• La grille géo-magnétique et les sites sacrés

    Lieux énigmatiques 

    LES SITES SACRES, LA GRILLE GEOMETRIQUE ET LA NASA

     LA GRILLE GEOMETRIQUE ET LA NASA

    Au début des années 1900s, Sir Alfred Watkins découvrit que plusieurs sites sacrés en Angleterre, de Stonehenge qui est en ligne durecte avec des abbayes modernes et des cathédrales, ont été bâtis en suivant un schéma ou un tracée appelé « alignement de sites ».

    Ivan T. Sanderson a lui rigoureusement cartographié l’endroit où tous les avions et les bateaux ont disparu sur la Terre et a trouvé 10 points de vortex différents incluant le triangle des Bermudes.

    Étrangement, ces points sont équidistants, et en y ajoutant les pôles nord et sud, les scientifiques russes ont alors trouvé que les points, assemblés, formaient un pattern géométrique.

    Les docteurs Drs. Hanshou Liu et Athelstan Spilhaus de la NASA / NOAA ont découvert, chacun de leur côté, le même pattern géométrique dans la structure des crêtes volcaniques océaniques et des chaînes de montagnes à travers le monde.

    Goncharov, Morozov et Makarov ont répertorié tous les sites ancients à travers le monde – au delà de 3300 sites différents, incluant le site de Walkins – et ont trouvé que chacun des ces sites ont été construits sur cette grille géométrique. Pourquoi ?

    Source  ESO News via 

    (source : rea51)

       

    Les 10 vortex dans le Monde

     LA GRILLE GEOMETRIQUE ET LA NASA

    Source : translater

      

    « La Mer du diable » ou le « Triangle du Dragon »

    Il y a déjà mille ans que les Japonais ont conscience de cette zone dangereuse. Elle sont appelés Main Umi : la Mer du Diable. Pendant des années les marins ont attribué les pertes de bateaux de pêche répétées à des démons marins, des dragons qui montent à la surface de l'océan pour entraîner les bateaux ainsi que leurs membres d'équipage dans les fond sous-marins.
    Le Triangle du Dragon suit une ligne qui va depuis l'ouest du Japon, au nord de Tokyo, jusqu'à la pointe du Pacifique et elle retourne par l'est, en passant par les Îles Ogasawara et Guam pour monter, de nouveau, vers le Japon. tout comme celui des Bermudes, il forme une zone triangulaire. En partant de l'ouest du Japon, au nord de Tokyo, il suit une ligne jusqu'à un point du Pacifique qui est à quelque 145 degrés de latitude est. Tous les deux se trouvent dans les 35 degrés de latitude ouest et ce respectivement. Mais les similitudes ne terminent pas ici, les deux zones se dans l'extrémité orientale des masses continentales, dans la chute vers des eaux profondes où la mer est entraînée par des forts courants sur des zones volcaniques actives.
    Il s'agit d'une zone de grande activité séismique, avec un fonds marin dans lequel la transformation continue et tombes à 12.000 mètres de profondeur. Des îlots et des masses de terre émergent et disparaissent avant de pouvoir être dessinées sur des cartes. Il y a des lettres de navigation dans lesquelles des marins éprouvés ont inclus des morceaux de terre dans lesquels ils ont débarqué et qui n'existent déjà pas.
    Depuis des milliers d'années les habitants de la zone l'ont qualifiée comme extrêmement dangereuse parce que de multiples disparitions se sont produites et événements très étranges.

    Une longue liste de bateaux de pêche, de grands navires de guerre et d'avions de tout type ont disparu avec tout leur  équipage depuis plus de mille ans. Tant les témoignages de survivants, comme les dernières communications radio dont ils sont sans réponses, on penserais que ce soit des distensions spacio-temporelles et déviations de la conscience des membres de l'équipage qui empeche toute communication. On a vérifié que l'activité magnétique de la zone est supérieure, avec celle du triangle des Bermudes, à toute zone du globe. Mais ce que personne ne peut assurer est que celle-ci est la cause des disparitions.
    Les narrations plus anciennes parlent de dragons qui apparaissent des profondeurs pour avalés des navires ou des îles et qui se retournent au fonds la mer sans laisser de trace.
    Selon une légende japonaise, il existe sous la « Mer du Diable », un royaume où le temps se trouve prisonnier, qui parle aussi de bateaux fantasmagoriques apparaissent soudainement comme s'ils montaient des profondeurs pour disparaître au bout d'un moment.
    La zone a réveillé l'intérêt mondial scientifique et naval quand des bâtiments de guerre, des bateaux de pêche et des avions ont été écartés de leur route suite a diverses informations et communiqués de presse.
    Le gouvernement japonais, dans son souci de connaitre le motif, a financé en 1955 un navire de recherche, « le Kaio Maru 5 », pour étudier la Mer du Diable. Mais le bateau a disparu avec tous les scientifiques qui intégraient l'expédition, ce qui au gouvernement japonais a étiqueté « officiellement » la zone comme dangereuse.
    La comparaison à démarré dans les années soixante quand on a commencé des connexions avec le Triangle des Bermudes. Au Japon, évidemment, les histoires sur les disparitions de bateaux dans la zone étaient très connu mais rarement sautaient à la presse internationale.
    Il y aurais de nombreux témoins d'ovni dans cette zone du Pacifique. Tout comme aux Bermudes, l'activité de navires extraterrestres est énorme. Quelques personnes traînent la possibilité de l'existence d'une grande base extraterrestre dans les profondeurs de l'océan (les trous atteignent les 12.000 mètres de profondeur), ils provoqueraient les anomalies magnétiques et kidnapperaient les navires, mais dans quel but ?.
    L'autre théorie tend à une connectivité entre les pôles magnétiques des deux triangles qu'elle provoque une infraction spatio-temporelle. La réalité est qu'il existe deux zones dans la Terre où des navires énormes disparaissent sans laisser de trace avec tout son équipage, et jamais ne donnent de signaux de vie.
    Les triangles ont été indiqué par le chercheur et le biologiste Iván Sanderson et ses collaborateurs. Le groupe était formé par des scientifiques spécialisés dans différentes disciplines : des géologues, météorologues, physiques, astronomes, etc. Selon eux, ils existent dans la planète douze zones de grandes perturbations geomagnétics. Deux d'entre elles sont les Pôles et ce qui est restantes sont toutes maritimes. Elles sont distribuées très régulièrement : cinq d'entre elles autour du parallèle 30 degrés de latitude nord, et autres cinq dans le parallèle 30 degrés sud. Elles sont séparées par des distances de 72 degrés quant à longueur
    En tout cas, il paraît qu'un nombre significatif de bateaux et aéronefs ont disparu dans des circonstances inhabituelles et s'avère frissonnante, la coïncidence du très grand nombres de disparitions dans certaines zones de la planète, presque toujours sans laisser trace.tend ta nous faire pensé qu'il existe des mystères que la nature résiste à nous dévoiler.

