pour objectif la levée de l’embargo de la part des gouvernements sur la réalité OVNI.

    Le pilote a vécu une expérience extraordinaire, en avril 1980, à la base aérienne de La Joya, à Arequipa au Pérou. Pas moins de 1800 personnes se trouvaient sur la base ce jour-là et virent dans le ciel un OVNI en forme de ballon (dirigeable), suspendu en vol stationnaire à environs 500 mètres du sol.

    Les militaires envisagèrent qu’ils avaient peut-être affaire à un dispositif d’espionnage et Huerta fut chargé d’enquêter pour déterminer si l’engin constituait une quelconque menace. A l’approche de l’objet aux commandes de son avion, le pilote pu voir une navette de 9 mètres de diamètre, dont la surface semblait lisse, sans ailes, ni antenne. Dotée d’une coupole de couleur crème, et d’une large base métallique. L’officier péruvien s’est alors engagé dans une manœuvre d’approche, à distance de tir, et il a ouvert le feu une soixantaine de fois, mais l’objet « semblait absorber les tirs ». Huerta se rendit compte alors qu’il ne s’agissait pas d’un appareil espion, mais de quelque chose qu’il n’avait jamais vu auparavant. Selon le pilote, l’objet semblait anticiper chaque mouvement de son avion, mais toutefois ne le prit pour cible à aucun moment.Ces manœuvres durèrent pas loin de 22 minutes, mais pour Huerta, c’est l’expérience la plus impressionnante de sa vie, quelque chose qu’il n’est pas prêt d’oublier.

    Source :  enigmes  

     DECLARATIONS D'HOMMES D'ETAT

    Jimmy Carter - Président des Etats-Unis d'Amérique 1977 / 1981 - Pendant sa campagne présidentielle "Si je suis élu président, je ferai en sorte que toutes les informations détenues par ce pays sur les observations d'OVNI soient disponibles pour le public et les scientifiques. Je suis convaincu que les OVNI existent parce que j'en ai vu un." 

    Harry S. Truman - Président des Etats-Unis d'Amérique 1945 / 1953 "Je peux vous assurer que les soucoupes volantes, si tant est qu'elles existent, ne sont construites par aucune puissance terrestre." 4 avril 1950 (lors d'une conférence de presse à la Maison Blanche) "Ces phénomènes inexpliqués ne sont ni une arme secrète, ni une fusée, ni un nouveau type d'avion d'essai."

      PAUL HELLYER ET LES OVNIS

    Gerald R. Ford - Président des Etats-Unis d'Amérique 1974 / 1977 "Avec la ferme conviction que le public américain mérite une meilleure explication que celle donnée jusqu'ici par l'Armée de l'Air, je recommande fortement la création d'une commission d'enquête sur le phénomène OVNI. Il s'agit là de notre devoir envers le peuple afin de renforcer notre crédibilité face au phénomène OVNI et faire la plus grande lumière possible sur ce sujet."

      M. Robert Galley - Ministre de la Défense français "Je dois dire que si les auditeurs pouvaient voir par eux-mêmes la masse de rapports arrivant de la gendarmerie chargée de mener les enquêtes, que nous faisons tous suivre au Centre National des Etudes Spatiales, ils verraient alors que tout cela est assez troublant. Je crois que l'attitude d'esprit que l'on doit adopter vis-à-vis de ces phénomènes doit demeurer ouverte, c'est-à-dire qu'elle ne consiste pas à nier à priori. Nos ancêtres des siècles précédents ont nié des quantités de choses qui nous paraissent aujourd'hui parfaitement élémentaires, qu'il s'agisse de la piézo-électricité, de l'électricité statique, sans parler d'un certain nombre de phénomènes liés à la biologie. En fait, tout le développement de la science consiste à ce qu'à un instant déterminé on s'aperçoive que cinquante ans auparavant on ne savait rien et qu'on ne comprenait rien à la réalité des phénomènes."

      PAUL HELLYER ET LES OVNIS

    21 février 1974 à la radio Lord Amiral Hill-Norton - Chef d'état-major du ministère de la Défense de Grande-Bretagne - Président du conseil militaire de l'O.T.A.N. Il dirigea le groupe d'enquête sur les OVNI au sein de la chambre des Lords, formé en 1978 "Le fait que des objets, observés dans notre atmosphère ou même sur la terre ferme, ne puissent être assimilés à des objets construits par l'homme ou à un quelconque phénomène physique connu de nos scientifiques, semble évident. Un très grand nombre d'observations ont été rapportées par des personnes dont le sérieux me paraît indiscutable. On sait maintenant que nombre d'entre d'eux ont été des observateurs compétents, tels que des officiers de police ou des pilotes civils et militaires. Leurs observations ont bien souvent été confirmées par des dispositifs techniques tels le radar ou, de manière encore plus crédible, des interférences avec divers appareillages électroniques." 1973 En 1985, il interpelle Lord Trefgarne, alors ministre délégué à la Défense, sur les observations d'OVNI de Rendelsham : "Ou bien les officiers supérieurs de l'U.S.A.F. sont devenus fous ou bien ils ont bel et bien vu un OVNI."

      PAUL HELLYER ET LES OVNIS

    Sénateur Barry Goldwater - Général de Brigade de réserve de l'US Air Force - Candidat à la présidence "Je crois vraiment qu'il y a des extraterrestres dans l'espace. Il ne nous ressemblent peut-être pas, mais j'ai le sentiment très fort qu'ils se sont développés bien au-delà de nos capacités mentales." "Il est vrai que l'on m'a refusé l'accès d'un complexe sur la base de Wight-Patterson à Dayton dans l'Ohio, et je n'ai jamais pu y pénétrer. Je ne peux pas vous dire ce qu'il y avait à l'intérieur. Nous connaissons les rumeurs concernant un OVNI capturé avec son équipage. Je n'ai jamais vu ce que j'appellerais un OVNI, mais j'ai des amis intelligents qui en ont vus." "Je pense que des enquêtes gouvernementales top-secrètes dont nous ne savons rien sont en cours sur les OVNI , et nous n'en saurons jamais rien sauf si l'Armée de l'Air ne les révèle." "Je crois les rapports des pilotes civils, de l'Armée de l'Air et de la Marine qui ont raconté qu'un OVNI avait volé près d'eux, juste à côté de leur avion et se sont éloignés à des vitesses incroyables." "Je me souviens du cas où, en Géorgie, dans les années 50, un avion de la Garde Nationale a poursuivi un OVNI et n'est jamais revenu. Et je me souviens du cas où, à Franklin, dans le Kentucky, 4 avions militaires étaient allés en reconnaissance sur un OVNI. L'un d'entre eux explosa en plein vol et personne ne sut pourquoi.""Cette affaire est devenue si secrète... qu'il est impossible d'obtenir la moindre information".

    Source :  forum-ovni 

    PAUL HELLYER ET LES OVNIS

          

     NASSIM HARAMEIN, Physicien

    Voir la page : l'Univers connecté et décodé

     et Nassim Haramein, génial! 

      

    SOURCE  : youtube

      

    L'incident de Washington DC en 1952

     PAUL HELLYER ET LES OVNIS

     

     L' accident de Washington DC   était une série de rapports d'objets volants non identifiés du 12 Juillet au 29 Juillet 1952, sur Washington DC Les observations les plus médiatisés ont eu lieu les week-ends consécutifs , 19 - 20 Juillet et 26 - 27Juillet . À 23h40 , le samedi 19 Juillet 1952, Edward Nugent, un contrôleur aérien à l'aéroport national de Washington , a repéré sept objets sur son écran radar . Les objets ont été situés à 15 miles au sud -sud-ouest de la ville, aucun avion connu ne se trouvait dans le secteur et les objets n'ont pas été identifiés dans des trajectoires de vol établies. Le supérieure de Nugent , Harry Barnes, un contrôleur principal du trafic aérien à l'aéroport, regardait les objets sur l' écran radar de Nugent . Il écrivit plus tard : «Nous savions dès lors qu'une situation très étrange avait lieu... Leurs mouvements étaient complètement différent  des avions ordinaires» . Barnes avait deux contrôleurs qui vérifiaient le radar de Nugent , ils ont constaté qu'il fonctionnait normalement. Barnes a alors appelé un autre centre de radar de l'aéroport national , le contrôleur, Howard Cocklin , dit à Barnes qu'il avait aussi des objets sur son écran radar . En outre, Cocklin dit qu'en regardant par la fenêtre de la tour de contrôle , il pouvait voir l'un des objets : " . Une lumière de couleur orange vif , je ne peux pas dire ce qu'il y a derrière " Source : Vidéo Utube    

    MICHIO KAKU  (Astrophysicien Théorique)

    Au Congrès du "Global Competitiveness - Learning from Outer-Space" 

    (Apprendre de l'Espace) - à Riyadd en 2011

    Témoignages Officiels de présences extra-terrestres

       

    Voir la page : L'échelle de Kardashev   

     STANTON FRIEDMAN - Physicien

    Au Congrès du "Global Competitiveness - Learning from Outer-Space" 

    (Apprendre de l'Espace) - à Riyadd en 2011 

     

      NICK POPE (Ministère de la Défense du Royaume Uni)

    PAUL HELLYER ET LES OVNIS

     M. Nick Pope - Fonctionnaire au ministère de la défense de Grande-Bretagne
    A été au coeur de la recherche sur les OVNI pendant 4 ans, de 1991 à 1994, a fait sensation en déclarant :"Je crois aux extraterrestres", et en publiant un livre "Open Skies, Closed Minds", ( Ciel ouvert, esprits fermés ). Il a eu accès à des informations top-secrètes et les nombreux cas d'observations sans explications rationnelles dont il a eu connaissance l'ont convaincu. Ses supérieurs hiérarchiques étaient furieux mais M. Nick Pope ne s'est pas rétracté.

      Nick Pope (né le 19 Septembre 1965) est un journaliste britannique indépendant et commentateur des médias. Il était employé au ministère du gouvernement britannique de la Défense (MoD) de 1985 à 2006 et est surtout connu pour avoir  travaillé pour le gouvernement britannique de 1991 à 1994, sur un projet qui impliquait l'étude des rapports d'observations d'OVNI pour déterminer leur importance pour la défense.

    Source :  wikipedia

      

    NICK POPE à la Conférence de Riyad "Apprendre de l'Espace"  - 2011

    Le 5ème Forum annuel "Global Competitiveness" s'est tenu à Riyad, en Arabie Saoudite, du 23 au 26 janvier 2011. Parmi les colloques organisés dans ce cadre, on notera celui intitulé "Contact : Learning from Outer Space" avec le Dr. Jacques Vallée, Nick Pope, le Dr. Michio Kaku, Stanton Friedman, ainsi que le Dr. Zaghloul El-Naggar, un scientifique égyptien membre du Conseil suprême des affaires islamiques.