    (source : mysteredumonde)

     LA GRILLE GEOMETRIQUE ET LA NASA

    (source : mysteredumonde)  

    QUE S'EST-IL PASSE EN OURAL LE 4 MAI 2011

    Un Vortex espace-temps ?

    Parmi les observations qui valent le détour et sont soigneusement tues par nos chers grands médias, en voici une à rapprocher d’une déclaration du monde scientifique russe, toute fraîche et plutôt étonnante.

    Pour commencer, selon entre autres la télévision américaine RT News, un étrange phénomène s’est produit le 4 Mai dernier à Ekaterinburg, la plus grande ville dans les montagnes de l’Oural en Russie, phénomène qui n’est pas sans rappeler la magnifique spirale bleue apparue dans le ciel norvégien le 9 Décembre 2009, toujours sans explication à ce jour.

    Force est de constater que l’on trouve de nombreux films différents sur le web de ce mystérieux phénomène lumineux. Par exemple là.

    Quelques médias traditionnels occidentaux ont évoqué la chose en évoquant une fusée Soyouz transportant un satellite russe de télécommunications militaires qui aurait été abattue. Un satellite Meridian 4 aurait bien été propulsé depuis Plesetsk dans le nord de la Russie, tout près de la Finlande, visant une orbite en zone polaire, mais à près de 2.500 km de Ekaterinburg, qui elle, se trouve beaucoup plus au Sud, donc dans la direction opposée. Etant donné l’orbite visée par le satellite et la position de la ville, ça ne semble pas plus tenir debout que l’évocation d’un missile abattu en Norvège en 2009, explication d’ailleurs bien vite abandonnée à l’époque.

    Faut-il en tout cas voir un lien avec l’information suivante ? Je vous en laisse juge : les scientifiques russes auraient déclarés être « en état de choc » aujourd’hui, après avoir examiné un rapport établi par l’Agence spatiale fédérale (FKA / RKA) qui révèle que le « tissu » de notre Terre – « vortex espace-temps » – s’est « déchiré » la semaine dernière à Ekaterinburg…

    Pour ceux qui pensent qu’on parle de science-fiction, l’existence d’un vortex d’espace-temps autour de notre planète a d’abord été avancée par Albert Einstein en son temps, et a récemment été confirmée par des scientifiques travaillant aux États-Unis depuis 1963 sur le plus long projet en cours dans l’histoire de la NASA, appelé le Gravity Probe B. Ainsi, selon le physicien Francis Everitt, principal investigateur de la mission GP-B, « l’espace-temps autour de la Terre semble être déformé comme la relativité générale l’a prédit. » Il y a donc bien un vortex. (GP-B a terminé ses opérations de collecte de données en décembre 2010 et les résultats ont été publiés dans le journal Physical Review Letters).

    Une annonce à rapprocher de ce que nous ont transmis avec leurs mots les anciens de plusieurs cultures sur la présence d’une déformation anormale des dimensions de l’espace et du temps, voulue il y a fort longtemps par certains êtres étrangers à la Terre, qui aurait formé de toutes pièces la matrice qui a piégé l’humanité dans son évolution. Rappelons que les mêmes anciens nous ont également prédit sa dissolution dans les temps que nous vivons aujourd’hui.

    Fraternellement,

    Le Passeur – 31 Mai 2011 – urantia-gaia.info  

       

     Voir aussi :

    Vortex de Sedona

    Vortex marins 

    Les vortex de la Terre 

    L'intégratron 

    Les anneaux de fumée 

    Triangle du Dragon 

    Les niveaux vibratoires  

      

    Lieux énigmatiques

     "La source de nos informations est indiquée pour chaque parution, mais au cas où l'auteur de vidéos, articles ou photos ne souhaiterait  plus les voir figurer sur le site, qu'il nous en avertisse par mail, et nous les retirerons immédiatement"