    (Archives 2011)

    En tout, 125 orateurs sont annoncés. Le public est sélectionné parmi les dirigeants d'entreprises. Le nombre de participants est limité à 800 personnes, pour une contribution de 5.000 dollars. Chacun disposera d'un Ipad pour communiquer en réseau, et développer des contacts personnels avec les conférenciers. Les organisateurs présentent ainsi le colloque sur le 'Contact' : "Nous sommes largement conditionnés par des contraintes psychologiques et socio-culturelles qui modèlent notre vision de l'univers, de telle sorte que nous sommes enclins à découvrir surtout ce que nous recherchons, et nous risquons de passer à côté de perspectives intéressantes. En utilisant les connaissances acquises dans le domaine de l'Ufologie et la recherche de la vie extraterrestre, que pourrions-nous apprendre qui nous permettrait d'innover dans d'autres secteurs ?" Le Paradigm Research Group de Steve Bassett constate que la raréfaction du pétrole peut motiver un pays comme l'Arabie Saoudite à rechercher des solutions alternatives :

    PRG  "Les leaders politiques et les journalistes aux Etats-Unis peuvent maintenant se demander pourquoi ce sujet, qui serait sans intérêt selon notre Gouvernement, est abordé lors d'une conférence organisée sous les auspices royales - dans la capitale du plus gros fournisseur de pétrole de la planète. L'Arabie Saoudite sera durement touchée par la fin inéluctable de l'embargo de 64 ans sur la vérité, et la mise en oeuvre des technologies extraterrestres la concerne de très près.

    En septembre 2010, des officiers retraités de l'US Air Force ont témoigné dans le cadre du National Press Club de l'interférence de vaisseaux extraterrestres sur des bases nucléaires américaines. Ces hommes disposaient tous d'accréditations de haut niveau. La presse politique, notamment le Washington Post, avait alors négligé de solliciter une réponse du Ministère de la Défense. Plusieurs pays ont déjà déclassifié des milliers de documents relatifs aux Ovnis. Le Vatican et la Royal Society britannique ont organisé des conférences pour s'interroger sur les implications de la découverte d'une vie extraterrestre. Le moment est venu pour le Congrès américain et les medias politiques de se réveiller. Le moment est venu pour l'administration Obama de s'exprimer sur ce sujet, ou elle aura perdu la main."

    Source : ovnis-usa  

     

     Nick POPE raconte l'Affaire de Rendlesham (GB)

    Lors de l'Audition Citoyenne sur la Divulgation - Mai 2013 à Washington D.C.

      Voir la page : La nuit incroyable de Rendlesham  

      Nick Pope est un ancien employé du ministère britannique de la Défense.  De 1991 à 1994, il a dirigé le projet OVNI du gouvernement britannique et a récemment été impliqué dans un programme de cinq ans visant à déclassifier et libérer l'ensemble des archives de ces fichiers sur les OVNIS. Nick Pope a occupé plusieurs autres postes fascinants au cours de sa carrière au gouvernement de 21 ans, qui a abouti à sa portion en tant que Directeur adjoint par intérim à la Direction de la Sécurité de la Défense.  Il travaille maintenant comme chroniqueur et journaliste, couvrant des sujets tels l'espace, la science de frange, de la défense et du renseignement

    Source : ovniparanormal  

    L'Ovni de Calvine  (Ecosse - 1990) - par Nick Pope  

    La Photo de l’ovni de Calvine est la photo d’ovni la plus spectaculaire jamais envoyée au Ministère de la Défense (MOD). Elle a aussi disparu. Voici l’histoire de ce qui s’est passé.

    La saga commença le 4 aout 1990 quand deux citoyens qui se promenaient à proximité Calvine, près de de Pitlochry, en Ecosse, observèrent un énorme OVNI métallique en forme de losange. L’OVNI était pratiquement stationnaire et a plané silencieusement  pendant ce que les témoins croient avoir duré plusieurs minutes, avant de s’éloigner en accélérant verticalement à grande vitesse. Pendant l’observation, un avion militaire, qu’on croit être un Harrier, était aperçu, mais il n’est  pas clair si il escortait l’appareil, ou s’il tentait de l’intercepter, ou si le pilote  a jamais été au courant du tout. 

    PAUL HELLYER ET LES OVNIS

    Un certain nombre de photographies en couleur ont été prises et transmises au Scottish Daily Record, qui contacta  le ministère de la Défense, probablement parce qu’ils étaient la recherche d’un commentaire pour l’histoire. Ce qui se passa ensuite n’est pas clair, parce que je n’a rejoint le MOD qu’en 1991 et cette enquête a été gérée par mon prédécesseur. Il semble qu’ en quelque sorte, le ministère de la Défense a réussi à convaincre le journaliste de se séparer non seulement des photos, mais des négatifs.   Les photos furent alors envoyées  à l’état-major du renseignement de la défense  Defence Intelligence Staff (DIS) qui les a ensuite envoyées à des analystes d’imagerie au  Jaric (Joint Air Reconnaissance Intelligence Centre). Pourtant, à l’époque, ministère de la Défense n’avait même pas reconnu publiquement qu’il  y avait quelque intérêt de la part du Renseignement pour les ovnis. Toute la situation était positivement Orwellienne. D’une part notre ligne avec le parlement, les médias et le publlic était que les ovnis n’avaient « aucune importance pour la Défense ».

     

    Nous nous sommes impliqués et parfois avons déclaré que nous n’avions pas « enquêté » sur les OVNIs, mais simplement « examiné les observations pour voir si les choses signalées pouvaient avoir le moindre intérêt pour la défense.- comme si les deux choses étaient différentes ! Je me suis parfois senti comme Winston Smith travaillant pour le ministère de la Vérité. Ce fut – littéralement – une double pensée. Donc pourquoi l’intérêt du MoD et le secret ? Bien que nous ne l’avions jamais dit publiquement, la ligne de fond était que nous voulions la technologie. Nous étions intéressés par les photos d’OVNI comme celles-ci au cas où elles pourraient nous dire quelque chose sur les systèmes de propulsion, les sources d’énergie, les systèmes d’avionique, de l’aérodynamique, etc Une blague courait selon laquelle nous ne  faisions pas attention si un engin tel que celui que montrait la photo de l’OVNI de Calvine était Américain, Russe, ou Martien – tout ce que nous savions était qu’il était mieux que tout ce que nous avions et que nous voulions la technologie pour nos propres avions militaires et drones. Je suis d’abord tombé sur cette histoire en 1991, lorsque j’ai rejoint le projet OVNI. Un agrandissement de la taille d’un poster de la meilleure photo était affiché bien en évidence sur le mur du bureau. J’ai travaillé dans un bureau de quatre personnes ou mon prédécesseur l’avait mis en place. C’était  l’un des rares objet relatif aux ovnis à être affiché, la plupart des choses ayant été enfermées.  

    Le bureau traitait quelques autres questions aussi, la plupart d’entre nous avions été détachés dans la salle des opérations de l’armée de l’air  durant la guerre 1990/91 du Golfe. Après la guerre, l’une de mes tâches consistait à lire les projets de manuscrits qui concernaient les aspects de l’Air Force   de la guerre, pour s’assurer que rien de préjudiciable à la fonction ou embarrassant n’était classifié. Parfois les gens venaient à notre bureau pour discuter d’affaires qui ne concernaient pas les ovnis et certaines de ces personnes n’étaient pas au courant que le projet OVNI était inclus dans cette section. Vous aviez ces moment surréalistes quand ils s’arrêtaient au milieu d’une phrase, le fixaient, le montraient du doigt et disaient « mais que diable est ce donc ? « Ce n’était pas l’archétype de la photo floue d’ovni lointain.  Celle ci était proche et personnelle, tendez la main et vous pouvez toucher sa substance. Je ne sais pas ce que c’est mais ce n’est pas un des nôtres » était  notre réponse en stock à la question inévitable. The X-Files ont été diffusés au Royaume-Uni pour la première fois en 1994 et j’ai acquis le même pseudo (Spooky) que Fox Mulder, pour des raisons évidentes. Mulder avait sa célèbre affiche d’OVNI « Je veux croire » sur mur de son bureau et, bien que sans légende, je suppose que ce fut mon équivalent. L’histoire fit le tour  et les gens se penchaient pour jeter un coup d’oeil, même quand ils n’avaient pas d’affaires évidente dans notre section. 

    J’ai posé des questions sur l’image au service des Renseignements de la Défense (DIS) en face . On m’a dit que selon  l’estimation officielle  les photos étaient bien réelles et l’engin avait un diamètre d’environ 25 mètres (plus de 80 pieds). À une séance d’information particulièrement surréaliste sur le phénomène OVNI l’agent des renseignements de la défense en face a indiqué la photo et a pointé son doigt vers la droite: « Ce ne sont pas les Américains », a t-il dit, avant de pointer vers la gauche et en disant «et ce ne sont pas  les Russes ». Il a fait une pause, avant de conclure  » ce  qui ne laisse que … » – sa voix s’estompa et il n’a pas terminé la phrase, mais son doigt pointait directement vers le haut.  

    Malgré cette conclusion sensationnelle, les documents du MoD montrent que si les médias avaient posé des questions, la ligne à prendre à ce sujet devait être qu ‘«aucune conclusion définitive n’avait été prise concernant le grand objet en forme de losange » (...)

     Je ne sais pas si les photos ou les négatifs circuleront jamais, mais j’espère bien qu’ils le feront. Parce que quelles que soient l’opinion des gens  sur les ovnis, ce sont ces photos qui ont changé les esprits de nombreux  fonctionnaires sceptiques, du personnel militaire et des spécialistes du renseignement au ministère de la Défense. Je devrais le savoir. J’étais l’un d’entre eux.

    Source :   les-ovnis

     PAUL HELLYER ET LES OVNIS


    Colonel Philip Corso - Services secrets US

    PAUL HELLYER ET LES OVNIS

    Une fois à la retraite, comme beaucoup d'autres, un homme a non seulement parlé mais il a écrit un livre en 1997 qui fit l'effet d'une bombe outre Atlantique. Le titre de ce livre est "The Day After Roswell", le jour après Roswell. Le Colonel Philip Corso, dans les services secrets américains depuis la seconde guerre mondiale, ne voulait pas mourir en emportant ses secrets sur l'événement le plus important du XXe siècle. Le Colonel Philip Corso affirme qu'un vaisseau extraterrestre a bien été récupéré à Roswell, Nouveau Mexique, en 1947, il a vu personnellement l'un des cadavres extraterrestres. De plus, au début des années 60, alors qu'il était en poste au Pentagone sous les ordres du Général Arthur Trudeau, on lui confia la mission top-secrète de diffuser des éléments de l'épave extraterrestre auprès de différentes firmes en relation avec la défense nationale susceptibles de récupérer et d'assimiler cette technologie. Le tout bien évidemment sous le couvert du plus grand secret, en laissant sous-entendre que ces éléments avaient été récupérés derrière le Rideau de Fer. Selon ses dires, ceci aurait été à l'origine du développement des circuits intégrés, des fibres optiques, des appareils de vision nocturne et du laser.  

    Source : .forum-ovni 

    L'AFFIDAVIT du Colonel CORSO

    Moi, Colonel Philip J. Corso, (retraité) jure par les présentes, sous peine de parjure, que les déclarations suivantes sont véridiques :

    Je confirme que j'ai été membre et officier du défendeur (US Army) pendant les évènements rapportés ci-dessous.

    C'est au cours de mon mandat avec le défendeur que j'ai été membre du Conseil de Sécurité National du Président Eisenhower et dirigé le service du Bureau des Technologies Etrangères au département de Recherche et Développement du défendeur.  

    Qu'autour du 6 Juillet 1947, alors que j'étais stationné à Fort Riley, au Kansas, j'ai personnellement observé une créature non-humaine de quatre pieds de haut avec des mains très bizarres à quatre doigts, des pieds et des jambes fines et une tête surdimensionnée en forme d'ampoule incandescente. Les orbites étaient surdimensionnées en forme d'amande, et pointaient vers le bas vers un petit nez. Le crâne de la créature était disproportionné au point que tous les traits marquant du visage se trouvaient de face, occupant seulement un petit cercle sur la partie inférieure de la tête.

    Il n'y avait pas de sourcils ni autre indication de pilosité faciale. La créature avait seulement une fente minuscule correspondant à la bouche et elle était complètement fermée, ressemblant plus à une pliure ou une échancrure entre le nez et le bas d'un crâne sans menton plutôt qu'à un orifice pleinement opérationnel.

    En 1961, je suis entré en possession de ce que j'appelle le "dossier Roswell". Ce dossier contenait des rapports de terrain, des rapports d'autopsies médicales et des débris technologiques provenant du crash d'un véhicule extraterrestre en 1947 à Roswell, au Nouveau Mexique.   EBE Photo supposée d'un EBE  

    Que j'ai personnellement lu les rapports d'autopsies médicales qui se réfèrent à la créature décrite précédemment que j'ai vue en 1947 à Fort Riley au Kansas.

    Ces rapports indiquaient que l'autopsie a été réalisée à l'hôpital Walter Reed, qui était sous l'autorité du défendeur à cette époque.

    Le rapport d'autopsie se référait à une créature en tant que : "Entité Biologique Extraterrestre"

    Colonel Philip Corso J. (retraité)  Ayant prêté serment devant moi  Ce __ mai 1998

    Source : ovnis-usa  

    BILL HOUSE (Capitaine Marines US) a travaillé 17 ans avec un Extra-terrestre  

    2ème Témoignage de Bill House

    Source: Livre REVELATIONS Tome 2 de Steven Greer 

    Bill House a servi 10 ans comme pilote de chasse dans le Corps des "Marines" et 4 abs à la base aérienne de Wright-Patterson en tant que civil, effectuant des essais en vol sur des aéronefs "exotiques" expérimentaux.

    Plus tard, au cours des trente années qui ont suivi, il a travaillé pour des fournisseurs de la Défense en tant qu'ingénieur sur des systèmes de propulsion à antigravité: sur des simulateurs de vol pour aéronefs "exotiques", et de fait sur des soucoupes volantes.

    Il atteste que le premier disque qu'ils ont testé était un engin reconstruit d'après l'engin ET qui s"était écrasé en 1958 à Kingman, dans l' Arizona. Il atteste aussi que les ETs ont présenté un engin au gouvernement américain, cet engin a été amené à la Zone 51 qui venait juste d'être construite à l'époque, et les quatre ETs qui accompagnaient l'engin ont été emmenés à Los Alamos.

    La spécialité de Bill House concernait la cabine de pilotage et ses instruments.

    Il a compris ce qu'était le champ gravitationnel et ce qui était requis pour entrainer des gens à se confronter à l'antigravité.

    Il a de fait rencontré plusieurs fois un ET nommé Jarod qui assistait les physiciens et les ingénieurs pour ce qui touchait à l'ingénierie de cet engin.

    "Je ne pense pas qu'il y ait eu le moindre simulateur pour disque volants à avoir été opérationnel avant 1962 ou 1963. La raison pour laquelle je dis ça, c'est parce que ce simulateur n'a pas été véritablement fonctionnel avant, en gros 1958.

    Le simulateur qu'ils utilisaient, concernait l'engin extraterrestre qu'ils avaient, qui été un modèle de 30 mètres, qui s'était écrasé quelques années plus tôt à Kingman en 1952 ou 1953. c'est le premier qu'ils ont sorti pour les vols d'essai."

    "Vous n'avez pas besoin de ceintures de sécurité parce que vous volez à l'envers sur l'un de ces trucs, il n' y a pas d'envers comme un avion normal, vous ne le sentez tout simplement pas. Il y a une explication très simple à tout ça: vous avez votre propre champ gravitationnel directement à l'intérieur de l'engin, alors si vous volez à l'envers vous volez de votre point de vue à l'endroit. Je veux dire que c'est vraiment très simple, si les gens voulaient bien voir ça.

    J'ai été à l'intérieur du véritable engin extra-terrestre pour une mise en route...

    Il n'y avait pas de fenêtre. Le seul moyen qu'on avait d'avoir la moindre visibilité c'était de passer par des caméras et des dispositifs de types vidéos."

    " On avait des réunions, et j'ai fini par avoir une réunion avec un extra-terrestre. Je l'appelais J-ROD (...) J'ai effectivement fait un croquis de lui, avant de partir, au cours d'une réunion. J'en ai fourni des copies à des gens.

    L'extraterrestre entrait généralement avec le Docteur Edward Teller et quelques-uns des autres types.

    PAUL HELLYER ET LES OVNIS

    J ROD

    L'ET parlait mais ça sonnait tout simplement comme quand vous parliez vous-même, il parlait à votre manière. vous savez, c'était comme un perroquet, mais il essayait de répondre à votre question.

    Très souvent, il avait beaucoup de mal à comprendre, parce que vous ne la mettiez pas par écrit et que vous ne l'expliquiez pas vous-même, il était la moitié du temps incapable de vous donner une réponse correcte.

    La préparation qu'on suivait avant de rencontrer cet extraterrestre consistait dans l'ensemble à examiner les différentes nationalité du monde. Ensuite, ils se mettaient à aborder s'autres formes de vie, allant même jusqu'aux animaux et ce genre de truc.

    Et... ce J-ROD, sa peau était rosée, mais légèrement rugueuse, ce genre de consistance, mais pas repoussant, vous savez en tous cas, moi je ne le trouvais pas repoussant."

    "Les conseils de l'extraterrestre ne concernaient dans l'ensemble que l'ingénieurie et la science.(...) Même nos meilleurs mathématiciens étaient incapables de résoudre une partie de ces trucs, l'extraterrestre leur apportait alors son aide."

    " Vous savez, il y avait certaines raisons pour que ce soit secret. Pour moi, ça pouvait se comprendre, ce n'était pas différent de la première bombe atomique qu'ils ont construite. Mais ils sont maintenant si en avance pour la conception des aéronefs. Et comme je vous le disais précédemment, Messieurs, en 2003, la plupart de ces trucs seront exposés à la vue de tous. peut-être pas de la façon dont tout le monde le prévoit, mais d'une manière définie par leur soins... de façon à ce que tout le monde le voie. vous savez la surprise totale.

    La raison pour laquelle je dis ça, c'est que les documents que j'ai signé vont jusqu'en 2003, et je ne suis pas le seul à les avoir signés.  Mais ce manuel sur l'antigravitation, si jamais vous disposiez d'un de ces volumes de documentation, vous vous retrouveriez au sommet des sommets. Vous aviez la connaissance totale."

    Source : divulgation-extraterrestre   

    L’astronaute Edgar D. Mitchell, en 1971 

    Nous savons tous que les OVNI sont réels. La question est : d’où viennent-ils ? Quand j’ai été sur la Lune, il y a 26 ans, cela faisait partie de la sagesse populaire, religieuse et philosophique de croire que nous étions le centre biologique de l’univers. Peu, si tant est qu’il en reste, de gens instruits et cultivés acceptent encore cette théorie. Je suis convaincu qu’il existe d’autres formes de vie dans l’univers. La question est de savoir quel est leur degré de développement, combien de milliers d’années de plus que nous.   D’après ce que je sais aujourd’hui, d’après ce que j’ai vu et expérimenté, je pense que les preuves sont formelles et beaucoup d’entre elles sont classées top-secret par le gouvernement.

    Source :  J.G. GRESLE – "1942-1954 La Genèse d'un Secret d'Etat" 

     PAUL HELLYER ET LES OVNIS

    Décembre 1952 dans un communiqué de presse

    Dwight D. Eisenhower - Président des Etats-Unis d'Amérique 1953 / 1961

    Une rumeur, répandue à partir des témoignages de militaires et d'agents de la C.I.A. à la retraite, circule selon laquelle le président Eisenhower aurait rencontré une délégation extraterrestre sur une base aérienne américaine en 1954.

     

    Témoignages Officiels de présences extra-terrestres

     TEMOIGNAGE DE HENRY MAC HENROY Jr, ex-député de l'Etat du New Hampshire

    Un nouveau témoignage vient confirmer la rencontre entre Ike Eisenhower et des extraterrestres sur la base Air Force d'Holloman au Nouveau-Mexique. Cette visite, déjà évoquée ici le 25 mars 2009 puis dernièrement le 11 mars 2010, est authentifiée par Henry W. McElroy Jr :Henry W. McElroy Jr, ex-député de l'État du New Hampshire a déclaré cette semaine que l'ancien président américain avait été informé de la présence sur Terre d'êtres intelligents d'origine extraterrestre. McElroy raconte aussi que le document qu'il a vu à l'Assemblée Législative de l'État mentionne l'opportunité qu'avait eue Eisenhower de rencontrer ces visiteurs.

    Alors que doit se dérouler, en août prochain, le vote pour la création d’une Commission des Affaires Extra-terrestres, cette nouvelle révélation pourrait opportunément servir de support à l'Initiative de Denver.

    La Commission va proposer de recueillir des preuves crédibles et les témoignages des informateurs sur le phénomène Ovni et les ETs.Ces éléments de preuves seront ensuite partagés avec le public, sans frais pour le budget de la ville, sur le site Web officiel de Denver. L'objectif de la Commission est de diffuser ces informations, qui n'étaient auparavant connues que d'un petit nombre de privilégiés.

    La transcription de l'intervention de McElroy, datée du 8 mai 2010 :   Henry W. McElroy Jr Henry W. McElroy Jr  

    "Bonjour, je vous parle de Fort Monroe en Virginie. Nous sommes également connus comme "The Gateway to Freedom", la Porte vers la Liberté.

    Nous sommes ici près de la petite ville de Phoebus, en Virginie. Fait intéressant, ses habitants se nomment eux-mêmes "The Gateway to the New World", "La Porte vers le Nouveau Monde".

    Phoebus se situe près d'Hampton en Virginie, dont la devise est "First from the Sea, First to the Stars", "Premiers de la Mer, Premiers vers les Etoiles". Mon nom est Henry McElroy Jr, retraité, ex-député de l'Etat du New Hampshire. Je vous remercie de votre attention concernant ce bref message portant sur les interactions entre des visiteurs et les terriens.

    Je fais cette annonce dans l'espoir d'amener tous ceux qui explorent l'univers à une meilleure compréhension. Par conséquent, mon but est d'apporter à l'humanité une précieuse contribution au bénéfice de toutes les religions, de toutes les races et de toutes les nations.

    Je me présente également aujourd'hui devant vous parce que je crois en la sagesse qui inspira nos pères fondateurs en établissant notre nation et parce que nous possédons des connaissances très avancée ainsi que des informations qui pourront aider les êtres humains à résoudre les problèmes auxquels nous sommes confrontés actuellement et plus tard dans l’avenir.

        Quand j'étais membre de l'Assemblée Législative de l’État du New Hampshire, j'étais attaché au service fédéral des Relations de l'État et au comité des Anciens Combattants. Il était important, en tant que Représentant du Peuple Souverain qui m'avait élu à ce Poste d'Honneur, que je sois informé d'un grand nombre de sujets relatifs aux affaires de notre Peuple et de notre Nation.

    Ainsi que je l'ai compris, certaines des affaires courantes étaient examinées et classifiées en diverses catégories : au niveau Fédéral, de l'État, du Développement Local et des questions de sécurité. Ces documents sont rattachés à des thèmes différents dont certains racontent l'histoire de notre nation sur des décennies. L'un de ces thèmes récurrents est la raison pour laquelle je m'adresse à vous ce soir.  

    Je tiens à présenter à notre nation mon témoignage personnel concernant un document relatif à l'un de ces sujets que j'ai pu voir au cours de mon mandat, alors que je siégeais au service fédéral des Relations de l’État et du Comité des Anciens Combattants.

    Le document que j'ai vu était un mémoire officiel destiné au président Eisenhower. Du tréfonds de mes souvenirs ce mémoire semblait imprégné d'un sentiment d'espoir et il informait le président Eisenhower de la présence permanente d'êtres extraterrestres, ici aux États-Unis d'Amérique.

    Le mémoire semblait indiquer qu'une réunion pourrait être organisée le cas échéant entre le président et certains de ces visiteurs s'il le désirait.

    Le ton du mémoire m'a montré qu'il n'y avait pas lieu de s'inquiéter, étant donné que ces visiteurs ne pouvaient, en aucune manière, être néfastes ou qu'ils auraient la moindre intention de causer des troubles, ni actuellement, ni dans l'avenir.

    Bien que je ne puisse pas déterminer ni où ni à quelle l’époque cette ou ces rencontres directes ont pu avoir lieu entre Eisenhower et les visiteurs – en raison de l’optimisme de son discours d'adieu en 1961, je crois personnellement, en effet, qu'Eisenhower a rencontré ces extraterrestres, ces astronautes venus d'ailleurs.   

    J'espère que mon témoignage personnel aidera la nation dans sa quête de l'illumination perpétuelle. Je suis honoré de suivre les traces de ceux qui ont offert leurs témoignages personnels - et qui méritent l'admiration du peuple américain pour avoir partagé publiquement leurs réflexions, dans un effort pour élever nos connaissances vers une meilleure compréhension de notre existence.

     Je fais allusion à des personnes comme : Les ex-astronautes, John Glenn, Edgar Mitchell, Gordon Cooper et Buzz Aldrin.

    Les anciens présidents Ronald Reagan et Jimmy Carter.

    Le capitaine Bill Uhouse, de l'US Marine Corps.

    Le Lieutenant Colonel John Williams, de l'US Air Force.

    Le Colonel Phillip Corso Sr., de l'US Army.

    Le Commandant Graham Bethune, de l'US Navy.

    Ainsi que : David Hamilton du Ministère de l'Énergie, Donna Hare de la NASA, et James Kopf de la NSA.  

    Je tiens également à remercier les pays comme la France, le Brésil, la Grande-Bretagne, la Russie, l'Italie, le Danemark, la Suède, la Norvège, la Nouvelle-Zélande, le Canada, l'Uruguay et l'Australie, pour avoir également ouvert leurs dossiers aux citoyens de leur pays et en leur permettant un accès à l'information qui est une chose tellement importante pour l'évolution de l'humanité.

    (Activer les sous-titres en français)

     

    Je vous remercie d'apporter également votre contribution, en partageant les informations que je vous transmets aujourd'hui.

    Je vous remercie beaucoup et je tiens à remercier notre équipe de communication de nous avoir permis d'enregistrer aujourd'hui cette intervention.

    J'autorise la diffusion de cette vidéo à tous ceux qui veulent l'utiliser à des fins éducatives.

    Je vous remercie."

    Source  : ovnis-usa 

     PAUL HELLYER ET LES OVNIS 

     UN FAIT DIVERS INCROYABLE !

    PAUL HELLYER ET LES OVNIS

    juin 16, 2013 by  Vincent Deroy

    Le 10 juin dernier, je vous parlais d’un cas fort étonnant et en voici les derniers développements.

    Des images choquantes provenant de Chine montrant le cône de nez cabossé d’un avion commercial après une collision avec un présumé OVNI.

    L’appareil de la compagnie Air China a été forcé de faire un atterrissage d’urgence après l’incident.

    Les responsables de la compagnie ont jusqu’à présent refusé de dire ce qui a causé le dommage – mais des experts disent qu’il aurait pu s’agir d’un OVNI.Le Boeing 757 volait à environ 26.000 pieds au-dessus Chine quand il a été fortement secoué et ils ont entendu un énorme bruit sourd.  Le pilote a immédiatement appelé les contrôleurs de la circulation aérienne qui lui a permis d’atterrir sur un aérodrome à proximité.  Ce n’est que lorsque l’avion a été posé que l’énorme brèche a été repérée. Les experts disent que l’avion se trouvant à une altitude aussi élevée. Il est peu probable que l’impact a été causé par un vol d’oiseaux – une autre explication possible citée comme une attaque de drone. Mais l’ancien ufologue du gouvernement britannique Nick Pope a déclaré: «Quelle que soit l’objet qui a frappé l’avion, il y a laissé des preuves. » Il a poursuivi: «L’analyse du cône de nez endommagé doit révéler des traces microscopiques de ce qui a frappé l’avion, ou peut-être même les gros morceaux de débris. Donc, c’est un mystère qui peut être résolu. « La seule question est de savoir si les autorités chinoises notoirement secrètes révéleront-elle la vérité sur ce qui s’est passé ?  « Des cas comme celui-ci montrent que ce que les gens pensent au sujet des OVNIS, il ya de graves problèmes de sécurité aérienne ici. Le Ministère de la Défense et l’Autorité de l’Aviation ont des dizaines de rapports d’accidents évités de justesse entre les ovnis et les avions commerciaux. « Ce n’est qu’une question de temps avant qu’il n’y ait une catastrophe. »

    « Les photos de cet incident montrent à quel point cet avion a failli être détruit. »

    Le vol était sur son chemin de l’Chengdu à Guangzhou lorsque la collision a eu lieu, à environ 20 minutes après le décollage.  Aucun passager ni membre d’équipage n’a été blessé dans cet incroyable incident. Air China à refuser de parler de l’incident. L’accident arrive quelques jours après qu’on nous ait révélé comment trois avions de passagers ont rencontrés rapprochés avec des soucoupes volantes au-dessus du Quartier Général britannique de la Scientologie.  Les pilotes ont signalé avoir vu « disques plats argentés » et des objets volants non identifiés ont également apparu sur les écrans des contrôleurs aériens.  Une enquête sur ces observations n’a pas réussi à trouver une explication. Source: The Sun

    Source :  paranormalqc

     

    Par le Dr Steven Greer " Nouvelle cosmologie"


    Ce texte fut rédigé par le Dr. Greer en 1995 et s’avère aussi important aujourd’hui qu’il ne l’était alors. Il continue de régner une énorme confusion sur ce qu’est la présence extraterrestre et sur sa signification.
    Je vous prie de lire ce texte avec attention. Il traite des catégories de formes de vie intelligentes, des manifestations biologiques, les types d’expériences avec ces formes de vie, et avec des formes de vie non biologiques. Quelle est la différence entre un fantôme, une vision onirique, une forme de vie extraterrestre, une expérience humaine manipulée et autres ? Ceci n’est pas seulement une discussion académique mais dessine les contours de nos futures relations avec des êtres sensibles à travers l’univers.
    Quelques extraits du texte :
    « Confusion cosmologique. Cette terme décrit le mieux ce qui se passe quand des humains du XXème siècle sont confrontés à l’existence de formes de vie extraterrestres évoluées. Car non seulement ces êtres ne sont pas humains, mais ils possèdent des technologies qui sont intrinsèquement stupéfiantes pour nous. Il est peu probable qu’un peuple capable de voyage interstellaire utilise des signaux de micro-ondes pour la communication, ou des combustibles fossiles ou nucléaires pour la propulsion. De même qu’un hologramme ou un laser semblerait magique pour un humain d’il y a 200 ans, une bonne dose d’humilité et de patience scientifique et cosmologique nous sera nécessaire pour comprendre ces civilisations, leur technologie, et le plus important, les leçons sur la nature de la réalité que nous avons à apprendre d’elles. De plus, la coexistence d’un univers transcendant non-linéaire et non-local avec le soit disant « univers physique », doit non seulement être pris en compte dans notre compréhension de la cosmologie en général, mais dans les manifestations de peuples extraterrestres évolués en particulier. »
    Les formes de vie biologiques, les nôtres et celles des extraterrestres, possèdent à la fois un esprit et un corps, nous manifestons tous une réalité qui est à la fois physique et spirituelle, linéaire et non-locale, définie en termes de temps et d’espace, et cependant simultanément transcendante. Et qu’arrive-t-il lorsque la science et la technologie trouvent le point de communication entre l’état solide physique et l’état d’esprit intuitif ? Cela serait confondant à la fois pour le physicien moderne et le théologien. Car un tel bond quantique dans la compréhension de l’univers mettrait en étroite relation les domaines maintenus séparés de la science et de la spiritualité, de l’esprit et de la matière, du corps et du spirituel. »

    Une partie des conclusions :
    « Ceci est une sonnerie de réveil. La simple approche de prendre toutes les expériences anormales pour argent comptant n’est pas seulement non-scientifique, elle est immensément dangereuse. Des technologies existent qui peuvent induire des expériences personnelles et collectives semblant liées aux ET/OVNI, mais qui sont en réalité d’origine humaine. Prenons l’exemple des expériences passées du plutonium sur les humains et les tests de guerre bactériologique sur des civils, ces « expérimentations » sont des activités réelles financées par des fonds secrets qui ont été conduites et perfectionnées au cours des 30-40 dernières années. Des technologies électroniques et d’implants, toutes d’origine humaine, existent qui peuvent simuler un événement ‘d’enlèvement’ très convaincant. La concentration d’expériences d’enlèvements autour d’installations militaires, et la présence d’hélicoptères non identifiés, noirs et bourrés d’électronique à proximité des logements des soit disant ‘victimes d’enlèvement’ n’est pas une coïncidence.
    Le public a été induit en erreur, et la communauté des chercheurs ufologues civils a été souvent victime de ces projets spéciaux conçus pour tromper, induire en erreur, et par-dessus tout, désinformer le public au sujet des extraterrestres. La fixation sur la présence extraterrestre vue comme des « kidnappeurs » est induite par un plan complexe destiné à convaincre le public qu’il existe « … une menace aliène contre laquelle nous devons nous unir pour la combattre … »
    Ne vous laissez pas abuser. L’avenir de la vie sur terre, et notre relation émergente avec des civilisations extraterrestres dépendront peut-être du fait que nous ayons les yeux bien ouverts. »
    Le 14 juillet 2013- http://www.siriusdisclosure.com/  Traduction : Patrick

     

     

    TEMOIGNAGES DE PERSONNALITES FRANCAISES ICI :

     Jean Jacques Velasco et les Ovnis

    Amiral Gilles PINON

    Lettre pour le Président de la république

    Yves Sillard : “civilisations extraterrestres”

     Fairplane, Ovnis appels à témoignages 

    3AF Sigma (Le Commandant Jean Gabriel GRESLE)

    Ovnis la France bouge 

     

     Voir aussi :

      Edgar Mitchell, astronaute 

    Les révélations de Clifford Stone 

    SIRIUS le film du Projet Révélation

    Ces ovnis que la Nasa veut nous cacher

    Jean Jacques Velasco et les Ovnis

    Les ovnis du Popocatepetl

    Les lumières d'Hessdalen 

    Les ovnis et le nucléaire 

    Amiral Gilles PINON

    Roswell, le secret d'état

     

    Mystère des ovnis

    "La source de nos informations est indiquée pour chaque parution, mais au cas où l'auteur de vidéos, articles ou photos souhaiterait ne plus les voir figurer sur le site, qu'il nous en avertisse par mail, et nous les retirerons immédiatement